Classement des membres actifs


Popular Content

Les messages ayant été le plus appréciés le 30/09/2014 dans l'ensemble du forum

  1. 3 points
    J'ai peu de temps, je vais faire court, mais j'espère que cela t'aidera. J'ai été un des premiers à faire de l'hypnose de rue en France. J'ai importé ça directement du Royaume Uni et du mouvement "Street Hypnosis" lancé par Anthony Jacquin et Kev Sheldrake. Il existait un mouvement similaire aux Etats Unis lancé par Jonathan Chase (qui faisait aussi du spectacle, comme Anthony Jacquin d'ailleurs). Aujourd'hui, l'hypnose de rue en France a pris tellement d'ampleur qu'elle dépasse allègrement tout ce qui se fait au Royaume Uni et outre atlantique. Pour une fois Et l'expansion continue, je le vois sur le site et le forum. Aujourd'hui en France, il n'y a pas que Street Hypnose. Il y a aussi l'hypnose urbaine de Pank, l'hypnose impromptue de l'AFH, et certainement d'autres mouvements parallèles encore. Il y a un vrai engouement autour de cette pratique et c'est génial !
  2. 2 points
    Bonjour, Une petite vidéo juste avant la fin de l'année. Cette séance fût improvisée hier. J'ai posé mon portable un peu à l'arrache, donc la vidéo n'est pas top qualité et je crains qu'on n'entende pas trop Xavier qui ne parlait pas super fort. Xavier, mon volontaire, m'a déclaré d'entrée de jeu "Sur moi, ça ne marchera pas..." La suite lui a démontré qu'il se trompait . Il était un peu trop détendu, on avait l'impression qu'il était stone, et pourtant il était totalement à jeun. Au passage inversion des rôles hypnotiseur-hypnotisé. Je me suis dis que nous étions encore en décembre, je joue le défi !!! Et un Lama près du sapin de Noël, en clin d'oeil à une vidéo que j'ai visionné ici, mais oups, je ne me souviens plus de qui (désolé), mais ça m'avait fait beaucoup rire. Le gros fou rire, c'est lorsque qu'il a communiqué en bébé avec son fiston âgé de 2 mois...(on ne voit pas le bébé, il est hors champs) J'attends vos critiques, perso, j'en ai déjà un paquet après re-visionnage...
  3. 2 points
    Bienvenue David ! Et hop, on a notre chti de la semaine Youhouuuu !! On est déjà un bon petit groupe, nous serons ravis de t'accueillir lors de nos sorties, et ici tu trouveras tous les conseils éclairés des membres de la France entière (mais aussi de Belgique, de Suisse et du Québec !) N'hésite pas à échanger tes expériences et questions ! Pour les nordistes on a aussi créé une page Facebook Ch'treet Hypnose, rejoins-nous !
  4. 2 points
    Salut, tout d'abord je voulais dire : et ensuite j'ai eu l'accord de ma volontaire donc vous y avez droit en avant première elle ne sera publique que mercredi:
  5. 1 point
    Salut ! Avant tout, quand bien même j'ai choisi la catégorie "Comptes rendus d'expériences" pour écrire ce topic, comprenez bien qu'il n'aura rien d'une compilation "d'expériences enrichissantes". Je le qualifierais plutôt d'un regroupement de mes expériences que je ne souhaite pas, mais vraiment pas, renouveler. Je posterai un message tous les samedis (oui, parce-qu'une sortie sans problème ça ne peut pas m'arriver, pas à moi). Pour ce premier post, je vais choisir une sélection de mes expériences passées, une sorte d'avant-gout disons, une préquelle peut-être. (déjà posté dans le topic SDM, mais ça vaut le coup de le remettre) Je finis les séances, et un spectateur commence à me poser des questions sérieuses, le mec vraiment intéressé quoi, alors bon on discute un peu et je lui réponds. Et alors au même moment sur le côté une femme (la quarantaine) commence à me saouler en posant des questions en même temps que mon interlocuteur, des questions un peu bizarres. Et puis alors là, j'aurais jamais cru qu'on me fasse ça un jour. Elle s'approche un peu, elle tend le bras, elle recule un peu pour "être à distance de sécurité", et avec son doigt elle me touche l'épaule comme on touche un animal, genre pour vérifier que je suis un vrai humain. Elle m'a "tâté" 3 fois avant que je m'énerve. Au bout d'une quarantaine de minutes de recherches de volontaires, j'étais sur le point d'abandonner lorsqu'un homme m'interpelle (chouette, me dis-je naïvement). Il a la cinquantaine, on voit bien qu'il est probablement