Aller au contenu

neuneutrinos

Membres
  • Compteur de messages

    1356
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de neuneutrinos

  • Date de naissance 07/21/1990

Informations

  • Sexe
    Homme
  • Localisation
    Toulouse
  • Intérêts
    informatique
    mathématiques
    Hypnose sous toutes ses formes

Visiteurs récents du profil

4675 visualisations du profil

Récompenses pour neuneutrinos

Street-hypnotiseur

Street-hypnotiseur (2/2)

  1. Je viens de vérifier par rapport au site : Le site a tellement été rushé qu'ils n'ont même pas fait attention... Et le copyright est juste un lien vers la page d'accueil (travail bâclé) Bref, même si c'est évident, je préfère préciser ici que ceci est une arnaque.
  2. 1) Je pars de cette réflexion : Une personne peut-elle être forcé ou manipulé hors hypnose ? La réponse est oui. Plusieurs biais, produits/drogues, levier psychologique peuvent être utilisé pour manipuler des personnes. En hypnose, ces outils de manipulations sont toujours possible. Ce que montre les expérience sur ce sujet et l'hypnose, c'est que l'état hypnotique ne favorise pas la manipulation (ne protège pas non plus). test sur le biais d'autorité : (Orne, M. T., Evans, F. J. (1965). Social control in the psychological experiment: Antisocial behaviour and hypnosis. Journal of Personality and Social Psychology, 95, 189-200.) 2) Une personne qui s'amuse fera moins attention à son environnement. Mon petit doigt me dit que les distractions peuvent nous amener à nous cogner contre un meuble sournoisement immobile. Et l'hypnose peut nous amener à certains comportement plus désinhibés. 3) Les volontaires sont globalement très gentils. Même assez gentils pour nous faire plaisir et se forcer dans les suggestion ou des métaphore qui les mettent mal à l'aise. N.B) Ensuite, si on se renseigne un peu sur certains résultat spectaculaire, comme marcher sur du verre... tu peux le faire sans hypnose tant qu'il y a beaucoup de morceaux. https://www.youtube.com/watch?v=5sw0bENgKos L'explication est souvent un peu décevante si on s'attend à un "pouvoir caché du corps" (SPOIL) Alors dans quelle mesure un volontaire peut-il se protéger de ce genre d'abus ? Alors dans quelle mesure un volontaire peut-il se protéger de ce genre d'abus ? La réponse : Dans l'absolue, il n'existe aucune garanti qu'un volontaire soit protégé d'abus sous hypnose car il n'est pas protégé des abus hors hypnose. Mais niveau hypnotiseur, il suffit de créer un cadre saint de séance, tant que la personne passe un bon moment hypnotique... Si le volontaire a conscience qu'il doit juste passer un bon moment (street hypnose) et savoir dire non, même si cela "contrarie" l'hypnotiseur, cela réduira les risques. Réduire les risques demandent à ne pas être dans l'ignorance totale et de prendre des décisions nécessaires... bref pas simple.
  3. Pas mal la pancarte vacance !
  4. Welcome ! Je ne sais pas encore si je passerai mes vacances dans le Cher cette année (vers Avord). Pour les lieux où pratiquer, je ne connais pas assez bien les villes aux alentours. Pour Bourges, peut-être aux alentour du parc de l'Archevêché ou bien la rue d'Auron.
  5. Et n'oubliez pas les photos !
  6. J'ai une personne pas très loin de Nantes, je lui passe ton numéro. Je ne sais pas trop si elle souhaite vivre ou faire vivre l'hypnose.
  7. Il y aura une sortie ce samedi,aux alentours de 15h00.
  8. Je devais donner un cours ce samedi, mais je compte sortir ce dimanche et profiter du beau temps avant qu'il ne fasse trop chaud ! Si tu transmets ton téléphone au référent Toulouse, on pourra te rajouter au whatsapp street-hypnose Toulouse, c'est sur cette plateforme que l'on annonce nos sorties. Au plaisir !
  9. Je sais qu'il y a une énorme activité à Paris. Réalisateur de documentaire c'est super intéressant ! Tu as participé sur quels documentaires ? Pour ce qui est de l'hypnose, bienvenu à bord et n'hésite pas à poser pleins de questions, il y a des personnes ici qui aiment y mettre pleins de réponses.
  10. Ce n'est pas ce qui a été compris dans ton premier message. Il n'a pas été perçu comme une invitation au débat. L'effet de la première impression sur le sujet rend le recadrage du débat presque impossible. Je pense que c'est la mécompréhension de ton premier message qui a entrainé cette réaction par la suite. Ce que je te propose c'est de tester cette hypothèse. Comme ça on pourra mesurer dans quel mesure on te censure (si censure il y a). Protocole : Choisit une seule problématique dans toute celle que tu as évoqué. Faire un message court et concis (tu te défouleras parla suite, mais la compréhension doit être la plus simple et rapide possible pour éviter tout problème) Proposer la problématique comme un choix "Selon vous, que pensez-vous de ..." Et quelque part ne pas penser comme un débat, mais comme une discussion/partage. Si tu veux, donne-moi une problématique et j'écrirai moi-même le message. Comme ça on pourra aussi mesurer que c'est bien le sujet qui est censuré. Tu propose un débat/discussion/partage ou de l'hypnose ? Il faut se concentrer une une problématique précise, un point particulier d'une problématique c'est du pinaillage (je ne suis pas contre ) La preuve ici-même. Tu analyse mes présupposés, et c'est très bien. Mais n'oublie pas qu'il est plus simple d'analyser les autres que soi-même. (c'est pas une suggestion/présupposé c'est un biais cognitif très bien documenté) J'ai essayer de te partager par un regard extérieur ce qui pouvait ressortir sans rentrer dans les détails. Mise à part ce que je viens d'écrire juste au dessus, je n'ai pas parlé de science ou de fait factuel sur le débat en question qui est centré sur la charte. Pourquoi partir dans cette voie ? Mais dans tout ton message, il n'y a plus rien à voir sur le sujet initial. Je propose de recadrer la discussion, mais je ne pense pas que d'autres personne pourrait s'ajouter à la discussion. (le conditionnel c'est parce que je ne sais pas prédire le futur avec certitude tout simplement )
