Pitseleh

Membres

Tout ce qui a été posté par Pitseleh

  1. Bonjour à tous, C'est un sujet qui est malheureusement souvent survolé, car à moins de rechercher précisément ce que dit la loi à ce sujet, ce qu'en fait la jurisprudence et ce qu'il se passe en réalité pour la majorité des hypnothérapeutes/hypnopraticiens/Accompagnants en hypnose, c'est souvent l'opinion de chacun qui se pose comme une affirmation. J'ouvre ce post pour essayer d'avoir une discussion argumentée sur la question, en espérant obtenir des réponses d'hypnopraticiens, mais aussi de personnes assez installées dans le milieu, plus à même de savoir ce qu'il se trame dans les instances. Je pense que les directeurs des grandes structures formatrices françaises (je pense à l'ARCHE, l'IFHE, Psynapse, Xtrëma...) hors cadre médical ont probablement quelques connaissances à ce sujet. Pour recadrer, voici concrètement la jurisprudence autour de l'hypnose, dans une réponse du Ministère des solidarités et de la santé en date du 14 février 2019 à une question publiée dans le JO Sénat : "Dans ce prolongement, la jurisprudence de la Cour de Cassation dans un arrêt du 9 mars 2010 précise que l'exercice notamment de l'hypnose dans un cadre autre que médical s'apparente à l'exercice illégal de la médecine (n° 09-81.778 de la chambre criminelle du 9 mars 2010)." Stricto sensu, cela signifie que les milliers d'hypnothérapeutes non médecins sont dans le cadre de l'exercice illégal de la médecine, et ce même en employant des termes tels que "accompagnement par l'hypnose" ou "accompagnement au mieux-être". Je sais qu'il est de coutume chez les hypnos d'adhérer à une charte éthique et d'indiquer très précisément sur leurs sites qu'il ne s'agit pas d'un acte médical, mais si l'on s'en réfère très précisément à la jurisprudence, le seul USAGE de l'hypnose est illégal. Voilà, le pavé est lancé, ce qui soulève quelques questions : - Quid de l'avenir des hypnothérapeutes déjà installés, non professions médicales ? Pensez-vous que le législateur tendra à légiférer tel qu'il l'a fait pour la psychothérapie ? - Est-il encore raisonnable de se former pour une reconversion professionnelle en accompagnement par l'hypnose, sachant qu'en comparaison, le terme de Coaching appartient désormais au RNCP ? - Qu'en est-il des stagiaires d'écoles type ARCHE, IFHE, etc. ? Certes certifiés (sans valeur légale), obtiendraient-ils par rétroactivité le titre d'hypnopraticien si cette profession venait à être reconnue... ? J'espère vous lire
  2. Ce qui m'inquiète justement, c'est que ça tient plutôt bien la route, au contraire. L'argument des médecins est entendable, même s'il grossit et déforme la réalité de la profession d'hypnothérapeute. Ma vision est toutefois que la profession suivra le même chemin que la psychothérapie : iinterdiction de se déclarer psychothérapeute sans bac+5 en psycho etc., mais possibilité pour les hypnos en place depuis plusieurs années de faire valider leurs compétences devant un comité, et obligation pour les autres de changer de dénomination... Du moins, ce serait un moindre mal. Je n'imagine pas l'Etat mettre 6000 hypnos en interdiction d'exercer. Si...?
  3. C'est effectivement ce que j'avais lu en faisant mes recherches. J'ai l'impression que le Ministère botte en touche dès que la question de la reconnaissance du métier est posée et s'appuie sur une jurisprudence de 2010... En gros, si demain, quelqu'un de mal intentionné souhaite te dénoncer une fois que tu te seras installé après ta formation HUNKAAR, la jurisprudence lui donnera raison Je pense que la subtilité consiste à se mettre sous bons rapports avec les médecins exerçant près de ton lieu d'activité. Sans que cela ne représente une protection juridique, cela permet au moins de te couvrir grâce au soutien de professions médicales appartenant à l'Ordre. Je commence ma formation à l'ARCHE en septembre, quand commences-tu à HUNKAAR ?
  4. Pitseleh