SDF, mais il choisit de se présenter comme étant "artiste de rue". Je m'en réjouis, ne dit-on pas que les artistes sont des volontaires très agréables ? Après qu'il m'ait interrogé sur ce que je propose, ce qu'on va faire, etc, on peut commencer. C'est alors qu'il voit un collègue chanteur de rue, qui vient justement de finir une chanson et en profite pour saluer son ami. Rien de grave, ils vont se dire bonjour et on va pouvoir commencer (lol). C'est alors que chacun explique à l'autre que les temps ont changé, que depuis l'Euro c'est plus pareil, que les gens sont radins, on se file des astuces, des conseils. Tout ça devant moi qui attend sagement la fin de la conversation. Ca se finit enfin, on peut commencer ! C'était sans compter sur la flutte que mon volontaire a toujours sur lui (???) qu'il sort donc pour faire une démonstration à son camarade. Je n'insisterai pas sur le morceau ignoble qu'il a joué et que j'ai fait semblant de complimenter à la fin pour abréger la chose. Donc au bout d'un dizaine de minutes de courtoisies, je commence le pre-talk. C'est alors que monsieur, qui "utilise le chi" m'explique qu'en hypnose il n'y a pas de transe, qu'il sait déjà tout et que j'ai rien à lui expliquer. Il me dit aussi que quelqu'un lui a un jour fait une démonstration "d'hypnose de combat". Il insiste pour me montrer. Il me montre un genre de coup à la tête en insistant sur le fait que "si il avait vraiment voulu, je serais tombé", ce fut donc passionnant, tout ça sous le regard incrédule des passants. Je peux ENFIN faire les doigts aimantés. Pas de chance, il a un problème aux mains et ne peut joindre les paumes (ça peut arriver, mais là, ça fait beaucoup). On passe donc aux mains aimantés sans plus attendre. Je lui explique donc, comme à mon habitude. Rien ne se passe, mais vraiment, rien. Je lui demande ce qu'il imagine. Il m'explique que son imagination ne va pas bouger ses mains. Je lui demande s'il veut bien le refaire tout de même et laisser sa créativité s'exprimer (il a bien insisté pour que j'utilise cette expression). Rien. En effet voyez-vous, "il n'y a que lui qui puisse bouger ses mains". Je lui explique encore une fois que oui, c'est lui qui va bouger ses mains, mais qu'il doit laisser faire l'inconscient. Il me répond que rien ne peut bouger ses mains à part lui. Il s'en va en me donnant une tape humiliante sur l'épaule en disant "tu diras à ton maitre que ça marche pas, je t'apprendrai le chi un jour", son camarade le rejoint en se foutant de moi. Je commence une séance de groupe avec 10 personnes. Après avoir attendu que les participants de la fête du cheval aient fini de passer dans la rue (3 minutes au moins en faisant attendre tout le monde), on commence les mains aimantés. Un individu à l'air douteux s'incruste, peu importe, j'ai tout juste commencé, je le laisse se joindre aux volontaires (pour faire semblant d'avoir de l'autorité). Je fais les mains aimantés au moment où il arrive, il commence donc ce jeu en même temps que les autres. Il me fait un peu peur, on voit le kéké à des kilomètres, survêtement Lacoste fermé seulement en bas, casquette, regard vide d'intelligence, animé uniquement par ce qui semble être un besoin profond de m'assassiner en pleine rue. Je fais donc ma suggestion, tout le monde réussit le test haut la main, sauf lui, rien ne se passe, alors qu'il avait entendu toutes mes explications concernant les jeux d'imagination. Je me dirige vers lui, qui me regarde toujours plein de haine, et lui demande ce qu'il imagine. Il répond avec l'air bête que seuls certains individus peuvent avoir naturellement "bah rien". Je lui explique calmement qu'il doit imaginer ce que je dis pour pouvoir vivre les phénomènes. Il se rattrape en disant qu'il imagine des aimants. Je lui demande donc ce qu'il ressent "bah rien", je lui explique qu'il doit imaginer les aimants, et là, me fixant avec son regard de tueur né, il répond en grognant "bah ça marche pas je vais pas imaginer t'es trop con c'est de la merde". Je lui propose de s'en aller en espérant que ça ne déclenche pas en lui la pulsion meurtrière qu'il semble retenir depuis le début, il s'en va en marmonant je ne sais quoi. La suite, plus tard.
