Classement des membres actifs


Popular Content

Les messages ayant été le plus appréciés depuis le 08/11/2018 dans l'ensemble du forum

  1. 1 point
    gilles

    Devenir Hypnothérapeute

    J'ai tiré plein de choses positives mais davantage parce que j'ai des comparaisons possibles entre les techniques de street, celles d'un institut de formation et celles de l'hypnose générale de JE, que parce que j'ai appris quelque chose d'utile dans les formations de P. qui sont au final très conditionnées pour fonctionner sur les gens présents, très peu efficaces sur des sujets résistants et qui poussent à acheter d'autres formations par des méthodes que je trouve vraiment limite-limite. Sans compter que je suis revenu avec un tas de questions puisque chaque fois que je voulais comprendre comment/pourquoi un truc marchait ou non: "tu te poses trop de questions, appliques à la lettre et ça va marcher, tu cherches trop à comprendre". Je pige pas comment on peut appliquer un truc à la lettre sans le comprendre et espérer avoir un résultat consistant :-/ Pour avoir fait la formation d'hypnose générale de JE et avoir appliqué une méthode un peu différente, je vois clairement la différence entre avant et après quand tu as eu les réponses à toutes tes questions et que le gars qui t'explique a clairement compris ce qu'il fait :-)
  2. 1 point
    Un grand charisme, il connait son sujet il n'y a aucun doute. Pour la critique : de ce que je peux voir de ses cabinets publics, ça manque un peu de phénomène hypnotique “ dur “ et ça reste un peu doux à mon gout. Pour avoir pu échanger avec lui, il ne se la raconte pas du tt, et je pense que c'est un vrai passionné !
  3. 1 point
    Une grande qualité de Kevin, c'est le coté pratique de ces vidéos : elles se révèlent un outils vraiment efficace au près des néophytes et septiques, histoire de clore une argumentation longue et fastidieuse. "Écoute, si tu veux vraiment te renseigner sur l'hypnose, regarde Kevin Finel c'est le directeur d'une grande école française de l'hypnose." Ca fait bien plus sérieux que des tutos ou vidéos youtube au son mal réglé, je dénigre pas ses derniers, qui pour ma part, mon ouvert les portes de l'hypnose. Cependant le coté propre et pro de l'arche a un belle impact. Quand j'ai commencé je me suis beaucoup appuyé dessus pour expliquer à mes proches ce qu'est l'hypnose.
  4. 1 point
    J'aime bien regarder de temps en temps des cabinets publiques. Et je n'ai rien contre le personnage qu'il joue. Il est bon techniquement et c'est formateur de le regarder pratiquer des transes sans faire de violentes rupture de pattern par exemple
  5. 1 point
    Tu n'as pas à être désolé. Tu exprimes ton avis et tu l'étayes. S'agissant d'une personne dans sa pratique ton avis à autant de valeur que n'importe qui d'autre sur ce forum. Et tu soulignes bien ses qualités. Le fait qu'il y ait eu une mini "Finel mania" à une époque peut certainement aussi expliquer l'agacement de certains envers le personnage, mais ça ne retire rien à sa technique.
  6. 1 point
    Bonsoir, Eh bien moi, désolée, mais j'adore kevin finel! J'avis entendu parler de lui lors de ma formation avec JE, j'ai commencé à regarder ses vidéos (cabinet public ou pas) et j'ai adoré. Je suis allée le voir en direct en avril avec mon mari et nous avons adoré tous les deux.Résultat j'y retourne ce mois ci à Aix en provence. Même s'il joue peut être un peu le "charmant" il parle avec douceur, loin des excès sonores de certains, et rend l'hypnose simple, la démystifie et c'est ce que j'aime le plus.
  7. 1 point
