Aller au contenu
Forum Street Hypnose

brunob

Membres
  • Compteur de messages

    14
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de brunob

  • Date de naissance 11/30/1999

brunob's Achievements

Apprenti street-hypnotiseur

Apprenti street-hypnotiseur (1/2)

0

Réputation sur la communauté

  1. Perso, je suis plutôt contre les contenus payants... je préfère nettement avoir un peu de pub... car ceux que cela dérange vraiment, il y a plein de moyens pour les supprimer (plugin, fichiers hosts...). Mais il est vrai que les adsenses sont plus difficiles à supprimer. Ensuite, ton choix se respecte, les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Et le fait de payer une somme au choix est assez correct. Cela se fait pour les logiciels ou les bundles de logiciel (en particulier sur Mac ou Linux), j'en ai déjà acheté plusieurs comme cela. Honnêtement, je n'avais pas remarqué que les dons étaient déjà acceptés :-) Si je parviens à un résultat, promis je fais un don Paypal, ou j'achète le prochain livre :-) Ah, pour l'absence de dons, je pense que c'est partiellement une conséquence de la moyenne d'âge des visiteurs. Quand on est étudiant, et qu'on a pas de blé, on veut tout gratuitement. Après, quand on a une bonne situation pro, une famille, etc... le temps vient à manquer et finalement on accepte les prix raisonnables plutôt que de s'embêter à perdre des heures à chercher quelque chose... car on finit par donner une valeur à son propre temps. Si vous de devez perdre 1 heure de temps à chercher une info ou un produit gratuit... que seriez-vous prêt à payer pour l'avoir en 5 minutes ? Si la réponse est rien... et bien je vous laisse tirer les bonnes conclusions, chaque cas est différent, mais imaginez-vous dans diverses situations familiales ou pécuniaires :-) Ca peut d'ailleurs être une bonne accroche pour demander un don, ou le paiement du 2e livre... le 1h peut se transformer en 2h, en 10h, en ce qu'on veut... si le livre permet d'économiser 10h de recherche sur le net pour avoir les mêmes infos, est-ce que cela ne vaut pas quelques euros ? Tu peux aussi ouvrir un compte allopass ou autre. C'est plus indolore :-) (je n'ai jamais testé) Dans une vie antérieure, je concevais et vendais des logiciels en shareware, des gens étaient prêts à payer. Beaucoup aux USA, pas beaucoup en Europe d'ailleurs, mais c'est un autre débat :-)
  2. Tiens, vu qu'il y a une rubrique où l'on peut parler de ce que l'on veut... Un des petits tournants de ma vie (au moins musicale, même si je serais tenté d'aller au delà) a été la découverte de la musique métal. Surtout au début les morceaux lyriques, symphoniques, épiques... qui sont les plus abordables pour des oreilles béotiennes.... Les experts éventuels me pardonneront de ne m'être jamais intéressé réellement aux sous-classifications exactes. Le premier lien avec l'hypnose, c'est que le métal est souvent l'objet de plein d'idées préconçues. Le gothique, les têtes de mort, je ne sais quoi d'autres. Ca fait partie certes du folklore, comme les hypnotiseurs de spectacles qui clament avoir de grands pouvoir avec toute une mise en scène. Mais si l'on oublie la mise en scène, tout devient beaucoup plus intéressant. Un ami m'avait envoyé il y a une bonne dizaine d'années un MP3 de Nightwish par email... je crois que peu après, j'ai fait mon 1er achat sur amazon avec tous les CDs que j'ai pu trouver (et aussi un DVD, mais à cause du folklore, je n'ai pas 100% accroché à celui-ci), faute de pouvoir les trouver à la fnac ou autre (vive nos maisons de disque qui n'ont jamais sélectionné ces artistes pour le marché français, alors qu'ils font le top de charts dans d'autres pays). Le deuxième lien, c'est qu'il s'agit je pense d'un excellent type de musique (enfin, dans les sous-types les plus softs, on va oublier les groupes spécialisés grosse voix grave) pour une mise en scène d'hypnose, que ce soit une vidéo youtube ou un spectacle. J'ai