Kalagan

Membres

Kalagan last won the day on 19 avril 2017

Kalagan had the most liked content!

À propos de Kalagan

  • Rang
    Apprenti street-hypnotiseur
  • Date de naissance 29/03/1993

Informations

  • Sexe
    Homme

Visiteurs récents du profil

667 visualisations du profil
  1. Kalagan

    Corps flottant avant de dormir

    Au début, elle se dit juste qu'il y a quelque chose qui "cloche", que ce n'est pas la réalité. Comme ça la perturbe, elle rouvre les yeux et elle met du temps à comprendre que ce qui se passe ne se passe uniquement dans sa tête. Surtout que quand elle ouvre les yeux, elle voit aussi son corps flotter et redescendre pour que ses deux corps ne refassent qu'un. Au bout d'un moment, elle s'y habitue et s'endort
  2. Bonjour à tous J'ai une amie ,que j'hypnotise et qui est très réceptive, m'a raconté récemment qu'avant de s'endormir, ça lui arrive de voir son corps flotter au dessus d'elle. Elle est totalement consciente qu'on son "vrai" corps est dans son lit mais dès qu'elle ferme les yeux, elle voit son corps sortir de son corps. D'ailleurs, elle sent son corps très lourd, comme si elle s'enfonçait dans son lit. Ça faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivée mais elle sait que si ça lui arrive, c'est qu'elle a été (très) contrariée. Je ne sais plus ce que je lui ai dit exactement, mais je sais que j'ai d'abord précisé que ce n'était que des hypothèses et que je n'en savais rien. Je me souviens lui avoir dit que c'était peut-être son inconscient qui avait besoin de se "dissocier" pour la soulager de cette contrariété. Qu'en pensez vous ?
  3. Oui, il manque beaucoup d'explications. Je trouve que les explications de situations ou d'expériences démarrent bien, mais s'arrête très brusquement, sans aller très loin. Eh bien, je n'y suis pas encore au tome 4 ! Je n'ai jamais aussi lentement de ma vie. En même temps, je vais comprendre et enregistrer le maximum d'informations... Merci de confirmer ce que je pensais J'ai l'impression aussi que, dès que l'on parle (pour le moment) des volontaires d'Erickson, ils entrent tous en transe somnabulique. Est-ce vraiment la réalité ? Comme fait-il pour amener une personne si rapidement et "facilement" en transe si profonde (même pas besoin de rupture de pattern pour dissocier et tout... ^^) ? Est-ce que ses prouesses sont réellement dues a ses expériences de vie (maladies, observations...) ? En tout cas, à chaque page je suis comme un gosse (je suis pas vieux non plus )
  4. Bonjour à tous, Je me suis lancé dans la lecture du tome 1 (cf. titre) et dans un second "la sagesse de Milton Erickson" (j'ai des questions concernant celui là sur plusieurs points, mais j'y reviendrai un prochaine fois). Comme je viens de commencer la lecture du tome 1, je préfère poser des questions sur ce dernier. Alors, ça va être un post très long puisque je vais retaper du texte provenant du libre pour que vous m'aidiez au mieux à la compréhension du passage. Merci d'avance à tous ceux qui vont aller jusqu'au bout :D. "Mlle O. avait un tempérament colérique reconnu de longue date. Fille unique, chaque fois qu'elle était contrariée ou déçue par son père ou sa mère, elle tournait soudain les talons, montait précipitamment dans sa chambre, claquait la porte, se jetait sur son lit, et éclatait en sanglots rageurs. Elle consentit à suivre la suggestion suivante : descendez l'escalier qui est juste à côté de cette pièce, sortez du bâtiment par la porte latérale au pied de l'escalier, jetez un rapide coup d'oeil sur le campus, revenez dans le bâtiment, regardez rapidement autour de vous, ensuite montez à l'étage de plus en plus vite, entrez précipitamment ici en claquant la porte derrière vous et jetez-vous sur votre chaise à votre place. Visiblement gênée, elle accepta, et quelques minutes plus tard, le groupe put entendre Mademoiselle O. monter les escaliers en courant. Elle