  6. 1 point
    Bonjour à tous, Je vais m’inspirer des règles de présentation proposées par Jean Emmanuel pour le présenter à la communauté. Je m’appelle David je suis marié avec des enfants (2) et j’habite dans le Nord de la France (proximité de Lille). Concernant mon travail, je travaille au sein du ministère de l’environnement mais j’ai un cursus universitaire scientifique. De plus je suis extrêmement curieux. Mes expériences en hypnose sont presque nuls et je demande qu ‘à apprendre J ; j’ai eu l’occasion de voir un spectacle d’hypnose sur Lille à deux reprises (je n’ai pas été hypnotisé) mais cela à aiguisé ma curiosité, m’a fait faire des recherches sur le net qui m’ont permis de découvrir le site streethypnose, acheté le livre de Jean Emmanuel ce qui m’a permis de mieux comprendre ce que j’avais vu en spectacle et encore plus être attiré vers cet « art » (je trouve fascinant ce qu’y peut etre fait sous hypnose et ces multitudes de possibilité et diversités d’applications et j’espère donc que via le forum, je pourrais rencontrer des gens de ma région avec de l’expérience pour répondre à mes questions, me montrer, m’expliquer et m’apprendre l’hypnose…) A bientot sur le forum et n'hésitez pas à me contacter pour m'aider David
  7. 1 point
    Après une séance d'observation à Beaubourg et une expérience encourageante au boulot, je me suis dit qu'il fallait continuer sur cette lancée. J'ai donc relu encore une fois La voix de l'inconscient et je suis retourné à Beaubourg samedi dernier vers 18h. J'ai été surpris d'y trouver une animation inhabituelle : drapeaux de l'opposition syrienne, musique avec grosse sono, fourgons de police... Probablement les restes d'une manifestation. Voyant cela, je me suis dit que nos vaillants hypnotiseurs étaient probablement partis ailleurs. Que nenni ! Ils étaient bien là, fidèles à leur poste, vaquant à leurs occupations habituelles comme si de rien n'était. Je me suis donc joint à eux, pour faire connaissance et les observer à l’œuvre. Ce sur quoi ils m'ont dit : "A présent il faut se lancer !". Puis tout s'est enchainé très vite. Au total, j'ai pratiqué avec 3 volontaires. J'ai obtenu des phénomènes hypnotiques modestes, mais qui me paraissent néanmoins intéressants. Tout d'abord, je remercie Lilidani de m'avoir introduit à ses côtés devant un groupe de 3 jeunes femmes. Je suis ainsi parti avec un gros bonus de crédibilité. Et on le sait, la crédibilité est la clé. Je n'en menais pas large, mais j'ai pensé au fameux fake it et je me suis imaginé être un hypnotiseur expérimenté. Alors qu'en réalité, je ne connais que la théorie. Mais à ce moment là j'ai réussi à faire abstraction de ce léger problème. Ce qui n'est pas une mince affaire, car je suis de nature plutôt réservée. Il m'arrive d'être prof à mes heures, donc je me suis mis dans le même état d'esprit. Comme si j'allais parler avec assurance d'un sujet que je maitrisais parfaitement. Et en pratique, c'est passé comme une lettre à la poste. Avec mes 3 volontaires successif, j'ai tout de suite senti que j'étais crédible à leurs yeux. Ca m'a mis en confiance. Ma première volontaire a donc été l'une des 3 jeunes femmes du groupe. Lilidani avait déjà déjà bien dégrossi le pré-talk en amont, donc j'ai fait sommaire. J'ai expliqué que l'hypnose était juste un état de relâchement intérieur, etc. Elle m'a paru tout à fait bien disposée. J'ai commencé par le classique "joins les pieds, détends toi, ferme les yeux, prends une grande inspiration : voilà, c'est