Séance d’auto-hypnose avec écriture automatique

Par | 2016-10-26T23:45:40+00:00 22 décembre 2013|Auto-hypnose, Compte-rendu d'expérience|

J'aime à répéter qu'une partie de l'esprit Street Hypnose, c'est "être capable d'hypnotiser n'importe où et n'importe quand". Mais hypnotiser, cela peut aussi vouloir dire s'hypnotiser soi-même n'importe où et n'importe quand. Je me souviendrais toujours d'Aurélien (hypnotiseur Toulousain) me racontant comment il s'éclatait à s'auto-hypnotiser dans le bus en mettant tout seul son bras en catalepsie. Justin quant à lui est capable (sous réserve de ré-activer son ancrage régulièrement) de s'auto-anesthésier une partie de son corps en auto-hypnose. Je sais que d'autres également ont cette capacité. J'ai personnellement encore beaucoup de chemin à accomplir avant d'y parvenir. Je leur dis bravo !

L’AIM, retour d’expérience et conclusion (3e partie)

Par | 2016-10-26T23:45:41+00:00 27 novembre 2013|Apprendre l'hypnose, Compte-rendu d'expérience, Hypnose conversationnelle, Hypnose de rue, Hypnose sans induction|

Voici donc le dernier des trois articles consacrés au modèle AIM (Automatic Imagination Model) du groupe Head Hacking. Le premier et le deuxième article vous présentaient le fonctionnement et la théorie se cachant derrière ce modèle en apparence assez complexe. Aujourd'hui, je vous apporte un point de vue totalement subjectif, résultat d'une mise à l'essai durant plusieurs mois. J'utilise en effet, ponctuellement, l'approche AIM lors de nos sorties Street-Hypnose à Toulouse. Et je continue d'expérimenter encore aujourd'hui, même si j'ai une opinion assez arrêtée désormais. Malgré une certaine désillusion, j'ai quand même trouvé dans cette nouvelle approche un intérêt tout particulier que j'ai à coeur de vous dévoiler.

L’hypnotiseur hypnotisé

Par | 2016-10-26T23:45:41+00:00 17 novembre 2013|Apprendre l'hypnose, Compte-rendu d'expérience, Hypnose de rue|

Voila maintenant bientôt un an que j’ai découvert l’hypnose et qu’elle me passionne, un an ce n’est rien mais c’est en même temps beaucoup. Elle a considérablement changé ma vie, ma façon de voir les choses, de me voir, de voir les autres. Elle m’a apporté beaucoup de rencontres intéressantes et passionnantes. J’ai beaucoup évolué sur le plan personnel grâce notamment à l’auto-hypnose que je pratique régulièrement. Aujourd’hui j’ai un contrôle bien plus fort de mes émotions et ça n’aurait jamais été concevable pour moi il y a de cela un an. Je me sens comme redevable de cette communauté qui m’a tant appris. Alors comment faire pour la remercier ? Pourquoi ne pas y mettre mon grain de sel, poser ma pierre sur l’édifice. Je ne suis pas quelqu’un de très expérimenté, j’ai un bagage théorique relativement faible, mais il me reste tout de même quelque chose. Je suis extrêmement sensible à l’hypnose au jour d’aujourd’hui (je ne vais pas vous apprendre que l’hypnose c’est un progrès dans le temps) et j’ai la chance de pouvoir vivre des choses extraordinaires à quasiment chaque séance. Alors pourquoi ne pas donner l’avis d’un hypnotiseur hypnotisé.

L’AIM et les rappels à la réalité (2e partie)

Par | 2016-10-26T23:45:41+00:00 15 octobre 2013|Apprendre l'hypnose, Compte-rendu d'expérience, Hypnose conversationnelle, Hypnose de rue, Hypnose sans induction|

Comme introduit dans l'article précédent, que je vous invite absolument à lire si ce n'est pas déjà fait, j'ai traduit et présenté ce que pouvait être le modèle AIM. Un désavantage lié à ces suggestions sans induction ni approfondissement est ce que l'on appelle en anglais les "reminders of reality" : les rappels à la réalité. C'est cette petite voix que l'on a tous à l'intérieur de nous (que j'appelle voix-off, et dont je donne des méthodes de contournement dans mon livre) qui nous rappelle constamment que "non, la main ne peut pas être collée sur la table. Ce n'est PAS possible".

L’AIM, une révolution pour l’hypnose ? (1e partie)

Par | 2016-10-26T23:45:41+00:00 7 octobre 2013|Apprendre l'hypnose, Compte-rendu d'expérience, Hypnose conversationnelle, Hypnose de rue, Hypnose sans induction|

Je reprends en détails la troisième partie d'un article rédigé par Kev Sheldrake décrivant le nouveau modèle de l'équipe Head Hacking encadrée par Anthony Jacquin. Cet article est disponible en intégralité, et en anglais, en cliquant ici. Pour information, je n'ai pas suivi l'article à la lettre. J'ai essayé d'en dégager les points les plus importants et je me suis permis d'ajouter mes petits commentaires personnels. Vous voilà prévenu !