Classement des membres actifs


Popular Content

Les messages ayant été le plus appréciés le 27/01/2015 dans l'ensemble du forum

  1. 2 points
    Y a aussi un petit before qui se prépare sur FB pour casser la croute ensemble, avant que Yann ne casse la baraque ! (Aucune allusion sexuelle dans ce message!)
  2. 2 points
    Hello !!!! J'en suis !!!! Je vois juste avec ma moitié comment on s'organise mais je suis chaud patate !!! Bon il faut pas y aller sans GPS par contre... c'est paumé. Mais si c'est chauffé ce sera mieux que la rue lafayette !!
  3. 2 points
    A mon avis, le mieux : être conseillé par quelqu'un qui a déjà suivi une hypnothérapie 'J'ai été suivi par machin et ça a bien marché pour moi' ou encore mieux : prendre ton téléphone et faire ton choix après avoir parlé à quelques hypnothérapeutes. Normalement ils prendront le temps de discuter avec toi de leurs méthodes, de leurs tarifs, de leurs visions de la chose. Et c'est à toi d'aller voir celui qui te parait le mieux. Faire la recherche soi-même et choisir son accompagnant est déjà le début du processus de changement (engagement, implication, volonté en marche etc etc). Maintenant je comprends bien les inquiétudes de tomber sur une "mauvaise" personne Quelques conseils : l'hypnothérapie n'est pas de la magie, c'est un accompagnement pour celui qui veut changer, si un hypnotherapeute te promet monts et merveilles sans que tu t'engages toi, si tu n'es pas au cœur du processus, poses d'autres questions les tarifs : il y a des tarifs moyens sur Toulouse, si trop cher poses d'autres questions le nombre de séances : si on t'annonce au téléphone un nombre de séance ferme, poses d'autres questions (on peut annoncer une moyenne mais sans l'anamnèse de la première séance, un nombre ferme de séance me parait pas évident). Et tout simplement il doit y avoir une relation de confiance. Si aprés avoir discuté tu n'es pas en confiance, et bien ne va pas avec cet hypnotherapeute. Les phobies partent très bien en hypnotherapie, même si -et je ne dis pas que c'ets ton cas - il y a un gros problème derrière (gros problème qui pourra ou non être traité). Cela devrait donc bien se passer pour toi et tu pourras marcher très rapidement seule sur les trottoires.
  4. 2 points
    il n'est pas facile de conseiller un thérapeute, car un bon pour toi ne le sera pas forcément pour un autre ou vis versa.
  5. 1 point
    RONALD

    SOIREE DU 28/02 Toulouse.

    Bonjour à tous, si des Toulousains sont intéressé pour participer à une soirée découverte de l'hypnose à l'occasion d'un gala d'arts martiaux le 28 février à la Salvetat-saint-gilles. le rendez vous est fixé à 19h00, on commence nos séances, on mange sur place vers 20h30, repas pris en charge par les organisateurs et on continue nos séance après, il y aura normalement entre 300 à 500 personnes présentes. merci de m'envoyer votre coordonnées avec N° de tél afin de vous contacter. merci. passez de bonne fêtes de fin d'année.
  6. 1 point
    Salut les ami'pnos Au détours d'un ennuie, et si votre navigateur internet est chrome alors voici un petit jeu sympa: Désactivez votre connexion internet Sous chrome essayez de vous rendre sur votre site préféré au hasard le forum de street hypnose Vous voici sur la page d'erreur de Google vous savez celle avec le petit dinosaure. Appuyez sur la barre espace et ...... Enjoy Pour ce jeux vous n'avez besoin que de la barre espace.
  7. 1 point
    Non ce n'est pas déconseillé, mais guidé c'est quand même plus rapide.
  8. 1 point
    C'est le moins que l'on puisse dire. J'ai parfois de super réussite avec des gamins qui sont déjà allé voir un hypno et parfois c'est tout le contraire. La relation humaine est vraiment au cœur de tout cela. En règle général, Diane tu pourra peut-être confirmer, si on t'annonce d'entrée de jeux un nombre de séance qui dépasse 7/8 il vaut mieux laisser tomber avec cette personne, pour moi cela sent la pompe à fric.
  9. 1 point
    Mister Magoo