ça l'hypnose" et c'est très bien passé. Ce qui m'a encore mis en confiance. J'ai enchainé sur les doigts aimantés, puis sur les mains aimantées, et enfin la chute en arrière. Tout s'est passé comme prévu. Après chaque exercice, j'ai bien insisté : "Tu as vu, c'est incroyable, ça marche ! C'est ça l'hypnose, c'est pas plus compliqué, il suffit de vouloir jouer le jeu et de laisser faire. On continue ?". Certes, ça avait bien marché jusque là, mais intérieurement j'en étais le plus étonné. Car au niveau du langage, c'était pas vraiment ça. J'ai beaucoup bafouillé, cherché mes mots, tourné en boucle sur "ces mains s'attirent de plus en plus fort, de mieux en mieux", ne sachant que dire d'autre. Bref, de GROS efforts à faire de ce côté là. Mais malgré cela, la volontaire semblait tout à fait heureuse de vivre cette expérience. Rétrospectivement, je me rends compte que j'ai regardé mes volontaires dans les yeux uniquement lors des explications et feedbacks. Pendant les exercices, j'ai complètement "parlé aux mains", donc rien n'a pu passer par le regard. A tel point que je n'ai même pas observé les signes de transe. Il me semble qu'à un moment j'ai vu ses yeux bouger derrière ses paupières, mais j'étais tellement absorbé par mon bla bla que je n'y ai pas prêté attention. Bref, après cela, j'ai enchainé avec la main aimantée vers le visage. Ce qui s'est déroulé correctement, mais j'en ai oublié de lui dire ce qui allait se passer quand sa main allait toucher son front. Ensuite, je ne me rappelle plus clairement ce qui s'est passé, tellement j'étais troublé. Il me semble que j'ai stoppé la main vers le visage, et que j'ai improvisé une induction papillon. Je me suis rapproché d'elle en lui disant "dors" et en la touchant légèrement derrière le cou. Ce sur quoi j'ai senti sa tête tomber sur mon épaule. J'ai donc enchainé sur un approfondissement improvisé, en bafouillant comme jamais. Puis je l'ai réveillée en comptant jusqu'à 3 et en claquant des doigts. J'ai enchainé sur un bras impossible à plier (à moins que ce ne soit avec la 3ème volontaire ?), ce qui m'a semblé fonctionner plutôt bien. Au moment où j'ai senti qu'elle allait plier, je lui ai suggéré d'arrêter. Ensuite j'ai tenté une amnésie du prénom, avec une image de tableau noir, de craie et d'effaceur, mais ça n'a pas fonctionné. Je ne me suis pas laissé démonter en lui affirmant que si ça n'avait pas marché, c'était parce que pour elle son prénom était quelque chose de trop important. Ensuite, je lui ai proposé d'arrêter là. Je lui ai fait un réveil propre comme j'ai pu, on a discuté quelques instants puis on s'est quittés. Je n'en revenais pas de voir que finalement, malgré les approximations, ça n'avait pas marché si mal que ça. J'ai eu à peine le temps de souffler, que quelqu'un (ChatonBrutal ?) m'a présenté un jeune homme. Le gars avait peu d'idées reçues sur l'hypnose, il s'est montré tout à fait ouvert et réceptif. On a fait les doigts et les mains aimantées, avec de bons résultats. Ce sur quoi un grand black s'est amené, en me disant : "C'est d'la merde ton truc ! Ca marche peut-être s'il joue le jeu, mais tu m'feras pas croire que çà peut marcher s'il veut pas !". Je ne me suis pas laissé démonter, et je lui ai répondu du tac au tac : "Mais oui, c'est exactement ça ! S'il est d'accord, ça marche. Sinon ça ne marche pas. C'est comme ça que ça fonctionne.". Sur quoi il m'a répondu : "Je suis content de te l'entendre dire. On est d'accord". Les succès (relatifs) précédents