Une transe au bol tibétain

Aussi bien du côté de l’hypnotiseur que ce celui de l’hypnotisé, nous avons tous connu de nombreuses transes hypnotiques. Très nombreuses… Peu importe nos croyances sur ce qu’est une transe, peu importe qu’elle ait été légère, profonde, somnambulique, stuporeuse, nous avons tous fait l’incroyable expérience de cet état surprenant et agréable. Peut-être êtes-vous adepte de l’auto-hypnose, peut-être préférez-vous une hypnose accompagnée, mais ce qui est intéressant, c’est de se demander quel est la manière la plus adaptée à vous pour rentrer dans cet état extraordinaire ?

Par |2018-12-09T16:44:30+00:0010 décembre 2018|Auto-hypnose, Compte-rendu d'expérience|0 commentaire

TCH : j’ai communiqué avec les morts grâce à Jean-Jacques Charbonier

Lundi 23 avril 2018, 20h30, nous arrivons Julie et moi dans une grande salle d'hôtel aménagée pour l'occasion avec un nombre incalculable de chaises et de transats dispersés partout. 43 personnes sont venues assister à un atelier du célèbre médecin anesthésiste réanimateur Jean-Jacques Charbonier nommé TCH : Trans Communication Hypnotique. Je vous raconte comment je l'ai vécu, de l'intérieur.

La vulgarisation et le cheminement

À une personne qui me demandait sur ma chaîne Youtube si ma pratique ne risquait pas de « refaire passer l'hypnose pour une pratique de cirque, peu sérieuse et ayant pour objectif de distraire et (pourquoi pas) manipuler » je répondis que l'hypnose faisait bien tout cela et que je ne voyais pas au nom de quoi nous laisserions cet outil profondément humain aux mains des propagandistes et des seuls médecins. L'autre sembla se ranger à mon avis et trouva même tout seul une solution au problème éthique que cela semblait lui poser puisqu'il déclara que « comme tout outil, ce qui compte c'est ce que l'on en fait ». Soit, allons plus loin vers cette idée...

Pourquoi tous les formateurs en hypnose devraient (faire) pratiquer la Street Hypnose

Deux stagiaires, en s'hypnotisant, ne sont vraiment pas les meilleurs cobayes l'un pour l'autre. L'hypnotiseur débutant est persuadé de ne pas être un bon hypnotiseur (normal, il apprend), et l'hypnotisé est persuadé que son hypnotiseur n'est pas un bon hypnotiseur (normal, il apprend). Avec ça, bonne chance pour obtenir une bonne transe hypnotique, là où le lâcher prise et la confiance sont des maîtres-mots, bien plus que n'importe quelle technique appliquée au millimètre.

Pourquoi suis-je dans la rue tous les samedis après-midi ?

Bonjour ! Je m'appelle Thierry et j'habite à Lattes (à coté de Montpellier), où j'exerce une double activité de thérapeute (hypnose, PNL, TCC…) et de formateur Street Hypnose pour la Méditerranée. Par ailleurs, mon âge m'invite aussi à prendre (enfin) du temps pour ma vie privée, ce qui est assez facile quand on a la mer à quelques kilomètres de chez soi. Curieuses pratiques, n'est-il pas ? Alors, qu'est ce qui me pousse à me retrouver, semaine après semaine, place Jean Jaurès à Montpellier, tous les samedis après-midi dans une rue passante ? Drôle de question…