Aller au contenu
Forum Street Hypnose

RandomAcces M

Membres
  • Compteur de messages

    129
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    2

RandomAcces M last won the day on 8 octobre 2016

RandomAcces M had the most liked content!

1 abonné

À propos de RandomAcces M

  • Date de naissance 02/18/2000

Informations

  • Sexe
    Homme
  • Localisation
    Loir-et-cher
  • Intérêts
    Développement (C, Java, C++, même Assembleur. SNES (65c816) et un peu x86) , Nintendo et Speedrun (geek par excellence)
    Étudiant en Réseaux et Télécommunications

Visiteurs récents du profil

2324 visualisations du profil

RandomAcces M's Achievements

Street-hypnotiseur

Street-hypnotiseur (2/2)

41

Réputation sur la communauté

  1. Tu as au moins le super mérite de déclencher des premiers fous rires
  2. Bonjour à tous ! Si vous vous baladez un petit peu sur le Blog, vous aurez remarqué qu'il existe plusieurs catégories, dont une que j'affectionne particulièrement : Non classé Euhh Les portraits d'hypnotiseurs ! Vous pouvez notamment retrouver les 3 articles qui sont dans cette catégorie ici : http://street-hypnose.fr/category/portrait-dhypnotiseur/ Si on veut redonner vie au blog, nous pouvons commencer par là ! Si vous avez des expériences intéressantes ou que vous avez suivi un cursus particulier (ou même banal.... C'est bien aussi la banalité ), vous devriez essayer d'écrire un article ! Si vous vous êtes intéressés à un sujet en particulier, c'est même l'occasion rêvée ! Et je ne vous dis pas ça pour rien ! J'ai mon propre article qui remplit parfaitement les conditions ! Cela fait aujourd'hui 13 mois que j'ai écrit mon article sur "L'hypnose et les Jeunes" ! (D'ailleurs, un an après le sujet est ressorti ) ! Au départ, c'était quelque chose de tout bête, j'ai simplement envoyé un message à @Jean-Emmanuel, disant que j'aimerais bien répandre un peu plus mes expériences en tant que jeune praticien ! Après un long et long message privé, il m'a proposé d'en parler avec @alban, qui gère le blog, et c'est comme ça que c'est parti ! J'ai juste eu à créer un compte WordPress, et rédiger un article via le blog. Au final, ça à été plutôt rapide et ça n'a pris qu'une semaine à être publié ! Résultat, et encore récemment, j'ai reçu des commentaires sur l'article d'encouragement, et même 2 commentaires qui eux, apportaient encore un plus à l'article ! Si vous avez des idées, il ne faut pas hésiter, parce que si jamais vous hésitez, vous risquerez de manquer une occasion rêvée, de faire partie du blog !
  3. Alors, Bonjour ! L'image que vous allez trouver en pièce jointe est très importante. Il s'agit du 8000ème sujet de ce forum ! *achievement get* Alors voilà, je sais pas quoi trop dire, alors on va retomber dans les trucs classiques, j'espère que vous allez bien, en tout cas, je vais bien (Mais ça vous vous en contre fichez totalement, n'est ce pas ?). En tout cas, je sais pas pourquoi vous continuez à lire ce post étant donné que fondamentalement parlant il est totalement inutile. Mais ça me fait plaisir de l'écrire, parce que du coup, c'est moins frustrant de voir "8000 sujets" que 7999.... Vous êtes encore là ? Bon ben on continue hein ! Enfin je comprends pas pourquoi vous perdez votre temps à lire ce post... Vraiment. Allez hop, changez de page ! Plus vite >< Vous continuez ? Bon, bah alors je vais écrire des mots totalement Random pour vous faire partir : Entonnoir, kiwi, autoroute, pandicorne, patate bleue, pomme violette, bonne année, pirouette cacahuète, figue ?, kebab (Salade tomate oignon jeune homme ? ) Bref ! C'est bon vous avez gagné là >< Bon, du coup sur ce bonne journée, et des bisous Le merdeux de service, Le salle gosse, <Insérez un autre titre stupide> Greg _______________________________________________________________________________________ PS : Si vous lisez ce Post Scriptorium, alors écrivez "côtelette d'agneau" réponse
