J’ai envie de vous raconter l’histoire graphique de Street Hypnose

En septembre dernier, après le gros rush des formations Street Hypnose de 2015, j’ai entrepris un long et fastidieux projet de changement de charte graphique pour Street Hypnose. En tête, j’avais la volonté de ré-harmoniser les couleurs du site et du forum, tout en amenant une évolution logique qui me corresponde sur le plus long terme. En effet, Street Hypnose prenant beaucoup d’ampleur, l’ancien logo n’était plus viable à cause d’une mauvaise gestion des droits d’auteur de ma part. Souhaitant protéger au mieux mon bébé, il a fallu lui donner une vraie identité, unique. Le dernier changement d’un long processus que j’aimerais partager avec vous, par nostalgie et par plaisir, aussi.

Là où tout a commencé

En 2011, presque sur un coup de tête, voyant un ami à moi se lancer sur Internet en créant son site et son blog, je me prends à rêver de faire pareil et créer un blog pour parler de moi. Oui, rien d’autre que MOI, et de mon idée folle d’hypnotiser des gens dans la rue. Les copains du Master ICE (Informatique Collaborative en Entreprise) m’ont alors boosté pour me lancer dans l’aventure et il me manquait juste un petit quelque chose pour démarrer : un logo. Quelques semaines plus tard, après réflexion sur le futur nom de mon blog – Street Hypnose – une connaissance me pond ce logo.

Logo-original

Je n’ai pas réfléchi. Ni une ni deux, je créé mon blog. Une première version toute moche et je me prends à rêver lorsque je vois que je fais 12 visites le premier jour (merci mes amis Facebook).

Ce que j’apprendrais plus tard, c’est que ce logo, les deux visages en forme de puzzle, est un logo déposé et diffusé illégalement sur Internet. Pour un particulier qui écrit un blog dans son coin, pas de soucis. Pour une entreprise qui se veut grandissante, c’est juste intolérable et dangereux. Cette « connaissance » n’en est plus une aujourd’hui, et même si je la remercie de m’avoir donné le petit coup de pouce pour me lancer, il s’agissait d’un vilain copier-coller ré-arrangé et cela m’a apporté pas mal d’ennuis à posteriori.

Je rencontre alors petit à petit des gens extraordinaires qui se mettent à me soutenir et à m’encourager dans les coulisses. Je reçois des mails de plus en plus régulièrement, et c’est génial. Jusqu’au jour où Fabrice, un motard que je ne pourrais jamais oublier, s’est lancé bénévolement dans l’amélioration de mon logo. Je lui ai montré ce que je voulais, et il a rendu mon désir réalité. Je voulais qu’on puisse lire : Street Hypnose – l’hypnose à la rencontre de la rue. Et qu’en plus de ça, une seconde lecture par un jeu de police et de couleurs permette de lire « Hypnose de rue » en utilisant le « hypnose » de Street Hypnose et le « de rue » du slogan désormais célèbre.

Cette bannière, vous la connaissez tous :

banniere_streethypnose

Et même si je ne peux pas la conserver éternellement pour les raisons suscitées, elle restera à jamais dans mon petit cœur.

La première version du site Street Hypnose

 

site-version-1

Sous les conseils d’un ami (Julien pour ne pas le citer), je commence à créer mon premier site WordPress. J’achète un thème et m’amuse à en changer le CSS du tout au tout. Le CSS, pour ceux qui ne connaissent pas, est un langage informatique qui décrit la présentation, le look, d’un site web. A ce moment là, je n’avais même pas de menu. Celui proposé par le thème était moche à souhait. Alors je me suis codé mon petit menu tout seul. La barre noire que vous voyez sous la bannière. Quelques heures plus tard, je pouvais rajouter une page « A propos » et « Envoyez moi un e-mail » qui ouvrait directement votre logiciel de messagerie. Les formulaires de contact, très peu pour moi à l’époque !

A ce moment, il n’y avait même pas de forum, rien. Juste des gens qui m’écrivaient par mail et avec qui je gardais contact pour entretenir un semblant de naissance d’une communauté. A un moment donné, voyant que je commençais à faire les médiateurs en mettant en contact des personnes résidant dans des villes communes, je me décidai à créer un forum. Et là, j’ai pris une grosse claque. En deux jours, il y avait déjà plus de 90 membres inscrits. Je n’arrivais pas à y croire !

forum-version-1

Lors de ce screenshot, il y avait 269 discussions dans la partie présentation. Aujourd’hui, plus de 2500. Il a bien grandit le bébé depuis. Ce forum utilisait une plateforme libre appelée « FluxBB ». Une horreur à administrer. Tout se fait manuellement en langage PHP / MySQL. Fort heureusement, mes compétences en Informatique m’ont permis de m’en sortir sans trop de difficultés. Niveau design, quelque chose de très simple avec le logo qui revient, et les deux couleurs du logo réparties ici et là un peu aléatoirement je l’admet. L’important pour moi à ce moment-là, c’était que cela fonctionnait. J’ai toujours été autonome concernant les designs de mes sites, et j’ai beaucoup appris en quelques années mine de rien.