se rua dans la pièce , le visage écarlate, laque la porte derrière elle, se jeta sur sa chaise, posa la tête sur ses bras sur la table, et devant tout le monde (groupe + expérimentateurs = erickson) tous stupéfait et perplexe, elle éclata en sanglot. Après avoir sangloté quelques minutes elle se redressa et s'en prit furieusement à l'expérimentateur pour sa suggestion "scandaleuse" avant de diriger sa colère pour leur "conduite honteuse". Puis,a avec la même soudaineté, sa colère l'abandonna, et d'un ton déconcerté et surpris, elle demanda : "pourquoi me suis-je mise dans une telle colère?" Le groupe se discuta et posa des questions à Mademoiselle O. pou savoir à quel moment sa colère avait commencé. Elle ne put répondre qu'elle n'en avait aucune idée. Elle accepta de retenter l'expérience poussée par la curiosté, avec pour suggestion supplémentaire de "noter exactement où vous êtes quand la colère commence". Elle eut exactement le même comportement que précédemment avec une différence, quand elle recommença à s'en prendre à l'expérimentateur et au groupe, elle se rendit compte soudainement de la réalité de la situation, s'interrompit, et se mit à rire à travers ses larmes en disant : tiens j'ai refait la même chose. Elle expliqua alors : j'étais entrain de penser que la fois d'avant, je devais avoir remonté la moitié de l'escalier mais ensuite je me suis mis soudainement tellement en colère que j'ai été incapable de penser jusqu'à cet instant. Mais s'il vous plaît, ne me parlez pas parce que je suis encore en colère et je n'y peux rien." Son visage et sa voix confirmaient ses propos. Plus tard, l'expérimentateur lui demanda encore si elle voulait répéter l'expérience. Elle hésita un moment et finit par accepter. Alors qu'elle se dirigeait vers le porte de la salle, elle fit remarquez qu'il n'était pas nécessaire d'accomplir la procédure en totalité, mais qu'il suffisait qu'elle passe en revue mentalement tout ce qu'(elle avait à faire, étape par étape. Comme elle finissait de parler, elle sourit la porte pour quitter la pièce, mais elle la claqua aussitôt et se tourna vers l'expérimentateur en hurlant "Vous - vous - vous ! ". Elle fondit alors en larmes et s'effondra sur sa chaise sanglotant. Elle retrouva son calme et demanda à être dispensé de toute nouvelle participation à ce genre d'expérience." Voilà, c'est une partie d'une des expériences d'erickson avec cette personne, j'ai une autre partie du texte où cette même personne va en transe de manière incontrôlée (enfin c'est ce que je pense et comme c'est un peu ce qu'il m'est arrivé récemment, j'aimerai vraiment tout comprendre point par point) et je demanderai également votre avis sur ce passage. Concernant ce que je vous ai écris, je me pose plusieurs questions : Je ne sais pas si celle là est bien tournée... : Qu'est ce qui s'est passé pour que la personne se retrouve en colère en remontant uniquement des escaliers rapidement et en claquant une porte ? est-ce qu'il y a une sorte de routine créée et adoptée par le cerveau de telle manière qu'il suffise uniquement à remettre la personne dans le même état de colère que lorsqu'elle était plus jeune ? Ce que j'ai du mal à saisir, c'est que l'expérimentateur n'a apparement fait aucun "travail" au préable sur cette personne et elle semble faire une régression (je me trompe peut-être ? Ce que j'entend dans ce cas par régression c'est qu'elle retrouve un état de colère qu'elle a connu dans sa jeunesse), sans s'en rendre compte, sans de réelles suggestions et inductions... Dans la dernière étape , elle s'en prend tout de suite à l'expérimentateur (enfin même avant). Pourquoi ? Est-ce que dans les trois répétitions de l'exercice elle était en transe ? Est-ce possible que ce soit "son inconscient qui parle à sa place" (il me semble que cela est possible, dites moi si je me trompe et/ou éclairez moi )? Encore merci !
  5. Kalagan

