Aller au contenu

Wolvi

Membres
  • Compteur de messages

    361
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Wolvi

  • Date de naissance 01/18/1987

Informations

  • Sexe
    Homme
  • Localisation
    Toulouse, France

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Wolvi's Achievements

Street-hypnotiseur

Street-hypnotiseur (2/2)

  1. Je rajouterais juste que ce sera encore plus efficace si tu lui proposes au moins 3 choix, de préférence pas tous cohérents (genre une grue, une bulle de chewing-gum et un éléphant rose qui tire son bras avec sa trompe). En gros, à partir du troisième choix, son inconscient commencera à supposer que d'autres solutions sont possibles et son imagination se mettra en route. Et rappelles toi qu'il a toutes les ressources en lui pour y arriver. Si tu pars avec cette certitude, une partie de lui me sentira, et il donnera le meilleur de lui-même :-D
  2. N'y aurait-il pas l'un des présupposés de la PNL qui dit quelque chose du genre "la signification de ta communication n'est déterminée que par la réponse qu'elle engendre chez l'autre"
  3. Une simple discussion devrait avoir autant d'effets qu'une longue séance, et aura l'avantage de ne pas le barrer complètement en transe, et de lui permettre de te questionner. Si tu as un peu lu, comme tu le dis plus haut, tu sauras lui expliquer ce qu'est la transe, ce qu'est une suggestion, et que comme le dit le mot, tu ne fais que suggérer quelque chose, c'est à lui de l'accepter ou l'appliquer s'il le souhaite ( ce qui sous-entends qu'il peut à tout moment refuser n'importe quelle suggestion ) Et tu peux aussi lui expliquer en quoi le terme "programmation" est inapproprié, et que personne n'est en mesure de le programmer, à part lui-même (après tout, toute hypnose n'est qu'une auto-hypnose guidée)
  4. Je pense qu'il est tout à fait possible de faire faire à quelqu'un quelque chose qu'il n'aurait pas fait autrement (et donc contre sa volonté), et qu'en même temps, l'état d'hypnose n'apporte pas forcément grand chose à cela. Par exemple, si ton enfant ne veux pas débarrasser la table, il y a plusieurs solution pour qu'il le fasse : la contrainte (ça marche, mais pas très bien, surtout qu'il faut avoir une certaine autorité, donc pas sur tout le monde),créer le besoin : tu trouves un moyen pour qu'il ai envie d'utiliser la table, et que pour ça il faut qu'elle soit propre, donc qu'il la débarrasse,le "chantage positif" : "si tu débarrasse la table, tu pourras aller regarder la TV pendant que je fais la vaisselle" (et je m'arrête là, parce qu'un choix est une contrainte, deux choix un dilemme, et qu'à partir de 3 choix, le cerveau est capable de supposé qu'il y a d'autres solutions, et de créer les siennes ) On a tous des ressors sur lesquels nous pouvons agir pour se motiver à agir, encore faut-il les trouver! Après, on parle de manipulation, et pas d'hypnose à proprement parler. Et faire une séance d'hypnose pour manipuler quelqu'un, je trouve que s'est se faire chier pour pas grand chose (à moins de vouloir utiliser les effets amnésiques éventuellement, mais j'avoue ne pas avoir réfléchi sur le sujet).
  5. Elle fait parti de la liste des formations "à faire quand j'aurai bouché le trou sur mon compte en banque". Et je pense effectivement que la psychopatho fait parti des incontournables si on veut : - d'une part, mieux comprendre les grandes catégories de personnalité qu'elle propose, et ce sans forcément parler des cas pathologiques, - d'autre part, exercer une activité un peu plus poussée dans la psyché de notre sujet (je n'utiliserai pas le terme de volontaire lorsqu'on parle d'intervention thérapeutique ). En tout cas, si des personnes de cette section ont déjà effectué ce type de formation, je suis aussi preneur des informations.
  6. Allez, je m'autorise à me défiler :-P J'suis trop crevé pour me permettre de venir, j'vais privilégier mon bien-être sur ce coup là! Désolé de vous lâcher...
  7. J'ai eu à peu près le même phénomène (en un peu plus marqué) cette semaine, avec un collègue doctorant qui passait sa soutenance de thèse vendredi dernier. J'ai commencé une séance avec une induction lente, et il est complètement parti en fin d'approfondissement (quand j'ai vu sur son visage qu'il commençait à se crisper j'ai bombardé de suggestions positives, puis réveil immédiat quand j'ai vu que ça n'avait pas l'effet désiré). Tout ça pour dire que je ne suis pas certain que le fait que l'induction soit rapide change grand chose. Si ton volontaire a vraiment besoin de lâcher quelque chose, quelle que soit la méthode, il va se barrer complètement :-/ A mon avis, ta réaction était tout à fait appropriée (mais ce n'est que mon avis ;-) ) PS : dans mon cas, il était volontaire pour retenter l'expérience plus tard. Ce n'est pas parce que ça nous semble moyen sur le coup que ce n'est pas positif à terme... A condition bien sûr que réagir correctement et de s'assurer que ton volontaire sorte bien de transe, et que tu l'accompagne avec des suggestions positives même après son réveil.
  8. Perso, j'ai bloqué la journée dans mon agenda
  9. Non Batou, l'ENSEEIHT j'y suis déjà allé 2 ans de suite avec Manu, ça se fait bien :-D
  10. Wolvi

    Mind eraser

    Sans déconner! Ils se font des couilles en or sur un truc aussi bidon que ça!? Comme l'a dit neuneutrinos, rien de bien extraordinaire. Un max de confusion il parle vite, détourne l'attention. Pas mal de touchés et de ruptures de pattern (il bouge le bras qui tiens la carte, impose des mouvements, touche la tête, le bras...). Tu ajoutes à ça des petites suggestions par ci, par là, et le tour est joué. A mon avis, si tu as un taux de réussite de 50% sur ce tour, c'est que t'as du bol (ou que t'avais déjà hypnotisé les volontaires avant)...
×
×
  • Créer...