Le blog et le forum resteront dans cet état jusqu’en septembre ou octobre 2013, date à laquelle j’entreprends une première refonte. Bizarrement, j’ai toujours commencé à refaire mes sites arrivé à l’automne. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en sais rien. Juste une drôle de coïncidence !

La deuxième version graphique du site et du forum

Cette fois, je ne souhaite pas juste que le site fonctionne. Je veux qu’il soit beau et SURTOUT lisible. Ma priorité en repartant de 0 était de créer un blog dont la lecture soit facilitée en tout point. On pouvait par exemple faire disparaître le menu de gauche d’un simple clic de souris pour que l’article prenne l’ensemble de l’espace.

site-version-2

D’un point de vue Blog, je pense que j’avais atteint quelque chose de très très convenable et qui me correspondait parfaitement. Les couleurs étaient plus apaisées, moins flashy, et la navigation grandement améliorée. Un vrai menu, avec des sous-menus (révolution !). Je prends alors de plus en plus de plaisir à écrire et publier mes articles sur le Blog, et Street Hypnose suit son petit chemin.

forum-version-2

Le forum grandissant, je voulais quelque chose de plus professionnel. J’en ai eu marre de FluxBB et de toutes les complexités qu’il m’apportait dès que je souhaitais rajouter un module (la carte des Street Hypnotiseurs par exemple). Après de très nombreuses recherches, mon choix s’est porté sur IPS (Invision Power Services) et leur plateforme IP.Board. Un choix que j’ai rapidement apprécié grâce à un support très actif. Seul regret, une communauté très réduite et surtout composée de professionnels qui partagent très peu gratuitement contrairement aux autres plateformes plus connues (PhPBB, VBulletin, bbPress, etc..). Niveau design, je prends un truc tout fait et j’adapte les couleurs. J’essaye par tous les moyens d’introduire ma grosse bannière avec le logo, mais sans succès. Je me résous donc, avec une énorme déception, à laisser tourner un forum sans mon logo. Ce fut une réelle frustration, mais je n’avais pas le courage de refaire l’ensemble du design du forum à ce moment là. Et, surtout, je ne savais pas vraiment quelle ligne directrice adopter avec la bannière qui prend vraiment beaucoup de place.

Et puis j’ai cherché à professionnaliser Street Hypnose

L’année 2014 a été l’année du Burn Out pour moi. De multiples formations Street Hypnose qui s’enchaînaient week-ends après week-ends, ce à quoi s’ajoutait la préparation du déménagement de mon entreprise qui m’imposait des horaires de travail impossibles (jusqu’à 22-23h le soir, et quelques nuits blanches lors des phases de migrations de certaines plateformes. Quand il y a la vie de patients en jeu, on se donne à fond). Malgré mon aisance financière à ce moment là, je craque complètement et suis mon intuition pour m’en sortir. Mon choix est fait. Je négocie un départ à l’amiable et en septembre 2014, je quitte mon emploi de Chef de Projet au Cancéropole de Toulouse pour me lancer intégralement dans l’hypnose. A choisir entre l’argent ou la passion, mon choix a été immédiat. Dès lors, je créé mon entreprise, et l’aventure Street Hypnose professionnelle commence.

Rapidement, je déchante. Impossible pour moi de déposer mon logo. Je me contente de déposer la marque Street Hypnose. Oui, vous l’avez bien lu, j’ai créé Street Hypnose en 2011, et j’ai déposé la marque seulement début 2015. En réalité, Street Hypnose a toujours été pour moi une passion avec une volonté profonde de partager mon savoir et mes techniques au plus grand nombre. L’idée même de gagner de l’argent avec est arrivé bien plus tard suite au succès rencontré. Et puis j’ai rencontré une avocate géniale qui m’a vraiment poussé à me renseigner davantage sur le côté « Business ». Non pas pour faire du marketing agressif comme certains (je déteste. Je me suis fait une promesse : je ne mettrais jamais de publicités sur le site), mais plutôt pour mieux me protéger. Dépôts légaux, dépôt de marque, logo, tout y passe. Cela m’a permis notamment de mettre un STOP à de nombreuses formations se lançant sous le nom « Street Hypnose » juste pour surfer sur la vague que j’avais créée. Qu’ils gagnent de l’argent en s’appelant formation d’hypnose de rue, d’hypnose urbaine, d’hypnose impromptue, d’hypnose récréative, d’hypnose ludique, d’hypnose de loisirs. Tout cela m’est complètement égal. Mais pas Street Hypnose ! Et je pense avoir réagit à temps.

Nouvelle charte graphique

Ma SAS était née. Il lui fallait alors un logo. J’ai alors travaillé avec le même graphiste qui avait déjà pondu la couverture de mon livre, cette fois pour refaire un logo tout neuf et unique.

