Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Brillac

Membres
  • Compteur de messages

    15
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Brillac

  • Date de naissance 11/30/1999

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Brillac's Achievements

Apprenti street-hypnotiseur

Apprenti street-hypnotiseur (1/2)

0

Réputation sur la communauté

  1. Je ne vais pas continuer la discussion, puisque de toutes façons on entre dans un dialogue de sourds ; mais notons et rappelons quand même que ton blog n'est pas du tout vieux (tu as annoncé son ouverture sur un autre forum il y a peut-être trois mois) alors que celui dont j'ai copié le lien l'est (au moins deux ans, si je me souviens bien) et que la différence énorme qu'il y a entre "tes" articles et tes messages en partie communautaire montre bien que tu n'es pas l'auteur des articles dont tu revendiques la possession intellectuelle. Rendons à César ce qui est à César. Je ne pense pas que tu aimerais qu'on recopie tes articles (si tant est que tu n'en ais jamais écrit un un jour)... C'est tout, pour moi.
  2. Et que dites vous du fait que le blog dont sont tirés ces articles est plus vieux - bien plus vieux - que ne l'est celui d'Anas ? Si je puis me permettre une seconde remarque pas très noble, il suffit également de remarquer les différences dans la rédaction que l'on peut constater entre les articles qu'Anas s'attribue et les messages qu'il poste dans les parties "communautaires" ; il apparaît comme plutôt évident que quelqu'un qui fait des fautes d'orthographe et de syntaxe ne peut pas être l'auteur d'articles très propres de ce point de vue.
  3. J'ai eu une drôle de réaction en lisant la série d'articles que tu viens de poster, comme si ce que je lisais, je l'avais déjà lu quelque part. Après quelques recherches sur les différents blogs mis en favoris par mes soins, je retombe sur ce très bon petit blog : http://social-engineering.webnode.fr/articles/ ... duquel tous les articles dont tu te dis l'auteur sont extraits. Rendons à César ce qui est à César : les articles que tu postes ne sont pas tes articles, tu ne fais que citer ceux d'un autre. Le respect de la propriété intellectuelle d'autrui, au risque de passer pour un donneur de leçons, me semble une valeur fondamentale et il me semble assez indélicat de s'approprier des articles - au passage très intéressants, remercions-en l'auteur du blog dont j'ai copié le lien ! - dont nous ne sommes pas l'auteur. Quelle inélégance.
  4. J'aimerais bien : mais lycéen rime avec... peu de moyens. (oh que de rimes !)
  5. Bonsoir, Me revoici avec le récit de mes premiers véritables succès. Aujourd'hui, un ami de mon grand frère - que ce dernier avait bien briefé à mon sujet - vient lui rendre visite. Au bout de quelques minutes, une séance d'hypnose est organisée. Après un pré-talk qui l’intéressa beaucoup, le test des doigts aimantés et une induction par mains aimantées, j'ai pu enchaîner par... > ... main collée sur la cuisse (ce que je n'arrivais pas jusqu'à il y a peu). > ... bras impossible à plier. > ... amnésie du prénom. > ... oubli du chiffre 4 (c'était très drôle) > ... Freeze/défreeze qui fonctionne à merveille. Pour moi qui n'avais jamais rien réussi, c'était très impressionnant. Je me suis amusé à mettre des objets dans sa main, à les enlever, etc. > ... effet miroir : mon sujet faisait les mêmes gestes que moi. > ... invisibilité : mon sujet ne me voyait plus. C'était très drôle de le voir rire en voyant des objets s'envoler par magie. Ensuite, réveil plein de positivité. Amusé par ce qu'il venait de voir, mon grand frère me demande s'il peut être hypnotisé. Je me lance donc... > ... main collée sur le front. > ... bras impossible à plier. > ... amnésie du prénom. > ... remplacement de son nom par un autre : il pensait s'appeler "Robert". > ... changement d'émotion : d'une certaine mélancolie/tristesse à une explosion de joie qui se transforme en éclat de rire. > ... je lui ai ensuite expliqué qu'il serait absolument dégoûté dès que je lui montrais ma main droite. Lorsque je la lui montrais, il tournait la tête comme s'il était indigné... c'était également très amusant. > ... goût de vinaigre dans la bouche qui se transforme en goût de fraise. Ensuite, réveil également plein de positivité. Pour la confiance en soi, c'est absolument formidable. J'étais au début très surpris de mon succès... se dire que la veille on arrivait à rien et qu'un jour on tombe sur deux bons sujets, c'est très remotivant ! La prochaine fois, je filme.