    Je suis tout à fait d'accord avec Tintin_nord. Mais si je peux me permettre, quelques fois c'est simplement que l'hypnotisé ne sait pas ce que tu attends réellement de lui. Je m'explique : j'ai eu le cas une fois avec d'une jeune femme qui voulait absolument vivre une transe hypnotique. Elle était déjà passée dans les mains d'un autre hypnotiseur cette après midi-là et il n'a jamais réussi à la mettre en transe formelle. Elle arrive devant moi et m'explique qu'elle m'a vu faire et qu'elle avait vu mon comparse et qu'elle voudrait absolument vivre une transe parce qu'elle voulait voir ce que ça fait et que "ça avait l'air trop bien" (ce sont ses mots exactes). Je fais un petit feed back avec elle de la séance de mon collègue et je décide de faire les mains aimantées, une rupture de pattern et l'approfondissement. et là ... Gros FAIL ! ... Je m'attarde alors un peu plus et je lui demande de d'abord se relâcher consciemment pour ensuite se relâcher inconsciemment. Je fais donc une induction beaucoup plus douce (sans rupture de pattern) en lui demandant de fermer les yeux, de relâcher consciemment chaque muscle de son corps et de se rendre compte qu'en fait la détente se fait de manière inconsciente. Et là ... VICTOIRE ! Autre exemple : j'ai récemment eu le cas avec un de mes amis hypnotiseurs. Ça fait déjà pas mal de temps qu'il fait de l'hypnose mais jamais personne n'avait réussi à lui faire vivre une transe formelle et des phénomènes autres que les mouvements idéomoteurs. J'ai donc débroussaillé un peu tout ça (pendant au moins 45 minutes quand même). Après ce débroussaillage, je lui propose une mise en transe très progressive en lui disant de fermer les yeux, de détendre CONSCIEMMENT tous les muscles de son corps, de se concentrer vraiment sur cette détente consciente et là je fais directement un approfondissement : il m'avait dit qu'il aimerait aller sur une île paradisiaque alors je lui ai simplement suggérer qu'il allait monter sur un petit nuage, sentir le nuage et tout et tout et qu'au fur et à mesure que le nuage allait descendre, il allait pouvoir constater qu'il se relâche INCONSCIEMMENT, que la seule chose qu'il a à faire pour l'instant c'est de se concentrer sur ce petit nuage qui descend et qui va atterrir sur son île ... Et là j'ai clairement vu que la détente ne se faisait plus consciemment mais bien inconsciemment. Il a lâché prise. Et en le réveillant, il m'a bien affirmé qu'il avait senti que le travail n'était plus conscient mais bien inconscient. Je pense que quelques fois (et même souvent), ce sont les volontaires qui attendent trop que le travail soit inconscient alors qu'au départ il est conscient. Il faut vraiment que la personne comprenne que c'est d'abord consciemment que ça doit se passer. Il y a un article très intéressant à ce sujet là ... C'est Iago qui l'a écrit et il est vraiment excellent ... Ça pourra peut être t'aider et aider ton volontaire. Voici le lien : Apprenez à vos volontaires à devenir hypnotisables
  8. 1 point
    Salut ! Avant tout, quand bien même j'ai choisi la catégorie "Comptes rendus d'expériences" pour écrire ce topic, comprenez bien qu'il n'aura rien d'une compilation "d'expériences enrichissantes". Je le qualifierais plutôt d'un regroupement de mes expériences que je ne souhaite pas, mais vraiment pas, renouveler. Je posterai un message tous les samedis (oui, parce-qu'une sortie sans problème ça ne peut pas m'arriver, pas à moi). Pour ce premier post, je vais choisir une sélection de mes expériences passées, une sorte d'avant-gout disons, une préquelle peut-être. (déjà posté dans le topic SDM, mais ça vaut le coup de le remettre) Je finis les séances, et un spectateur commence à me poser des questions sérieuses, le mec vraiment intéressé quoi, alors bon on discute un peu et je lui réponds. Et