Messmer, plus qu’un hypnotiseur ? Pas si sûr !

Rajout : j'ai finalement pu rencontrer Messmer, et assister à son spectacle. Lisez mon compte rendu et mes impressions !

Partie 1 : cliquez-ici.
Partie 2 : cliquez-ici.
Mon avis sur l’émission « Stars sous hypnose » : cliquez-ici !

En décembre dernier était diffusé sur M6 une émission sur le thème de l’hypnose avec comme maître de scène Messmer, le fascinateur. Ce week-end, vous avez peut-être pu profiter de la rediffusion proposée par W9 à une heure plus raisonnable avec comme slogan de l’émission :  Messmer, plus qu’un hypnotiseur.

Messmer est un hypnotiseur québécois qui voit sa popularité exploser jour après jour. Il débarque en France et compte bien s’y installer et séduire les milliers de Français qui vont aller le voir en spectacle à partir de juin prochain.
Mais quel est donc son secret ?

Etre bien entouré

Je vais vous révéler son secret. Il s’appelle Entourage. Je ne parle évidemment pas de ses amis ou de sa famille, mais bel et bien de sa maison de production qui porte ce nom.

Il suffit de lire sa présentation sur le site d’Entourage pour s’en rendre compte :

Depuis quelques décennies, Messmer exerce un attrait irrésistible par la puissance de son regard et fascine les gens en les plongeant dans les tréfonds de leur subconscient. Le Fascinateur fait vivre à ses sujets, sur scène ou lors de ses populaires émissions à la télévision, des expériences hors du commun à l’aide du transfert d’énergie, de l’hypnose, du magnétisme, de la sophrologie dynamique,de la télépathie et de quelques autres techniques qui lui sont propres.

J’ai coloré en rouge ce que je considère être des abus de langage qui privilégient le côté purement marketing. La puissance de son regard, d’où le nom fascinateur, n’a rien à voir avec sa capacité d’hypnotiser les gens.

L’hypnose, avant tout une science

Il suffit de voir comment Messmer sélectionne ses volontaires pour l’hypnose. Il utilise d’abord les doigts aimantés. Je n’ai pas fais d’articles sur ce test de suggestibilité, mais je vous en ai déjà parlé à maintes reprises. Il s’agit de placer les mains du volontaire dans cette position :

doigts-aimantes

Et suggérer que les doigts vont être attirés. Soit par deux aimants, soit par une vis entre les deux doigts qui va les faire se rapprocher à mesure qu’on visse les écrous autour de cette vis.

Vous pouvez revoir ce test avec la vidéo ci-dessous (le son étant mauvais, activez les sous-titres avec le bouton CC) :

Il poursuit ensuite directement avec une suggestion de catalepsie avec les doigts collés. Cette suggestion ne marchera que sur un nombre très réduit de personnes (2 ou 3 sur 10 en général). En revanche, une personne qui a effectivement les doigts collés devient un cobaye idéal pour Messmer, qui pourra très rapidement enchaîner avec les différents phénomènes hypnotiques.

Son deuxième test de suggestibilité fétiche, c’est celui de la chute en arrière. Le principe est très simple. On se place derrière la personne, avec les deux mains au niveau de ses épaules. Puis on va retirer ses mains, et suggérer que la personne va être attirée vers l’arrière, comme si elle était aimantée par les mains que l’on vient de retirer. Si elle se sent effectivement attirée en arrière, le test est concluant.

C’est avec ces deux tests que Messmer sélectionne ses futurs cobayes, et vous admettrez volontiers qu’il n’y a ni télépathie, ni transfert d’énergie, ni rien d’autres que de la suggestion, et donc de l’hypnose. Tout le reste n’est que marketing et croyance personnelle. Messmer affirme utiliser l’hypnose grâce à son magnétisme qu’il a découvert par son grand-père lorsqu’il était encore tout jeune. Ce sont ses croyances, et je les respecte.

Une citation m’interpelle cependant :

Dès l’âge de 7 ans, le magnétisme faisait partie de moi et je ne comprenais pas pourquoi les gens ne reconnaissaient pas son existence et l’application de ses attributs.

C’est une manière déguisée de dire que son expérience, son savoir, ses connaissances, il les doit à un apprentissage de toute une vie. C’est peut-être vrai. Mais c’est dommage de laisser croire que ce qu’il fait est inaccessible au plus grand nombre. C’est faux ! Tout le monde en est capable ! VOUS en êtes capable !