    Un cas qui pourrait vous intéresser...

    J'ai édité mon message car j'avais répondu très tard, j'étais à un festival de musique, et j'avais un peu bu Concernant l'entraineur, j'ai réussi à ne pas le faire stresser. En fait, il m'a lui même dit que mon assurance lors du premier "malaise" de la fille a fait qu'il n'étais pas "trop" stressé. Mais au bout d'un moment, il n'arrivait plus à se contenir... Le plus compliqué à gérer était le regard des autres enfants sur l'hypnose, l'état de la fille, l'entraîneur... Concernant la la lecture de livre j'ai commencé l'intégrale des articles de Milton Erickson. Le premier tome "De la nature de l'hypnose et de la suggestion" et "la sagesse de Milton erickson" Encore merci !
  6. Kalagan

    Un cas qui pourrait vous intéresser...

    Je tiens à préciser que je n'ai pas dormi avec tout de même. Je l'ai couchée dans sa chambre et après je suis sorti. Un autre truc que tu n'as pas pris en compte c'est l'état dans lequel pouvait être l'entraîneur (je ne l'ai peut être pas précise...). Très inquiet, stressé et pressant. Tout de suite on aurait dû appeler les pompiers, l'amener aux urgences... C'est pas une excuse mais j'ai essayé de faire de mon mieux pour quelqu'un qui venait de commencer. En tout cas, tout ce que tu as pu écrire et m'expliquer et très enrichissant ! Je vais me pencher sur tout ce que tu me conseilles
  7. Kalagan

    Un cas qui pourrait vous intéresser...

    J'ai déjà fait du signaling et... aucune réponse de la part de l'inconscient. J'ai eu des nouvelles de la part de son entraineur il y a trois/quatre semaines environ. Très brièvement : ses parents et elle sont allés voir un psychothérapeute, un neurologue et un psy/hypnothérapeute. Tous ont dit que les parents auraient du porter plainte. Ensuite que l'hypnose ne devrait pas être fait sur des mineurs (soit), et que dépasser 15minutes d'hypnose est dangereux pour le cerveau. Après que l'entraineur m'ait annoncé tout ça, il ajoute que cette fille ne fait plus de "malaise" depuis 1 semaine (au moment de son appel). Qu'en pensez vous ? Maintenant j'ai vraiment peur de refaire de l'hypnose avec cette histoire, même avec des majeurs...
  8. Kalagan

    Un cas qui pourrait vous intéresser...

    Elle ne donne pas d'explications à son entraîneur... C'est comme lorsque je lui demandais pourquoi elle n´arrivait pas à ouvrir les yeux, ses réponses étaient "je suis fatiguée" ou "j'essaie je n'y arrive pas". Quand j'exige avis plus de détails elle me demandait de laisser tranquille ou elle ne répondait plus du tout. Ou elle répétait en boucle, j'essaie mais je n´y arrive pas. Je pense qu'elle est capable de réguler mais elle a peut être d'un besoin d'attention... Je me trompe peut-être. j'etais "inquiet" car le cas précédent m'a pas mal refroidit ! merci
  9. Kalagan

    Un cas qui pourrait vous intéresser...