alors au même moment sur le côté une femme (la quarantaine) commence à me saouler en posant des questions en même temps que mon interlocuteur, des questions un peu bizarres. Et puis alors là, j'aurais jamais cru qu'on me fasse ça un jour. Elle s'approche un peu, elle tend le bras, elle recule un peu pour "être à distance de sécurité", et avec son doigt elle me touche l'épaule comme on touche un animal, genre pour vérifier que je suis un vrai humain. Elle m'a "tâté" 3 fois avant que je m'énerve. Au bout d'une quarantaine de minutes de recherches de volontaires, j'étais sur le point d'abandonner lorsqu'un homme m'interpelle (chouette, me dis-je naïvement). Il a la cinquantaine, on voit bien qu'il est probablement SDF, mais il choisit de se présenter comme étant "artiste de rue". Je m'en réjouis, ne dit-on pas que les artistes sont des volontaires très agréables ? Après qu'il m'ait interrogé sur ce que je propose, ce qu'on va faire, etc, on peut commencer. C'est alors qu'il voit un collègue chanteur de rue, qui vient justement de finir une chanson et en profite pour saluer son ami. Rien de grave, ils vont se dire bonjour et on va pouvoir commencer (lol). C'est alors que chacun explique à l'autre que les temps ont changé, que depuis l'Euro c'est plus pareil, que les gens sont radins, on se file des astuces, des conseils. Tout ça devant moi qui attend sagement la fin de la conversation. Ca se finit enfin, on peut commencer ! C'était sans compter sur la flutte que mon volontaire a toujours sur lui (???) qu'il sort donc pour faire une démonstration à son camarade. Je n'insisterai pas sur le morceau ignoble qu'il a joué et que j'ai fait semblant de complimenter à la fin pour abréger la chose. Donc au bout d'un dizaine de minutes de courtoisies, je commence le pre-talk. C'est alors que monsieur, qui "utilise le chi" m'explique qu'en hypnose il n'y a pas de transe, qu'il sait déjà tout et que j'ai rien à lui expliquer. Il me dit aussi que quelqu'un lui a un jour fait une démonstration "d'hypnose de combat". Il insiste pour me montrer. Il me montre un genre de coup à la tête en insistant sur le fait que "si il avait vraiment voulu, je serais tombé", ce fut donc passionnant, tout ça sous le regard incrédule des passants. Je peux ENFIN faire les doigts aimantés. Pas de chance, il a un problème aux mains et ne peut joindre les paumes (ça peut arriver, mais là, ça fait beaucoup). On passe donc aux mains aimantés sans plus attendre. Je lui explique donc, comme à mon habitude. Rien ne se passe, mais vraiment, rien. Je lui demande ce qu'il imagine. Il m'explique que son imagination ne va pas bouger ses mains. Je lui demande s'il veut bien le refaire tout de même et laisser sa créativité s'exprimer (il a bien insisté pour que j'utilise cette expression). Rien. En effet voyez-vous, "il n'y a que lui qui puisse bouger ses mains". Je lui explique encore une fois que oui, c'est lui qui va bouger ses mains, mais qu'il doit laisser faire l'inconscient. Il me répond que rien ne peut bouger ses mains à part lui. Il s'en va en me donnant une tape humiliante sur l'épaule en disant "tu diras à ton maitre que ça marche pas, je t'apprendrai le chi un jour", son camarade le rejoint en se foutant de moi. Je commence une séance de groupe avec 10 personnes. Après avoir attendu que les participants de la fête du cheval aient fini de passer dans la rue (3 minutes au moins en faisant attendre tout le monde), on commence les mains aimantés. Un individu à l'air douteux s'incruste, peu importe, j'ai tout juste commencé, je le laisse se joindre aux volontaires (pour faire semblant d'avoir de l'autorité). Je fais les mains aimantés au moment où il arrive, il commence donc ce