Cette chose qui nous fait tant vibrer

Dans la continuité de l’article précédent, où je vous exposais les raisons qui poussent généralement les gens à apprendre l’hypnose, je voulais aller un peu plus loin, et parler de tous ceux qui vivent l’hypnose comme une passion.

Ce que la passion n’est pas

Il suffit de prononcer ce mot magique, « passion », pour que souvent remonte à la surface une image de la passion comme étant un feu d’artifice intérieur et un amour sans limite pour une activité. On s’imagine alors des sensations inaccessibles qui nous émerveillent. On se prend à rêver d’être à notre tour un jour un passionné de cette même manière.

Alors peut-être que c’est quelques fois vrai, pour certaines personnes, et dans certaines conditions. Après tout, c’est l’image que nous en donne la plupart des films qui évoquent cette notion de passion.

Mais qu’est ce que cela veut dire être passionné, et à fortiori passionné d’hypnose ? De nombreuses personnes me répondent souvent n’avoir aucune passion. Il n’y a juste rien qui les passionne, qui les fait vibrer. Je pense que la vérité est ailleurs. Je pense que ces personnes ont juste une mauvaise idée de ce que cela veut dire « avoir une passion ».

Je ne me lève pas tous les matins en pensant uniquement à sortir hypnotiser. Non seulement cela serait intenable à long terme, mais je pense que ma fiancée finirait par prendre peur ! Ca ne se passe pas comme ça. La passion telle que je la décris au-dessus doit rester à sa place, à la télévision ou au cinéma. C’est du domaine du fantasme pour la majorité d’entre nous. Si vous voulez avoir une passion qui dure dans le temps, il faut l’entretenir au quotidien, raisonnablement, attiser légèrement la flamme et ne surtout pas déclencher un feu de joie.

Etre passionné par l’hypnose, ce n’est surtout pas une envie pressante d’un jour. C’est vraiment une sensation totalement différente. On a l’impression que la flamme repose dans notre for intérieur, calme et posée. Bien sûr qu’il y a une certaine force dans cette flamme, mais elle est tranquille et constante. Elle provoque en nous ce désir de continuer, ce désir d’aller toujours de l’avant, même lorsque l’on marche vers l’inconnu. La passion nous rend curieux. On se surprend à vouloir essayer de nouvelles choses,  différentes. Vous devenez têtu comme jamais vous ne l’avez été, à échouer et recommencer autant de fois que nécessaire jusqu’à que vous parveniez enfin à vos fins. Quand on est passionné, on a un objectif, et on s’y tient. On lutte, on se bat, et on y arrive.

Mon objectif, c’est d’un jour pouvoir vivre de cette passion. Je ne sais pas encore quelle forme cela prendra. Peut-être en donnant des formations, en écrivant des livres plus poussés, je ne sais pas. Ce que je sais en revanche, c’est que je continuerais ce blog aussi longtemps que ma petite flamme persistera. Parce que je crois en mes projets autour de l’hypnose, et je ne veux pas abandonner avant d’avoir au moins essayé.

La passion n’a pas de prix

La plupart des gens passionnés pourraient être pris pour des addicts du travail. Ils occupent souvent tout leur temps libre (des soirées entières) avec leur passion. Ils n’arrêtent pas d’en parler, ils y pensent à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit. Sans forcément devenir une obsession pour autant. Parce qu’ils visent le long terme.

De mon côté, j’avoue ne pas vraiment me poser la question, et cela m’a valu quelques reproches. Après, il est évident que j’ai d’autres passions dans la vie, et qu’elles ont toutes une place de choix. Ma fiancée par exemple passera toujours avant tout le reste, c’est indéniable et indiscutable.
Au fond de moi pourtant, je sais que je consacre malgré tout beaucoup (trop) de temps  à l’hypnose. Même à mes débuts, alors que j’échouais régulièrement à provoquer des phénomènes hypnotiques comme l’amnésie, je continuais et persistais parce que je savais que toute expérience était bonne à prendre pour progresser. Je savais déjà à l’époque qu’il serait très difficile, voire impossible d’en vivre un jour. Je me suis arraché les cheveux des dizaines de fois en repensant à des situations où je me suis rendu compte que j’avais mal formulé mes suggestions et que c’était la raison de mon échec.

Quelques fois, je me dis qu’il aurait été plus facile d’être un peu moins passionné, j’aurais aussi moins pris les ratés à coeur. Et pourtant, c’est cette volonté de progresser à tout prix qui m’a mené aujourd’hui où j’en suis.

