Hugin

Membres

Hugin last won the day on 25 juin

Hugin had the most liked content!

4 abonnés

À propos de Hugin

  • Rang
    Expérimentateur à temps partiel
  • Date de naissance 09/02/1977

Informations

  • Sexe
    Homme
  • Localisation
    Montréal
  • Intérêts
    L'écriture dramatique, le théâtre, l'improvisation, l'astronomie, la cuisine...

Visiteurs récents du profil

772 visualisations du profil
  1. Preuve, s'il en fallait, que le premier usage de l'hypnose était cosmétique, vous pouvez voir le même tour sans hypnose sur cette vidéo tirée d'un de ses spectacles précédents.
  2. J'ai eu le grand plaisir d'assister au premier spectacle de Derren Brown en sol nord-américain, à New-York. Son titre est "Secret" et je soupçonne son contenu d'être très proche de celui d'Underground (le spectacle que joue Derren Brown cette année en Angleterre). Il s'agit pour l'essentiel d'un florilège de ses spectacles précédents adapté à une petite salle de 200 places. On y retrouve donc des grands classiques du mentalisme, avec un numéro d'oracle par exemple, ou un "Qui est-ce?" grandeur nature... Le spectacle s'intitulant Secret, je ne rentrerai pas trop dans les détails et les punchs du spectacle, mais si vous avez déjà vu l'intégralité des shows sur scène de Derren Brown (on peut les trouver sur youtube), il n'y a rien de nouveau. La soirée repose beaucoup sur les talents de narrateurs de Derren Brown, son humour et son charisme. Les liens entre les numéros tiennent par cette narration qui tente de construire un tout (à mon avis de façon réussie). La majorité du public ne connaissant pas le mentaliste anglais, ses réactions étaient très intéressantes et spontanées. Si j'ai mis ce bref compte-rendu de spectacle dans "Tout ou rien", c'est que l'hypnose n'y occupe qu'une place assez anecdotique, voire d'enrobage (peut-être moins pour l'acte final). Il y a eu en tout trois moments d'hypnose, même si Derren Brown n'a jamais utilisé le mot. Puisque nous sommes sur un forum d'hypnose, je vais vous les détailler un peu plus, sans trop donner de détails sur les tours qu'ils habillent: - Premier moment, un spectateur a été retenu sur un lancé de frisbee dans le public. Avant d'arriver sur scène, il récupère trois noms de célébrités écrits sur des papiers, il en choisit un sans les regarder avant. Derren Brown plaisante un peu sur un nom non-retenu, puis fini par mettre en transe le spectateur avec un "sleep" ferme. Par la suite, au travers d'un contact physique, Derren Brown devine le nom de la célébrité. Je n'entre pas dans les détails du tour mais il aurait pu faire exactement la même chose sans transe. D'ailleurs je ne suis pas convaincu que le spectateur ait été hypnotisé, mais à quelques rangées de distance c'est difficile d'avoir une impression précise. - Deuxième instant, Derren Brown annonce qu'une vidéo va être projeté et qu'elle pourrait avoir un effet sur notre comportement. Il invite toutes les contre-indications habituelles à l'hypnose à fermer les yeux et se boucher les oreilles. Il précise qu'à l'issue de la projection certaines personnes pourraient avoir l'envie irrépressible de se lever. La vidéo elle-même présente des images saccadées d'un individu posant un crayon sur une table, accompagnées d'un bourdonnement. Rien de spécial à mon avis. À l'issue de la vidéo, un silence et une attente se créé pour voir si quelqu'un se lève.... Et pour être honnête, à ce moment, j'hésite. J'ai une envie folle, depuis le début du spectacle, d'être choisi pour un numéro. Mais je me dis que n'étant pas en transe, je ne suis pas légitime à monter sur scène. Personne ne se lève... Finalement, je décide que mon envie de participer au spectacle est une raison tout à fait acceptable et je me lève, suivi bientôt par quatre autres personnes. Derren va travailler directement dans le public avec deux d'entre-eux. Test des mains collés. La première personne les décolle au bout de quelques secondes. Pour la deuxième, l'effet va être plus marqué et Derren va jouer un tout petit peu en faisant passer la catalepsie des mains aux cordes vocales. Il demande ensuite à une personne du public de choisir un de nous cinq pour être utilisé plus tard... Et je suis désigné! Il va ensuite passer une vidéo+bruit à toute la salle, je suis la seule personne qui doit me boucher les oreilles. - Arrivé à la presque fin du spectacle, je suis assez fébrile à l'idée d'aller sur scène à un moment et cette fébrilité commence à me faire partir en transe légère. Lorsque je suis appelé sur scène, il y a cinq spectateurs pris au hasard qui ont dessiné un animal (tiré au hasard également) et qui gardent