Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Prisci-Hypnotise

Membres
  • Compteur de messages

    269
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    3

Tout ce qui a été posté par Prisci-Hypnotise

  1. Merci à toi d'avoir éclairer ton message. Je sais bien que les croyances comme dîtes au dessus, n'ont rien avoir avec la religion. Quoi que, les mots ne sont rarement homonymes pour rien. Si je faisais cette parallèle c'était pour dire que tout comme dans les croyances religieuse, j'ai l'impression, que tu as tes croyances, elles te sont apparus grâce à ton expérience et qu'elle me paraisse bien peu flexible. Du moins, comme tu me le présente. Mais, il est vrai que toute lecture d'un message ne dépend que des yeux du récepteur. Ravie de me présenter alors, j'espère seulement que tes filtres sont de bons indicateurs =)
  2. Au plaisir ! Je suis on ne peux plus d'accord avec toi Gandalf, on a tous nos limites et tant mieux d'ailleurs ça fait du boulot pour tout le monde ! Et puis, la formation c'est quand même génial en soi !
  3. En disant y compris dans un bouquin, tu as tout dis. Quand on donne les références c'est à mon sens beaucoup mieux parce qu'au moins nous donnons une information mais aussi le cadre qui va avec. "A chacun ses croyances" , j'ai l'impression que c'est une phrase quasi religieuse dénuée d'arguments et de preuves. Effectivement, il est possible de les remettre en cause mais ce n'est pas pour autant qu'elles sont limitantes si nous ne le faisons pas. D'autant plus que je me demande bien pour quoi tu dis qu'elles n'ont rien avoir avec la réalité ? En toute "authenticité" quand je lis ton message j'y vois un reproche, une façon de me dire que je devrais aller mettre en cause mes croyances parce que ce que je te dis te parait surréaliste et plein de croyances. Mais peut être, que ce n'est qu'interprétation, dans tous les cas ainsi soit-il mais si c'était le message que tu as tenté de faire passer, ce n'est pas bien clair. Si tu as tenté de faire passer un autre message ce n'est pas clair du tout. Je t'invite donc à énoncer clairement ton message
  4. Désolée, je vais insister. L'hypnose, ce n'est pas seulement apprendre à utiliser son imagination, c'est une façon d'appréhender le changement. L'hypnothérapie, c'est aussi une détermination d'objectif, l'étude des niveaux logiques et la mise en pratique d'une séance adaptée au patient. Il n'y a rien de simple la dedans. La phobie, comme apprentissage rapide. Je suis désolée, mais toutes les phobies ne sont pas réactives à un traumatisme, une phobie souvent ça se nourrit au jour le jour ! C'est un apprentissage en tant que tel. "Il ne s'agit pas d'une psychanalyse" ? Qui a dit que je parlais de psychanalyse, je parle de modèle théorique cognitif et comportementaux. Modèle sur lesquels s'appuient de plus en plus l'hypnothérapie et inversement. Si ça ne marche pas il n'y a pas d'apprentissage ? Si ça ne marche c'est peut être qu'un thérapeute un trop pressé et qui voulait seulement trois séances est passé à côté de quelque chose. "La psychothérapie n'est pas utile" Je n'ai pas proposé de thérapie me semble t-il d'une part. D'autre part, il n'y a que le patient pour dire cela, une phobie c'est une souffrance, il ne faudrait pas l'oublier.