jeu en même temps que les autres. Il me fait un peu peur, on voit le kéké à des kilomètres, survêtement Lacoste fermé seulement en bas, casquette, regard vide d'intelligence, animé uniquement par ce qui semble être un besoin profond de m'assassiner en pleine rue. Je fais donc ma suggestion, tout le monde réussit le test haut la main, sauf lui, rien ne se passe, alors qu'il avait entendu toutes mes explications concernant les jeux d'imagination. Je me dirige vers lui, qui me regarde toujours plein de haine, et lui demande ce qu'il imagine. Il répond avec l'air bête que seuls certains individus peuvent avoir naturellement "bah rien". Je lui explique calmement qu'il doit imaginer ce que je dis pour pouvoir vivre les phénomènes. Il se rattrape en disant qu'il imagine des aimants. Je lui demande donc ce qu'il ressent "bah rien", je lui explique qu'il doit imaginer les aimants, et là, me fixant avec son regard de tueur né, il répond en grognant "bah ça marche pas je vais pas imaginer t'es trop con c'est de la merde". Je lui propose de s'en aller en espérant que ça ne déclenche pas en lui la pulsion meurtrière qu'il semble retenir depuis le début, il s'en va en marmonant je ne sais quoi. La suite, plus tard.
  9. 1 point
    Hello je viens vous faire part aujourd'hui de quelque chose qui a eu lieu il y a quelques temps déjà (décembre), mais qui me tourne dans la tête depuis, et me mène à pas mal de questions... Je vous explique tout ca : Pierre (Fandenem) à réalisé une séance sur sa meilleure amie (plutôt très réceptive) et nous étions 3 à avoir pu l'observer. Arrive un moment ou il passe une suggestion (qu'il avait déjà réalisé sur elle et qui avait fonctionné exactement de la même manière) de type "tout en restant ici, tu peux imaginer que tu te déplaces partout dans cette pièce et vois tout ce qui s'y passe." (expérience sortie du corps..) (Je précise qu'elle était assise sur un canapé et avait les yeux totalement fermés) Et à partir de la, ca devient surprenant. Puisqu'en effet, tout en ayant les yeux fermés, elle était capable de nous dire, quasiment à coup sûr, tout ce qu'il se passait autour d'elle. Par exemple, je choisissait un chiffre, que je "montrait" avec mes doigts, tout en les cachant dans mon dos (donc même si elle avait eu les yeux ouvert elle n'aurait pas pu les voir.) , et là, à chaque fois, elle était capable de nous donner le chiffre exacte que j'avais choisi. (j'avoue que sur le coup, ca m'a fait tout drôle). On a ensuite essayer de placer un certain nombre de boules sur un billard, cette fois, elle savait nous dire le nombre de boule mais, inversai les couleurs. Un moment, sont copain lui a fait des doigts d'honneur, alors qu'elle avait toujours les yeux fermé, et elle a sortie un "arrête de me faire des fuck ! " Un autre moment, elle nous a expliqué que dans sa tête, elle était tombé en se déplaçant parce qu'elle s'était pris les pieds dans un carton de livres. Carton de livres qui, après vérification, était bien présent la ou elle nous l'avait décris, alors que l'on y avait absolument pas prêté attention avant. Quelques minutes après cette expérience, elle nous a expliqué à quel endroit elle avait vu chacun d'entre nous, et cela correspondait exactement aux endroit ou nous étions. Je sais que certaines expériences un peu inexpliquées ont pu avoir lieu sous hypnose (par exemple, des histoires d'hyper-synchronisation), cette fois encore, je trouve ca totalement fou. Avez vous déjà connu des situations similaires ? Auriez-vous des explications possible ? Existe t'il un "6ème sens" sur ce point ? Reste-t-il une grande partie inexploité et inconnu de nos facultés ? Et vous, qu'en pensez vous ?
  10. 1 point
    koobec