    Petit problème

    Et si lors de ta prochaine séance d'auto hypnose tu travaillais sur le fait de rester concentrer sur ce que tu souhaites et de ne partir en transe que lorsque tu l'as décidé. De cette façon tu gères de façon inconsciente cet ancrage. Car a priori le fait de partir inconsciemment te pose pb. Tu le sais peut être ou pas mais dans une journée on se fait dans les 60 000 à 80 000 suggestions inconsciente. Tu l'as peut être remarqué, des fois lorsque tu lis un livre hop ton esprit part ailleurs et tu penses à un film ou un événement de ta journée ou tu te rappelles une truc hyper important qu'il fallait que tu fasses au boulot (sauf qu'au boulot cette idée t'es sortie de la tête). A ce moment là tu peux demander à ton inconscient de gérer les suggestions de façon soit à te rappeler ce qui est nécessaire quand il le faut, soit de ne pas te déranger avec des suggestions qui n'ont rien à voir. Au final tu seras plus concentré sur ce que tu as à faire. Il faut apprendre à apprivoiser ses propres suggestions. Il se peut que ce ne soit ni le casque ni les battements de ton cœur mais simplement une suggestion qui passe par là et qui te perturbe un peu comme lorsque tu marches dans la rue avec tes potes et qu'une superbe nana passe devant toi, "et là c'est le drame" tu perds le fil de tes pensées ou de la discussion.
  10. 1 point
    ShadOow13

    [RENNES] Valentin

    Greg_35-SweelsonAvec Grand plaisir ! J'habite à une des entrées du Thabor donc c'est vraiment à coté ! Si vous voulez je vous laisse mes coordonnées en MP et on s'organise tout sa ? Pour les autres ! Merci de votre sympatique accueil et pour ce superbe forum !
  11. 1 point
    Cilou

    31/01/2015 Beaubourg

    Salut, J'aimerai bien venir, mais samedi, je suis libre qu'a partir de 18h... Je suis libre dimanche, mais je suis debutante de rue, donc j'aimerais un soutien et des conseils. On peut prendre rendez-vous le prochain samedi sinon. A bientot,
  12. 1 point
    Etre en désaccord tant que la porte reste ouverte est aussi respecté l’autre, cependant chercher un point d’accord est aussi une bonne idée. Voilà celui que je te propose : Je suis d’accord avec toi quand tu abordes la notion d’attitude partagée. En effet, ma définition personnelle d’une séance d’hypnose est qu’il y établissement d’un bon rapport. J’entends par là que l’hypnose commence dés les premiers mots échangés, avant même le pré-talk (ouaip, et dans le cadre de la street ça peut même commencer avec Messmer qui est passé à la télé, avec une vidéo vu sur le net ou avec la séance qui s’est déroulée juste avant etc etc donc des trucs indépendants de l’hypno) mais se poursuit avec la création de ce fameux rapport. Et, et c’est là où je suis entièrement et totalement d’accord avec toi, c’est quand il y aura partage (je rajoute du sérieux comme du non sérieux) qu’il y aura une bonne séance. Maintenant, là où je souhaiterai ouvrir le débat à la réflexion : pour moi une séance est un ajustement au volontaire puis un guidage vers autre chose (allez, parlons de pacing and leading pour simplifier). Partant de là, pour moi, la notion de sérieux ou non sérieux est absolument secondaire. Tant qu’il y a ajustement pour arriver à accord (sur du sérieux, du non-sérieux ou du demi-sérieux –voire du demi-non-sérieux -), la séance sera réussie. Si c’ets l’hypno qui va vers le fou-rire du volontaire ou si il attire le volontaire dans son fou-rire. Bref accord, partage, tout à fait. Après, si l’hypno est plus à l’aise avec un mode, tant mieux. S’il reste ouvert en se disant qu’un jour il changera peut-être d’idée et sera aussi à l’aise avec d’autres modes, c’est encore mieux. Et histoire de ne pas nous enfermer dans (tzalan, attention je sors notre épouvantail préféré) une croyance limitante, je garantis ici qu’on peut rester tout à fait crédible (avec son volontaires mais aussi avec les suivants qui ont vu les diverses séances) en ayant des fous rire et/ou en racontant n’importe quoi. Parallèlement à ça, je comprends bien entendu qu’une séance qui voit l’hypno rigoler nerveusement dans son coin alors que le volontaires recule un peu et regarde avec pitié et en se tenant nerveusement les bras a peu de chance de bien se passer. (allez, histoire de dire n’importe quoi et pour finir sur une note amusante, imaginez un hypno gloussant sans arrêt avec un filet de bave et un regard torve J … va y avoir moins de volontaire …)
  13. 1 point
    Je vois qu'on a les mêmes lectures si j'y pense et que j'ai le temps je me permettrais une petite partie voir
  14. 1 point
    Fugu