m'ayant galvanisé, cet intermède ne m'a pas atteint outre mesure, et j'ai continué mon affaire comme si de rien n'était, avec les livres et ballons. J'ai proposé une chute en arrière au volontaire, mais il n'a pas bougé d'un pouce. Sans aucun doute, cette interruption avait cassé l'ambiance. Sans me laisser abattre, j'ai enchainé avec une main aimantée vers le visage. J'avais déjà commencé quand j'ai pris conscience que le volontaire avait une casquette, et que sa visière allait gêner l'opération. Quand sa main a touché son visage (ou sa visière), je lui ai dit "dors" en le touchant derrière le cou. Et là c'est moi qui me suis limite laissé tomber sur son épaule. Quand je me suis redressé, j'ai vu ses yeux grands ouverts et j'ai compris que rien ne s'était passé. J'ai donc décidé d'arrêter là, tout en faisant quand même remarquer au volontaire qu'il s'était effectivement produit des phénomènes lors de la première partie. Il était tout à fait convaincu de la réalité des phénomènes, ce qui m'a permis de relativiser cet échec. Je lui ai donc conseillé de revenir une autre fois, de regarder les phénomènes extraordinaires sur les autres volontaires, et de tenter à nouveau sa chance car il s'était montré réceptif aux premiers tests. Puis il est parti. Même pas le temps de souffler, je vois revenir le grand black qui était resté dans les environs, en me désignant une jeune femme qui était dans le public : "Essaye de l'hypnotiser à elle ! On va voir c'que ça donne". L'heure ayant bien avancé, j'envisageais de partir, mais comme on me mettait au défi, je n'ai pas pu me défiler. J'ai donc entamé une séance avec cette nouvelle volontaire. De toute évidence, elle était très intriguée de ce qu'elle venait de voir, et souhaitait vivre l'expérience. Ca s'est passé à peu près de la même manière qu'avec la première volontaire : pré-talk, doigts aimantés, mains aimantées, livres et ballons. Les deux séances précédentes m'ayant complètement épuisé, j'ai bafouillé comme jamais, à la limite de l'incohérence. Puis j'ai tenté une induction papillon et une fois encore, j'ai senti sa tête tomber sur mon épaule. Ce sur quoi j'ai improvisé un approfondissement, tant bien que mal. A ce moment, j'ai senti le public interloqué autour de moi. Il me reste peu de souvenirs précis, mais il me semble que j'ai pu la réveiller et l'endormir une ou deux fois en comptant jusqu'à 3 et en claquant des doigts. J'avais du mal à y croire, mais une partie de moi avait l'impression que ça marchait. Puis j'ai tenté une amnésie du prénom et du chiffre 4, sans succès. Pas évident de compter avec assurance en enlevant un chiffre, quand on n'y est pas entrainé. Au bord de l'épuisement, je lui ai proposé d'en rester là et je lui ai fait un réveil propre, comme j'ai pu. Je l'ai laissée partir, avec le sentiment partagé d'avoir vécu de belles expériences. A ce moment là, le calme était revenu, et j'ai pu partir tranquillement. En conclusion : de superbes expériences ! Même si les amnésies n'ont pas pris, tous les tests ont été satisfaisants. Avec même une fragile catalepsie du bras pour l'une des volontaires. J'avoue m'être demandé : est-ce que ça a vraiment marché ? Objectivement, je pense qu'on peut dire que oui, en phase de distraction. Il me reste donc à travailler mes lacunes : réviser l'enchainement des routines, préparer des textes pleins de métaphores, améliorer la fluidité du langage... Et à y retourner ! Encore merci aux Street Hypnotiseurs parisiens pour leur accueil chaleureux.