leur dessin caché. Je dois choisir l'un d'entre-eux. Une fois mon choix fait, Derren Brown me donne la consigne de chanter une berceuse tout en faisant de l'écriture automatique. Après s'être assuré que j'avais compris ses instructions, il m'adresse un sleep. Je me surprends avec quelle rapidité je réagis à la commande. J'entonne alors, sur une scène d'un théâtre New-Yorkais, un "meunier, tu dors" qui devait être parfaitement faux. Et je sens ma main qui écrit un mot que je suppose être "lapin" suivi de nombreuses arabesques. Sans ouvrir les yeux, je mets le papier dans une de mes poches (j'ai une chemise ce sera une poche de poitrine). Un peu plus tard, la personne que j'ai choisie révèle un dessin d'éléphant. Je prends le papier dans ma poche... Les arabesques dessinent de façon hasardeuses mais clairement identifiables le mot "elephant". Je suis stupéfait, Derren Brown est triomphant. Une fois le spectacle terminé, j'ai eu l'occasion de repenser à ce qui s'était passer sur scène, et j'ai maintenant une bonne idée de la façon dont les choses se sont déroulées. Dans mon récit, j'ai volontairement omis des détails qui me paraissent importants a posteriori, et j'ai cherché à vous retranscrire l'expérience comme je l'ai vécu. J'ai moi-même un esprit très analytique et cela gâche beaucoup de spectacle de magie que je vais voir puisque j'identifie les trucs au lieu de rêver, et je ne veux pas compromettre le plaisir des autres. La soirée a été exceptionnelle pour moi car, en ayant été sur scène au cœur du spectacle, j'ai pu me laisser prendre pleinement par la magie, et c'est une sensation merveilleuse.
  3. Bienvenue et n'hésite pas à poser tes questions comme tu as commencé à le faire. Il y a plein de gens ici qui seront heureux de te répondre.
  4. Chaque personne interprète les suggestions à sa façon. Pour les cas des hallucinations, certains ont vraiment l'impression de la voir, d'autres ressentent simplement les émotions qui y sont associées... Certains se sentent "contrôlé" par une main extérieure (et Messmer suggère beaucoup un ressenti dans ce sens) d'autres ont l'impression d'être libre de leur mouvement. Il n'existe pas une réaction plus normale qu'une autre, simplement des sensibilités et des imaginaires différents. Quand à l'amnésie post-hypnotique, elle est loin d'être systématique (par exemple, à titre personnel je n'ai jamais eu de volontaires qui ont fait une amnésie spontanée après une séance). Souvent on dit aussi que pour l'hypnose de spectacle, il n'y a pas que de l'hypnose d'impliquée mais aussi une forme de pression sociale (pour faire simple)... Certains sont vraiment hypnotisés d'autres font comme les premiers pour ne pas se sentir responsable de "casser" le spectacle, et encore d'autres se situent peut-être entre les deux. Par contre, la crise de larmes me laisse penser que vous avez été en transe (même légère). Le fait que vous soyez encore sous le coup d'une émotion lorsque vous en reparlez est probablement temporaire parce que le ressenti est récent. Cela devrait passer rapidement. Par curiosité, à quels numéros du spectacle avez-vous participé?
  5. Salut Florian. Est-ce que c'est toi qu'on a croisé au Parc Lafontaine hier?
  6. Quand quelqu'un a déterré ce sujet, c'est exactement ce qui m'est venu à l'esprit. D'autant plus que j'ai souvenir d'avoir lu qu'un des arguments de Kreskin était qu'il pouvait faire accomplir les mêmes choses à quelqu'un de non-hypnotisé. Cela veut dire que ce qu'il appelle "hypnose" donnerait des pouvoirs, ce qui ne correspond pas au consensus actuel autour de la discipline. Il faudrait effectivement voir les termes du défi pour voir si ça va dans ce sens.
  7. Considérant que tu n'es graphiste, ça n'est pas si mal. Le titre est lisible et le sous-titre est intéressant. L'effet de fumée est un peu cliché, mais il est cohérent avec l'idée de l'hypnose. Un gros point noir, ton t-shirt à rayures. Avec un fond uni noir, c'est un très mauvais choix. Sur écran d'ordinateur, ça donne en plus un effet de scintillement. Quitte à reprendre une photo, essaie de prendre une photo un poil plus dynamique (essaie de ne pas avoir la ligne des pieds parallèle à l'objectif, ça aide). Dans l'hypothèse où tu veux t'en servir pour affichage n'oublie pas de prévoir un espace pour indiquer le lieu et l'heure du spectacle (cela peut être un simple bandeau blanc en bas de l'image). J'espère que ces suggestions pourront t'aider
  8. C'est effectivement un travail qui pourrait être mené mais par un professionnel. De ce que j'ai compris Kalagan est un Street Hypnotiseur et probablement pas formé pour toute cette investigation.
