Formation Street Hypnose : récit d’un week-end exceptionnel

Ma première formation Street Hypnose vient de s’achever, et je souhaitais revenir sur ces deux jours que je ne suis pas près d’oublier. J’ai vécu une expérience extraordinaire, et rien d’étonnant si je vous disais que je n’ai qu’une hâte : recommencer !

Groupe formation Street Hypnose

10 stagiaires, 10 personnalités inoubliables

Vous ne verrez pas certaines têtes sur les photos que je vais petit à petit partager avec vous. En effet, parmi tous les stagiaires se trouvaient des élèves provenant de formations en hypnose Ericksonienne qui condamnent la pratique de Street Hypnose. Et oui, triste réalité. Ils venaient chercher d’autres techniques, d’autres façon de faire, mais ne pouvaient pas le faire à visage découvert sans risques de représailles. Alors plutôt que de flouter leurs visages, j’ai préféré sélectionner des photos où ces personnes n’apparaissaient pas. Donc n’essayez pas de compter jusqu’à 10 vous n’en verrez pas autant sur les photos !

Je tiens à remercier chacun d’entre eux, et plus particulièrement mes personnes ressources (clin d’oeil à Thierry) qui ont été formidables et qui m’ont énormément épaulé pendant tout le week-end. Aurélien, Raphaël et Thierry, merci !

Shiam et les doigts aimantés

Shiam, docteur dans la vie de tous les jours, qui utilise les doigts aimantés pour tester la réceptivité de son volontaire

21 septembre 2013

Thierry a lancé les hostilités le matin en présentant les différentes pratiques de l’hypnose, et ce qu’elles avaient en commun : le bien-être du patient / sujet / client / volontaire. Nous en avons profité pour présenter la charte Street Hypnose afin que chaque stagiaire prenne conscience (si ce n’était pas déjà le cas) de l’importance de toujours prioriser le bien-être et la sécurité des volontaires.

Au programme de cette première journée, nous avons abordé toutes les étapes d’une séance d’hypnose de rue, depuis le pre-talk jusqu’à la sortie de transe. J’ai volontairement choisi de ne pas trop insister sur les phénomènes hypnotiques, étant donné que c’était le thème du second jour : comment approfondir une transe et suggérer des phénomènes hypnotiques de plus en plus complexes. Je me suis contenté de leur introduire la routine pour bien débuter que vous connaissez si bien maintenant. L’après-midi, à partir de 17h, nous nous sommes rendus place du Capitole pour hypnotiser de parfaits inconnus.

Le coup de pied au cul que je leur avais promis

Lorsque je les ai eu au téléphone pour la formation, la peur de la première fois dans la rue revenait très régulièrement dans les discussions. Beaucoup, le matin même, m’ont encore averti qu’ils allaient avoir du mal à se lancer, et qu’ils préféreraient regarder les autres faire avant de participer eux-même. Pour ne pas les effrayer davantage, j’ai feint de comprendre et d’accepter leur position.

En réalité, j’avais demandé aux autres street-hypnotiseurs toulousains de venir un peu avant dans l’après-midi pour lancer la dynamique et créer un attroupement de curieux autour de notre lieu habituel. Voyez vous-même !

Attroupement Street Hypnose

Street Hypnose à Toulouse

L’objectif était simple pour moi : me permettre de trouver très (très !) rapidement un volontaire pour chaque stagiaire avant même qu’ils n’aient le temps de réfléchir et se poser un milliard de questions. A peine arrivé, nous avons littéralement jeté des volontaires dans les bras de nos stagiaires. Et ils ont tous merveilleusement joué le jeu. Le fait que nous ayons tous un badge attestant que nous participions à une « formation d’hypnose » a permis de crédibiliser tous les stagiaires très rapidement. En début de soirée, mes amis hypnotiseurs toulousains étaient dépités de se voir refuser des volontaires sous prétexte « qu’eux ne portaient pas le badge ». On devrait finalement peut-être reconduire ces badges pour l’ensemble de nos sorties.

J’avais un peu peur pour Nathalie et Jean-Marc (ils ne le savaient pas, je ne l’ai pas montré, ils vont l’apprendre en lisant cet article). Et au final, ils ont osé, se sont lancés et ont été de parfaits street hypnotiseurs dès leur première séance ! J’ai envie de les féliciter publiquement, parce que j’imagine à quel point cela a dû être difficile de sortir de leur zone de confort habituelle.