    Je ne pense pas qu'il y ait un ancrage avec le minibus ou avec moi... Tout simplement parce que je ne la vois plus, qu'on est à 300km l'un de l'autre et qu'elle ne s'entraine plus pour le moment... Donc je ne pense pas qu'il y ait eu un quelconque ancrage. De plus, lors de mes suggestions de réveil, je précisais qu'il n'y a plus de lien entre le fait qu'elle s'endorme dans le minibus ou lorsqu'elle me voit. Pour tenter le réveil je lui précisais où on était, quelle heure... En plus, je lui posais les questions afin qu'elle se rende compte que c'était elle qui décidait de tout... Mais elle n'arrêtait pas de me répéter qu'elle voulait ouvrir les yeux mais qu'elle n'y arrivait pas... Oui, elle m'a vu... J'entrainais son groupe donc elle était 2/3m derrière moi, et tout allait très bien. Le soir, on a fait un jeu tous ensemble, elle était présente, moi également ... J'ai précisé que je n'avais pas de pouvoir, que c'était eux (les participants) qui décidaient d'accepter ou non les suggestions. Moi, je ne suis là que pour les aider et leur faire découvrir les capacités de leur inconscient... Elle retombait sans logique réelle... Enfin, uniquement dans les minibus lors des trajets que ce soit vers la piscine ou vers l'hôtel. Depuis qu'elle est rentrée chez elle, je n'ai pas le contexte dans lequel elle retombe. Dans le dernier message que j'ai eu par son entraineur elle est contente car elle ne s'est endormie que 5fois en cours aujourd'hui (je cite). J'ai tenté de lui redonner le pouvoir, en lui réexpliquant tout, que c'était elle qui décidait, que c'est elle qui contrôle... Dernièrement j'ai hypnotisé, une fille MAJEURE haha et sans induction (c'est une première). Je lui ai proposé une catalepsie des paupières en lui demande ce qu'elle voyait pour que ses yeux restent clos. Elle me dit, des pinces à linge vertes. Très bien, j'utilise son image et ça fonctionne à merveille. Cependant à chaque fois qu'elle fermait les yeux, elle n'arrivait plus à les rouvrir, elle voyait tout le temps les pinces à linge vertes... Comment procéder dans cette situation ? Je lui ai demandé de fermer les yeux, de visualiser les pinces et de sentir qu'elle retire les pinces à linge une par une, mais ça bloquait quand même ^^' Merci de vos réponses !
  10. Bonsoir à tous, J'ai hésité avant de poster ce compte rendu, mais je me suis dit que ça pouvait au moins vous servir d'information, voire d'agir de la bonne manière. Ce qui m'a fait hésité c'est la "peur" de certains reproches, mais il faut bien avancer ! Je fais essayer de faire plus rapide cette fois... Contexte : Un pote m'appelle car il a besoin de quelqu'un pour encadrer un stage sportif qui dure une semaine. J'accepte et on part donc on stage. Nous sommes 4 encadrants : L'entraineur du groupe des 14/17ans L'entraineur du groupe de 10/13ans Une mère d'enfants qui nagent mais qui fait partie du comité directeur du club Moi Je suis donc un total étranger pour les nageurs, l'entraineur, et la mère. Lundi : Dès le premier jour je parle d'hypnose avec l'entraineur et il finit par me demander de faire une soirée hypnose avec les gamins et même essayer avec lui. Je lui dit que je le fais uniquement sur des jeunes de +16ans et comme on est en stage, j'aimerai avoir l'autorisation des parents. Donc ça se fait à la va-vite et je me retrouve avec 7 personnes dont 6 mineures âgées de 14 à 17ans avec l'accord verbal des parents (par téléphone, mais pas directement avec nous, avec leurs enfants). Donc je fais un pretalk, je fais la catalepsie des paupières est ça marche pour tout le monde. Je fais deux trois autres trucs puis je les fait s'imaginer à la plage, il m'en reste plus que 6 (l'entraineur n'a pas suivi). Puis je décide de faire des hallucinations visuelles très rapidement, il me reste seulement 2 filles. On fait plein de situations diverses et variées (amnésie, hallucinations gustatives, jeux de rôles...). Il faut savoir que j'ai réinduit à chaque fois. L'une des deux filles a des réactions bizarres. je m'explique, dès que quelque chose la perturbe un peu, elle se met à sangloter alors je venais et je lui disais de bien regarder et que plus elle regardait ça devenait drôle. Un exemple, je lui ai demandé de voir un des entraineurs noir, elle s'est mise à sangloter parce qu'il était moche. Lors des hallucinations gustatives, à 90% des mauvais goûts... Autre exemple, j'ai beau précisé que lorsque je dis dors, elle reste debout, elle tombe lourdement quand même. Je me dis que c'est pas grave puisque j'ai déjà vu des gens réagir de cette manière. Je conclue le "spectacle" par un réveil, elles reviennent et sont super contentes de la séance et appellent dans la foulée leurs parents. Mardi : On part à l'entrainement le matin. À la fin de la séance, l'entraineur me demande si je peux faire croire aux filles que lorsqu'elles plongent dans l'eau, l'eau sera très froide, je lui dit oui et il part demander aux filles qui sont contentes de