  6. (désolé pour le double post) Comme ceux qui sont souvent présents sur le chat le savent, mon problème depuis plusieurs semaine résidait dans mon incapacité à faire fonctionner une catalepsie quelconque. Que la main soit collée au visage, à la cuisse ou sur une table, rien à faire ; ça ne fonctionnait pas. J'ai donc parlé à plusieurs reprises de cette difficulté sur le chat, où l'on m'aida facilement ; et je dois d'ailleurs remercier Péa et ses avisés conseils, notamment ceux relatifs à l'utilisation plus importante de métaphores. L'expérience que je vais vous raconter ici, bien qu'elle soit un demi-échec, m'a redonné totalement confiance en mes capacités d'hypnotiseur en herbe. En début d'après-midi, aujourd'hui, j'ai testé - chose que je n'avais encore jamais faite - l'hypnose sur un membre de ma famille ; à savoir mon frère. Il insistait depuis plusieurs jours, et bien que je n'étais pas enclin à céder au départ puisque j'avais beaucoup lu que les proches étaient d’exécrables sujets, j'ai finalement accepté ; me disant que sa fascination pour l'hypnose prendrait le dessus sur son incapacité - supposée - à ne pas me voir comme un réel hypnotiseur. Nous nous sommes donc installés dans un endroit calme. > Après un pré-talk qui l’intéressa beaucoup, je l'ai fait respirer plusieurs secondes. > Ensuite, premier test des doigts aimantés ; succès. > Test des mains aimantés... et là sa réaction m’intrigua énormément. Au premier claquement de doigts ( que j'avais expliqué comme augmentant par deux la vitesse de rapprochement des doigts ) ses mains se sont rapprochées à une très grande vitesse, dans un geste fluide. Je lui ai donc demandé s'il s'était laissé aller ou s'il avait forcé le mouvement. Sa réponse fut la suivante : à mon claquement de doigts, il a eu l'impression qu'un filet électrique reliait les deux aimants, et donc ses mains se sont d'elles mêmes rapprochées. Un peu dubitatif, je passe à l'étape suivante. > Pour l'induction, j'ai fait la butterfly. Lors de l'approfondissement, il s'est mis à sourire... je lui ai donc dit que plus il souriait, plus il se détendait ; et que même, il pouvait rire, ça le détendrait encore d'avantage. Il a éclaté de rire pendant 30 secondes, et je répétais que lorsqu'il s'arrêterait de rire, il serrait 100 fois plus détendu. > Lorsqu'il s'arrêta de rire, j'ai enchaîné sur une lévitation de bras, que j'ai utilisé ensuite pour faire venir se coller sa main sur sa cuisse. Je lui ai expliqué qu'elle serait totalement collée, en expliquant un peu le mécanisme ; son inconscient ne voudrait pas lui laisser décoller sa main, donc il n'y arriverait pas, et plus il essayerait moins il y arriverait. Au lieu de lui faire réouvrir les yeux - comme je faisais à chaque fois à ce moment - pour qu'il essaye de décoller sa main, je lui ai fait garder les yeux fermés et lui ai expliqué qu'il pouvait essayer de la décoller. ... MIRACLE : elle était collée, il n'y arriverait pas. > Grisé par le succès, j'ai essayé d'enchaîner par une amnésie du prénom... mais tellement content de moi, j'ai bafouillé et me suis contredit dans mes suggestions ; donc FAIL. Quoi qu'il en soit, cette étape de franchie m'a redonné une énorme confiance en mes futures capacités.
  7. ... je souhaite également un très bon anniversaire au responsable des lieux
  8. Encore une fois : merci, parce que c'est vraiment très intéressant. Si j'ai bien compris le sens de ce que tu dis, il ne doit y avoir aucun moment de battement - même minime - entre le "dors" et les phrases qui doivent suivre ? Je pencherais plus pour le caractère inconfortable du siège et de la position que pour un manque d'attention du sujet. Après avoir discuté avec lui, il m'a confié avoir été totalement attentif à ce que je lui disais. "Il ferme les yeux" : c'est en effet l'impression qu'on peut avoir sur la vidéo mais il me semble tout de même que je l'aurais vu s'il avait réellement fermé les yeux. Le soleil était très présent, et je me demande si ce n'est pas plutôt ça qui donne cette impression ; mon sujet donne tout le long de la vidéo l'impression d'avoir les yeux fermés. Sinon, je comprends ce que tu dis sur l'attention. Une chose est vraie : je suis peut-être trop concentré sur ce que je dis et du coup moins sur le sujet.
