Hugin

Membres
  • Compteur de messages

    582
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    54
  • Sujet de présentation

    Voir son sujet de présentation

Hugin last won the day on 22 juin 2018

Hugin had the most liked content!

4 abonnés

À propos de Hugin

  • Rang
    Maître en formation.
  • Date de naissance 09/02/1977

Informations

  • Sexe
    Homme
  • Localisation
    Montréal
  • Intérêts
    L'écriture dramatique, le théâtre, l'improvisation, l'astronomie, la cuisine...

Visiteurs récents du profil

1 468 visualisations du profil
  1. C'est toujours amusant de parler de saut quantique. Je vais aller dans le sens de Très Curieux. Le marché est assez saturé par les hypnothérapeutes en ce moment. Si tu veux vraiment en faire une activité à temps plein, il va te falloir beaucoup de persévérance, une bonne analyse de marché (trouver un endroit avec une clientèle potentielle et pas trop de concurrence), et éventuellement te spécialiser dans un secteur particulier pour te distinguer des autres. Ça peut être l'hypnose pour les enfants, la préparation sportive... Et là encore, il te faudra du temps pour pouvoir en vivre. Et, toujours en accord avec Très Curieux, il ne faut jamais se brader. Ça ne donne pas une bonne image de ton service et ce n'est pas une stratégie viable à moyen terme. Une formation solide et reconnue en quelques mois, ça me paraît difficile. Pour ce qui est du reconnue par le grand public, et donc en partie ta clientèle potentielle, ça n'a pas beaucoup de sens. La plupart des gens ne savent pas quelle école vaut quoi. Par contre reconnue au sein du milieu des hypnothérapeutes, c'est plus important parce que ça te permet de faire partie d'un réseau avec des références. L'année dernière, une amie avait besoin d'un hypno en Charentes et je n'en connaissais pas. J'ai demandé à une copine formée à l'Arche qui m'a recommandé quelqu'un de son réseau. Si en plus tu as une spécialité identifiée, le réseau est encore plus pertinent. Par contre pour que ton réseau te prenne au sérieux, il te faut une formation qui tiennent la route. L'autre point important qu'apporte les écoles, c'est la pratique. Tu auras beau potasser les livres que tu veux, si tu n'es pas confronté à la réalité de la pratique, tu ne te seras pas préparé suffisamment.
  2. Réponse courte : non, ça ne marche pas. Réponse un peu plus longue : plusieurs études montrent que les sons binauraux sont traités différemment par le cerveau, mais on n'a aucune preuve que ça provoque quelque chose de spécifique et pour ce qui est d'une éventuel synchronisation : "Analysis of changes in broad-band and narrow-band amplitudes, and frequency showed no effect of binaural beat frequency eliciting a frequency following effect in the EEG." (Vernon et al., 2011). Il est donc probable que si il y a un effet, ce n'est pas celui attesté par les vendeurs de ce genre de machine. --- J'ai un ami qui est chercheur en neurosciences. Il participe notamment à la conception d'implants cérébraux (pour traiter Parkinson, ce genre de choses). Et quand il utilise des mesures de l'activité cérébrale, il confie la lecture et l'interprétation de ces données à un spécialiste car il ne s'estime pas compétent pour le faire. Alors soyons prudent sur nos propres interprétations d'enregistrement EEG.
  3. Et si en fait, les gens entraient en transe sans que tu ne le veuilles (donc une action de leur part, plutôt qu'une action de ta part)? Visiblement, ils savent que tu fais de l'hypnose et pourraient entrer en transe en "croyant" que tu cherches à les hypnotiser.
  4. C'est effectivement un problème auquel j'ai eu aussi à faire face. Avec mon groupe on a trouvé trois solutions : - faire participer le public - les pièges - les prouesses Le premier c'est assez facile. Il y a une partie du spectacle (la deuxième) où j'hypnotise des gens pour les faire interagir avec les comédiens. Le deuxième c'est plus une attitude. Si les improvisateurs sont toujours gentils entre-eux et cherchent à justifier toutes les contraintes hypnotiques, effectivement de l'extérieur ça ne fait pas grande différence. Mais si les improvisateurs jouent avec les contraintes des autres ça devient vite drôle. Exemple : un de mes comédien avait reçu comme suggestion qu'il voyait le public nu, les autres joueurs faisaient alors tout pour qu'il regarde vers le public pendant l'improvisation. Les prouesses, c'est de faire faire aux improvisateurs quelque chose qui paraît impossible, ou très difficile. J'ai réussi comme ça à faire rejouer une scène de trois minutes, quasiment mots pour mots. Est-ce que ça aurait été possible sans hypnose? Peut-être, mais le public est convaincu que non.
  5. Copieur. (Je plaisante, je sais qu'on a eu l'idée à peu près en même temps.) On devrait faire la troisième édition de notre spectacle montréalais en juillet.
  6. Techniquement le "magnétisme animal" a été popularisé avant l'hypnose, puisque cette dernière vient du magnétisme dépouillé de son idée de fluide. Pour répondre directement à la question, il a fallu un peu moins d'un siècle entre la mise au ban de Mesmer (par le commission d'enquête de l'Académie des sciences) et l'étude scientifique de l'hypnose à la salpêtrière... Par contre en 250 ans aucun protocole scientifique rigoureux n'a pu mettre en évidence l'existence d'un "fluide" quelconque, correspondant aux prétentions du magnétisme animal, ni même un effet quelconque de cette pratique. Donc ce n'est pas une histoire de "temps" de légitimation.
  7. Hugin