  8. 1 point
    L'idée est intéressante mais vu le prix je préférerais aller en voyage dans le pays dont on veut apprendre la langue
  9. 1 point
    Barna qui a oublié de lire le sujet ^^ Daniel j'ai le pdf de Napoléon Joue de la cornemuse dans un bus, c'est un livre sur les techniques de mémorisation, tu y trouveras tout ce qu'il te faut ! Il y a beaucoup de chapitres dédiés à la mémorisation de diverses choses, dont un sur les discours, je pense qu'il te conviendra parfaitement ! Je te l'envoie par MP
  10. 1 point
    Oui j'ai vu ça et ça fait voir l'hypnose d'une autre façon c'est cool. Le directeur de cette "académie" à eu une bonne idée. Quand je vois comment je galère pour vendre des appareils auditifs (la paire) au même prix, là les gens ont l'air content de dépenser cette somme. De plus il est encore plus malin car si la personne "parle" et comprend la langue en question mais qu'il veut se perfectionner rebelote. Ce mec à tout compris.
  11. 1 point
    Bonjour à tous Hier, avec une volontaire, routine classique... Pre-talk, doigts collés, induction des mains aimantées, approfondissement avec décompte de 5 à 0, main collée puis ouverture des yeux. Et une fois la main décollée, je la sents au bord du malaise !! 0_o Du coup je lui demande comment ça va. Elle me dit qu'elle ne se sent pas très bien, ce qui confirme ce que je voyais... Donc je lui explique que je vais la réveiller et que pour ça je vais la faire retourner dans cet état de relaxation. Bref, je fais une réinduction et un réveil propre pour qu'elle se sente pleine d'énergie. Une fois réveillée elle allait mieux, me dit que ça lui a fait du bien, que l'hypnose est vraiment un outil puissant car elle s'est vraiment détendu et relaxée. Après elle m'a dit être dans une période difficile, etc... Elle m'a fait un peu peur et c'est pour ça que j'ai décidé de la réveiller. Dans cette situation quelle est la meilleure solution ? Réveil ou submerger de suggestions positives ? Merci de vos retours
  12. 1 point
    J'ai l'impression simplement que tu prend plus plaisir à te faire plaisir et à amuser les potes, plus tôt que de fasciner ton partenaire agréablement... après ce n'est que mon avis ... Je pense que tes phénomènes hypnotiques se réaliserons plus facilement également si, celui qui vit le rêve éveillé est un peu plus... mis en valeur ( dis vulgairement, car sa me semble le plus clair ), je suis sure que tu comprend ... après ce n'est que mon avis
  13. 1 point
    Sergio45

    Les jeux vidéos? :D

    Depuis l'âge de 6 ans je baigne dans les jeux vidéos, beaucoup de counter strike 1.6 et CZ, avec un bon Level (10h de training par jour en dehors du taf) Ensuite une période creuse et grosse reprise sur les guitar hero à la batterie en expert et Dj hero classé 15 eme mondial sur le mix le plus dur du jeu, mais ça a du bouger depuis le temps ! Chasseur de trophées sur PS3 et je jouais beaucoup aux anciens call of mais ça s'est trop dégradé. En ce moment c'est diablo 3 à fond, n'hésitez pas a me communiquer vos ID, Eregrith je vais t'ajouter =)
  14. 1 point
    Ah ah j'aime beaucoup le gars qui résiste à fond. J'ai naturellement, depuis que ça m'est arrivé, intégré cette éventualité à mon pré-talk : je précise qu'il est très facile de résister à l'hypnose. Si facile, en fait, que la vraie difficulté, c'est le lâcher prise et la capacité à entrer en transe par la seule force de son imagination et de sa concentration. J'ai déjà entendu plusieurs personnes maugréer suite à cette suggestion, je me suis douté que j'avais touché juste et que ça les contrariait. Dès le pré-talk, j'établis ainsi la réussite de l'hypnose comme une victoire de l'esprit, un but à atteindre. Résister (délibérément, j'insiste bien sur ce point) devient alors la marque des esprits "faibles", trop craintifs et avides de contrôle pour atteindre le lâcher prise nécessaire (renversement du préjugé selon lequel résister traduit une grande force de caractère). Je m'empresse aussi de préciser que si la personne fait tout pour réussir, il n'y a aucune raison (ni aucune chance) que ça rate. J'ai beaucoup augmenté mon taux de réussite depuis ces ajouts. Et si d'aventure je tombe sur un volontaire récalcitrant, je passe en clean language (ce truc est magique !). Je n'ai plus essuyé de véritable échec depuis, du moins pas du point de vue des volontaires et de leurs amis. Je suis souvent étonné, à cet égard, de voir que ce que je considère comme une réussite très relative voire un demi-échec, reste très impressionnant et convaincant pour les volontaires. Comme quoi !
