Comment hypnotiser en moins de 5 secondes, les explications

Dans cet article, je vais vous expliquer comment réaliser un effet impressionnant tout en conservant une éthique irréprochable.

Allez, j’suis gentil, pour les plus pressés je vous donne la réponse en une seule image !

Comment hypnotiser en moins de 5 secondes

Tenter sa chance complètement à froid ? A quoi bon !

Beaucoup ont pensé – et c’était le but recherché – que j’avais réellement hypnotisé cette fille avec le pompon en moins de 5 secondes, balayant ainsi tous les principes fondateurs de Street Hypnose. Je ne suis pas fou ! Non non non ! Je n’ai pas écrit la charte de déontologie Street Hypnose pour les beaux yeux de ma petite chienne.

J’avais à coeur de vous montrer que l’on peut réaliser des effets impressionnants grâce à l’hypnose tout en conservant une éthique. Il suffit de se triturer un peu les méninges et on en ressort encore plus fier de sa performance. Parce que oui, j’estime que malgré tout c’était une performance de rendre le tout crédible, sans acteurs ni complices.

Je ne suis pas tout à fait blanc non plus

Ce que je montre dans la vidéo, je l’ai déjà réellement tenté il y a plusieurs années lorsque j’avais énormément de choses à me prouver. Et j’avais même réalisé quelques tentatives avec succès. Donc oui, c’est possible. Mais comme vous vous en doutez, il faut qu’un ensemble de facteurs soit réunit pour espérer avoir une chance qu’une induction à froid aussi rapide et sans pre-talk fonctionne.

A partir du moment où je me suis démontré que cela était possible, cela ne m’intéressait plus. Parce que cela allait contre mon éthique, et parce que cela ne m’apportait au final aucune satisfaction personnelle. Je préfère réfléchir à une jolie illusion et avoir 100% de réussites, plutôt que de prouver mon hypothétique supériorité hypnotique au prix d’une éthique bafouée et de personnes « violées » psychologiquement (ce fut le terme employé par beaucoup de personnes qui n’ont pas cherché à comprendre ce qui se cachait vraiment derrière cette vidéo).

J’ai à coeur de dénoncer toutes ces vidéos où l’on croit que l’hypnotiseur a un pouvoir. Finalement, elles ne sont que le reflet de ma vidéo : vous ne voyez que ce que l’on veut bien vous montrer.

Mais alors, que s’est-il réellement passé ?

Au cours de notre dernière sortie hypnose de rue à Toulouse, un groupe de trois jeunes étudiants a souhaité découvrir l’hypnose. Aurélien était leur hypnotiseur, et il leur a fait vivre à tous les trois une séance d’hypnose mémorable. Avant de les laisser partir, je leur ai demandé s’ils souhaitaient participer à un petit projet vidéo pour le site Street Hypnose, chose qu’ils ont acceptée sans sourciller. Une manière pour eux de nous rendre la pareille j’imagine. Croyez-moi, leurs yeux brillaient de reconnaissance quand Aurélien en a eu terminé avec eux et c’est vraiment un sentiment de bien être et de fierté qui nous envahit pendant ces moments là !

Je suis resté dans un premier temps assez vague sur ce fameux projet, afin de ne pas les rendre complices de quoi que ce soit, et je leur ai simplement expliqué que je devais les remettre en transe.

Le conditionnement

Une fois nos trois amis dans les bras de Morphée leur inconscient, voici ce que je leur ai suggéré :

Pour la jeune fille avec le pompon, future hypnotisée

Mon but était qu’elle soit le plus naturelle possible devant la caméra. Il fallait donc utiliser ce qu’on appelle les suggestions post-hypnotiques.

Avec à l’esprit plusieurs objectifs. Une amnésie, pour qu’elle ait l’impression de me voir pour la première fois, et un ancrage efficace pour qu’elle retombe instantanément en transe quand je lui dis le mot « dors ».

Lorsque tu ouvriras les yeux tout à l’heure, tu auras oublié absolument tout ce qui s’est passé, comme si tu n’avais jamais été hypnotisée. En revanche, lorsque je dirai le mot « dors », tu retomberas instantanément et de manière parfaitement automatique dans ce profond état de transe, tellement agréable.

Pour ses deux amis les spectateurs

Je voulais qu’ils agissent le plus naturellement possible également. Nous avions déjà fait un autre essai dans la journée où nous n’avions hypnotisé que la personne « victime », et au final son groupe d’amis était tellement mort de rire quand j’ai débarqué pour lui coller les pieds au sol que la vidéo avait perdu toute crédibilité.

