Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Sweely-Boo

Membres
  • Compteur de messages

    1080
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    71

Tout ce qui a été posté par Sweely-Boo

  1. Tu as raison d'avoir fait une capture d'écran au cas où le GIGN intervienne sur ce cas à très haute importance
  2. Quand je le vois dans des cabinets publics il me semble trop être dans un personnage d'hypnotiseur ténébreux-mais-sympa-quand-même, dans sa façon de parler, ses intonations, il me semble avoir des tics ou en sur-jouer. On plaisante toujours avec Barnabulle de ses phrases kitchs à la "je ne sais pas si vous avez remarqué comme l'hypnose fonctionne mieux quand /truc qui se passe dans la salle/" ou "est-ce qu'il y a déjà des gens en état d'hypnose ici ?", etc qui sont franchement bateaux et donnent un côté "cheap" au style indirect proclamé. Bref à n'en pas douter un hypnotiseur très doué mais qui à mon sens manque d'un certain naturel et qui semble toujours se cacher derrière un personnage trop charismatique et charmeur pour paraître sincère et vrai.
  3. mmh, c'est vrai que c'est rassurant Attention tout de même à ce que tu dis. Tout le monde n'a pas forcément envie (surtout en début de séance après avoir été bombardé) d'avoir son "âme" (mot chargé de sens pour certains) détachée de son corps. Bref c'est normal en tant que débutant mais il y a tout de même une certaine précaution à prendre avec les mots que tu utilises, et même au-delà des mots avec ce que tu veux faire vivre aux gens. Souviens toi que quand ton volontaire est innocent et non initié à l'expérience de l'hypnose il ne prend pas aussi bien les coups qu'un hypnotiseur entraîne qui peut remoduler ce que tu lui dis par exemple. Je te propose de garder des suggestions simples et sécurisées avec tes volontaires de rue et de te permettre des suggestions plus limites uniquement sur des personnes expérimentées. On oublie vite ce qu'on dit lorsque l'on hypnotise et qu'on se laisse parler sans prendre de recul, c'est normal mais il faut agir dessus, bon courage ! @El phacochère
  4. J'ai trouvé que c'était très bien. Juste un petit truc qui me chiffonne avec l'angle de la caméra, peut-être parce-que tu n'es pas centré face à la caméra ou un peu dans l'ombre, j'ai l'impression qu'il y a quelque chose à améliorer sur le placement et l'angle mais c'est un détail le contenu est très bien l'ami Gregory
  5. Bienvenue, puisque tu habites à Toulouse, si tu es libre le samedi après-midi tu peux te rendre au Capitole où il y a toujours des hypnos, pour voir si ça te convient vraiment. J'y serai samedi. Bon apprentissage
  6. Donc pour ton site il faut qu'on t'explique une phrase pour laquelle tu n'as pas envie de faire de recherche ou de réflexion toi-même pour ensuite recopier notre explication sur ta page et pouvoir prétendre que tu comprends ce que tu dis ? intéressant
  7. C'est ni du énième degré ni du seconde degré par contre
  8. "Attention ! annoncé comme cela, on pourrait s'attendre à un biais de confirmation. En effet, tu as déjà ton avis avant l’expérience et le but est simplement de prendre des mesures (l'hypothèse devrait se faire en fonction des résultats, pas avant) Cela pourrait involontairement jouer un rôle en dépit des faits. Le fait de partir sur "est" ou "n'est pas" peut indirectement enlever un troisième choix : on ne peut pas conclure. et de forcer l'un ou l'autre." (post de neuneu) Là je ne suis pas d'accord c'est très commun les hypothèses orientées, le but de la méthodologie c'est justement de s'assurer qu'elle soit plus forte que les inévitables parasites et biais, le choix d'orienter ou non l'hypothèse me semble très anecdotique puisque l'hypothèse écrite sert surtout à éclaircir la problématique pour le lecteur selon moi. Et si les résultats vont à l'encontre de l'orientation de l'hypothèse et bien les chercheurs peuvent tout simplement le dire, ça ne les empêche pas du tout d'admettre que l'hypothèse est erronée. J'ai relu l'expérience rapidement et je ne vois pas en quoi "croyance à l'hypnose" ne serait pas la variable indépendante puisqu'il ne fait changer que ça et rien d'autre
  9. Je te propose de commencer la réflexion puisque tu as de l'expérience
  10. Tu prends trop le problème comme si c'était un problème mathématique alors qu'en réalité c'est plus une question de relation et de finesse de perception et d'empathie de la part de l'hypnotiseur
  11. continue d'essayer, il y a pas grand chose à dire de plus, si tu ne dis pas comment que tu t'y prends on ne peut pas te conseiller