  4. Oui, c'est totalement ça ! Et ce qui serait encore plus génial, ce serait de cadrer directement la personne sur les potentiels risques de la pratique dans un établissement, histoire de faire en sorte que ce soit la personne elle même qui s'en rende compte C'est encore plus efficace, si c'est la personne elle même qui s'interdit de le faire qu'une structure extérieure (Ici, SH), qui lui prohibe !
  5. Il y a eu un débat qui avait pour thème "Hypnose et les jeunes". Je l'ai trouvé intéressant pour quelque chose : - Nous sommes rapidement sortis du contexte du jeune âge, pour un contexte un peu plus général, celui de toute personne qui débute dans l'hypnose, quelque soit l'âge. Ainsi, nous avons pu déduire qu'en fait, il ne fallait pas interdire, prohiber quoique ce soit, ou du moins pas sans raison. Comme il a été dit plus haut, nous considérons comme prohibé la pratique de l'hypnose dans les établissements scolaires, et pour en avoir fait l'expérience, bien que j'en porte un bon souvenir, il n'y pas que le côté Administratif de la chose (Ni même de responsabilités) : Il s'agit d'un environnement où j'allais 5 fois par semaine, pendant 7 heures. Au bout d'un moment, je me faisais harceler parce que les gens voulaient tester l'hypnose, et quand je dis tester c'est le cas : Entre les "Bah, ça va pas marcher sur moi", et les "Vas y, essaye, je suis sur que t'es pas assez bon", (Oui, il y avait aussi des bons volontaires -encore heureux-), il fallait tenir le coup. Quand je sortais, soit les gens se retournaient et ne voulaient pas me parler parce qu'ils ne croyaient pas en l'hypnose (Et pourtant moi je ne brûle pas les gens à vif parce qu'ils ne croient pas... ) , ou alors parce qu'ils avaient peur, et cela arrivait même dans les cours. (Bon, on ferme la parenthèse, assez parlé de moi !) Bref, sinon Anna, je te soutiens totalement, aussi bien pour ce que tu dis en ce qui concerne l'enceinte même de Street-Hypnose, mais aussi bien pour le reste, et surtout, peu importe ce que les gens te racontent, n'arrête surtout pas ! Des bisous bien Baveux ! Greg !
  6. Procédons méthodiquement ! Déjà, as tu une idée de Pourquoi cela n'a pas fonctionné ? Était-ce la suggestion ? Une petite voix qui te dit que ce n'est pas réel ? Quelque chose ? Ensuite, pour toi, qu'est ce qui ferait que sur toi, la suggestion fonctionnerait ?
  7. Salut ! J'ai un peu eu le même problème, mais j'ai eu la "chance" de pouvoir pratiquer. Je te redirige vers l'article du blog : Article : L'hypnose et les jeunes De plus, je vais ajouter deux trois choses : - Même si tu as de la chance et que l'exercice de l'hypnose t'es autorisé au lycée, c'est comme l'Escalade en EPS, il y a quand même des risques que cela te retombe dessus. Alors même si tu assures tes arrières, méfie toi. - C'est malheureux, mais on ne peut pas pratiquer avec tout le monde : Prends un exemple du groupe de personnes qui veut se la péter en disant que tu n'y arriveras pas. Même si tu prouves par A+B qu'ils doivent jouer le jeu, ils vont te tourner en dérision, et même si tu t'en fiches, ça pourrait être négatif. Dans des cas comme ça dis leur plutôt que ça fonctionne un peu trop sur eux. Ensuite, si tu obtiens une autorisation, cela ne te permet pas tout, alors fais vraiment attention à toi et aux autres, et aussi aux Mineurs : Pas en dessous de 16 ans, pas sans autorisation des parents.... Bonne chance du coup