  5. Bonjour à tous, Comme je ne veux pas passer pour celle qui emmerde le monde sur certains topics, je vais déjà brièvement me représenter. Je suis Prici, actuellement en master de Psychologie spécialisé en Thérapie Cognitive et Comportement, par le passé, j’ai fait près d’une centaine d’heure avec des hypnothérapeutes (Hypnose humaniste et éricksonienne) et je suis actuellement en stage auprès d’une psychiatre qui pratique les TCC. Mais aussi passionnée de street (tout comme vous) depuis plus de 2 ans. Si j’écris ce topic aujourd’hui, c’est que je pars d’un constat : Les topics autours de la thérapie fleurissent alors que ce n’est pas le lieu et qu’en plus de cela les informations données y sont souvent erronées. Du coup, s’en suivent des débats d’intuition qui n’ont pas lieu d’être et qui seront forcément mal compris par les uns ou les autres. Donc faisons un petit dictionnaire des termes. I) Les titres · Le psychiatre : Il s’agit, d’un médecin ayant choisi comme spécialité la psychiatrie. Il est le seul à pouvoir donner un diagnostic officiellement. Même un psychologue n’en a pas l’habilité. De plus, il peut être amené à prescrire des médicaments ou faire des thérapies. · Le psychologue : Il s’agit d’une personne ayant suivi un master de psychologie. Il peut être spécialisé en psychopathologie et clinique d’orientation analytique ou TCC. Mais aussi en psychologie du travail par exemple. A noter : Légalement, les spécialisations n’existent pas. · Le psychothérapeute : Aujourd’hui et ce depuis quelques années, le terme de psychothérapeute est un terme protégé ! N’est psychothérapeute seulement celui ayant suivi une formation médicale ou en psychologie puis une formation de psychothérapie dans un domaine reconnu. http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=A7B434C26C7772DBBAF4BC72B1D6FBB7.tpdila18v_3?cidTexte=JORFTEXT000025823878&categorieLien=id · L’hypnothérapeute : Ce terme n’est pas protégé légalement ainsi tout le monde peut s’auto proclamé hypnothérapeute. Pour autant, il existe des écoles qui inculquent les fondements ainsi que les techniques d’hypnose ! Il est donc vivement recommandé de suivre ces formations (dans leur ensemble) ou de vérifier les compétences de l’hypnothérapeute qui va vous suivre. · Aussi, j’ai vu que quelqu’un parlé de terme protégé en hypnose. Il existe en France des DU (diplôme universitaire) consacrés à l’hypnose. Dans certain de ces DU, seul le personnel soignant (médecin, infirmier…) peuvent y accéder. On parle alors d’hypnose médicale. Cf : Le DU d’hypnose médicale de la Salpêtrière. II) La psychopathologie Branche de la psychologie qui a pour objet l'étude comparée des processus normaux et pathologiques de la vie psychique. Larousse en ligne. Pour préciser tout cela, il s’agit de la connaissance de la maladie. Les maladies sont des syndromes c’est-à-dire un ensemble de symptômes qui sont référencés (Par exemple DSM IV – TR ou CIM 10). Dans cette connaissance, on y retrouve, les étiologies possibles de la maladie, ce qui la différencie d’autres maladies, les mécanismes propres à cette maladie et j’en passe….Mais il faut ajouter à cela que chaque maladie psychiatrique et en perpétuelle évolution, qu’il y a de nombreux changement et qu’il faut les prendre en compte. En somme, n’est pas thérapeute qui veut ! Vous ne pouvez faire l’économie de ces choses et si vous voulez discuter de la pathologie, faite le au mieux (renseignez-vous) et de préférence ailleurs (à mon sens). Beaucoup de maladies souffrent de préjugés. Pour les thérapies, il en va de même, il faut les connaître et savoir celles qui sont plus ou moins conseillées selon les études scientifiques mais aussi selon les attentes du patient. Ne soyez pas partial : si vous voulez vraiment l’aider donner lui de bonnes références et explications. En conclusion, si l’hypnose souffre c’est avant à cause des représentations que l’on en a, chacun son métier, chacun sa passion et chacun sa vie. Il faut savoir être rigoureux si l’on veut promouvoir la thérapie en hypnose et ça passe par en connaître les forces et les limites. Ce topic a pour but d’ouvrir aux questions et d’échanger vis-à-vis de cela. Il ne s’agit en aucun cas de parler de son trouble ou de la façon de la soigner.
  6. Bonjour à tous, Je vais sûrement être embétante mais tant pis ! J'ai lu que quelqu'un a posté le script d'une séance pour réguler une phobie grâce à la technique de l'écran ma question étant donc : Est ce que cela à vraiment sa place ici ? Les apprentis sorciers grouillent, la phobie, ce n'est pas si simple que cela et peut être empirée ou généralisée à d'autres situations, ne l'oublions pas Ensuite, Cachou, je ne sais pas si les mécanismes de la phobie t'ont été expliqué mais cela t'aidera sûrement. Soyons, clair et précis autant que possible. 1. les causes du développement de la phobie sont multiples, apprentissage par imitation, apprentissage de la peur suite à un traumatisme, système de croyance auquel tu as adhéré petit à petit ... Le pourquoi du trouble n'est pas un passage obligatoire, c'est pourquoi on peut se demander comment cela se maintien plutôt. 2. Le maintien. Lorsque l'on a une peur le principal problème c'est que l'on évite toutes situations nous confrontant à la situation. Ainsi, il est plausible que lorsque tu vois un chien, l'entende.. tu l'évites ainsi toute anxiété descend instantanément. Le problème c'est que petit à petit tu as appris que pour aller mieux il fallait éviter mais que plus tu évites et plus tu accrois ta crainte des chiens et plus tu accrois et plus tu évites rapidement la situation. 3. Sortir du cercle non-vertueux (parce que vicieux c'est moche) : Il faut savoir, que lorsque tu as une peur, tu sécrètes les hormones du stress et que c'est à cause d'elle que tu sens ton coeur s’accélère ou je ne sais quels symptômes de ta peur. Mais le corps a des ressources non infinis de ces hormones, ainsi, si tu as attends suffisamment, les sensations de stress s'arrêteront par elle même (on parle de 30 à 40 minutes pour réduire de moitié face à l'objet phobique). Tout ceci pour te dire qu'il existe plein de moyen de soigner sa phobie et que rien n'est perdu ! Si la méthode du thérapeute ne te conviens pas n'hésite pas à l'arrêter au milieu de la séance. Il est là pour toi, pour s'adapter à toi et non pas pour réciter une page de livre. Aussi, tu peux aussi lui demander des explications sur sa façon de procéder et ton trouble si cela t'aide.