repensé à cela en voyant à la TV qu'ils allaient redémarrer incroyable talent. Ca m'a refait penser que Sophie Edelstein avait fait l'an dernier un petit numéro, avec une musique de fond que Dave avait beaucoup apprécié. Personne ou presque ne devait connaître ce morceau. C'était du nightwish (la chanteuse disposait d'une formation "opéra", et le fondateur/compositeur dispose d'une formation "classique"). Magician's dirty little secrets :-) Là où cela m'avait bien fait rire à l'époque, c'était que Dave, un ou 2 ans avant, s'était complètement offusqué qu'un groupe de métal se présente à l'eurovision (et gagne). Le groupe en question n'était pas ultime, mais avait commit l'impair je pense de mettre des costumes de démons. Ah, les idées préconçues. Je vais m'arrêter là :-) Si cela a pu convaincre quelqu'un d'écouter quelques morceaux, tant mieux :-)
  3. Je suis a peu près certain qu'aussi bien hypnotiser qu'être hypnotisé sont des drogues :-) Comme tant d'autres choses agréables en ce bas monde
  4. Ca, j'en suis convaincu Mais donc tu t'es contenté de ce que je pourrais appeler d'effets positifs (une bonne relaxation) ? Peut-être as-tu ressenti quand même quelques trucs genre catalepsie du bras, mais en sachant vu que tu es hypnotiseur que ça ne dure pas, donc pas réellement gênant. Est-ce qu'inconsciemment, tu n'as pas cherché à lutter contre un effet "négatif" que tu redoutes au fond de toi ? Suggérer à quelqu'un quelque chose d'agréable, une relaxation, ou une hallu agréable dans une situation non dégradante, oui. Faire la poule, oublier son prénom, avoir peur que la police te choppe parce que tu as pris un mouchoir en papier, je trouve ça limite (pour l'instant, je ne suis pas borné hein, si plusieurs personnes sur le forum plussoient que l'on trouve agréable même ces petites situations, je change d'avis, promis). Bon, j'ai bien conscience que je peux peut-être (sans doute) apparaître (aux yeux de certains) comme le rabat-joie du forum avec mes questionnements, mais après tout, c'est lié à toutes les questions d'éthiques et de sécurité dans la pratique, non ? On reste humain, je suis sûr que beaucoup d'hypnotiseurs auront été tentés (sans forcément le faire évidemment) de savoir jusqu'où leurs suggestions peuvent aller, non ? Je vais essayer d'être plus positif pour mes prochains posts, j'ai 33 ans, mais je dois déjà être vieux par certains côtés
  5. Tiens, une citation que j'ai trouvé en survolant en quelques minutes Reality is Plastic => "It is often stated by hypnotists that you cannot make people do things they would not normally do and certainly cannot make people do things that go against their morals and ethics. I absolutely disagree." "Although some of the routines outlined here involve ‘borrowing’ property or getting their goods, I do not suggest that this is ethical or what you should be doing. It is just part of my performance. I almost always give the subject back their stuff, unless of course it is something I really want. I am kidding of course. All of these routines have been done for real in impromptu settings and are here to simply give you ideas about what is possible. Nothing has been added or taken away." => c'est typiquement ce genre de chose qui me met un peu mal à l'aise vis à vis de l'hypnose. Car je doute qu'un commerçant serait très heureux de se faire voler ses produits Evidemment, tout est affaire de présentation, et donc de talents de l'hypnotiseur dans ses suggestions, et en plus je suis bien mal placé pour connaître les limites faute d'avoir hypnotisé, mais j'aurais malgré tout tendance à penser en lisant que l'on peut faire faire à quelqu'un des choses qui vont à l'encontre de sa volonté. Sans doute pas sur tout le monde. Sans doute avec des circonstances précises. Etc... Ensuite, je sais bien qu'il n'y a pas besoin d'hypnose pour manipuler quelqu'un et lui faire faire des choses qui vont à l'encontre de ce qu'il voudrait...