  9. La SPA? Le magazine VSD? Le paranormal et le complotisme marche souvent joyeusement main dans la main. Ce sont des informations tellement "gênantes" qu'on peut y accéder par un simple nom de domaine en .com (amusant puisque historiquement, c'est le Ministère de la Défense des USA qui est lié à l'attribution des .com). Écoute, si c'est si facile de projeter son esprit en dehors de son corps, je te recommande de jeter un œil à la liste suivante: https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_prizes_for_evidence_of_the_paranormal Tu as de quoi te faire facilement un quelques dizaines, ou centaines, de milliers d'euros. Ah? Comment? On me dit que jamais personne n'a jamais réussi? Pourtant c'est si simple...
  10. Non seulement je n'ai jamais entendu de pareilles choses, mais c'est en complète contradiction avec la plupart des choses qui sont dites sur l'hypnose... Par contre si c'est que t'a rapporté l'entraîneur rien ne dit qu'il n'ait pas déformé les choses. Toutefois sache que beaucoup d'hypnothérapeutes, en particulier les médecins, sont opposés à la pratique de l'hypnose de rue (et rarement pour des raisons documentées). Ne t'attends donc pas à avoir des avis positifs de leur part.
  11. Tellement simple que personne n'a jamais été capable de prouver l'existence du voyage astral (avec un protocole rigoureux). Je ne nie pas que des gens aient vécu des choses, mais ça ne semble pas être des "décorportations".
  12. Évacuons tout de suite la question cruciale de la tarte `la rhubarbe... Son inverse est bien entendu le tatin de rhubarbe (puisque l'inverse de x/y est y/x alors l'inverse de rhubarbe/tarte et tarte/rhubarbe)... Ceci étant dit, au-delà de la de la blague, je trouve la réflexion de @Koko pertinente. En effet, postuler l'existence d'un état inverse (ou plutôt opposé) à l'état d'hypnose, c'est supposer l'existence d'une linéarité, ou une binarité, des états. Ça ne me semble pas le cas. Il existe probablement de nombreux états chacun ayant sa spécificité. Mais bon, comme être dans la réfutation du propos initial n'est pas propice au débat, on je vais essayer d'aller plus loin dans la réflexion. Si on reprend le consensus de la définition d'un État Modifié de Conscience, qu'est-ce que pourrait être l'inverse? Un état de conscience normal (au sens de non-modifié)? Pas vraiment puisqu'il s'agirait plutôt du référentiel fixe autour duquel on distribuerait les différents états de conscience. Un autre état de conscience modifié qui au lieu de focaliser l'attention la rendrait incapable de se fixer (comme certains épisodes psychotiques)? Intéressant mais je ne dispose pas des connaissance suffisantes dans le domaine pour identifier ces états-là, il en existe sûrement un certain nombre. On peut aussi s'intéresser aux états d'inconscience, comme le sommeil profond par exemple, ce qui pourrait être un opposé intéressant à l'état d'hypnose. Mais est-ce que cela nous permet d'en savoir plus sur ce qu'est l'hypnose? Je ne suis pas convaincu. Pour ce qui est de la série de question, je ne suis pas sûr de bien comprendre la première (mais probablement parce que je ne me représente pas les choses sur une échelle linéaire). Qu'est-ce qui me permet de valider l'état d'hypnose chez quelqu'un? En premier lieu ses réponses aux suggestions. Sinon, la façon dont la personne concentre son attention est, je trouve un bon indice, même si cela reste de l'ordre de l'intuition empirique plutôt que du critère objectif. Peut-on croire que l'on est hypnotisé alors qu'on ne l'est pas? Ça c'est une question très intéressante. C'est probablement d'ailleurs la position des gens qui affirment que l'hypnose est non-état. Alors il n'y a pas d'hypnose, seulement la croyance de l'état d'hypnose. Mais on peut aussi imaginer que l'hypnose est un état qui est induit par la croyance qu'il se passe quelque chose. Dès lors, dès que l'on croit être hypnotisé, on le devient... Cette seule question peut probablement être l'objet d'un grand débat, étayé par de nombreuses recherches expérimentales. Peut-on croire que l'on n'est pas hypnotisé alors qu'on l'est? Il y a ces nombreuses vidéos d'hypnose de spectacle où des spectateurs affirment ne pas être hypnotisé avant d'être "endormis" en un claquement de doigt. Cela permettrait de penser que oui... Mais mis en relation avec la question précédente, cela ouvre bien des pistes de réflexions. Car l'hypnose ne pourrait pas alors être la simple croyance d'être hypnotisé, mais quelque chose de plus. Si on retient bien sûr que l'hypnose de spectacle est une forme valide d'hypnose pour notre réflexion. Pour ce qui est de qui a la plus grosse, je vote @Zhmgas.