Il a fait un travail extraordinaire pour donner vie à mes désirs complètements abstraits. Je suis arrivé en lui disant quelque chose du style : « j’aimerais un logo qui montre la puissance de notre inconscient, de nos ressources, à travers un mélange émotionnel puissant et harmonieux qui nous permet de nous dépasser. Le tout, en respectant un cadre important : bienveillance, jeu et sécurité, mes trois mots clés. » De nombreux croquis et quelques discussions plus tard, le logo prenait enfin forme.

logo_sh_web

Le cadre joue donc selon moi un double rôle. D’abord, il symbolise mon éthique. Oui, je fais de l’hypnose de rue, mais pas n’importe comment. Et c’est ce qui fait que Street Hypnose est Street Hypnose aujourd’hui. Parce que toute notre communauté est fondamentalement soudée par cette éthique que nous respectons tous. Et en même temps, Street Hypnose, c’est aussi sortir du cadre. Proposer des choses inédites à des gens trop longtemps conditionnés par notre société à être ignorants et à vivre dans la peur. Jusqu’à ignorer toutes les ressources extraordinaires dont ils disposent à l’intérieur. Je veux que Street Hypnose continue à ouvrir des portes aux gens, plutôt qu’à les enfermer. Pas plus tard que ce matin, je recevais encore un message d’une personne qui me remerciait, car grâce à Street Hypnose aujourd’hui il vit pleinement de son métier d’hypnothérapeute alors qu’il y a quelques années il ne connaissait strictement rien à l’hypnose. Sa porte d’entrée : l’hypnose ludique qui est devenue une passion, jusqu’à en faire son métier.

La flamme multicolore représente pour moi mon état d’esprit. Toutes les ressources qui nous incarnent et qui ne demandent qu’à s’exprimer. Ce n’est pas pour rien si j’ai appelé mon livre « la voix de l’inconscient ». Parce que depuis toujours, je suis fasciné par la capacité de notre inconscient à nous parler, sans que l’on s’en rendre compte. Et mon rêve aujourd’hui : permettre à tout le monde de communiquer avec son inconscient. A travers des émotions, des intuitions, ou même grâce à des techniques plus avancées comme l’écriture automatique. C’est vivant, c’est en mouvement perpétuel, et nous sommes d’une complexité infinie. Le meilleur moyen de grandir et d’évoluer, c’est de permettre à toutes nos ressources de se libérer de tous les conditionnements sociétaux, toujours avec respect et bienveillance pour soi-même et pour les autres. C’est l’essence de mon nouveau logo, cette esprit, cette flamme, qui sort du cadre et se libère.

site-version-3

Je souhaitais avec ce nouveau site mettre le Blog et le Forum un peu en retrait pour que le site devienne davantage une vitrine de mon entreprise. Après tout, il faut que j’en vive désormais. Bien sûr, le blog et le forum ont toute leur place, et, mieux encore, j’ai à cœur de continuer à les développer et à les faire prospérer. Je ne me leurre pas, si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce à vous. Alors c’est en prenant soin de vous que j’investis dans la pérennité mon avenir professionnel. J’ai récemment entrepris de donner les « clés » du blog à des piliers de notre communauté (notamment Alban pour ne pas le citer). Parce que cela prend énormément de temps, et qu’écrire des articles aujourd’hui n’est plus aussi accessible pour moi. Je ne peux pas me dédoubler davantage que je ne le fais déjà pour essayer d’être partout à la fois. D’ailleurs, Alban a créé un topic sur le forum pour encourager la communauté à lui envoyer des articles à publier sur le blog Street Hypnose. Vous êtes gagnant, parce que vous allez être lu par des milliers de personnes. Et je suis gagnant, parce que vous participez à faire vivre le site.

forum-version-3

Dernier projet en date, début janvier 2016, je terminais le design du nouveau forum. Si vous mettez les deux images côte à côte, site et forum, vous comprendrez qu’enfin, j’ai touché du doigt – après de très nombreuses heures de travail – mon objectif ultime d’harmoniser les deux designs. C’était un vrai challenge, à la fois technique et créatif.

Et la partie technique ?

Derrière tout ça, il y a aussi des dizaines d’heures de prise de tête pour installer toutes ces plateformes sur un serveur dédié afin de maximiser les performances et d’être plus autonome à l’avenir quand à la gestion des ressources en base de données et bande passante. Hé oui, tout ça a un coût !
Merci à Alban et Aurélien pour leur aide technique précieuse à ce sujet.

Merci merci merci <3

Et nous voilà, au 29 janvier 2016, à fêter le premier anniversaire de la SAS Street Hypnose. Fin janvier est aussi la date d’anniversaire de Street Hypnose tout court. C’était en 2012. Merci à tous ! Et à bientôt peut-être lors d’une des nombreuses formations de 2016 que j’organise.