  6. Ah, ça serait cool un sujet là dessus. Du moment que l'on ne demande pas à quelqu'un de se souvenir de trucs qu'il ne se souvient plus (auquel cas bonjour les dégats...). Bon, c'est toujours ma bonne vieille crainte de l'hypnose qui ressort, et tout ce qu'on peut en faire de mal, même involontairement... J'imagine qu'il est tellement plus intéressant de vivre une expérience positive où l'on décuple une faculté qu'une expérience négative type amnésie ou main collée. J'ai vu plusieurs vidéos de personnes qui paraissaient très perturbées lors d'une amnésie d'un chiffre (dans un cas aussi quelqu'un qui n'arrivait pas à lacher quelque chose, et qui en devenait énervé/hystérique aussi). On aura beau me dire que l'on peut compenser avec des suggestions positives, ça ne reste qu'un palliatif qui n'enlève rien au fait que la personne... n'aime pas forcément ça. Après, il ne faut pas s'étonner de lire des avertissements dans les bouquins d'hypnose que certaines personnes réagissent de manière excessives (cris, pleurs, etc...), je trouve. Ensuite, c'est sans doute très relatif et dépendant des personnes, la manière de vivre une expérience. Par exemple, l'idée de subir une amnésie me répugne comme tu l'as remarqué. Une catalepsie me dérangerait moins je pense. Une invisibilité ou distorsion du temps encore moins. Ce que je cherche ici... ah bonne question... à la base, c'était surtout pour apprendre à connaître les limites de l'hypnose (mais je continue de lire du contradictoire). Ou encore de savoir quelles pouvaient être les conséquences pour une personne d'avoir déjà été hypnosée. Ou les influences des postsuggestions. Le tout en m'étant rendu compte au fil de mes lectures que l'hypnose n'est qu'un mot que l'on place alors que cela peut s'inscrire globalement dans tout ce qui est manipulation, influence envers l'autre, ou tout simplement interaction. Certains mots font juste peur, et on est juste ici dans des techniques visant à "exploiter" le cerveau (en bien comment en mal) De manière un peu liée mais non avouée, j'aimerais bien tenter l'expérience, mais surtout sur moi-même faute de confiance pour le moment. Mais je n'ai pas encore réellement trouvé de réponses, ni surtout de témoignages... d'hypnotiseur ayant été hypnotisé (cf mon autre thread qui n'était pas si innocent )... pour réellement être rassuré... car du coup je me demande si les hypnotiseurs ne sont pas tout simplement plus difficilement hypnotisables parce qu'inconsciemment ils savent les risques, et que les seuls qui seraient hypnotisables sont ceux ayant déjà connu l'hypnose avant d'être hypnotiseurs, et que le fait d'avoir connu une expérience en facilite d'autres... bon, je caricature volontairement, remplacez en lisant les termes de "généralité" par des "une majorité de" Le phénomène m'intrigue aussi en auto-hypnose... difficile d'expliquer un ressenti, mais j'aime bien me "laisser aller" dans des sortes de relaxations en me créant des sortes de trip... le tout sans aucune substance Du coup je me suis demandé si je ne pouvais pas rapprocher cette faculté de me relaxer à celle de l'auto-hypnose (je ne vais pas rentrer dans les détails pour ne pas passer pour un fou , donc je creuse pour le moment, sachant que je n'ai pour l'instant pas envie de perdre totalement le contrôle, tout aussi soit agréable le voyage, car ce que je parviens à faire moi-même, je le gère totalement... ou j'ai l'impression de le gérer...) Après, on verra bien ou tout cela me mènera et si j'ai envie d'aller plus loin avec les choses, mais comme je me dis "ne fais pas à quelqu'un ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse", et que pour l'instant je ne suis pas prêt à me faire hypnotiser... je vais rester dans la théorie. Mais peut-être que l'auto-hypnose me fera changer d'avis.......