  8. La question est de définir le terme "phénomène hypnotique", mais déjà, regardons une définition du mot phénomène : "Fait observé, en particulier dans son déroulement ou comme manifestation de quelque chose d'autre " Source : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/phénomène/60204 (2ème définition) En vue de cette définition, il serait simple de définir le phénomène hypnotique : Fait observé dont la source provient de suggestions hypnotique lors d'une séance d'hypnose. Le problème c'est que cette définition ne me plaît pas : - Je pense qu'il est nécessaire de lier le phénomène hypnotique à l'état hypnotique. Donc je pense que le début de la définition d'Heyrin correspond bien, si on remplace les termes "valider la transe" par "observer l'état hypnotique du volontaire". - De plus, nous pouvons remettre en cause l'efficacité de la définition en elle même. Si on la regarde et on la lit, qu'apprenons nous ? Ouaw, un phénomène hypnotique, c'est quand y'a un truc qui se produit quand je fais une séance d'hypnose - Et puis, si on est tordus (un peu comme moi non ?), le fait que quelqu'un s'approche en pleine rue alors que nous sommes en Street et que nous sommes en pleine suggestion parce que la personne a vu quelqu'un en transe serait un phénomène hypnotique : "Fait observé dont la source provient de suggestions hypnotiques" (J'veux pas dire, mais voir quelqu'un qui est en transe, ça attire !!!!... Bon, ok j'exagère un peu, mais l'esprit est là... Comment ça ça se corrige en ajoutant les mots "Fait observé chez le volontaire"). Donc après mure (?) réflexion, j'ai essayé de synthétiser un truc : Le phénomène hypnotique est un fait qui ,observé chez le volontaire lors d'une séance d'hypnose, répond de façon explicite ou implicite à la suggestion de l'hypnotiseur, affirmant la présence d'un état hypnotique plus ou moins profond. Les phénomènes hypnotiques les plus implicites peuvent être observés à l'aide d'une méthode de ratification plus ou moins approfondie. Il est à noter que le phénomène hypnotique pourrait ne pas être voulu (Exemple : abréaction). Je voudrais ajouter deux trois choses à propos de cette définition : répond de façon explicite ou implicite : Je considère que les R.E.M (Rapid Eye Movement) sont des phénomènes hypnotiques. (Attention, ce n'est pas parce que l'on fait de la REM que nous sommes en état d'hypnose, ce n'est pas réciproque). Pour finir, je pense que l'on ne peut définir correctement le phénomène hypnotique sans bien définir le contexte de la présence de phénomènes. C'est pour cela que j'ai ajouté "lors d'une séance d'hypnose". Cependant, comme l'a dit neuneutrinos : Encore une fois, ici, il y a problème de contexte. Donc je pense qu'il y a encore de nombreuses modifications à faire sur la définition que j'ai proposée. Et encore une fois, il faut préciser un contexte sur la définition, mais du coup, c'est plus vraiment une définition... Sur ce, Gros bisous bien baveux Greg
  9. Salut ! Alors, voyons un peu ce qui pourrait être amélioré : Déjà, j'aimerais te demander comment tu te sentais avant de commencer 30 personnes, pour un prétalk de 3 minutes... En fait, j'aimerais t'informer qu'écouter un Conseil d'Administration d'un lycée est aussi barbant qu'un prétalk de 3 minutes ( J'exagère... je sais...). Déjà, si les gens sentent que ton Pré-talk est "scolaire" (Standardisé, récité comme par un robot), cela dégradera ton image d'hypnotiseur, ou du moins, celle que les gens se font de toi dans l'instant présent : Primio, on pourrait dire que tu manques de confiance en toi, Deuxio, cela pourrait montrer que tu as du mal à t'adapter Je vais te dire un truc : Je ne fais jamais le même Pré-talk, et pourtant j'arrive à décrocher la plupart du temps une catalepsie à froid (Pourrait-on assimiler cela à de la chance ? ). J'ai un truc : Je pose des questions. Genre, "Pour toi, qu'est ce que l'hypnose ?", ou "Comment te sentiras tu quand tu seras sous Hypnose ?" (Elle est géniale celle là, elle induit implicitement que le volontaire sera sous Hypnose). J'en profite pour passer deux trois p'tites suggestions , et