  7. Je pense que tu ouvres la porte à un vaste débat ! Les techniques d'hypnose se travaille à mon avis. Mais effectivement, en apparence on voit surtout le jusqu'où peut aller un volontaire et cela peut être impressionant. Personnellement, aujourd'hui lorsque je regarde une vidéo, je m'attarde sur les suggestions, la capacité à rebondir, le flux de parole, les gestes d'ancrages...
  8. Bonjour à tous ! Je viens de tomber sur ce topic et laissez moi vous dire que je suis un peu outrée par la démarche qui a été faîte. Pour faire arrêter quelqu'un vous lui avez parlé de schizophrénie et ensuite on parle d'écologie ? Je trouve cela très sordide. Lorsque l'on veut expliquer quelque chose à quelqu'un on l'informe et on lui donne de bonne source d'information, c'est la psycho éducation. La schizophrénie, est une maladie psychiatrique qui est expliqué par le modèle bio-psycho-social. Il existe des prédispositions génétiques mais ce n'est pas automatique et ce n'est pas pour ça qu'une personne décompensera. Aussi, pour déclarer une schizophrénie, il faut avoir un certain âge (Age moyen 21 ans). On ne peut déclarer un enfant avec une schizophrénie, plus les symptômes sont éloignés de la 1ère décompensation et plus ils sont aspécifiques à la maladie. L'hypnose et l'enfance doit être encadrée et faite pour aider ou pour amuser de manière spontanée et brève. Mais en aucun nous pouvons dire que l'on va déclencher une schizophrénie. On ne parle pas d'un rhume que l'on attrape parce que l'on a les cheveux mouillés et la fenêtre ouverte, l'étiologie est complexe. Ensuite, il ne faut pas désinformer le gens, l'ensemble des personnes ayant une schizophrénie, n'ont pas des hallucinations. Beaucoup d'entre elles ont un insight fort et sont très consciente de leur maladie mieux encore elles vivent bien avec. Certains savent même lorsqu'elles sont entrain d'halluciner. Enfin, toujours dans un soucis de rétablir les choses. Les états modifiés de conscience ne sont pas antagonistes à la schizophrénie, plusieurs programmes, groupes de paroles favorisant les soins de ses personnes utilisent la méditation pleine conscience par exemple. Ceci dit, il est impératif que cela soit encadré par un professionnel de santé qui a une connaissance parfaite des symptômes du patient. La schizophrénie est aujourd'hui perçue comme un syndrome propre à chaque patient. Bien à vous, des minis bn
  9. Ronald, j'ai bien dis que si le patient était d'accord cela ne m'posait pas de problème ^^ ! Et pour répondre à ta question, non je n'aurai pas un meilleur confort si je peux choisir le lieu. J'aime aller chez le médecin, en ressortir et que ce soit fini. C'est un cadre qui me rassure. Mais ça, c'est on ne peut plus personnel
  10. Non, ce n'est pas si l'hypnothérapeute qui décide ! Si un patient refuse d'aller à l'extérieur c'est son droit. Le devoir du thérapeute c'est de garder en sécurité le patient selon ou il désire d'être. L'hypno, n'est pas l'élément l'élément important, c'est le patient et son désir de changement. C'est lui le maître de sa thérapie. En faîte pour aller plus loin, le plus important pour moi ce serait l'alliance thérapeutique.