  7. J'ai fait le test 2 soirs, mais le problème c'est que j'ai chercher en même temps à résister en me persuadant que je n'en souviendrai plus (ce qui aurait pu d'ailleurs avoir un effet inverse de renforcement :-) ). Résultat, je me suis souvenu à chaque fois que j'avais lu une phrase sur le forum dont il ne fallait pas que je me souvienne, et ensuite impossible même en le voulant de me souvenir de la phrase :-) Ca doit répondre d'ailleurs à ma question de suppression d'un ancrage, le meilleur moyen est sans doute d'en faire un autre contraire par dessus, peu importe qui le fait :-) Bon, il faut ensuite être honnête, j'ai une très bonne mémoire "floue" de long terme (devoir décrire des grands principes, expliquer, etc...), mais une pitoyable mémoire court terme, et encore plus lorsqu'il s'agit d'apprendre par coeur quelque chose, ca a toujours été ma bête noire. J'ai du finir par m'autopersuader que je ne pouvais que retenir des principes mais pas quelque chose de précis d'ailleurs. Tiens, ça me fait penser à une idée de routine amusante aussi bien pour l'hypnotisé que les spectateurs : avez-vous déjà essayé de développer fortement la mémoire de quelqu'un, en lui faisant retenir quelque chose qu'il n'aurait jamais pu retenir autrement. Par exemple en faisant lire un texte assez long (genre une grosse définition de dictionnaire prise au hasard, ou encore énumérer les décimales de PI), que la personne devra réciter, en lui disant évidemment de bien se concentrer sur son texte et de le mémoriser avec soin pour pouvoir le réciter immédiatement derrière. A adapter suivant que la personne est plus visuelle ou auditive, voire peut-être en lui demandant de lire une fois le texte à haute voix en faisant bien attention à le mémoriser... Ca doit être amusant de s'apercevoir qu'on peut mémoriser 50 décimales de PI en 1 ou 2 lectures. Si ça marche bien sûr :-). Sinon bonjour le bide :-). Il faudrait peut-être y aller progressivement avec 10 puis 20 puis 30 puis 40 puis 50 pour bien ancrer... Et si ça marche, voir si 1h après le réveil la personne se souvient toujours de ses 50 (ou plus !) décimales de PI Bon, ça doit être plus marrant dans une soirée entre étudiants en école d'ingé que lors d'une soirée de réveillon
  8. L'échantillon reste réduit, mais on s'orienterait donc vers une plus grande résistance des hypnotiseurs... Et en étant très osé avec les chiffres (un statisticien bondirait sur place avec seulement 4 réponses), on pourrait même aller jusqu'à rebondir sur le post qui parlait de la résistance plus grande des hommes comparé aux femmes... :-) Et on pourrait sans doute relier les 2 en constatant que les hypnotiseurs sont majoritairement...... des hommes :-) ?