  12. Non pas du tout c'était une réponse honnête, tant mieux si tu as des bons résultats sans blessure, le smiley fait passif-agressif mais c'est pas l'intention que j'y ai mis c'est juste la magie d'internet xD
  13. D'accord tant mieux pour toi =)
  14. Bien joué pour ton dossier =) Je suis en psycho aussi Je dirais juste que pour tes limites, dire que l'effectif est faible c'est trop évident car ça fait partie de tes consignes de départ (tout le monde pourrait dire ça dans ses limites), c'est plus pertinent de trouver les limites à l'intérieur de l'expérience si tu vois ce que je veux dire. Sinon c'est vrai que l'hypnose est un bon sujet vu qu'il y a peu de littérature dessus comparé à des sujets plus classiques donc tu t'y perds moins, et puis le prof connait sans doute pas non-plus donc c'est tout gagné. Tu es en quelle année par curiosité ?
  15. Je jongle aussi Meemi mais je fais des balles et parfois anneaux (genre 2 fois par an) ^^ Pour MrPsyko je recommande cette vidéo sur les programmes de Freeletics Si tu veux faire un programme de bodyweight sans équipement il y a plus safe et plus efficace que freeletics, je connais plutôt bien les différents programmes de bodyweight fitness si ça t'intéresse
  16. Tu parles de quelque chose qui n'est pas arrivé ("et j'ai peur que" ça donne l'impression que tu n'as pas repris) et tu nous demandes pourquoi c'est arrivé ? Et puis oui de toute évidence si tu arrêtes une activité quelques mois, tu reprendras avec moins de confiance et peut-être de compétence. Et puis je ne suis pas sûr que qui que ce soit puisse proclamer qu'il "hypnotisait très bien", ce n'est pas très humble si je peux me permettre, surtout si tu justifies par des "effets très impressionnants"
  17. Ca n'est pas nécessaire de penser à la deuxième personne pour faire de l'hypnose/dissocier, si tu te sens plus à l'aise en parlant à la première personne, alors continue comme ça. En te parlant en "je", tu t'associes plus aux ressentis (=ratification), tu es plus investi dans ce que tu fais et ce que tu te dis, c'est également plus confortable car plus habituel, ce qui favorise d'autant plus la transe et le calme, etc Ca n'est également pas la peine de toujours chercher à penser en terme de conscient/inconscient. Le terme "inconscient" on l'utilise sans trop savoir ce que c'est ou ce que ça fait et c'est un terme fourre-tout lorsqu'on ne sait pas exactement ce qu'on veut dire. Ton inconscient, quoi que ce soit, fonctionne toujours même si tu ne dis pas "tu", ou que tu restes associé, tout n'est pas si binaire qu'on le fait paraître. Ton "inconscient" n'attend pas la permission pour commencer à travailler, si tu fais une auto-hypnose en pensant "je me sens mieux", "je vais réfléchir à ceci ou cela", il n'attend pas sur le palier sagement. Bien sûr je ne dis pas que les méthodes pour le rendre plus présent n'ont pas de sens, mais je dis qu'on y pense trop binairement et qu'il faut faire attention à ce terme poubelle dans lequel on met tout ce qu'on ne comprend pas quand on parle d'hypnose. Si on réfléchit à l'hypnose en utilisant moins ce terme piège car facile, passe-partout, et indéfini, on peut trouver beaucoup de réflexions qui étaient jusque là cachées derrière cette barrière que représente le terme "inconscient" et les autres termes qui y sont liés
  18. Je te conseille carrément de ne pas faire la butterfly induction qui est la moins intéressante des inductions et même des ruptures. Pour un débutant je pense que les inductions lentes sont meilleures car plus confortables et rassurantes (c'est pas "je fais la rupture et ça marche ou pas"). Par exemple le bras qui descend et qui fait avancer la transe, en prenant ton temps. J'ai également toujours beaucoup l'induction "de Kappa" que j'avais trouvé sur la chaîne de Pank, qui peut être faite plus lentement qu'il ne le démontre, et qui est très confortable à réaliser et à la fois intéressante pour progresser, je la conseille aux débutants. Butterfly c'est une induction cliché, peu agréable en temps que volontaire, sans progression possible, tu n'apprends pas en la faisant, c'est trop mécanique et binaire ça marche/ça marche pas. Je ne la conseille pas, à personne. Les débutants progressent avec des inductions lentes car ils apprennent à calibrer au fur et à mesure de l'inductions lentes, comment parler, trouver les mots lorsque ça prend du temps, etc, ce qui est par définition impossible pour une rupture. L'induction par rupture est une fausse bonne idée pour débuter !