    Séance rattrapée (de justesse)

    Je pense qu'il met des crochets parce qu'il cite mot pour mot ce qu'il a dit, mais comme il nous le présente, il est en style indirect, donc pour garder une cohérence dans la syntaxe il est contraint d'utiliser la troisième personne du singulier, alors que la vraie citation est à la deuxième personne du singulier
  5. Pitseleh

    Devenir Hypnothérapeute

    Oui Nhova, c'est sûr que chacun peut se justifier de façon tout à fait valable, mais ça c'est déjà dans la mesure où un client vient à toi et te pose la question. Alors certes, on n'attend pas ses clients, on va les chercher, mais j'ai quelques craintes vis à vis du cadre légal de la profession en France dans les années à venir. Surtout si l'on continue à voir des guignols passer à la télé comme il y a quelques jours pour faire de l'hypnose (certes de spectacle) avec une éthique douteuse...
  6. Pitseleh

    Une séance au boulot

    Quand tu dis prendre le taxi, tu veux dire que ton collègue était assis sur un fauteuil dans ton bureau en s'imaginant boire un coup dans un taxi c'est ça ? J'veux une séance de toi moi aussi, mes journées de boulot seront beaucoup plus sympathiques comme ça !
  7. Ah ben j'y bosse aux 3 Moulins ! J'y suis actuellement d'ailleurs.
  8. Pitseleh

