Langage non-verbal

De Street Hypnose
Milton erickson.jpg Ce bon vieux Milton Erickson vous prévient :
ceci est une ébauche d'article, il faut l'améliorer

Définition

Le langage non-verbal correspond au langage corporel.

Il inclue tout ce que l'on communique sans la parole. C'est-à-dire tout ce que votre posture, attitude générale, expressions faciales ou encore gestes communiquent.

A ce propos, Paul Watzlawick (psychologue américain) est à l'origine de l'axiome "On ne peut pas ne pas communiquer". Ainsi, deux personnes face à face, même silencieuses, échangeront nécessairement par des procédés non-verbaux. Autrement dire, on ne peut pas ne pas influencer l'autre.

Dans le cadre de l'hypnose de rue, le langage non-verbal présente deux intérêts majeurs.

- Être conscient de son propre langage non-verbal permet de l'orienter et lui permettre de contribuer à la relation hypnotiseur/hypnotisé et ainsi favoriser le déroulement d'une séance.
- Être conscient du langage non-verbal du volontaire. Ici on s'intéresse aux langages corporels qui indiqueront la surprise, l'ennui, la gêne, ou encore le désaccord.

Être conscient de son propre langage non-verbal

Dans le cadre d'une séance il convient pour l'hypnotiseur d'accompagner le plus efficacement le volontaire à travers la séance. Dans cet objectif un principe de base serait de ne pas montrer d'inquiétude, de peur, d'avoir perdu le contrôle de la séance. Ce qui aurait un effet anxiogène pour le volontaire, celui-ci s'en sortant au mieux avec une petite peur, au pire avec une véritable angoisse de ce qui est entrain de se passer.

On évitera alors les comportements de fuite, ceux-ci pouvant s'exprimer non-verbalement de plusieurs manières que l'on retrouvera par ailleurs dans la section sur le comportement non-verbal du volontaire. Est considéré comme comportement de fuite tout comportement visant à fuir la situation, s'extirper de la situation, ou encore indiquer non-verbalement son envie pressante de stopper la séance.

Dans la mesure où dans une séance l'hypnotiseur est là pour protéger le volontaire, l'accompagner, assurer son bien-être, tout comportement de fuite pourrait être considéré comme un manquement de la part de l'hypnotiseur.

Voici une liste non-exhaustive de comportements d'évitement :

- Prendre de la distance de manière excessive avec son volontaire (ne serait que pour la prévention des chutes)
- Être dirigé vers autre chose que son volontaire, montrer un intérêt excessif (et non nécessaire) pour un évènement extérieur à la séance
- Montrer un manque de concentration évident : regarder tout l'environnement sauf le volontaire