    Petit guide Grammatical

    Parti (ou partis avec nous étions si bien partis) mais jamais partit derrière l'auxiliaire être -> accord des participes passés. avec l'auxiliaire être (parce que si c'est des filles ça donnerait alors nous étions si bien partites !) Plus tard nous passerons à l'accord des couleurs (très utile pour les synesthésies) mais je vous préviens c'est coton ! Tout comme l'accord des participes passés avec l'auxiliaire avoir Mais allons-y doucement sinon je prédis une épidémie de céphalées
  11. 1 point
    Jean-Emmanuel

    Transe profonde

    L'état Esdaile pour moi est une perte de rapport entre l'hypnotiseur et son volontaire qui se trouve dans un état profond d'hypnose et qui par conséquent devient "autonome". C'est fabuleux, même si nous n'y trouverons aucun intérêt en Street Hypnose. Vous savez, un peu comme les surfeurs professionnels qui se font amener dans les grosses vagues par des jet skis. Le jet ski, c'est l'hypnotiseur, et une fois que le volontaire est arrivé à l'apothéose, le jetski se retire et il laisse l'inconscient faire ce qu'il a à faire. Le meilleur moyen de l'obtenir, selon moi, c'est de donner une suggestion d'approfondissement et ensuite de se taire et laisser faire la personne toute seule. Toutes les autres formes de soit disant Esdaile que j'ai vues (Pank sur ses vidéos HnO, ou Nicolas) sont toutes des gros fakes pour appâter le client. C'est du marketing, du "je me la pète je fais quelque chose que vous ne savez pas faire". Ils le font sur des personnes qui savent exactement ce qu'elles doivent faire. Tout est suggéré et la personne n'a qu'à suivre les suggestions indirectes (ou directes) proposées pour obtenir quelque chose qui ressemble de près ou de loin à ce que faisait Esdaile. Le pire dans tout ça, c'est qu'on en vient à suggérer le cassage de rapport, du style : "vous savez, dans l'état Esdaile la personne ne répond plus aux suggestions de l'hypnotiseur. Et Emilie va maintenant aller dans cet état là, le plus profond qu'il soit". Peu importe qu'Emilie soit en transe profonde ou pas, elle va faire ce qu'on lui a suggéré de faire, il n'y a rien de comparable à Esdaile. Xavier : autant te dire que cela n'arrivera pas. Si tu n'en parles pas, les volontaires d'eux-même n'iront pas dans cet état tant que tu garderas et entretiendras le rapport en étant présent et bienveillant. Ce que tu vois dans la vidéo, c'est de la simple suggestion déguisée.
  12. 1 point
    Bah c'est-à-dire que dans ce que décrit Melo il semblerait que la volontaire voit les choses parce-qu'elle "se promène" dans la pièce. Du coup si tu recouvres d'un verre/gobelet etc elle ne pourrait plus voir le dé en pensées ? C'est quand on commence à avoir ce genre de réflexions irréelles qu'on comprend qu'on a changé depuis qu'on a commencé l'hypnose... Dans la charte de SH il devrait y avoir écrit quelque part "vous aurez des idées étranges, et vous serez parfois ridicules à vos propres yeux".
  13. 1 point
    L'HYPNOSE THERAPEUTIQUE - Pourquoi Hollande n'a rien vu venir - Le plan de Manuell Valls pour la combattre - Ses liens avec le djihad
  14. 1 point
    Ninjalolo

    L'antre du Troll

    Je m'étais toujours demandé à quoi cela ressemblerait si on plaçait un aspirateur temporel dans une tarte à la rhubarbe.
  15. 1 point
    *Sort un couteau et lui donne* " Tiens, vas-y, prouve-le et je m'agenouille devant ta toute puissance !" Ca fait des points d'xp de se faire se suicider les gens ? -- Le nain
  16. 1 point
    Pendant ce temps, dans les rues de Rennes: Dit greg, qu'est ce qu'on fait ce soir? La même chose que chaque soir sweely, tenté de conquérir le monde... *petite musique* Leur obssession profonde, c'est faire du mind-control. Quel pagaille, de trouver des cobaye baye baye baye, baye baye baye baye, baye... Ps: si t'as connu ça, ton enfance à du être génial
  17. 1 point
    Tu fais trop d'hypnose quand: - Tu t'ennuies seul sur ton lit et que tu fais des paris avec ton inconscient parce que tu t'ennuies. Du genre: - "Vas y je compte jusqu'à 20 et tu dois avoir levé mon bras avant les 20 pour qu'il touche plus du tout le lit!". - "Essaie de soulever mon bras et moi je résiste, on va voir qui gagne! (j'ai gagné mais il a faillit m'avoir )" - Tu t'engueules avec ton inconscient parce qu'il te dit que ton agenda que tu cherches depuis une heure est sur ton bureau alors qu'il n'y est pas! (y a encore un peu de rancune dans ma voix consciente là... ) Que tout le hangout est présent, et que tu appelles même ta mère pour vérifier que tu as pas d'hallucination visuelle! - Ton inconscient te dit que le papier que tu cherches est près de ton lit mais que tu ne le crois pas parce que tu te dis que ce n'est pas possible. Qu'au bout d'une demi-heure de recherche tu te dis qu'il faudrait peut-être regarder en direction de ton lit. Et que tes yeux se posent tout seul sur le papier caché sous le réveil juste à côté de ton lit et que t'as une petite phrase qui te vient dans la tête avec le sentiment du "je te l'avais bien dit" bien narquois! Mais non, on a je n'ai pas de troubles de personnalités multiples...
  18. 1 point
    Koten

    L'hypnose humaniste ?