    Hypnotiser des ados/enfants

    J'ai fait une séance sur ma nièce de 13 ans (sous les yeux sceptiques puis étonnés de ma sœur), et ça s'est très bien passé. Catalepsie, remplacer le chiffre 7 par banane et on a même fini avec un peu d'écriture automatique. Tant que ça reste dans le léger et le ludique, tout va bien.
  8. Hugin

    Devenir Hypnothérapeute

    Moi j'éviterai l'IFTA, simplement parce qu'ils proposent des régressions en vie antérieure (hypnose spirituelle comme ils disent). L'ECH a l'avantage d'avoir un module de psychopathologie, ce qui est plutôt une bonne idée... Ceci dit je n'ai aucune idée de la compétence des différents formateurs. Et, on ne le répétera jamais assez, l'un des intérêts d'une école c'est de pouvoir pratiquer. Alors avant de dépenser beaucoup d'argent, assures-toi que l'école offre des pratiques encadrées.
  9. Hugin

    Quelle formation ?

    Pour résumer ma position pour ceux qui ne la connaîtrait pas : PNL --> Pseudoscience. Donc, je ne ferais pas la promotion active de toute formation se basant principalement là-dessus. Au-delà, je maintiens ce que je dis sur la formation en hypnose au Canada, au moins pour ce qui est du francophone. Je m'appuie sur les hypnothérapeutes avec qui j'ai pu discuté ici (je rappelle que je vis au Canada) et sur les conversations que j'ai pu lire sur les groupes facebook auquel j'appartiens. On peut aussi solliciter l'avis de @DianeV sur la question. Elle administre le groupe Hypnose Québec depuis assez longtemps. Pour la formation anglophone, je vois qu'on parle de Mike Mendel, alors j'aimerai rappeler quelques détails sur le curiculum de cet individu: http://fakedoctorate.blogspot.ca/2012/08/dr-mike-mandel-hypnofake-of-toronto-ca.html. Mais c'est peut-être un très bon formateur, au-delà de sa malhonnêteté marketing. Mais comme il se base sur la PNL, tout ce que j'ai écouté de ses podcasts me fait lever les yeux au ciel.
  10. Si tu veux payer moins cher, il ne faut pas forcément chercher au plus proche de la formation. Regarde dans un rayon de 30mn en transport en commun, tu auras plus de choix.
  11. Hugin

    Quelle formation ?

    Pour ce qui est de la reconnaissance des diplômes, tu peux oublier ça tout de suite hélas. Ce qui serait le plus proche d'une reconnaissance serait un des DU en hypnose, mais même ces diplômes là n'ont pas de valeur en dehors de l'université qui les délivre. Pour ta formation, il faut donc plutôt t'en remettre aux réputation des écoles, qui sont variables selon les milieux et les périodes. Sur ce forum tu trouveras plusieurs personnes formées à l'Arche et qui semblent très satisfaites. Mais ailleurs (notamment dans certains milieux médicaux) tu pourrais en entendre du mal. Ça dépendra donc beaucoup de tes objectifs, de l'environnement dans lequel tu évolues, et ton feeling. Enfin, pour vivre au Québec, il n'y a aucune école d'hypnose qui vaille le déménagement (où le coûteux séjour temporaire). Certains t'aiguilleront peut-être vers Mike Mendel, mais outre que la formation soit uniquement en anglais, je ne suis pas certain qu'elle vaille son prix.
  12. Pas de passage en France prévu pour moi à cette date, désolé. Ça aurait été avec plaisir. @alban, ne soit pas timide. Je suis sûr que tu serais un très bon porte-parole.
  13. Hugin

    en priorité, vous liriez quoi?

    La vraie question c'est : tu en es où de ta découverte de l'hypnose thérapeutique? (Pour pouvoir te conseiller adéquatement.)
  14. On reprend notre formule de café/hypnose/discussion à l'Anticafé de la place des arts, le vendredi 15 décembre à partir de 18h. Que vous soyez touriste français en visite ou montréalais curieux, vous êtes les bienvenues pour "jaser" avec nous. L'événement Facebook: https://www.facebook.com/events/309143889599963/
  15. Hugin

    Hypnose à l'école

    Allez, je viens péter l'ambiance... Je suis assez mal à l'aise de voir mentionner dans le même message "expérience" et "public scolaire". Non, parce que les effets à court termes, à la rigueur, je veux bien croire que tu as une idée des effets, mais à long terme, que sais-tu de l'impact que ça pourrait avoir sur des enfants, leur estime d'eux-mêmes, leur confiance dans le système scolaire ou dans les adultes, par exemple. Pour faire ce genre d'expérimentation, il est préférable d'être solidement encadré et si je ne doute pas de ta bonne volonté, il me semble que ta formation et ton expérience sont limités pour concevoir ce genre de chose.