    Café hypnotique

    Ca me tente bien aussi !
  9. Pitseleh

    Devenir Hypnothérapeute

    Salut à tous, Je me pose quand même une petite question par rapport à tout ça et ce que j'ai pu lire un peu partout sur le net. Effectivement l'ARCHE et l'IFHE ont une bonne renommée en termes de qualité de formation. Aussi, en France, l'hypnothérapeute n'a pas besoin d'être un professionnel de la santé. Ceci dit, comment gérer justement cette situation un petit peu délicate de l'appropriation par nombreux professionnels de la santé de l'hypnose ? Je m'explique : tu sors d'une formation complète IFHE, mais auparavant, tu étais ingénieur en informatique (ou autre), avec aucun bagage sur les métiers de la santé, tu t'installes en cabinet (tu as le droit de le faire de toute façon). Mais pour trouver tes clients, n'as-tu pas peur d'être un petit peu en difficulté aux vues de ce que l'on peut lire partout sur : "Votre hypnothérapeute doit avant tout être un professionnel de la santé, n'allez pas voir les charlatans se prétendant hypnothérapeutes grace à un certificat mais qui n'ont aucune formation d'Etat en psychanalyse ou psychiatrie". Au niveau national, t'as quand même une grosse politique de dire que l'hypnose doit être conçue comme un complément de formation aux professions médicales. Faut justifier ça à tes potentiels clients derrière... Quelle est votre position par rapport à ça ? De mon côté, je me dis que si je voulais me former à l'hypnose ericksonienne pour me mettre en cabinet, j'aurais un petit peu peur d'avoir du mal à trouver des clients vu la guerre qui est faite aux hypnos non professionnels du milieu médical.
  10. Bonjour à tous, J'ai réalisé mes 2 premières expériences d'hypnoses, avec ce que je peux considérer comme un échec de phénomènes hypnotiques, mais je n'arrive pas à saisir pourquoi. Je suis bien conscient que réaliser des expériences avec des connaissances est beaucoup plus difficile, parce qu'ils ne vous considèrent pas comme THE HYPNOTIST - comme l'écrit Jonathan Chase - , mais n'ayant pas encore eu l'occasion et le temps de faire une sortie de street hypnose, je me suis dit que pour me lancer, des connaissances feraient l'affaire. Conscient de l'importance du pre-talk, je pense qu'à ce niveau-là, tout s'était bien déroulé puisque j'avais pu enlever leurs petites craintes vis-à-vis de l'hypnose, en démystifiant le tout mais en conservant quand même cette part d'inconnue qui reste importante. J'ai aussi bien précisé au fur et à mesure ce que j'attendais d'eux pendant la séance, à savoir faire parler l'imagination, se détendre au mot "dors", leur ai même proposé pendant les petit jeux idéomoteurs ce qu'ils pouvaient eux-même s'imaginer pour que les mains se rapprochent, ou s'élèvent, en fonction. J'ai oublié de préciser, mais j'ai réalisé à deux reprises l'expérience sur une seule personne individuellement, donc je n'avais pas de groupe à gérer. En fait, aux deux reprises, les "tests" ont très bien fonctionné, doigts aimantés, livres et ballons, mains aimantés. Les volontaires réagissaient très bien aux jeux d'imagination mais aucune induction n'a pu fonctionner sur ma première volontaire. J'ai commencé avec une Elman pourtant, mais ma volontaire me répondait qu'elle sentait qu'elle pouvait ouvrir ses yeux, je lui ai bien calmement expliqué que le but recherché était qu'elle s'imagine qu'il n'était pas possible qu'elle les ouvre, et que par conséquent si elle déconnectait volontairement les muscles de ses paupières, il lui serait logiquement impossible de les ouvrir, qu'elle-même devait faire ce travail-là. Rien à faire, elles les ouvrait, et je sentais qu'elle était encore pleinement accrochée au réel, comme si les jeux d'imagination n'avait pas eu non plus l'effet escompté de pré-suggestion et de préparation à l'état hypnotique. A la deuxième reprise, avec une autre volontaire, induction en pressant fortement la main vers le bas, puis le mot "dors" après la rupture de pattern (induction en huit mots ?), et approfondissement avec l'escalier, je la sentais très détendue, à l'écoute, mais sans que je puisse savoir pourquoi elle a d'un coup ouvert les yeux en me disant "Ha mais en fait c'est comme du Yoga, je connais !". Pourtant, rien dans mes propos n'a pu la déconnecter puisque je suis resté dans un langage de détente, de décontraction, d'écoute et d'imaginaire. Je réapprofondis, puis réalise un ancrage du mot dors, le vérifie, ne fonctionne pas, recommence, suggère une catalepsie de la main ventouse, rien non plus. Je sais bien que le but recherché dans l'hypnose est le bien être du volontaire, et je pense que c'était le cas à mes deux essais, ce qui est bien, mais je ne vous cache que je me sens frustré de ne pas avoir réussi à leur faire vivre des expériences amusantes et surprenantes. Je lis beaucoup le forum, m'imprègne de plein de choses, regarde des vidéos, lis des livres, mais à ces deux reprises, ce n'est pas passé Un manque de charisme ? Ou plutôt un problème lié à ma proximité avec les volontaires ? J'ai un débit de parole relativement lent et ne bafouille pas. En fait, pour tout vous dire, je n'arrive pas à savoir pourquoi ça a bloqué, alors que je cherche justement à me remettre en question à ce sujet. Si mon message vous évoque quelque chose, n'hésitez pas à me donner vos avis, vos points où il faudrait plutôt que je travaille, même si je sais que c'est difficile avec seulement un feedback écrit. Je n'ai pas envie de désespérer, l'hypnose me plait et me passionne, mais je suis un peu déçu !
  11. Bienvenue ! Pour avoir commencé par tester "autour de moi" également, c'est pas vraiment le plus évident, je pense qu'il vaut mieux se lancer directement avec des inconnus (ne serait-ce que des amis d'amis qui ne te connaissent pas). C'est la première chose que j'ai apprise sur le forum, et j'aurais bien aimé l'apprendre avant ^^ Pourtant, j'ai lu l'e-book de JE, mais j'ai du sauter cette ligne s'il en parle
  12. Pitseleh