Pire, vous vous en foutez.

A la fin de la journée, après une bonne séance d’hypnose de rue par exemple, je rentre complètement épuisé, physiquement et mentalement, et tellement heureux. C’est une sensation que la plupart des gens n’arrivent pas à comprendre. Ils ne voient pas dans ma pratique quelque chose de plaisant. « Ca t’apporte quoi à toi en fait ? » J’ai beau essayer de leur expliquer, c’est difficile pour eux de me comprendre.

Quelques fois aussi je passe mon temps à me plaindre que je vais finir probablement informaticien alors que ma vraie passion c’est l’hypnose. Je me sens souvent frustré de ne pas pouvoir pratiquer davantage à cause de mon travail actuel et de mes cours à l’université, et je donne certainement l’impression de tout remettre en cause à la moindre barrière. Mais c’est toujours temporaire pour moi. Dessous se cache un sentiment profond de satisfaction. Un contentement qui reste, peu importe la tournure que prend les évènements, bonne ou mauvaise. J’ai l’impression de vivre ma vie avec les personnes et les choses que j’aime le plus au monde.

Ce contentement est assez intime et caché finalement. Il n’a rien à voir avec la passion telle qu’on la voit dans les films. Mais il est là, bien installé. Et chaque fois que j’hypnotise une personne et lui fait découvrir ce monde merveilleux, je me sens juste bien, à ma place.

Vivre sa passion n’est pas tous les jours excitants

Lorsque j’ai écris mon livre pour apprendre l’hypnose, ce qui m’a motivé c’est cette envie de partager mes connaissances avec d’autres personnes, curieuses ou passionnées. La rédaction, qui m’a pris des dizaines d’heures, n’avait pourtant rien de passionnant, croyez moi.

C’est l’un des autres clichés autour du mot passion. Les gens croient que parce que l’on vit sa passion, on est forcément dans l’extase 100% du temps. S’occuper de l’aspect technique du blog, son référencement, son design, ne m’enchante guère. J’ai par exemple comme projet de re-construire un menu plus sobre et beaucoup plus complet (avec des sous-menus etc.), et j’ai beaucoup de mal à me motiver. Je préférerais mille fois aller hypnotiser dans la rue avec d’autres hypnotiseurs aussi passionnés que moi, à l’autre bout de la France.

J’ai aussi comme ambition de répondre à tous les mails. Au début c’était facile, un mail par ci, un mail par là. Aujourd’hui, avec plus de 450 personnes qui ont téléchargé mon livre, vous l’aurez compris je reçois bien plus de mails au quotidien. Y répondre est un plaisir en soi, mais j’avoue volontiers que quelques fois je n’en ai juste pas envie. Je réponds parfois avec un peu de retard, mais une chose est sûre je ne fais jamais de copier coller, et cela prend du temps. Beaucoup de temps. Que j’aurais pu consacrer à autre chose, par exemple.

Tout n’est pas toujours rose ! Mais j’aime ce que je fais !

Aie aie aie… On dirait que j’ai fais passer la passion pour l’hypnose comme quelque chose d’horrible !
Je vais essayer d’aller dans le sens inverse ;) 

La passion, la vraie…

Ce que j’ai omis de dire, c’est que malgré tous les aspects un peu moins excitants cités ci-dessus, je parle toujours d’hypnose avec des petites étoiles dans les yeux. Et quand je peux transmettre ce savoir à d’autres, je me sens juste comblé. Que ce soit par mail, ou de vive voix.

Là où je veux en venir, c’est qu’une passion n’a pas forcément besoin d’être explosive et grandiose. Je crois sincèrement que la plupart des gens à la recherche d’une passion pensent trouver au final cette sensation de délivrance soudaine, de feu d’artifice qui va les motiver plus que jamais. Ils attendent comme un signe du destin qui leur dirait « voilà ce pourquoi tu es destiné, fais ça et fais le à fond« . Cela ne fonctionne pas comme ça…

Certains d’entre nous trouvent leur voie plus rapidement que d’autres. Je n’ai pas que l’hypnose comme passion dans la vie. Je consacre aussi (un peu moins aujourd’hui) beaucoup de temps à un jeu sur plateau originaire d’Asie qui s’appelle le jeu de go.