  9. Merci à vous deux pour vos commentaires. Oui, en effet ; en revoyant la vidéo c'est assez flagrant. En fait, je crois avoir un problème avec mon induction, ou du moins la manière dont je l'amène. Au départ, c'était vraiment le point sur lequel j'appréhendais beaucoup et, à chacune de celle que j'ai fait pour l'instant (j'ai du tester sur huit ou neuf personnes) j'ai toujours l'impression que les sujets ne sont pas en transe et que l'approfondissement ne les détend pas spécialement. J'ai essayé avec la métaphore de l'escalier ou avec le simple décompte, et ca n'a pas grand effet à chaque fois ; du moins c'est mon impression. Je peux me permettre de te demander quel était ton problème, mis à part le choix des sujets ? En tous cas, je peux quand même dire que du premier sujet au neuvième, il y a eu une réelle progression. Les lévitations de bras, j'y arrive sans aucun problème. Mais c'est la seule chose... dés qu'il s'agit de coller un bras ou de le raidir, c'est échec sur échec. Merci pour vos conseils
  10. Voici donc une vidéo du soldat Brillac, en pleine bataille. Hésitations, bafouillements, erreurs, empressement... je ne compte plus les maladresses. Je poste donc ici le lien d'une vidéo afin de pouvoir bénéficier de conseils précis sur mes erreurs. J'ai déjà conscience d'avoir tendance à parler trop vite et à bafouiller, puisque me prenant dans ma vitesse. Mais quant à la méthode et la technique... qu'est-ce qui cloche ? J'ai l'impression de faire les choses bien, et ca ne fonctionne jamais. Au mieux, j'ai d'excellentes lévitations de bras ; mais aucune catalepsie. Est-ce mon empressement et les accrochages que je fais qui sont responsables de ces échecs ? Difficile de se remotiver après un échec ! P.S : pardon pour les rayures du polo qui, perso, me font mal aux yeux.
  11. Bonjour Jean-Emmanuel, et merci pour ton intervention. J'avais l'impression sur le moment que le rire de la personne signifiait qu'elle sentait qu'il ne se passait rien. Ce qui est déstabilisant. En y réfléchissant, mon problème est je crois l'induction. J'ai je crois moi-même du mal à me la représenter, et je trouve les gestes anormaux et pas du tout naturels. Faut que je m’entraîne sur ce point précis... Pour la prochaine fois, je vais essayer simplement la première routine que tu me conseilles. Et en effet, si la personne rit, je le réutiliserai !
  12. [justify]Bonsoir - ou probablement bonjour, Suite à la lecture de l'e-book de Jean-Emmanuel et fort des conseils avisés de Jérémie - que je remercie au passage beaucoup, j'ai vraiment sauté le pas grâce à lui - je me suis lancé ce soir dans ma première expérience d'hypnose. Je vais donc vous raconter, avec le plus de détails possible dans l'objectif que vous puissiez m'expliquer ce qui a mal fonctionné, ce qui a été pour moi un demi-échec. Tout d'abord, je tiens à signaler que j'étais en présence de connaissances et d'amis ; un groupe de six personnes. Avide de lancer le sujet de l'hypnose naturellement, c'est en fait tout naturellement que le sujet est venu dans la conversation puisqu'un ami a commencé à parler de la série "Mentaliste" ( à laquelle je n'accroche d'ailleurs pas du tout ) et à détailler les caractéristiques formidables du personnage. J'ai donc amené dans la conversation le sujet de l'hypnose, de manière subtile. Ensuite, j'ai bluffé ; j'ai expliqué que je pratiquais moi-même depuis plusieurs semaines et que j'avais eu d'excellents résultats. J'ai donc fait de manière fluide, claire, et intéressante pour mon auditoire qui avait l'air réellement passionné, la phase du pré-talk en démythifiant l'hypnose et en expliquant que c'est un phénomène tout à fait naturel et que le sujet est totalement conscient de ce qu'il fait. Rapidement, j'ai eu trois volontaires. J'ai tenté l'hypnose avec ces trois personnes et je vais vous détailler chacune de ces expériences dans le détail. > La première personne, j'attaque par les doigts aimantés ; pas un franc succès, c'est long à venir. Je vérifie donc par le test des mains aimantées, et là ca marche à merveille. Je tente alors une induction lente - conseil de Jérémie - en passant par le test des ballons et des livres... sauf que là, échec cuisant, le type se met à rire et se déconcentre totalement... ses bras ne bougent pas. J'arrête donc avec cette personne, en m'arrangeant pour mettre la faute sur lui et son manque de concentration plutôt que sur mes capacités. > Une deuxième personne se propose alors d'elle-même. Je refais le test des doigts aimantés : succès, ca se fait par petits coups et de manière très rapide. Je me dis alors que je vais faire la carte