Pourquoi se faire hypnotiser dans la rue ?

Par |2018-12-17T23:19:13+00:0028 décembre 2018|Compte-rendu d'expérience, Hypnose de rue, Hypnose en général, Portrait d'hypnotiseur|

S’il y a bien une question qui revient souvent lorsqu'un passant nous voit dans la rue, c’est « Pourquoi vous faites ça ? A quoi ça sert ? ». Et bien que la question pourrait paraître étrange au premier abord, elle est tout à fait légitime venant d’un néophyte ne connaissant pas encore le principe de la Street Hypnose. Du coup, je me suis demandé si les raisons pour lesquelles je faisais encore de l’hypnose de rue aujourd'hui sont les mêmes que j’avais il y a quelques années lors de me débuts.

Pourquoi suis-je dans la rue tous les samedis après-midi ?

Par |2018-02-28T21:48:22+00:0013 décembre 2017|Compte-rendu d'expérience, Hypnose de rue|

Bonjour ! Je m'appelle Thierry et j'habite à Lattes (à coté de Montpellier), où j'exerce une double activité de thérapeute (hypnose, PNL, TCC…) et de formateur Street Hypnose pour la Méditerranée. Par ailleurs, mon âge m'invite aussi à prendre (enfin) du temps pour ma vie privée, ce qui est assez facile quand on a la mer à quelques kilomètres de chez soi. Curieuses pratiques, n'est-il pas ? Alors, qu'est ce qui me pousse à me retrouver, semaine après semaine, place Jean Jaurès à Montpellier, tous les samedis après-midi dans une rue passante ? Drôle de question…

L’hypnose de rue éthique et bienveillante, c’est possible ?

Par |2018-01-14T22:17:42+00:0021 novembre 2017|Formation Street Hypnose, Hypnose de rue|

En 2017, l’hypnose fait encore peur. Dans la rue, il est assez courant qu’on nous demande si nous allons vous faire faire la poule, vous faire imaginer que vous avez une jambe coupée ou bien encore vous provoquer certaines peurs. Et bien évidemment, certains hypnotiseurs de rue le feront, sans aucun scrupule. Mais tout ça, est-ce éthique ou pas du tout ? Est-ce bienveillant ? Est-ce déontologique ?

Avez-vous peur du silence ?

Par |2016-10-26T23:45:37+00:0023 juillet 2015|Apprendre l'hypnose, Formation Hypnose, Hypnose de rue|

L'une des peur de l'hypnotiseur qui débute, celui qui a vu tout plein de vidéos d'autres débutants où le flot de parole semble ininterrompu et rapide, est que le volontaire sorte de transe s'il venait à se taire trop longtemps. Derrière cette peur se cache inévitablement de nombreuses croyances limitantes, dont la principale pourrait se résumer à : "si j'arrête de parler, le volontaire va se concentrer sur autre chose et sortir de transe". Et c'est bien dommage...

Tu ne trouves pas que la lumière a un drôle de goût aujourd’hui ? [2/2]

Par |2016-10-26T23:45:37+00:0021 mai 2015|Apprendre l'hypnose, Compte-rendu d'expérience, Hypnose de rue|

La semaine dernière, j'ai présenté une expérience de sortie d'hypnose de rue orientée sur le phénomène de la synesthésie (la fusion sensorielle). Aujourd'hui, je vous propose la suite de cette sortie. Pour vous résumer l'épisode précédent, j'ai abordé deux filles mais seule l'une d'entre elle (Céline) a accepté d'être hypnotisée. Après avoir vérifié que la volontaire était capable de générer des phénomènes hypnotiques cataleptiques (mains collées) puis somnambuliques (amnésie de son propre prénom), je lui ai suggéré que (le temps de la séance) ses sens se retrouveraient liés et créeraient des connexions de plus en plus surprenantes... Nous en sommes restés au sens du toucher...