  15. 1 point
    Greg_35

    Streethypnose breizh

    Salut Bricedenice ! Et bienvenue parmi nous !
  16. 1 point
    Sweely-Boo

    Streethypnose breizh

    Salut ! Tout d'abord bienvenue, nous sommes quelques hypnotiseurs à Rennes. Notre communauté a doublé en l'espace d'un mois. De 2 à 4. C'est colossal. Peut-être qu'il t'arrive de passer sur Rennes le week-end ?
  17. 1 point
    Bonsoir à tous ! Une de mes prestations a - enfin - été filmée, et je suis donc heureux de pouvoir la partager avec vous : Bon visionnage !
  18. 1 point
    Ouais très agréable de t écouter, viens m enchanter druide :-)
  19. 1 point
    Voici la première d'une série de vidéos que l'on a prévu de faire avec Aurélien dans les rues de Toulouse maintenant que l'on a le matériel adéquat.
  20. 1 point
    Est-ce un nouveau Défi? Si c'est le cas :
  21. 1 point
    7 smileys en 5 phrases, t'as fait fort Batou là
  22. 1 point
    Tiens sweely, tu l'as pas eu celui-là? Le mec qui t'observe hypnotiser une nana et qui veut absolument essayer par la suite tout en attendant poliment son tour. Tu lui fais un pré-talk des plus propre, et démarre le test des doigts aimantées et la tu remarque qu'il se met à marmoner dans sa barbe durant le test Je l'arrête et lui demande ce qu'il faisait à l'instant même, lui explique de bien se concentrer pour imaginer les aimants, je démystifie la pratique de l'hypnose en lui expliquant que s'il veut pas vivre les phénomènes et resisté, il à gagné d'avance car c'est lui qui est acteur durant l'hypnose pas moi. On retente et rebelotte il se met à resister de toutes ses forces à la suggestion en récitant des prières de protection (c'est ce qu'il m'as dit après coup) et quand je met fin au test il sort tout foufou du test des doigts collés en disant, je savais que mon esprit était assez balèze pour me proteger de toi Et il part avec un sentiment de victoire, les yeux qui brillent et le sentiment d'avoir accompli un exploit phénoménal Bref, l'hypnose la rendu heureux pour aujourd'hui et c'est l'essentiel.
  23. 1 point
    Bonjour, aujourd'hui en lisant un essai philosophique, j'ai relevé une citation qui m'a interpellée : "Parmi les Hommes, aucun n'est identique à un autre." Ainsi, je me demandais si c'était pareil dans la vraie vie ? Avez-vous des exemples de gens qui ne se ressemblent pas dans votre entourage ? Blague à part, en réfléchissant tu ne crois pas que chaque hypnose est différente, au même titre qu'aucune séance n'est identique, ou qu'aucun volontaire n'ait les mêmes réactions, ou encore qu'aucune transe ne soit vécue de la même manière...? Il y a autant de visions différentes de l'hypnose que de personnes qui la pratiquent... La meilleure façon pour toi de te faire une idée de la manière dont les autres perçoivent l'hypnose, c'est de converser avec eux, et parcourir le forum. Tu verras que dans chaque compte-rendu, les hypnotiseurs ont des petites préférences, croyances ou partis pris...
  24. 1 point
    Moi j'ai pleins de visions différentes de l'hypnose. Mais comme je ferme les yeux, ça ne compte pas.
  25. 1 point
    Merci, Complètement d'accord avec toi pour les claquements de doigts. J'envisage une amputation du pouce, je ne vois que ça. Bon ça va pas être pratique pour faire du stop, mais bon.... Et, effectivement, il était bien dans le brouillard ! A la fin je lui ai suggéré une belle énergie et c'est marrant, je faisais un décompte pour qu'il se sente de mieux en mieux et je l'ai vu se redresser à chaque chiffre, comme un ballon que l'on regonfle.