Ma première petite expérience
1 1

9 messages dans ce sujet

Bonsoir ! Je vous écris ma première petite expérience et je vous détail mon ressenti aussi.

 

Il est 17h45 et, avec ma copine, nous devons partir à 18H20. Je lui propose alors d'essayer une séance d'hypnose calmement dans ma chambre.

Elle se met assise sur mon lit mais je me dis que je sentirai mieux la séance en le faisant debout donc je la fais se mettre debout face à moi, jambes rapprochées. Je lui fais un petit pre-talk parce que je lui en avais déjà parlé plusieurs fois mais elle me soutient encore qu'elle va avoir du mal à ne pas rigoler.

 

Je commence les tests de suggestibilité.

Les doigts aimantés: je lui demande d'imaginer quelque chose qui pourrait se faire rapprocher ses doigts donc elle imagine avec du mal et paf je commence et ses doigts se rapproche. Je commence déjà à dire "ces doigts" pour faire une dissociation. Cela fonctionne très rapidement alors dans le doute j'essaye de suite une catalepsie des doigts collés en lui demandant ce qui pourrait coller ces doigts. Bon là en une seconde elle arrive à les décoller mais ce n'est pas grave et lui explique qu'on va continuer.

 

Deuxièmement j'enchaîne sur les mains aimantés en lui faisant fermer les yeux et en lui disant que plus ses mains se rapprochent et plus elle se détend etc. Je vais vite dans l'écriture mais j'ai prit mon temps avec une calme posée. D'ailleurs elle souriait presque de nerf à chaque fois que ça marchait ce que je lui disais mais je ne lui ai rien dit à part "et plus tu souris et plus ces mains se rapprochent".

 

Là ça marche toujours et elle se détend de plus en plus, je veux donc m'assurer de pouvoir faire une induction par la suite et qui marche. Le stress qui monte et je lui fais la suggestion du bras lourd et du bras qui flotte. Son bras qui portait quelque chose de lourd se baisse rapidement tandis que l'autre ne monte pas vite, elle m'a dit par la suite qu'elle n'arrivait pas à imaginer pour que le bras se lève alors que j'ai utilisé les ballons d'hélium classique (je sais que ça ne marche pas sur tout le monde). D'ailleurs je voyais que son corps faisant des cercles tout seul comme si elle était déséquilibrée et elle m'a dit après-coup que ça l'avait beaucoup perturbé.

 

Puis vient le moment où je lui fais fixer un point dans sa main au-dessus de sa tête et plus la main se rapproche plus ses paupières deviennent lourdes et son corps se détend. Je lui demande de fermer les yeux pendant que la main se rapproche et ça marche très bien puis je lui avais dit qu'au mot dormir elle devait tout simplement se détendre complètement et se relâcher. Je termine la course de sa main en lui posant sur le front et en disant le mot dormir. Ces yeux restent fermés mais elle reste tout à fait droite dans pour autant plonger sa tête en avant comme je lui avait dit.

 

Je ne me laisse pas abattre et tente approfondir mais là c'est le drame, ma copine qui est hyper sensible et pleur souvent, se met à pleurer, je lui demande si ça va et elle me dit non, je lui demande si on doit arrêter et elle dit oui. Je ne cherche pas plus loin, je l'a prends dans mes bras, elle ne tient presque plus debout comme si elle était vidé de toute son énergie. Je lui demande comment elle se sent et elle me dit fatigué, je la rassure en lui disant que c'était normal (en fait pas trop). Je l'a met assise sur le lit, je lui demande de se détendre totalement tandis que je me mets à genoux devant elle. Je lui fait fermer les yeux et avec mes mains je frottais ses bras et j'ai dit "à chaque caresses de mes mains sur tes bras tu vas te sentir de mieux en mieux, comme si une vague de bien-être parcourait ton corps, que ces larmes s'arrêtaient car tu es tout simplement bien là maintenant. Je vais compter jusque trois et ensuite tu pourras ouvrir les yeux. 1, tu te sens vraiment bien, tu regagnes toute cette vitalité dans tes muscles que tu avais perdue. 2, sens à chaque respiration l'air qui rentre dans tes poumons et qui te fait merveilleusement du bien. Et 3 tu peux ouvrir les yeux totalement bien.

 

Elle ouvre les yeux et ne pleur plus mais par contre elle n'était pas "bien". Elle était encore fatigué et perturbée. Elle m'a dit que ce n'était pas par rapport à moi mais surtout parce qu'elle était fatiguée de base. Elle a vu que je m'en voulais alors je ne sais pas trop si c'était pour me rassurer ou bien c'était une part de vérité. C'est là que j'ai un peu peur, je ne pense pas avoir fait de suggestions qui pouvait faire remonter de la tristesse ou un mal-être.

 

C'est là que j'ai besoin de vous en fait. Comment réagir dans ces cas là ? Qu'est-ce qui aurait pu déclencher ces pleurs et cet panique selon vous ?

 

Je suis perdu et pour une première je vous avouerais que je ne suis pas rassuré. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

Félicitation tu as eu ta première abréaction :)

 

Alors selon ce que tu as écris, il y a pour moi 2 possibilités : 

1) son inconscient à profiter de pouvoir se manifester pour évacuer quelque chose de profond en elle (sans savoir forcément quoi).

2) les caresses sur le bras a été un déclencheur qui a fais revenir un événement passé douloureux (sans forcément en avoir conscience), et son inconscient à profiter de pouvoir se manifester pour évacuer.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rien de grave, le tout est de bien la réconforter ensuite, elle a évacué quelque chose, et ça fatigue. :)

 

Cela dit petit aparté, rien ne sert de "stresser" quand tu te diriges vers une induction, si ça ne se produit pas, tant pis. Car ce n'est ni bénéfique pour toi, ni pour l'autre ! J'étais moi même il y a quelques temps toujours la boule au ventre au moment de l'hypnose et au final je renvoyais de "l'énervement" sans même m'en rendre compte. Ce que tu dégages c'est important aussi. :)

Et comme je dis, au pire, ça passe pas, mais rien n'empêche de fermer les yeux.. Et se détendre. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est surtout sur la détente que j'axe mon induction au final comme je ne suis pas sûr de moi encore pour faire une rupture de pattern. Merci du commentaire et pour réconforter ma copine ça n'a pas été compliqué on est un couple de bisounours :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que tu as bien réagi, lorsque cela arrive, il faut faire évacuer, relativiser et calmer, puis douceur et suggestions positives, s'adapter pour ramener le volontaire dans un état de bien être... et arrêter l'expérience - et surtout ne pas paniquer car le seul objectif doit être de ramener la sérénité :) et de prendre tout le temps nécessaire, ne pas abandonner son volontaire sans être sûr et certain que tout va bien.

Mais il faut parfois s'adapter encore plus et les liens plus haut donnent des clés.

Mon épouse a réagit elle aussi d'une manière similaire, et comme toi, j'ai eu à gérer ce type de réaction à mes tout débuts... On se sent fautif lorsque ça arrive, mais tu n'as pas cherché à mal faire :) Que cette expérience ne t’empêche pas de continuer, finalement, tu as eu la 'chance' d'être confronté très tôt à une abréaction, et tu seras moins démuni si cela se reproduit (d'expérience c'est tout de même assez rare).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 1