    Devenir Hypnothérapeute

    J'ai lu tout le fil posté par Kéwa, il fait peur le Paul Elie. Moi, sa formation, j'irai pas...
  13. Pour être tout à fait franc, je ne suis pas capable de te répondre sur une explication technique. J'apportais juste une autre vision sur la corrélation effet perçu - cause connue. Effectivement, on a affaire à des phénomènes que l'on reconnaît, sur ce forum, et en tant que passionnés, comme des phénomènes hypnotiques. Mais après, il est tout à fait possible de rentrer dans un débat sémantique, mais ça ne répondra pas forcément au post initial qui pose la question "hypnose ou pas" ^^
  14. Tout dépend de ton cadre de référence. Un même effet ne signifie pas forcément une même cause.
  15. Pitseleh

    Améliorer les comptes-rendus

    Pour être dans le cas du débutant dont tu parles et avoir posté un CR cet aprem', je comprends ton message mais je pense que ton idée soulève d'autres problèmes, à moins que l'on puisse se rappeler exactement, en détail, de ce que l'on a dit, mot pour mot, en précisant le rythme etc. Trop compliqué à appliquer dans un compte-rendu, où cela fera des pages et des pages pour chaque compte rendu. Parce qu'on peut pousser l'idée jusqu'au bout dans ce cas, et demander aussi précisément ce que l'on a dit dans le prétalk, puis détailler les jeux de réceptivité, puis l'induction, puis les suggestions, c'est interminable. En revanche, on pourrait peut-être proposer à l'avenir, de poster un enregistrement audio avec, ce qui rendrait la tâche plus aisée pour tout le monde ?
  16. Pitseleh

    Premiers essais ratés

    Le prochain coup, j'enregistre la séance pour pouvoir débriefer précisément
  17. Pitseleh

    Premiers essais ratés

    J'aime beaucoup ta réponse Magoo (et soit dit en passant je t'ai vu en vidéo et j'adore ton approche avec tes volontaires, voilà c'est dit). Je comprends ce que tu veux dire et "l'idée de faire comme si", que j'ai probablement omis de mentionner avec cette volontaire. Malgré tout, j'avais justement essayé cette optique avec la deuxième, mais dont la réponse était "oui mais si j'imagine, je sais au fond de moi que je peux les ouvrir, par exemple là (et elle ouvre les yeux) je peux les ouvrir". Comment faites-vous par exemple lorsque la personne vous informe pendant votre discours qu'elle ne sent pas qu'il se passe quelque chose de particulier ? Notamment qu'elle vous "coupe" la parole ? Je pense que ça vient beaucoup du fait de se connaître, mais j'aimerais savoir s'il y a un moyen d'être plus directif, sans être autoritaire, mais de laisser entendre qu'il faut quand même un minimum d'écoute et de suivi des suggestions pour arriver à des phénomènes intéressants.
  18. Je suis peut-être mal placé pour le moment pour donner mon avis sur des phénomènes que je n'ai pas réussi à suggérer moi-même, mais d'après ce que j'ai lu ici sur le forum, et ailleurs, ça me semble tout à fait possible si tu précises bien pendant ta suggestion que la personne aura complètement oublié ce qu'il s'est passé entre le pause et la lecture. Ca peut être plutôt sympa comme expérience d'ailleurs, si tu veux t'aventurer vers un petit jeu type mentaliste". Après, pense bien que ça peut faire un peu flipper la personne si elle a l'impression que tu lis ses pensées ! Pour elle, si tu peux deviner sa couleur, sa date de naissance, ou son sport, tu peux donc tout deviner ! ^^
  19. Bienvenue ! Je crois que J-E avait fait un compte rendu sur le blog au sujet du spectacle de Messmer. Pour y avoir assisté 2 fois à Bobino, j'ai trouvé le spectacle très bon, drôle et éthique. Le point un peu négatif selon moi est le manque de réveil personnalisé à la fin de son spectacle, et une personne qui est resté un peu dans le flou après (1 personne seulement sur les 2 soirs où j'ai assisté au spectacle). C'est trop, certes, mais dans l'ensemble, un bon spectacle selon mon avis de débutant en hypnose.