roulez jeunesse. A vrai dire, le plus intéressant dans tout ça, c'est que ton volontaire s'adapte à ce que tu dis, et toi tu peux te faire une image de ce que pense ton volontaire de l'hypnose. Alors je te l'accorde, sur 30 personnes, ce n'est pas toujours facile : Demande aux 30 personnes ce qu'elles pensent de l'hypnose : Même si elles ne répondent pas, elles réfléchiront à ta question, et du coup, il te suffirait de développer avec une voir deux personnes avec d'autres questions pour que cela s'imprègne sur la foule (Technique cool ) . Mais vraiment un Pré-talk de 3 minutes, c'est un peu barbant : A toi de dynamiser ta séance Ça c'est bien : Déjà, même si tu as perdu la moitié de ton audience, dis toi que cela t'auraient donné du fil à retordre : Tu fais un tri sans le vouloir Ensuite, essaye de t'approcher de quelques personnes, et aides les ! Si tu sens que la catalepsie ne passera pas, ne tentes pas trop ! Et dis toi que tu peux reprendre un test déjà fait : Il suffit de dire au volontaire que tu vas changer 2-3 choses, tu parles pas sur le même ton, pas le même discours et ton volontaire ne se lassera pas de refaire un même test 2 fois. Essayes de t'adapter, de changer de métaphores (P'tit article : http://street-hypnose.fr/clean-metaphores/ ) "Fiou !" Même si peu de monde apprécie vraiment cette phrase il n'y pas d'échec, que des leçons. J'aimerais te demander ce que tu penses de ta prestation avant de lire ce que moi j'en pense... C'est bon ? Ok, j'y vais : - Pour moi, même si tu as fait un tri sans vraiment le vouloir, tu n'as pas bien réussi ton entrée. Ton Pré-talk en a fait fuir plus d'un et surtout, il (d'après ce que j’interprète), avait l'air scolaire. - 30 personnes... Ouah ! Tu dis dans ta présentation que tu pratiques occasionnellement. Pour ta séance, était-ce prévu, ou tu as pris l'initiative pendant la fête ? - J'ai une vague impression que tu as rapidement laissé tomber les volontaires que tu estimais "moins réceptifs" que celle que tu avais déjà hypnotisée. Une des plus grande qualité d'un hypnotiseur à mes yeux c'est de savoir rattraper les cas comme ça (Bon honnêtement, j'ai l'impression d'être un peu -trop ?- cru sur la fin, excuse moi si je t'ai un peu secoué ^^) Sur ce, gros bisous bien baveux Greg
  10. Salut ! Pour commencer, nous allons mettre les points sur les i ! (Rien contre toi hein ) Comme l'a dit neuneutrinos avec une pointe de philo sur la vérité ( ), pour résumer, l'hypnose est pharmacone : C'est à la fois l'outil et l'arme, le remède et le poison (Punaise, Google Chrome ne connaît pas le mot "pharmacone" !). Comme tout outil, tu peux t'en servir de façon bienveillante, ou comme une arme : Tiens le marteau par exemple, tu peux au choix, t'en servir pour réparer quelque chose, ou pour fracasser la tête de tes voisins. Ensuite, mets toi à la place de ta directrice ! Un jeune de ta chorale débarque et commence à hypnotiser un à un tous les choristes (Bon ok, j'abuse un peu...). Imagine si en plus tu te mets à faire de l'hypnose subitement (comme si une mouche t'avait piquée)... En plus t'es censé chanter, t'es dans une chorale.... Franchement d'un côté je comprends la directrice. Cependant, ce n'est pas une raison de sa part pour t'empêcher la pratique : Au contraire, si tu pratiques dans un bon cadre, que tu respectes la mise en place de la chorale et que tu ne gènes pas, à part les préjugés de ta prof qu'il va falloir corriger .... (brulez la !!!!!), elle n'a théoriquement plus d'arguments. Alors bien sûr, il y a l'art et la manière de lui dire : (C'est bien gentil tout ça , mais y'a plus grand chose à dire hein >< ! ) En fait, j'ai envie de te suggérer de te remettre en question : Ce n'est pas que tu as tort, (ni parfaitement raison étant donné que les choses varient selon les points de vue), mais