  11. Bonjour, Je rejoins mes camarades sur certains points : - Pour qu'une thérapie fonctionne peu importe mais il faut que la personne ait une demande, une demande qui émane de lui. C'est ce qui le motivera à changer à long terme. On ne peut pas se permettre d'aiguiller des personnes vers des soins sans leur accord c'est éthiquement limite, c'est presque de la "mauvaise" manipulation. - Non, une séance d'hypnothérapie n'est pas de la relaxation ou du bien être, du moins pas seulement. La thérapie, cela peut être violent, le changement ce n'est pas facile, il faut chercher dans la vie du patient, dans ses émotions... Ce n'est pas instantanée, si l'on veut le faire il faut s'investir avec le patient. Donc effectivement, Ronald, s'il s'agit de faire de la thérapie en extérieur avec des patients qui t'ont appelé parce que tu es formé à cela pourquoi pas. Personnellement, moi je ne me vois pas faire une thérapie en extérieur en tant que patiente ou thérapeute (que je ne suis pas encore) tout simplement parce que le cadre est important pour moi. Je le vois comme un marqueur, un ancrage de ce que je veux faire. Un lieu investi d'un but, je vais quelque part où je suis en sécurité pour quelque chose. D'ailleurs à ce sujet, niveau assurance, c'est à voir, il est déjà très difficile d'assurer son cabinet en hypnose. Personnellement, je préfère le concept de street-coatching qui consiste à donner un moment de relaxation, un ancrage d'un lieu sûr, une discussion sur les thérapies existantes, des techniques respiratoires ou des discussions un peu plus poussées amené par le patient que l'on sait recadrer. Cependant, là encore, il vaut mieux avoir des bases solides pour être à l'aise avec soi-même et ce que l'on propose. Des mini-bn
  12. Moi j'aime bien la raison, c'est ce que j'ai choisi en tout cas
  13. Bonjour à tous, Parce qu'il n'y a pas que l'hypnose dans la vie, je vous propose de découvre Redownland, une web série tournée par un étudiant strasbourgeois notamment à Strasbourg. Les épisodes durent moins de 10 minutes, la série est basée sur l'histoire d'Alice au pays des merveilles dans le monde de la nuit de nos jours. Le tout d'une façon très pro', je précise au cas où ^^. Principe original, vous pouvez voter pour orienter le prochain épisode entre folie et raison. Parce que l'auteur en parle mieux que moi et qu'il faut regarder pour en juger, je vous laisse le lien : http://redownland.wix.com/site Des bisous
  14. Bon, c'est mal j'ai pas pris le temps de répondre. J'avais oublié, mea culpa. Cafine, tu pourrais me donner le nom d'un logiciel, gratuit si possible et pas trop compliqué pour faire tout cela? Car oui, effectivement, je film en HD, et c'est la loose de voir la qualité finale vu le temps que ça me prend d'up une vidéo. Oui, c'est vrai que le micro cravate, c'est le top ! D'ailleurs c'est même hyper classe quand on le propose aux volontaires ! Merci Iago <3 Et merci pour les autres commentaires, oui effectivement, cette personne a été hypnotisé, plusieurs fois. Ca fait longtemps qu'elle pratique l'hypnose avec moi, c'est pour ça que tout est aussi rapide. Les apprentissages, les routines et etc sont carrément appris ! Et c'est juste génial
  15. Tu fais trop d'hypnose quand tu ne sais pas quoi faire d'autre quand tu t'ennuies et que du coup tu fais le forum de fond en comble pour ajouter ton grain de sel.