Ensuite, les lévitations de bras et les catalepsies ont fleuri toute l’après-midi, sous un soleil rayonnant.

J’en profite pour remercier Marco, qui chaque samedi parvient à créer un attroupement incroyable autour de lui, ainsi que Ludo, Batou et tous les autres street hypnotiseurs toulousains qui ont parfaitement rempli leur rôle en amenant un maximum de curieux avant notre arrivée.

Marc

Marco, street hypnotiseur confirmé, dit le parrain

Thierry

Thierry, hypnothérapeute toulousain, qui découvre les joies de la Street Hypnose

22 septembre 2013

Au programme de cette seconde journée : les phénomènes hypnotiques. Catalepsies, amnésies, hallucinations. Nous leur avons donné un maximum de techniques et de petites astuces pour progresser rapidement et passer sereinement de jolies amnésies. C’était leur objectif pour cette deuxième après-midi dans la rue : aller le plus loin possible avec chaque volontaire. Certains ont même réussi à suggérer quelques fabuleux Pause-Lecture, dont Laure que vous pouvez apercevoir ci-dessous.

Laure

Laure, impressionnante de décontraction dans son induction butterfly

Michel et la chute en arrière

Michel qui nous fait une magnifique démonstration de chute en arrière

Nathalie

Nathalie a réussi à faire arrêter un jeune homme en Roller. Plus convaincante tu meurs !

Michel

Michel crée l’attroupement, et cela n’a pas l’air de le gêner. Nous avons trouvé notre Marco bis.

L’apprenti street hypnotiseur hypnotisé

Pendant les ateliers le matin, tous les apprentis street hypnotiseurs se sont forcément hypnotisés entre eux. Et nous avons vécu là encore de très belles expériences. Thierry qui découvre sa première catalepsie grâce à Laure. Laure à qui j’arrive à suggérer une très belle amnésie du prénom. N’est-ce pas Marion ? Et chacun d’entre eux a pu vivre différents phénomènes hypnotiques, à divers degrés évidemment.

Sauf un, Laurent. Les tests de suggestibilité passaient à peu près, mais dès lors qu’il s’agissait de provoquer chez lui un phénomène challenge, son esprit critique reprenait le dessus quelque soit l’hypnotiseur en face. Et puis, Raphaël a eu une idée : pourquoi ne pas l’hypnotiser à deux en même temps ? Nous avons d’abord mis Laurent en position carte de Calof (doigts collés sur une carte), suggestion qui avait échoué jusque là.

Nous avons souhaité embrouiller son esprit au maximum. Pour cela, Raphaël a demandé à Laurent de répéter en boucle dans sa tête « je vais lâcher cette carte » comme suggéré dans mon eBook la voix de l’inconscient. Ce à quoi j’ai surenchéri en suggérant qu’il allait finir par véritablement lâcher cette carte. Je me concentrais uniquement sur ces suggestions. Les doigts qui deviennent mou, les doigts qui se détachent petit à petit de la carte, etc. Pendant ce temps, Raphaël suggérait que les doigts se collaient de plus en plus fortement sur la carte. Et nous parlions simultanément. Essayez, c’est loin d’être facile de pondre un discours cohérent lorsque la voix de l’autre personne a côté s’emmêle avec la votre.
A un moment donné, quand j’ai senti que Laurent commençait à être vraiment confus à force d’essayer – le plus sincèrement du monde – d’écouter nos deux voix en parralèle, j’ai « rompu le pattern » en haussant le ton subitement et en suggérant que les doigts étaient complètement collés. Raphaël, comprenant exactement ce que j’étais en train de faire, m’a laissé la suite. En mettant enfin Laurent au défi de décoller ses doigts, il a pu constater que c’était impossible. La rupture de pattern que j’ai crée au moment où j’ai subitement changé mon discours a fini d’achever son esprit critique. Ses doigts sont restés collés sur la carte.