  9. Oui, j'ai bien fait le lien entre la PNL et l'hypnose (et toutes formes de "manipulations"). Assez paradoxalement, je n'ai jamais accroché réellement lorsqu'on me présentait la PNL (j'ai eu quelques cours étant plus jeune, principalement axé sur le côté synchronisation, mais je n'en ai pas beaucoup de souvenirs). Je me suis aperçu avec l'expérience professionnelle que l'on faisait ce type de manipulation assez intuitivement lorsqu'on essayait de vendre quelque chose... je n'ai d'ailleurs jamais aimé chercher des techniques pour tenter de les appliquer, et cela me réussit plutôt bien... Je me suis rendu compte seulement plus tard qu'il fallait tout de même y penser aussi lorsqu'on était du côté acheteur, car les bons commerciaux sont de bons manipulateurs qui emploient ce genre de technique. Pour certains, la tentative de synchronisation est tellement grossièrement que l'on décroche. Pour d'autres... on peut se faire avoir en étant débutant. Je pense en faisant un parallèle avec l'hypnose de rue qu'il est inutile d'essayer de faire des scripts, sous peine que cela ne se voit et que cela ne marche pas aussi bien sauf avec les sujets les plus "suggestibles" :-) Sinon, pour le fait que l'on ne peut contrôler une personne hypnotisée... on devrait peut-être ajouter "pas totalement" non ? Ou tout dépend de ce que l'on appelle contrôle... rentrer de force une 2e fois en transe suite à un ancrage bien fait, c'est déjà un contrôle non ? Même si la personne ne fait pas grand chose forcément derrière. Ensuite, il est certain que la personne était sans doute consentante initialement pour se faire hypnotiser et recevoir l'ancrage... donc est-ce un contrôle... mais en temps qu'hypnotiseur, n'avez-vous jamais tenter de faire "replonger" un ami, pour rigoler, et ce dernier dire "ah, tu m'as eu !" ? Pour le côté réceptif... quels sont les "tests" que vous pouvez me recommander qui peuvent se pratiquer seuls/sur soi-même... ? Je dois avouer que je serais curieux pour moi-même de savoir si je suis ou non réceptif... peut-être un premier pas pour oser aller plus loin :-) Le pire, c'est que quelque chose au fond de moi me laisse à penser que je peux être réceptif (j'arrive à me concentrer, parfois volontairement, parfois involontairement, au point d'oublier ce que j'ai autour.... j'ai l'imagination comment dire... fertile...). Je sais aussi que je serai fortement tenté de bloquer/résister... d'où ma présence ici :-)
  10. En fait, pour être très honnête, je me demande si je ne me cherche pas des prétextes pour ne pas tenter l'expérience, aussi bien en temps qu'hypnotisé qu'hypnotiseur :-) Je pense surtout que ce qui me refroidit, ce sont surtout: - quelques mauvaises lectures, en particulier sur des sites en anglais, au sujet des post-suggestions. Autant être sous contrôle pendant un certain temps, autant cela ne me poserait pas de problème, autant le fait de savoir que je pourrais, en particulier si je suis réceptif, conserver certaines post-suggestions, cela me refroidit assez sérieusement et aurait tendance à me bloquer. J'ai lu quelques cas plus ou moins flippants... après quant à savoir le vrai du faux... c'est sans doute ce que je viens chercher ici... mais au fur et à mesure de mes lectures j'aurais tendance à penser que ce que j'ai lu est possible... par exemple un mec prof de math dans un collège, qui a subit une amnésie du chiffre 6, lors d'une hypnose de groupe, et manque de chance, n'a en fait pas bien compris qu'il fallait se souvenir à nouveau du 6... avec des conséquences désastreuses pour lui pendant quelques mois. Il n'y avait pas d'explication précise, mais j'imagine très bien qu'un américain pourrait mal comprendre dans un brouaha "you will now=>not remember the number 6". Il y a d'autres exemples, parfois amusant et gentillets, d'autres moins. - en reprenant le cas Messmer, j'ai voulu creuser le pourquoi de la rapidité... j'ai compris en lisant qu'il y avait couramment en hypnose de spectacle préparation des "sujets" au moyen d'un ancrage. Cela fait également parti des trucs qui me dérangent de pouvoir être contrôlé à nouveau par ce moyen plusieurs heures plus tard. Il me semble avoir lu en exemple de J-E que certains de ses collègues arrivaient maintenant à