  16. Salut, salut ! Voilà, un bon sujet de TPE qui donne envie, personnellement un truc comme ça m'aurait sûrement donné envie de travailler pour avoir plus qu'un 11/20 en TPE. (Oui je sais, médiocre). Pour les explications scientifiques, attention tout de même, aujourd'hui nous n'avons que des modèles explicatifs et vous trouverez tout et son contraire. Centré vous sur un auteur ou quelque chose du genre pour éviter de vous y perdre. Le tout est de trouver un fil conducteur. Ensuite pour rencontrer, un streeteur, je ne suis pas sur Lille, mais dans tous les cas d'autres moyens existent Skype, mail ? Pourquoi pas un hangout avec plusieurs streeteurs ? Je lance ça, pour ceux qui liront et voir si ça vous intéresse, l'avantage étant que vous pourriez en avoir 8 tout en restant au chaud. Généralement, il y a toujours du monde à partir de 20h - 21h Sur ce, des mini-bn à tous
  17. La street-H n'est ni un début, ni une fin en soi. C'est une pratique, une passion. Bien sûre, certains se tournent vers la thérapie, d'autre vers le spectacle et d'autres continueront leur bonhomme de chemin en gardant leur passion sous le coude le weekend. Ce n'est ni bien, ni mal, à mon sens, c'est logique, en effet, lorsque l'on découvre un trésor, un nouveau métier, des dizaines de choix s'offrent à nous et chacun prend ce qui lui convient. (Ca fait beaucoup de virgule tout ça, désolée). Je pense aussi, que les choix qui nous orientent sont aussi égo-syntones. Pour exemple, j'ai découverts la street en parallèle de mes études de psycho et tout naturellement, j'ai voulu coupler les deux. En fait, tout dépend de nos envies, la street est une porte ? Bien sûre comme toutes découvertes pour chacun d'entre nous. Maintenant, je veux te remercier Manu parce que oui : Pour être thérapeute il faut se former à cela et c'est bien que tu le rappelle et que tu le démontre. Et je veux notamment appuyer sur le fait que tu vas faire une formation en psychopathologie car pour la future psy que je suis, je trouve ça cruciale et beaucoup trop de thérapeute en tout genre oublie cette partie. Elle est théorique, parfois fastidieuse mais aussi passionnante et importante ! Bon courage à toi dans tes formations
  18. Un ange est passé. N'empêche si j'avais du mettre une vidéo, j'aurais aussi mis celle d'Aurélien ! Et celle-ci accompagnée bien sûre de l'explication
  19. Bonjour Philippe et bienvenue à toi ! Ici tu as tout pour apprendre ! N'hésite pas à poser tes questions et continuer à lire. Merci, d'avoir visionné mes vidéos et du compliment =) [Edit] Je viens de voir que tu m'as laissé un commentaire sur Utube mais je ne sais pourquoi, je ne peux te répondre donc je te répond ici. J'ai commencé l'hypnose de rue, il y a deux ans et demi. Donc voilà, des lectures, des visions de vidéos (beaucoup de vidéo) et de la pratique
  20. Alors voilà, je vous présente ma dernière vidéo non seulement parce que c'est la dernière mais aussi parce que j'en suis fière! Sourire, rire, humour et simplicité voilà j'espère que ça vous plaira ! N'hésitez pas à m'faire des retours ici ou directement sur la vidéo ! https://www.youtube.com/watch?v=J_jVFY6YORM
  21. Mon coup de gueule étant passé, personnellement je pense que oui une personne peut mettre dans un état similaire. N'avez vous jamais rencontré des gens qui vous mettez mal à l'aise, que vous aviez envie de fuir ? Ces personnes qui au détour d'une conversation (parfois sans le faire exprès) heurtent vos croyances, vos valeurs et etc. Notamment dans ce genre de sujet et puis s'il s'est présenté comme un hypnotiseur la première suggestion est posé. Ensuite, la main sur l'épaule avec "ça va reste là" apparaît comme un ancrage, par contre, qu'est ce qu'il a été mal posé. En effet, si la personne se sentait mal à ce moment là, je pense qu'il y a eu ancrage d'une dissonance entre la suggestion de l'autre et son mal aise. Et puis, quand on est mal à l'aise nous n'avons pas envie que quelqu'un nous touche, on nous ordonne quelque chose. Enfin, attention à ne pas projeter ses croyances et peurs ! Mais effectivement, c'est une conversation qui pourrait apparaître comme ayant des ancrages, des suggestions et ordres détournés : Mais après tout, y'a t-il une conversation sans suggestion ? Et si oui, quel en serait le but ?
  22. Il y a des gens ils boivent souvent et beaucoup et un jours deux verres d'alcool et ils vomissent ça s'appelle la variable environnementale et l'état de la personne le tout assemblé à un moment T. L'habitude ? C'est un concept qui fait croire à beaucoup de personne qu'ils peuvent consommer sans relâche ce qu'on appelle communément une drogue. Douce ou dure : Qu'importe les deux entraînent des modifications chimiques pas très très cool. Apparemment, il ne connaissait pas assez bien les effets vu qu'il n'a pas été pas capable de savoir si oui ou non elle a été coupée *sifflotement*. Je ne dirai pas la drogue c'est mal par contre même le cannabis à des effets indésirables et à court-moyen et long terme. C'était un-mon- P'tit coup de gueule ! Sur ce des sourires à vous Ps : Je suis peut-être sévère mais nous sommes sur un forum public ouvert à des plus jeunes, il paraît important de rappeler ce genre de chose et de ne pas véhiculer des banalisations qui n'ont pas lieu d'être. A vos marques, prêt, feu partez ! Je peux paraître rabas-joie mais je suis quand même ouverte
  23. Merci pour vos réponses et évidemment l'avant séance est tout aussi important Et du coup, des gens pour dire quels sont leurs techniques, trucs pour reconnaître un problème ou etc?
×
×
  • Créer...