de Calof... et là... échec cuisant. Il ouvre les doigts et la carte tombe. Pourtant, j'avais réellement l'impression d'y mettre de la conviction et d'être très clair. Je ne comprends pas cet échec . > Enfin, troisième personne... je ne la connais pas beaucoup, presque uniquement de vue. Elle essaye les doigts aimantés, ça marche. Comme ça marche, je commence le test des livres et des ballons en pensant que si ça fonctionne je pourrais facilement faire mon induction. C'est LE succès de la soirée : la personne se prend totalement au jeu, à chaque fois que je tapote sur sa main pour signifier que j'y pose un livre, elle baisse ; à chaque fois que je touche son poignet pour signifier que j'y accroche un ballon gonflé à l'hélium, sa main monte. Fort de ce premier succès, je m'amuse un peu et lui dit que je coupe tous les ballons et que je place des livres sur cette main, auparavant haute dans le ciel. Ses deux mains s'alourdissent, tombent vers le bas par petits coups... Totalement excité, j'en profiter et lui explique combien cette pile de livres qu'il supporte est lourde et combien ça pèse sur son dos et ses genoux ; je vois alors ses genoux commencer à fléchir et l'ensemble de son corps se pencher vers l'avant. Du coup, je tente l'approfondissement, après l'avoir installé sur un fauteuil, en faisant le décompte... sauf que là je vois que ça ne marche plus, qu'il n'est plus concentré alors qu'il était pourtant au sortir du test des livres et des ballons totalement mou et absent. Je retente une induction, par les mains aimantées, sauf que là... ca ne marche plus. Il fait simplement ce que je lui dis - c'est à dire se détendre - sans grande conviction et en riant. J'avais perdu tout contact alors que ça avait vraiment l'air de fonctionner : quelle frustration. Voilà voilà, je pense avoir mis le plus de clarté possible ; si vous avez des questions afin d'éclaircir le déroulement de mes petites séances et dans le but de m'aiderà comprendre mes erreurs, je vous lis avec attention. Mon objectif est simple : je veux progresser, et je ne comprends vraiment pas pourquoi aucune de mes inductions n'a marché... . [/justify]
  13. Me voilà donc rassuré sur le lieu où, après des semaines d'errance sur les vagues abondantes et incompréhensibles de l'internet, je viens d'échouer. (poésie quand tu nous tiens...) La question que je me pose, à ce sujet, c'est justement de savoir si l'âge n'induit pas forcément un certain amusement de la part du sujet, qui fait qu'il ne nous prend pas au sérieux et que donc, non seulement la confiance en soi en prend un sérieux coup, mais en plus l'éventuel hypnotisé devient lui-même totalement imperméable à toute manipulation. Le charisme nécessaire peut-il réellement passer quand on a encore le lait derrière les oreilles, comme le dit l'expression ?
  14. Merci pour cet accueil ! C'est déjà très plaisant d'avoir un contact avec un connaisseur. Je me fais une image assez... ésotérique de l'hypnose et des hypnotiseurs, ce qui explique probablement mon manque de confiance en moi dans cette discipline. Je compte essayer très prochainement avec un ami... je viendrai vous faire part de mon immense et sublime succès ! (confiance, confiance, confiance...)
  15. Bonjour, Je m'appelle Frédéric, j'ai 17 ans - et j'ai d'ailleurs eu l'impression, en lisant quelques présentations, d'être réellement beaucoup plus jeune que la moyenne d'âge sur ce forum. Je vais peut-être apporter une certaine fraîcheur que vos corps vieux et cadavériques n'ont plus ...? Je suis donc lycéen, dans l'Est. J'ai été hypnotisé de manière assez... courte, il y a trois ou quatre ans ; ce qui m'a depuis hanté. Je suis très fasciné - même si c'est assez cynique - par la magie et l'illusion en général, et les choses de l'esprit m'impressionnent beaucoup. C'est donc tout naturellement que je me suis mis à la recherche d'informations sur l'hypnose il y a quelques mois. Le fruit de mes recherches fut assez décevant, tant il est difficile de trouver quelque chose de sérieux sur internet, à moins de payer... et encore... Avec émerveillement je découvre votre site, et ai dévoré hier soir l'e-book proposé gratuitement (l'auteur grimpe sur mon panthéon) que j'ai trouvé facile d'accès... mais ô combien impressionnant. C'est parce que je ne me vois pas me lancer réellement dedans que je m'inscris ainsi, afin de bénéficier de conseils et d'informations. Je suis ouvert à vos questions, avant de vous en harceler moi-même.
×
×
  • Créer...