avoir des mains collées sans même une induction préalable. Autre truc flippant non :-) ? On entend souvent dire qu'une personne ne fera pas quelque chose contre sa volonté profonde... mais apparemment la limite n'est pas si claire non ? Maintenant, si je devais me faire hypnotisé, il faudrait que ce soit par quelqu'un de très proche (genre mon épouse) pour que la confiance soit là à la base. Ca ne sera pas facile de la convaincre vu qu'elle n'aime pas l'hypnose (mais pour le côté "mystérieux/occulte/paranormal/absence de compréhension" que reflètent les médias, j'étais pareil avant, je le comprends facilement et pourrais donc sans doute lui expliquer... encore que je pense que sans accepter d'y passer un paquet d'heures de lectures pour faire sa propre opinion, il n'est pas facile de changer d'avis...). Comme on le lit souvent, ce n'est pas facile en plus que ce soit un proche, alors... il me restera sans doute juste l'auto-hypnose... c'est ce que je creuse un peu en ce moment, pour voir si je me laisse tenter. Mon problème, c'est que je suis terriblement cartésien, il me faut toujours une explication logique à tout, et je veux toujours tout comprendre d'un sujet que j'entame... j'ai peur que cela me rende résistant pour me laisser aller. Ensuite, comme tu le dis, je me suis rendu compte en me documentant que l'hypnose n'était qu'un état naturel (je pense qu'on aime mieux à la base dire que l'on est concentré ou "détendu" je pense, le mot hypnose faisant peur, ce serait plus simple de l'expliquer aux gens comme cela), et que j'avais même souvent tendance à l'être (très concentré au point de ne plus entendre ce qu'on me dit, ou alors ne pas avoir eu de notion du temps, etc...). Donc un peu de dualité à explorer. Pour ma femme, oui, je dois être hautement suggestionnable lorsqu'elle me demande de faire quelque chose, en particulier lorsque je rêvassais :-)
  11. Bonjour, Que dire... mon prénom est facile à deviner avec le pseudo. Ingénieur de formation, dans la trentaine. Comment je suis arrivé ici ? L'émission sur France 2 avec Messmer (n'oubliez pas les paroles). J'étais du genre sceptique avant, jamais intéressé vraiment par l'hypnose, plutôt dérangé par le phénomène. Mais j'ai décidé subitement de vouloir creuser et de me documenter. Quelques jours/heures de recherches. J'avais un petit background de PNL qui m'avait titillé l'esprit suite à quelques cours durant mes études, et j'ai voulu faire un peu le lien entre les deux. Bref, de recherche google en recherche google, j'ai trouvé (plutôt sur des sites américains) des réponses à mes questions (enfin certaines), et commencé à comprendre la technique. L'intérêt de ce forum et de ce site ? Il n'est pas tenu par quelqu'un qui cherche à nous vendre quelque chose. C'est bien le premier site. Ca mérite d'être encouragé. Vive le partage :-) ! Je ne suis a priori pas parti pour faire de l'hypnose de rue ni même hypnotiser, et encore moins me faire hypnotiser, mais bon, je peux changer d'avis :-) Je reste encore pour l'instant convaincu que se faire hypnotiser est plutôt mauvais pour les personnes, ou qu'a minima on devienne plus suggestible... ce dont je n'ai pas trop envie. Et je l'ai lu plusieurs fois... y compris ici d'après certaines "expériences" :-). Ca ne serait pas bon pour mon boulot que de subir trop facilement des suggestions...... J'ai cru aussi comprendre que l'on devenait plus facilement hypnotisable (c'est un peu lié). Pas bon non plus je trouve. A vous de me convaincre si vous n'êtes pas d'accord, je suis ouvert :-) Par contre, comprendre le phénomène est déjà passionnant. Déjà, je ne regarde plus de la même manière mes moments d'hyperconcentration (que je sais maintenant être des moments potentiellement de plus haute suggestibilité)... lorsque ma femme me dit qu'elle m'a déjà répété 3 fois la même chose et que je n'ai rien entendu, trop absorbé par quelque chose, par exemple. Bon, ça va dans ce cas là :-) D'autres forums plus proches de mes préoccupations ? Je pense qu'il vaut mieux cotoyer des gens qui pratiquent, et qui plus est ont l'esprit d'échange (j'aimais bien l'analogie des logiciels libres dans une des discussions). Les vrais pros qui en vivent ne voudront jamais tout dire. Ca se comprend.