    Le débit de la voix

    C'est un excellent sujet. J'ai commencé récemment à essayer de réfléchir sur les modulations de ma propre voix lors d'une séance, maintenant que je suis plus à l'aise avec le déroulement d'une séance, l'expérience aidant (j'étais bien trop préoccupé par les formulations et la réussite des phénomènes au tout début !) Alors j'ai remarqué, sans que ça soit réellement une règle absolu, que j'ai tendance à parler avec un débit constant, mais pas rapide, lorsque le volontaire me regarde dans les yeux (je reviendrai sur la fascination par le regard) et que je veux créer et renforcer le rapport hypnotique. Un débit rapide, et relativement monotone, me semble propice à amorcer la transe (attention, monotone ne veut pas dire "ennuyeux" !). Un discours monotone permet de ne pas accentuer certains mots et donc de ne pas aider le volontaire à comprendre l'importance de certains mots par rapport à d'autre. C'est mon but en créant la transe : forcer un maximum la concentration. Pour revenir à la fascination par le regard, on m'a souvent dit que c'était vraiment ça mon point fort, plus que la voix. La majorité des personnes qui m'ont donné un feedback assez précis m'ont dit que mon regard avait quelque chose de très perçant lors de la séance d'hypnose, et que plus que le contenu de mes paroles, c'était mon regard qui faisait qu'ils étaient incapable de penser à autre chose. Mais revenons à la voix ! J'ai remarqué que je ralentis énormément le débit de ma voix lorsque j'estime que la transe est suffisamment approfondie ; généralement à l'induction, mais pas nécessaire. Les premiers signes de transe peuvent suffire. Lorsque je sens que la personne (et je ne peux pas dire autre chose que "sentir", je ne me fonde sur rien d'objectif) a mis son sens critique en berne et que je m'adresse désormais à son inconscient, mon débit ralentit, et le ton se fait beaucoup, beaucoup plus variable. De ce que j'ai retenu de ce que je fais : - je pars dans les aigus lorsque je demande un effort d'imagination - ma voix se fait beaucoup plus basse et caressante lorsque j'évoque des sensations Je ne sais pas vraiment pourquoi, c'est ce qui me paraît le plus naturel sur le moment et j'ai mis un moment à faire la différence. Autre chose ! La synchronisation avec le volontaire est capitale ! Si dès le début de la séance, tu adoptes sans singer les postures du/de la volontaire, il y a de bonnes chances que la séance se passe bien
  15. 1 point
    Tu peux venir quand tu veux tant que tu payes ta cotisation à chaque fois que tu viens 50€ et que tu publies une apologie de chaque hypnotiseur sur facebook tout les week-end... Non sérieusement, tu peux venir sur Toulouse quand tu veux, pour regarder, pratiquer, demander des conseils, bref on est pas méchant
  16. 1 point
    J'me disais aussi, trois messages sensés à la suite, c’eût été surprenant monsieur Graf (tout le monde t'aime toi d'abord Diane, c'est même plus original de prétendre d'apprécier)
  17. 1 point
    Agraf

    Bonyyyour de Toulouse!

    Tu ne mords pas ? Arf, bienvenue quand même...
  18. 1 point
  19. 1 point
    Coucou Yann tu peux compter sur moi aussi, Comme je dis 300 hypnos, 10 volontaires, ils vont ramasser !!!!!
  20. 1 point
    Bonjour, Sans induction c'est très bien, surtout quand ton volontaire ne veut pas "tomber" ou "dormir". Maintenant si il a peur, demandes lui pourquoi et la réponse est souvent je ne sais pas. Et oui on a souvent peur de l'inconnu, alors si ton pré-talk est correct que faire ? J'utilise souvent le souvenir d'un apprentissage qui se passe super bien malgré les craintes du début, marcher, faire du vélo, conduire une voiture, etc... Tu peux aussi jouer sur sa curiosité, vous n'êtes pas curieuse de voir si vos mains se rapprochent ? En un mot toujours rassurer, avoir de l'humour, plaisanter. Tous les volontaires sont différents, à toi de les observer, de poser des questions pour en savoir plus et de t"adapter. Pour le réveil parce qu'il en faut toujours un, tu utilises le même réveil qu'après une induction, avec pleins de choses positives et tu t'assures que ton volontaire n'est pas encore "vaseux", détendu oui mais pas dans un état bizarre.
  21. 1 point
    1 mois sans up! Ben dit donc il était temps
  22. 1 point
    Nop' Aramis ! Et toi donc ? #mentalisme : Il doit y avoir Marco, Romain et Valentin