    Oui, parle moi mon enfant, je t'écoute. Regarde mon nez bouger. Sens-tu que je suis là, près de toi ? Regarde fixement mes yeux : où que tu sois, je te suis du regard. C'est cela, l'hypnose humaniste, mon enfant. Non, sérieux j'y comprends que dalle, hahah
  19. 1 point
    Sponsorisé par le club des maniaco-dépressifs du claquement de doigt.
  20. 1 point
    Sweely-Boo

    SDM

    C'est pas une suggestion de merde mais c'est tellement surréaliste que je vais raconter quand même (nah !). Donc hier je finis les séances, et un spectateur commence à me poser des questions sérieuses, le mec vraiment intéressé quoi, alors bon on discute un peu et je lui réponds. Et alors au même moment sur le côté une femme (la quarantaine) commence à me saouler en posant des questions en même temps que mon interlocuteur, des questions un peu bizarres. Et puis alors là, j'aurais jamais cru qu'on me fasse ça un jour. Elle s'approche un peu, elle tend le bras, elle recule un peu pour "être à distance de sécurité", et avec son doigt elle me touche l'épaule comme on touche un animal, genre pour vérifier que je suis un vrai humain. Elle m'a "tâté" 3 fois avant que je m'énerve. Signé, l'aimant à déviants.
  21. 1 point
    Kikoo ! Déjà, j'aime ton approche : à part tabac / poids. Cela montre que tu ne tiens pas à t'en tenir à ce seul point très commercial et déni de l'humain pour la plupart qui se lancent la-dedans (chèche une formation qui abordé tout spécialement cette problématique, etc). Pour ma part, le cursus de l'ARCHE et NOESIS prat' 2 sont parfaits pour aborder la thérapie. Y'a aussi Antoine Garnier sont j'ai oublié le nom de l'école (école Française de Coaching ? Poke @Ceos) Je ne peux me prononcer pour NOESIS mais je pense que c'est la même, tu peux combiner Xtrema (prat) avec Tech de l'ARCHE afin d'économiser quelques sous. Je te recommande toutefois de commencer par Xtrema qui te donnera le niveau de prat (10j) mais AMHA ne suffit pas de faire de toi un thérapeute. Et ensuite aller vers le tech2 de l'ARCHE. Et la, tu pourras commencer à faire de la thérapie. Tu pourras ensuite faire le prat arche et prat avancée Xtrema dans le cadre de la formation continue. En plus, avec Xtrema tu as accès à des vidéos de cas gratuitement après la certification, que tu peux évidemment coupler avec la formation en tech ensuite (tu apprends les bases de la thérapie et qlq protocoles classiques) Ce sera à compléter par des lectures en thérapie évidemment. Les écoles en conseillent. Avec du Recul, la formation XTREMA est intéressante bien que les points de vu de Josick sont très singulier notamment en psychopatho. On a perdu un psychiatre et deux des trois psychologues lors du dernier stage... Ce que je trouve le plus important à sortir d'un centre, et en découvrir un autre, ce sont les différentes approches. Le seul impératif sera de ne pas tomber sous la gouroutitude de l'un ou l'autre des formateurs. Et garder la position basse... Pour les demandes, mis à part les deux sussicite il y a bcp de stress, anxiété, angoisse, phobie... Douleurs chroniques ... Notamment. Et j'ai eu plusieurs cas de la catégorie "à refuser systématiquement si tu n'es pas solicité par un psychiatre", et d'autant plus si tu n'es pas affilié au SNH, ce sont les troubles psychotiques/bipolaire. J'ai refuser évidemment, même si ça m'aurait bien tenté ^^ Essaie aussi de te procurer des cours de psychopatho de Licence psy ; à savoir que tu peux suivre une L Psy auprès de Paris 8 par correspondance.
  22. 1 point
    Un exemple que je trouve hyper parlant et auquel tout le monde peut s'identifier : l'etat de transe et son entrée se rapprochent de l'etat qui survient lorsqu'on lit un livre et que notre esprit surfe sur ses pensées malgré que nos yeux continuent de lire, pour finalement s'apercevoir après plusieurs paragraphes qu'on n'a en fait rien lu
  23. 1 point
    Stephane.l

    Sujet Parfait

    Et pour compléter la même personne suivant les jours sera plus ou moins suggestible. Allez bisous je go déplumer les chaussettes sauvages que j'ai attrapées.
  24. 1 point
    figure Chaque fois que je vois écrit ce mot sur ce forum, j'ai l'impression que c'est un piège figure Un r, ça se perd
  25. 1 point
    Péa

    Vos plus beaux ratés !

    J'ouvre ce topic pour recenser des ratés marrants : par exemple suggestions mal comprises, où qui n'ont fonctionné qu'à moitié, pour aboutir à un résultat totalement imprévu mais bien fun ! Bref, quand ça ne tourne pas comme on l'avait prévu, sans que ce soit un échec pour autant. A vos claviers messieurs-dames !