  12. Bonjour à tous, Sur toutes les personnes qui pratiquent ici l'hypnose, combien d'entre vous avez déjà été hypnotisé ? Si oui : - est-ce avant votre "apprentissage" ? Cela vous a-t-il incité à apprendre l'hypnose ? - est-ce après ? (pour mieux tenter de comprendre, ...) - jusqu'où êtes vous allés, quelles routines avez-vous connues, etc... et si vous avez un peu de temps pour écrire, quel a été votre ressenti à chaque fois (même si cela dépend sans doute des suggestions positives qui accompagne... que pouvez-vous ressentir durant une amnésie de prénom par exemple, s'il n'y a pas d'autres suggestions positives pour accompagner l'expérience... cela dépend des personnes sans doute, et de leur ressenti de la situation, mais je serais curieux de savoir ce que chaque hypnotiseur ayant un peu d'expérience a pu penser lorsqu'il se trouvait de l'autre côté. Et je pense que cette expérience amène sans doute à gérer les routines très différemment... mais bref, ne nous avançons pas, attendons les réponses de chacun) Si non, pourquoi ? - "résistant" ? (on dit pourtant que tout le monde est hypnotisable... donc inconsciemment vous ne voulez peut-être pas hypnotisé ?) - "pas envie d'être hypnotisé" (auquel cas, n'est-il pas un peu paradoxal de vouloir hypnotiser sans avoir connu l'expérience ?) - "pas eu l'occasion ?" Il ne s'agit pas de jeter la pierre à ceux qui n'ont pas voulu se faire hypnotiser bien sûr. Si vous ne voulez pas élaborer, répondez juste un oui ou un non, cela permettrait d'avoir déjà quelques "statistiques" :-)
  13. Si l'hypnotiseur est toujours là, oui :-) Mais s'il n'est plus là, c'est déjà plus problématique :-) Autrement dit, existe-t-il des techniques (pour un hypnotisé) de se débarrasser d'une post-suggestion ? (l'auto-hypnose n'étant pas évidente...) Petit cas théorique... si l'ancrage est lié à l'hypnotiseur A, un hypnotiseur B pourrait-il après coup débarrasser de l'ancrage (auquel cas l'ancrage était en réalité davantage lié à l'état hypnotique qu'à une personne). J'aurais tendance à penser qu'en suggérant correctement, oui. Au delà des smileys, je trouve dérangeant le principe que l'on puisse potentiellement disposer d'ancrages qui durent... même si cela reste limité à certaines personnes pour des durées "longues". Évidemment, cela suppose un hypnotiseur malveillant, mais il suffit d'aller sur youtube pour voir que cela existe (genre une pauvre fille hautement suggestible à qui l'on dit qu'à l'avenir quand elle fera l'amour avec un homme, elle le regardera droit dans les yeux en disant "c'était mieux avec X" ?). Après, on ne sait jamais si ces ancrages fonctionnent ou fonctionnent durablement, mais d'après ce qu'on peut lire sur les forums américains, en tout cas avec des suggestions moins osées, certains ont obtenus des ancrages très longs, même non entretenus. Donc quitte à informer les gens sur le comment hypnotiser, il serait aussi intéressant d'apprendre comment bien résister à certaines suggestions. Au delà de l'hypnose de spectacle, la vie courante nous entoure de suggestions (nos relations, mais aussi bien sûr la publicité, etc...), une bonne compréhension des phénomènes est je trouve intéressant et enrichissant pour soi-même, même sans chercher à faire de l'hypnose. Des bases des PNL sont souvent utiles en société de la même manière. [mode conspiration on] d'ailleurs, si on n'enseigne que peu ces notions à l'école, c'est bien que l'on cherche à nous garder à l'état de mouton :-) [mode consipiration off]
  14. Un ancrage s'il est bien installé peut même durer toute une vie. mais je te rassure il y a des techniques bien rodees pour les annuler. Peux-tu développer sur ces techniques pour les annuler ?
×
×
  • Créer...