  11. Il faudrait qu'on en discute en vocal
  12. Plop ! J’ai proposé un débat, qui a été en partie censuré sans aucune explication. Avant de parler de censure, il y a plusieurs débats dans ton débat, avec des questionnements très différents. Même si tu devais être bienveillant dans ce que voulais nous partager, de nombreuses idées peuvent être considérées comme un jugement bien tranché. Jugement = prise de position , qui peut supposer le rejet du reste, voir du dédain, du mépris, etc... Le débat, alors peut être perçu comme attaque personnelle à l'identité d'une personne ou d'un groupe. Ce que j'ai proposé, c'est de me mouiller un peu, de proposer ce qui pourrait le mieux définir mes contraintes éthiques. contre-argumenter dessus , c'est exactement le but d'un débat. En gardant à l'esprit que ce sera un débat d'opinion, qui ne sera pas vraiment sourcé mis à part des expériences personnelles voir vidéo à l'appui. Sans parler de censure (il n'y en a pas eu, tes messages sont toujours là ), je pense qu'au vu de comment le débat a commencé, il serait préférable de le recommencer dans un autre thread. De se concentrer sur un seul point. -> La charte éthique de street-hypnose ? -> Dernier message du blog -> Le futur de la communauté street-hypnose ? Et d'être le plus concis possible pour éviter de s'éparpiller et de perdre le malencontreusement le contrôle.
  13. Je ne serai pas présent la semaine prochaine, mais ce sera avec plaisir pour les prochaines fois.
  14. Tu es passé cet après-midi ? On était 4 hypnotiseurs et de 15h à 17h50, et je ne t'ai pas vu
  15. Disons que ton premier message mettait la charte au centre de tes problématiques, ce qui était assez curieux car elle est assez hors-sujet sur de nombreux points. Au vu du titre du thread, je vais me concentrer sur la charte, mais il y a de nombreuses interrogations que tu donnent qui mériteraient un thread à part entière pour éviter les confusions et mieux répondre De ce qui a été dit au niveau de la charte : Ce n'est pas la charte qui pose problème mais les personnes qui la défendent religieusement ? Je vais trouver intéressant d'essayer de poser mes principes éthiques lors d'une séances d'hypnose en rue et d'essayer succinctement d'argumenter pourquoi. Pas d'ordre de priorité La séance d'hypnose doit rester dans un cadre ludique. Si la personne sort du ludique, on recadre ou on stoppe la séance. => Le principe est de passer un bon moment de partage, et le ludique évite tout les problèmes gênants comme abréaction Faire des séances sur tout le monde indépendamment de leur "réceptivité" => Je vois des hypnotiseurs faisant des tests sur un groupe pour ne prendre que la plus réceptifs, rien de mal en soi, mais les personne recalé ont l'impression de ne pas être sensible à l'hypnose, même si l'hypnotiseur dit le contraire. Dissocier le moins possible le volontaire =>Plus simple à sortir de la séance, le volontaire profite en temps réel du phénomène hypnotique, et pas après coup. Ne pas allonger les personnes en rue. => Pour 2 raisons, ça peut faire quelques aversions pour certaines personnes du publique qui pourrait ne plus vouloir. => Niveau hygiène, on fait mieux que la rue. Pourquoi pas dans un parc si pas trop humide ! Passer un temps suffisant au feedback pour s'assurer que la personne à bien rebranché son cerveau correctement =>Challenger ses certitudes aussi, c'est toujours intéressant de comprendre ce qui est passé par la tête du volontaire , même sur des tests Ne jamais accepter de paiement de quelque nature que ce soit. =>Exception : j'accepte le paiement en sourire ! Sinon c'est illégal sans autorisation Pas de personne en dessous de 16 ans si l'autorité parental n'est pas présent =>J'ai l'impression que sinon , ça finira par me retomber dessus, même s'il n'y a aucune contre-indication à faire des séances sur des personnes jeunes. Le confort volontaire est la priorité. => Par exemple, faire attention aux fatigues musculaires lors des gestes idéo-moteurs et catalepsie. => Si trop de bruit et qu'il est difficile de communiquer, on change d'endroit ou on se dit pour une prochaine fois. Faire attention aux affaires du volontaire => des personnes avec un sac à main par exemple. trouver un moyen de s'assurer qu'il n'y ait pas de vol sous hypnose ! Des amis ou entre les jambes par exemple. Ne pas bloquer la circulation => Si ça bloque, nos gentils gendarmes/policier vont vite nous le faire savoire, et être interrompue dans une séance , c'est pas très agréable. Je pense avoir fait le tour. S'il y a au moins un de ces points que je ne peux pas assurer, il n'y aura pas de séance.
×
×
  • Créer...