Aujourd’hui, l’hypnose prend légèrement le dessus sur mes autres passions, parce qu’elle me fait vibrer un peu plus. Comme si elle m’appelait. Et chaque fois que j’en parle, je sens les petites étoiles qui font briller mes yeux. Mais il faut être conscient que cela ne peut pas se passer ainsi pour tout le monde. Et c’est parce qu’il y a ce mythe autour de la passion, comme quoi il faut que ce soit explosif et soudain, que certaines personnes arrêtent simplement de chercher. Ou ne réalisent pas qu’elles peuvent simplement avoir plusieurs passions. On peut aimer écrire, dessiner, et s’occuper de son chien avec la même ferveur, et le même plaisir.

Ca me rend vraiment triste de penser à toutes ces personnes qui vivent vraiment sans passion, une vie où elles ne ressentent pas ce contentement intérieur. C’est de la joie et du bien être dont elles se privent.

Si vous n’avez toujours pas trouvé votre passion aujourd’hui, ce n’est pas grave, et encore moins définitif. Cela peut prendre du temps. Il faut juste rester curieux de la vie. Trouver ce que vous aimez faire, vous rendre compte de ce que vous détestez faire. Laissez-vous entraîner, tentez, et laissez les passions venir à vous.

Le mot de la fin

A tous ceux qui pensent n’avoir aucune passion, je leur dirais simplement que vous n’en avez juste pas… Encore !

Soyez curieux de tout, et vous allez finir par trouver.
Et qui sait, ce sera peut-être l’hypnose qui vous inspirera ce bien être intérieur dont je parle tant…

Réussir, c’est être en accord avec soi-même, faire les choses avec passion et pas avec raison.

Hélène Darroze

 


Voir l'auteur
7 commentaires
  • Alephias
    26 juin 2012

    Passion transmise, reçue et partagée. Merci Jean Emmanuel.

    A quand le forum ?

    Répondre
    • Jean-Emmanuel
      27 juin 2012

      Vous êtes vraiment nombreux à me le demander ce forum.
      Je vais certainement finir par céder :P

      Sachez néanmoins qu’il existe déjà un forum hypnose de rue (qui ne m’appartient pas), sur lequel je participe beaucoup. La seule chose, c’est que la plupart des sous-forums sont accessibles uniquement après l’acceptation de la part d’un des deux admin. Il faut d’abord se présenter ;)
      http://www.street-hypnosis.fr/forum/index.php#3

      Répondre
  • J’aurais préféré avoir le temps de répondre juste après avoir découvert l’article, au moment ou tous les éléments s’enchaînaient bien et assez naturellement dans mon petit cerveau étriqué.

    Nous avons déjà eu des discussions à ce sujet, et je reconnais d’ailleurs à travers tes mots une partie de la synthèse de ces échanges.
    Ce que je voulais rajouter en revanche, c’est que si ta passion aujourd’hui s’exprime de manière « tranquille et constante », c’est parce que TA personnalité est ainsi.
    TU es calme et constant, et a fortiori, ce que tu ressens, et ce qui t’anime se traduit par une sensation calme, et constante.
    Ce que je crois effectivement, c’est que la manière dont la passion s’exprime chez les gens est inérante à leur personnalité. Moi qui suis fougueuse et volcanique, je suis a peu près certaine que l’effet de la passion se traduirait d’une manière toute différente de la tienne (evidemment, je ne parle pas de passion amoureuse, qui, quelque soit la personnalité, s’exprime, je pense, par de l’ardeur et de l’exaltation)

    Enfin, une chose est sure, la constance reste une valeur sure pour le long terme, et la tranquillité te permet d’avoir aussi d’autres centres d’interets, et d’autres plaisirs, ce dont je ne peux me plaindre ;).

    Pour finir, merci pour tous ces clins d’oeil disséminés ici et là!

    Répondre
  • Youness
    27 juin 2012

    Un très bon article comme d’habitude, et ça m’intéresserait aussi de faire partie du forum afin de partager les nouveautés autour de ce sujet qui commence à me passionner de plus en plus, et qui est  » L’hypnose « .
    Merci encore une fois JE pour ce formidable partage.

    Répondre
  • annick
    9 déc 2012

    Bonjour,
    Ton article m’a séduit. J’ai un gros problème. Je suis handicapée des jambes et je n’ai pas le moral du tout….
    Que me conseilles-tu pr retrouver le moral et l’énergie??
    Comment je pourrais faire de l’hypnose tte seule ou de l’EFT ??
    Pourrais -tu me répondre assez rapidement
    En tous cas, merci d’avance et Bravo pour ton blog passionnant
    très haleureusement
    annick

    Répondre
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>