Le seigneur des dormeurs

Lorsque Messmer a démarré l’hypnose de spectacle, c’était sous un tout autre nom de scène : le seigneur des dormeurs. Je pense malheureusement que ce nom en dit beaucoup sur le personnage, ou en tout cas sa façade marketing. Tous mes lecteurs savent qu’on ne dort pas vraiment sous hypnose, et il a contribué comme beaucoup à faire vivre ce préjugé.

Entourage, sa maison de production, le pousse ensuite à changer de nom pour devenir Messmer en hommage à Franz-Anton Mesmer, un médecin allemand du XVIIIe siècle qui a développé la théorie du magnétisme animal, aussi appelée mesmérisme.

Débarquement en France

En mars 2011, après quelques mois de négociation avec plusieurs producteurs français, le Groupe Entourage et son président fondateur Eric Young annoncent une entente de co-production entre leurs divisions Spectacle et Télévision et la société française Robin&Co et son président Jean-Yves Robin. L’entente concrétise le lancement d’un spectacle de Messmer en septembre 2012 à Paris.

Show télévisés et interviews journalistiques

Il doit sa nouvelle notoriété en France à sa maison de production qui fort de son nouveau partenariat avec Robin&Co, semble désormais prête à envahir la France. Entourage se donne visiblement beaucoup de mal pour que Messmer soit l’invité de divers plateaux télé. On l’a découvert notamment chez Cauet, ou encore au Grand Journal et maintenant sur M6 et W9. Tous ces show sont en réalité des pré-show qui ont pour unique objectif de faire connaître Messmer auprès du public français afin de remplir les salles de son futur spectacle.

Je vous invite à lire un article sur Messmer que j’ai découvert récemment. Vous y constaterez tout comme moi l’habituelle méconnaissance de l’hypnose en France, et j’espère que Messmer contribuera à démocratiser l’hypnose dans notre vieux continent.
Cet article fait référence à des mots forts comme « manipulation mentale », « marionnettes » et je ne peux m’empêcher de vous copier coller un passage qui a particulièrement retenu mon attention :

Messmer s’approche donc de l’un des deux journalistes et pratique sur lui le magnétisme. Par quelques mots et manipulations qui m’échappent, il parvient à lui faire plier les jambes et le faire tomber à genoux sur le sol. Il continue en le mettant dos à lui et par la force mentale, parvient à l’attirer et le faire tomber en arrière. Cette expérience du magnétisme va fonctionner sur les 4 journalistes cobayes, et même sur moi, à une moindre mesure.

Soit je suis magnétiseur sans le savoir, soit Messmer joue un peu trop de son vocabulaire mesmérien. Je laisse la place au doute. J’aimerais bien me réveiller demain matin en découvrant que je suis réellement magnétiseur.
Je ne remets pas du tout en cause le magnétisme (et plus globalement les guérisseurs magnétiseurs), je remets en cause l’utilisation de ces termes dans le cadre d’une séance d’hypnose.

Nouveau spectacle en France en 2012

Messmer pourrait bien être le messie que les média français attendaient pour enfin parler d’hypnose. C’est dommage quand on sait qu’on a des hypnotiseurs de talents et à qui on ne réserve pas du tout les même attentions que Messmer.

Robin&Co, en partenariat avec Entourage, pourraient bien créer la surprise de cette rentrée 2012. A défaut de démystifier l’hypnose, cela aura au moins le mérite de la faire connaître et d’amener quelques curieux à découvrir ce qui se cache derrière ces spectacles mystérieux.

Messmer le démystificateur

Tout n’est pas noir, tout n’est pas blanc. Lors de ses différentes interviews télé et papiers, Messmer tente toujours de démystifier l’hypnose, tout en conservant une part de mystère bien entendu. Et c’est quelque chose que je dois souligner,  parce que c’est une excellente chose.

Il déclare par exemple lors d’une interview à Public :

Public : L’hypnose peut-elle être un palliatif à la médecine ?

Messmer : Un palliatif non, mais si on arrive à combiner médecine et hypnose, je sais qu’on peut faire de très grandes choses. J’espère, à travers mes spectacles et le rire, permettre aux gens de s’ouvrir à ces techniques.

Messmer essaye clairement de démystifier l’hypnose en abordant le côté scientifique de l’hypnose. Mais d’un autre côté, il rajoute un côté mystérieux avec le magnétisme animal, le transfert d’énergie et la fascination. Et il est évident que cela rajoute un côté mystique à son spectacle. Il ne peut pas y échapper. S’il veut continuer à faire parler de lui, il doit se plier aux exigences de ses marionnettistes, alias son Entourage.