essaye de t'imaginer en tant que directeur, en tant que choriste ni volontaire ni hypnotiseur, et enfin en tant que nouvel arrivant dans la chorale (si possible). Es tu alors sûr que ta pratique de l'hypnose dans ces contextes là puisse être parfaite ? Voilà, j'espère que tu vois un peu les choses sous un autre angle ^^ Ensuite, ne t'inquiètes pas, le temps va jouer en ta faveur, mais surtout ne fais pas le contraire de ce que te dis la directrice. Si elle te demande d'arrêter (si c'est en pleine séance, tu lui dis qu'il faut un réveil, que c'est totalement nécessaire), alors fais profil bas. Elle verra que tu lui obéis, et puis par exemple à la fin tu lui demandes pourquoi exactement il faudrait que tu arrêtes, et tu lui parles : Il n'y a normalement plus de chorale à tenir (c'est terminé pour le jour même), et l'atmosphère sera déjà un peu plus propice à la discussion. Laisse les choses se calmer si besoin, les gens sont vraiment très têtus quand on les contredit sur le moment ^^ Bon, c'est à peu près tout ce que je voulais dire Bonne journée (ou soirée )
  11. J'aimerais exposer un point de vue un peu "farfelu", mais qui tout de même, est à prendre en compte. Qu'est ce que la "réceptivité" ? Hé bien, d'après ce même point de vue que je vais considérer comme mien, le mot "réceptivité" est un mot appartenant à un langage du vide. Pour moi, tout le monde peut être hypnotisé, mais pas de la même façon. Nous pourrions alors appeler "réceptivité" la facilité qu'a un individu à guider un autre dans un état de transe. Cela voudrait dire que la réceptivité varie non seulement d'un volontaire à un autre, mais non seulement d'un hypnotiseur à un autre. Ce qui est vrai, mais dans ce point de vue nous allons faire sans, ou du moins, je vais expliquer pourquoi je souhaiterai que le mot ne soit plus employé de la même façon. J'estime que considérer qu'il y a un concept de réceptivité revient à faire compliqué lorsqu'on peut faire simple. Si vous voulez avancer mais que vous mettez vous même les bâtons dans les roues, ça va pas avancer. Alors oui, il faut prendre en compte une multitude de paramètres en compte lorsqu'on fait une séance, mais de là à mettre tous ses paramètres sous un seul et même mot, non ! Je vais expliquer ce que j'entends par cela. Je vais commencer par lister quelques paramètres. Dans la rue, vous pouvez croiser plusieurs types de personnes, sachant que on pourrait distinguer deux types de personnes : - Celles qui se baladent pour le plaisir, vont faire du shopping, ont du temps libre pour eux... - Et celles qui ne sont pas là pour le plaisir : Doivent aller au travail (oui, y'en a qui bossent le week end), sont inquiètes, sont pressées, préoccupées. Cela constitue déjà un paramètre essentiel : L'humeur de la personne. La personne a beau être "réceptive", ce jour là, elle ne l'est pas du tout. Il y a tellement de paramètres qui font varier, et peuvent causer des échecs (Même si il n'y a pas d'échecs, que des leçons), que, et je suis formel là dessus, on ne peut pas laisser les choses tel quelles en disant "Je ne suis pas réceptif". Vous êtes "réceptif", seulement il y a tellement de paramètres, de façon de procéder, et même de questions de cadrage, de prétalk, et j'en passe qui font que, à cet instant là, dans cet état de conscience là, n'étaient pas apte à une bonne pratique de l'hypnose. C'est pourquoi, je ne laisse pas quelqu'un dire que "untel n'est pas réceptif", "Je ne suis pas réceptif" : C'est strictement faux ! Et j'ai deux exemples qui vous prouvent que : - Parfois, c'est juste que l'hypnotiseur et le volontaire n'ont pas la même "carte du monde" ** : Si je vous demande de fermer les yeux (nan mais pas maintenant, lisez quand même la suite), et d'imaginer le chiffre 3. Pour une partie, vous verrez dans votre imagination une