J’en ai donc profité pour leur suggérer une amnésie de tout ce qu’il s’était passé.

Pour tous les trois

Vous allez compter jusqu’à 10 dans votre tête, et reprendre votre route vers le Capitole de manière parfaitement naturelle. Vous allez agir parfaitement normalement, comme si rien ne s’était passé. Tout ce qui touche à l’hypnose sera temporairement caché dans votre inconscient.

Et c’est tout !

Il nous a suffit de nous faufiler un peu plus loin et d’attendre leur arrivée. Nous avons commencé à filmer, et vous connaissez la suite.

Les fioritures

Les fioritures sont les petits éléments non indispensables, et qui ont participé à rendre la vidéo aussi crédible que possible.

Handshake induction

Sur la vidéo, vous me voyez faire une handshake induction avec interruption de pattern. J’ai aussi mis en scène l’induction en serrant d’abord les mains des deux autres personnes pour que vous vous posiez tout plein de questions en regardant cette vidéo. Le but était de créer des réactions diverses selon les personnes.

Une personne qui a beaucoup lu sur les interruptions de pattern pensera forcément que c’est la clé de cette vidéo. Une personne étant plus expérimentée comprendra tout de suite le principe des suggestions post hypnotiques avec amnésie et ancrage du mot dors. Et une personne totalement néophyte criera normalement « Faaaaaake !!!!! » ou « Ce sont des acteurs ça se voit ! ».

Il est évident que si j’étais simplement allé à sa rencontre et avais claqué des doigts devant son visage en disant « dors », l’effet aurait été beaucoup moins crédible. Et pourtant bien réel !

Les petites phrases en début de vidéo

Avec Aurélien, nous nous sommes aussi amusés à utiliser quelques phrases clés pour laisser penser que la vidéo était bien authentique. Du genre « choisis un groupe, n’importe lequel ». Franchement, n’importe qui à sa place aurait aussi choisi la fille avec le pompon, n’est-ce pas ? Donc là encore cela renforçait notre crédibilité sur la vidéo.

Les petites anecdotes

Ce qui me plait avec l’hypnose, c’est que l’on arrive toujours à être surpris.

Quelques passages qui m’ont amusés

  1. L’ami : « un pieds devant l’autre, c’est pas compliqué ! »
  2. L’amie : « On doit aller à Jean Jaures, on est pressé là ! » (Ah bon ? En fait ils n’étaient pas du tout pressés ahah)
  3. La victime : « Quel mec ?! » – « Y’a un mec qui vient de t’endormir il y a deux secondes ! ». C’était complètement insoupçonné, mais il arrive que des inductions choc provoquent une amnésie spontanée, ce qui a été le cas ici, rendant la scène encore plus spectaculaire.

Et la caméra, elle n’existe pas ?!

Beaucoup d’entre vous ont fait la remarque que c’était vraiment étrange qu’aucun d’entre eux ne fasse plus attention à la caméra. Et vous aviez entièrement raison !

Vous le savez certainement, l’état d’hypnose est différent de l’état normal de conscience. Sous hypnose, on ne se concentre que sur certains éléments, en omettant totalement l’environnement extérieur. Quand une personne est hypnotisée, elle est focalisée sur trois choses et pas une de plus. Ses sensations, l’hypnotiseur, et les suggestions de l’hypnotiseur. Tout le reste n’existe plus réellement.

Et au final, pour parfaire notre prestation avec la vidéo, il aurait fallu en plus suggérer qu’ils aient tous les trois un comportement normal vis à vis de la caméra. Ils étaient tellement absorbés par ce qu’il se passait que l’environnement extérieur, caméra comprise, n’existait pas jusqu’à qu’Aurélien se rapproche à quelques pas du groupe et que je dise « explique un peu ce que tu as ressenti ».

Lors du débriefing, le jeune homme nous a dit une phrase qui m’a beaucoup fait rire :

C’était franchement bizarre, quand on marchait vers le capitole j’ai regardé ma montre, et je ne comprenais absolument pas comment une heure avait pu passer alors que je ne me souvenais absolument de rien. Pour moi c’était comme si 2 min étaient devenues 1h sans aucune explication possible.

Merci à toutes et à tous de suivre aussi fidèlement Street Hypnose, et j’espère vous proposer prochainement une vidéo toute aussi impressionnante que je vous inviterai à décortiquer pour essayer de comprendre ce qu’il s’est au final réellement passé.

Vous pouvez me faire confiance sur une chose : je ne trahirai pas l’éthique que je me tue à essayer de vous transmettre.