  13. Les jardins de l'évêché, ça me rappelle de joli souvenir. C'est vrai que ça doit être un bon coin pour faire de la Street ça (mais attention, ça reste un jardin public, on pourrait vous demander d'avoir une autorisation). Un peu plus bas, sur les berges de la Vienne ça doit être pas mal aussi... Bienvenue ici.
  14. Attention tout de même, l'état d'urgence en vigueur en France depuis les attentats du Bataclan donne beaucoup plus de pouvoir aux forces de l'ordre. Ce n'est pas un règlement spécifique à l'hypnose mais ils peuvent disperser tout groupe s'ils estiment que la sécurité publique est menacée.
  15. Chouette, ça discute... Bon plein de chose à dire. Désolé pour le quote-to-quote d'Agraf. Le désavantage d'utiliser Janet c'est que ses travaux datent d'il y a un siècle à une époque où la psychologie en était à ses balbutiements (et les neurosciences n'en parlons même pas). Que ces travaux soient encore utiles comme base de réflexion, ou dans une perspective historique c'est une chose, mais prendre tout pour argent comptant ça me paraît délicat. Les sciences humaines restent intrinsèquement liées à la société et pour apprécier pleinement les propos de Janet il faut aussi les remettre dans leur contexte (historique, sociologique, scientifique). Je crois qu'il faut ici dissocier la pratique de la théorie. Tous les gens que tu cites (et les autres) ont des théories propres autour de l'hypnose ce qui n'implique pas nécessairement une différence concrète dans leur pratique (même si évidemment cela peut être le cas). Par ailleurs, les diverses théories peuvent aussi se contredire. On ne peut pas se contenter de mettre côte à côte toutes les théories et affirmer qu'elles s'équivalent. Si certaines peuvent être compatibles, d'autres s'opposent formellement et ne peuvent donc coexister dans le même paradigme théorique. Sans compter celles qui sont déjà invalidé par des résultats expérimentaux. Je me permets de regrouper ces affirmations qui faisaient partie du même bloc argumentatif dans ton texte… Parce que, vois-tu, la croyance (ce n'est pas une insulte dans ma bouche) que plusieurs personnes cohabitent dans un même corps est à peu près à l'opposer de toutes les études sérieuses récentes que j'ai lu sur la question. La "base solide" que j'ai pu lire parle de construction sociale de personnalité multiple par un individu (et évoque d'ailleurs le fait que ce n'est pas considéré comme pathologique dans toutes les cultures). Donc affirmer que "plusieurs personnes qui cohabitent activement au sein d'un même corps", c'est précisément une posture philosophique, voire tout simplement une méconnaissance de la psychiatrie moderne. Ou alors tu voulais dire "personnalité" plutôt que personne, mais connaissant ta légendaire précision sémantique cela m'étonnerait de ta part (et dans ce cas, je te renvoie aux multiples définition du "pathologique" dans les maladies mentales et l'importance des facteurs culturels dans ces définitions). Tant qu'on parle de précision sémantique... En l’occurrence la Terre n'a jamais été plate, ni au centre de l'Univers. Le fait que les gens aient cru que ce soit le cas n'a jamais rendu les choses réelles. La réalité n'est pas modelée par nos croyances (même si ce serait vraiment pratique). Les travaux de Galilée ne se limitent certainement pas à des observations. Il a fallu des calculs des mises en relation pour aller au-delà des observations. Penser que l'égo est ce qui diffère entre une recherche scientifique méthodique et des déductions erronées basées uniquement sur des observations me paraît être une posture épistémologique hautement discutable. Affirmations contradictoires: tu ne fais pas de tri mais tu lis les auteurs qui te semblent pertinents. Tu opères donc bien un tri concernant cette pertinence. C'est tout à fait normal, cela dit, car tous les écrits ne se valent pas. Par ailleurs, les lire ne suffit pas, il faut les aborder en relation avec leur contexte, se questionner sur les sources des affirmations, la validité des expériences menées, les biais éventuels. Si on veut comprendre, il ne suffit pas de lire ou de mettre en relation avec sa propre expérience, mais pousser le raisonnement. Mais je me doute bien que tu sais tout ça... Un dernier mot tout de même, puisque tu évoques Coué, je te recommande de le lire. Bien sûr ses écrits datent un peu (1922, dans les mêmes eaux que Janet), mais il y a plein de choses intéressantes à mettre en relation avec l'hypnose (mais je te préviens Coué était un proche de l'École de Nancy). @melimëlo, j'ai mis plein de mots compliqués. Ça me fait combien de points?