L’heure du bilan

Humainement parlant, ce week-end était juste parfait. J’ai apprécié chacun de mes petits stagiaires. Et nous avons partagé énormément de choses tous ensemble (surtout avec les serveurs). Tous m’ont apporté un petit quelque chose d’unique. Shiam et son amour pour ses patients (un peu) âgés. Michel qui m’a traumatisé à vie avec une simple cuillère de restaurant. Nathalie pour sa douceur et sa sensibilité. Christophe pour son amour de l’hypnose (en tant qu’hypnotisé ou hypnotiseur, je ne me prononcerai pas !). Dominique, pour son sourire et sa bonne humeur. Laure, excusez-moi mais je ne peux pas en parler. Vraiment, excusez-moi. Laurent, parce que lui faire vivre une catalepsie pour la première fois a été un vrai bonheur. C’était clairement une attente pour lui : vivre un phénomène hypnotique fort. Pascal pour son aisance et son expérience dans l’hypnose. Jean-Marc, qui a réussi à vaincre sa plus grande peur : se jeter à l’eau. Et enfin,  une pensée pour Julie.

Vous m’avez tous bluffé. J’ai pris mon pied. Et votre certification (qui n’a de valeur que celle que vous lui accordez), vous l’avez tous amplement méritée !

By | 2016-10-26T23:45:42+00:00 27 septembre 2013|Formation Hypnose, Formation Street Hypnose, Hypnose de rue|10 Comments

A propos de l'auteur :

Passionné d'hypnose depuis l'été 2008, Jean-Emmanuel partage avec vous toutes ses expériences et son savoir faire afin de vous permettre d'apprendre l'hypnose dans les meilleures conditions possibles. Il est également auteur du livre "la voix de l'inconscient".

10 Commentaires

  1. wolvi 27 septembre 2013 à 18 h 16 min␣- Répondre

    J’ajouterai que les « ressources » ont aussi pris leur pied!

    Un grand merci a tous, c’était vraiment un weekend inoubliable!

    • Raphaël 28 septembre 2013 à 12 h 23 min␣- Répondre

      C’était très chouette en effet, les stagiaires étaient top !

  2. dom31 27 septembre 2013 à 19 h 51 min␣- Répondre

    j’ajouterai moi aussi que toute l’équipe qui entoure Jean Emmanuel est très sympa et compétente !!
    que du pure plaisir . Tres belles rencontres des moments inoubliables et ce fameux coup de pied au derrière qui vous pousse à vous surpasser et vous fait vivre des moments forts. Je ne crois que de ma vie je n’oublierais jamais la première personne que j’ai hypnotisé et cela je le doit à jean Emmanuel Combes : merci merci merci ….
    Dominique un qui a eu de la chance d’être choisi pour la formation !!!

  3. Marion !!! 28 septembre 2013 à 12 h 07 min␣- Répondre

    Wahouuuu …. vraiment chouett de lire ces beaux mots.
    Bon, me concernant je ne sais comment le prendre (!) mais ce qui est sûr, c’est que je n’oublierais en rien ces 2 jours.

  4. Mathieu147 29 septembre 2013 à 4 h 35 min␣- Répondre

    Je respecte la déblocage à deux ! j’en ai la larme à l’oeil, c’est ce qu’il me faudrait 😀

    En tout cas, respect pour ce week end ! en effet il m’a l’air d’avoir été bien sympathique !

  5. Leti 30 septembre 2013 à 11 h 58 min␣- Répondre

    Super Jean-Emmanuel… euh… je veux parler de ta nouvelle coupe de cheveux !
    Plus sérieusement, tu avais bien préparé ton affaire et je suis content pour toi que cela se soit si bien passé.
    Tu ne vas pas tarder à faire concurrence à tous ces organismes où l’on trouve, dans un ordre différent, les lettres A, F, H, N, E, etc…
    Leti

    • Jean-Emmanuel 1 octobre 2013 à 10 h 20 min␣- Répondre

      Merci Leti ! Donne moi de tes nouvelles si tu as quelques minutes. Je n’ose pas trop t’embêter.

  6. lorenZzZzo 2 octobre 2013 à 13 h 11 min␣- Répondre

    Super compte rendu. J’aimerais vraiment participer à la prochaine formation, c’est super motivant. Bravo à tous !

  7. Maïssoum 28 janvier 2014 à 0 h 47 min␣- Répondre

    Super ce récit de ces deux jours, j’ai eu l’impression de les vivres aussi. Mes félicitations (un peu en retard ^^). Ta formation me tente beaucoup, j’espère un jour dégager du temps pour y participer. J’ai acheté le livre, et c’est carrément plus agréable de l’avoir en physique. Bonne continuation à toi en 2014 😉

  8. C. ALBERT 10 novembre 2014 à 15 h 13 min␣- Répondre

    Quand est la prochaine session?
    Je ferai certainement le Paris > Toulouse pour y participer, ça a l’air juste génial …

Laisser un commentaire