  19. Je pense que la "zone de confort", c'était la tienne ^^ Vouloir faire rentrer en transe une personne en la sortant de sa zone de confort c'est quand même un comble xD
  20. "Ca va jouer" sur quoi ? je ne suis pas sûr de comprendre ta question Mais tu peux tout refaire quoi qu'il arrive
  21. ""Mundi placet et spiritus minima", ça n'a aucun sens mais on pourrait très bien imaginer une traduction du type : "Le roseau plie, mais ne cède... qu'en cas de pépin" ce qui ne veut rien dire non plus." j'ai totalement rigolé devant mon ordi merci d'avoir illuminé ma soirée ainsi et longue vie à la série
  22. Merci beaucoup pour tes explications ! Ce que tu veux dire c'est que au moment de construire le questionnaire sur Google Form tu as sélectionné le format des questions en QCM, et que ça permet d'avoir le codage directement "implanté" car le format QCM fonctionne avec des chiffres ? Ma fac (Toulouse) utilise SPSS aussi mais on n'a pas encore eu l'occasion de l'utiliser, on voit juste les sorties pour faire des exercices etc Je trouve ta recherche très intéressante aussi, pour mémoire ou doctorat (je suis pas très attiré par le doctorat, ou par la recherche, d'ailleurs est-ce que je peux te demander si tu le fais pour faire de la recherche ou pour compléter ta formation pour devenir psy clinique praticien ?) j'ai réfléchi à un sujet proche. J'aimerais faire une étude sur la représentation des parents sur la psychologie/psychopathologie pour étudier pourquoi certains parents, par principe, n'envisagent d'encourager leur enfant/ado à voir un psy alors qu'il est clairement très anxieux, ou un autre trouble, et qu'il pourrait en bénéficier
  23. J'ai rempli ton questionnaire, je l'ai trouvé bien ! Je suis en L2 et j'ai rendu le mien il y a quelques jours, mais je n'aime pas trop cette technique, surtout les entretiens pré-enquête, et puis pour les analyse statistiques j'ai du tout faire à la main car je savais pas utiliser le logiciel de google form pour qu'il le fasse à ma place. Est-ce que à ton niveau tu as les outils pour faire en sorte que le logiciel fasse les calculs pour toi ou tu devras faire les analyses à la main ? Car par exemple mon sujet était sur la motivation des étudiants par rapport à la qualité de leur sommeil donc j'avais deux échelles principales, et j'aurais voulu dire au logiciel "cette question, celle-ci, et celle-là, sont codées comme ça, et je veux que tu les additionnes et que tu me dises combien obtient chaque participant à ces échelles" etc, mais je ne sais pas le faire donc j'ai fait à la main et ça a pris des plombes alors que je me suis limité à 20 participants par calcul. En tout cas ton questionnaire semble solide ! J'ai juste trouvé que le fait qu'il y ait pour chaque question une possibilité de réponse neutre rendait assez tentant le fait de répondre neutre aux questions dont je savais pas la réponse (par exemple sur l'origine de la maladie que j'ai sélectionné). J'espère que tu auras des résultats intéressants en tout cas et bon courage pour ta recherche
×
×
  • Créer...