L’importance de notre éthique, plus que jamais

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je me permets de vous donner quelques informations pour que vous compreniez mieux ce qui va suivre.

Vous en avez certainement entendu parler, un congrès mondial de l’hypnose aura lieu à Paris cet été. Il est organisé par la CFHTB (confédération francophone d’hypnose et thérapies brèves) sous la tutelle de l’ISH (International Society of Hypnosis). 2000 « experts » de l’hypnose y participeront et des conférences auront lieu non stop durant 3 jours, du 27 au 29 août.

Le président n’est autre que Claude Virot, aussi directeur de l’école de formation Emergence Rennes, qui chapeaute la CFHTB. Cette dernière regroupe un certain nombre d’écoles de formations, dont la tonalité est simple : ils ne forment à l’hypnose que des professionnels de santé.

Congrès hypnose Paris 2015 (sources : AFP)

L’utilité originelle de ce congrès, reléguée au second plan :

Ce sera l’occasion de donner de la visibilité aux bienfaits de cette discipline, dont l’utilisation est croissante, que ce soit en psychologie et psychothérapie, mais aussi aux urgences, dans le cadre d’interventions chirurgicales, en cancérologie, pédiatrie ou dentisterie.

La vraie revendication vers lesquelles s’axeront toutes leurs futurs communications médiatiques :

On souhaite que seuls des professionnels de santé puissent enseigner l’hypnose ou utiliser l’hypnose.
Claude Virot

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas d’un congrès mondial de l’hypnose en général, mais plutôt d’un regroupement de médecins élitistes souhaitant se mobiliser pour que le gouvernement légifère en France sur la pratique de l’hypnose et la réserve aux professionnels de santé.

Quand je constate chaque jour toutes les vies qui ont été bouleversées, en bien, grâce à Street Hypnose et à travers notre pratique bienveillante et respectueuse d’autrui, cet acharnement me répugne. Alors, même si je n’ai pas la force de frappe médiatique de l’homme d’affaire Claude Virot, j’ai à coeur de faire pencher un peu la balance de l’autre côté.

Et je suis persuadé que la plus belle arme de contre attaque ne relève pas des média traditionnels, mais bel et bien de VOUS qui lisez cet article.

La riposte

Le meilleur moyen de préserver notre pratique bienveillante et éthique, c’est de montrer que l’on est nombreux à soutenir et respecter la charte de déontologie Street Hypnose. Vous aussi, signez la charte !

PARTAGEZ !

Si vous souhaitez soutenir la communauté Street Hypnose pour que nous puissions continuer à pratiquer librement, merci de partager cet article en utilisant les boutons ci-dessous (Facebook, Google+, Twitter).