image du chiffre. Certains l'entendront, peut être même les deux à la fois. Chacun est plus ou moins dominé par un des 5 sens basiques. Pour une grande partie de la population, c'est la vision. Si bien que, l'hypnotiseur ne va pas voir les suggestions comme son volontaire. Il ne va pas imaginer les métaphores qui pourraient fonctionner. Dîtes vous bien que vous n'imaginez pas la même chose de la même façon que votre volontaire. (Voir "La Clean Street Hypnose" : http://street-hypnose.fr/clean-metaphores/ ) - Ensuite, parfois le volontaire n'a pas bien assimilé le principe. L'exemple que je vais vous donner est celui d'une fille qui a plus ou moins du mal à lâcher prise. C'était hé bien Lundi dernier, avec une fille qui était volontaire. Nous commençons par une catalepsie à froid, qui est passée nickel. Pour couper court, j'enchaîne sur une transe et j'essaye une amnésie du prénom. Elle ne savait pas vraiment ce qui pouvait lui faire oublier son prénom, mais en tout cas pour elle cela ne marcherait pas. Alors, bien entendu, cela n'a pas fonctionné. Mais au lieu de tourner cela vers le fait qu'elle aie dit "Ben je pense que ça ne marchera pas", j'ai tourné ça sur la manière dont cela se faisait. Alors, au lieu de faire "oublier" quelque chose, j'ai eu l'idée de remplacer. Je lui ai donc demandé d'imaginer un chiffre (elle a pris le 3), et de choisir un mot. Elle a choisi le mot "mot". (Merci pour la confusion --') Alors je lui ai dit que le chiffre choisi allait être inversé avec le mot qu'elle a choisi. Mais j'ai fait comprendre implicitement qu'il n'y avait pas seulement le chiffre de remplacé mais aussi le mot. Et je l'ai focalisée sur le chiffre 3. Résultat, je lui demande de compter. Et elle compte : "1...2...3....4.... 5... Ah bah ça a pas marché, j'avais choisi le 3. - Et ok, maintenant tu peux me dire le mot que tu as choisi ? - 3" Après un réveil, je lui ai demandé quel était le mot choisi. C'était le mot. Conclusion : Cela venait de la façon ou j'ai cadré les choses. La fille était réceptive : Et comme tout le monde, elle l'est. Alors pour faire le lien avec ton histoire, tu n'as pas à te dire que tu n'es pas réceptif. Prends juste le temps de te demander ce qui pourrait faire que ton pied, par exemple, puisse rester collé au sol... Et comment tu aimerais le faire ! Ensuite, tu demandes si il y a des "exercices quotidiens". Alors, tu peux te dire qu'en fait, si tu habitues ton corps à une séance d'auto-hypnose, tous les soirs, cela deviendra facile de rentrer en transe. Mais cela reste difficile dans le sens où tu te dois de ne pas poser de questions comme "Est ce que ça va fonctionner ?". Ne te demande pas si ça va marcher, fais le un point c'est tout. En résumé, tu es réceptif, mais il te faut le temps de trouver les bonnes métaphores et suggestions, le bon cadre, le bon moment... Et ça se travaille ! Sur ce, gros bisous PS : J'ai mis pas mal de temps à faire ce message, j'ai du faire des trucs entre temps, excusez la structure un peu ébranlée...
  12. Hé t'as oublié la carte bleue >< ! -Je blague, bien entendu- Si tu fais trop attendre aussi ... Le problème, c'est qu'il faut paraître crédible , sûr de soi : Alors bien sûr, ça se travaille, mais bon Fake it until you make it : Tu dois paraître sûr de toi : Tu es un grand hypnotiseur reconnu, et tu le fais comprendre d'un seul regard. Ton prétalk est construit et adapté. Tu parles avec une gestuelle précise et fine, et tu n'hésites pas. Ainsi, tout ce que tu dois faire, tu dois le faire avec sûreté et ça tout le temps ! Surtout, si tu montres un signe de faiblesse, que tu te rates, alors rebondis immédiatement et fais attention à ton expression faciale. Une partie de ce qu'on appelle la "réceptivité" varie en fonction de l'image qu'a ton volontaire de son hypnotiseur.
×
×
  • Créer...