refaire de l'hypnose. Je refais catalepsie des paupières, induction, suggestion de l'eau froide. Évidemment ça fonctionne, comme elles ont froid, je suggère que la sensation de froid est terminé, que leur corps se réchauffe et retrouve leur température normale. On arrive à l'endroit où on mange, et des nageurs viennent me chercher pour me dire que X s'est "rendormie" dans le minibus. Je trouve ça étonnant, mais je me suis dit que c'était peut-être parce que je n'avais pas précisé que la séance était terminée. J'arrive, je lui dit que la séance est terminée, qu'on est à tel endroit, tel jour, telle heure et qu'à trois elle se réveille. A trois elle se redresse mais retombe tout de suite. Je tente plusieurs manières de réveil (marches, comptage plus long...) mais rien à faire. Évidemment pendant tout ce temps elle est consciente. Je décide d'aller la coucher et de rester auprès d'elle pour voir comment les choses évoluent. Arrive leur de l'entrainement, je la réveille comme si c'était quelqu'un qui avait fait une sieste, on part pour l'entrainement. Arrivé à l'entrainement elle s'est "rendormie". Je décide de contacter un ami hypnotiseur qui décide de faire plus de 150km pour venir m'aider. On l'attend pendant près de 3h et il décide de prendre en charge la gamine qui est restée consciente et n'a pas bougé pendant tout ce temps. Au final, il n'arrive pas à faire plus de chose que moi, elle veut juste se coucher et dormir. On arrive finalement à lui faire dire qu'elle se réveillera demain comme tout le monde. Elle refusait notre aide dans le sens où on lui demandait uniquement d'ouvrir les yeux 10 secondes et on la laisse tranquille. On lui demande pourquoi elle veut pas le faire, elle disait uniquement qu'elle voulait dormir et qu'on la laisse tranquille. Mercredi : Elle se lève, fait une PPG (Préparation Physique Générale), elle monte dans le mini-bus et part en transe. Je décide de rester avec elle où on dort et je tente de nouveau truc. Par exemple, je tente un coup de bluff en lui disant que je me barrais dans le mini-bus et que je l'attendais pour qu'on parte. Au bout de deux trois minutes je vais voir où elle en est. Elle n'était plus dans le couloir où je l'avais laissée. À ce moment, elle sort de sa chambre avec une démarche tout à fait normale (ça faisait une heure que j'essayais uniquement de la faire marcher...), et quand elle me voit, elle se laisse tomber. Je tente de lui faire boire de l'eau et du sucre en lui faisant croire que c'est un énergisant et que ça va la sortir de cet état. Elle refuse de boire ça parce qu'elle ne sait pas ce que c'est... Je fini par lui dire que c'est de l'eau et du sucre, elle veut toujours pas parce que c'est pas bon... Je décide d'aller la mettre dans son lit et je finis par lui dire qu'elle se réveillera quand elle l'aura décider. 4H se passe et je discute avec l'entraineur pour appeler les parents et aussi demander une aide médicale. À ce moment, elle arrive pour aller s'entrainer. On appelle personne. Elle a du mal à rester éveillée dans le mini-bus et pendant l'entrainement on constate la même chose. Elle a besoin qu'on la secoue. Le soir elle "tombe" à table. Jeudi : La journée commence pareil, PPG puis entrainement de natation. Elle retombe dans le minibus, on décide de l'amener aux urgences. Je ne peux au rester aux urgences mais la mère qui accompagne y restent. Elle nous tient au courant et nous dit que la fille s'est réveillée comme si de rien était. Elle sort des urgences 5h plus tard après des analyses sanguines complète, scanner et électrocardiogramme. L'hôpital lui demande de faire d'aller consulter un psychologue ,(+ dispense d'un mois de sport), ce qu'elle a fait il y a 2ans. J'apprend également que la semaine passée, elle n'a pas beaucoup mangé. Le reste de la journée se déroule normalement. Vendredi : Donc elle ne fait pas de sport de la journée et tout se déroule normalement. Samedi : C'est le retour. Elle "retombe" une fois dans le minibus sur le trajet, mais elle se réveille dès qu'on la "tape". À l'approche du parking elle part de la même manière deux fois d'affiliés. Depuis, j'ai des nouvelles par l'entraineur. Elle est retombée de la même manière plusieurs fois. Elle est allé voir un médecin qui lui a dit qu'elle n'a pas besoin d'aller voir un psy. Elle est dispensée de cours pendant 4/5jours. L'entraineur me dit qu'elle est en panique et qu'elle veut que ça s'arrête mais ne veut pas aller voir de psychiatre, elle veut pas finir chez les fous. Elle a peur qu'ils ne trouvent pas ce qu'elle a et que ça dure toute sa vie. Elle veut juste nager sans aller voir quelqu'un... Voilà où s'en est... Qu'en pensez-vous ? J'ai déjà discuté avec @neuneutrinos par MP et son avis m'a énormément rassuré et m'a été très utile. J'espère avoir été assez précis dans le récit et j'ai fait au plus court...
  11. Bonsoir ! Le titre est un peu bizarre mais je vous explique ce qui s'est passé avec le deuxième volontaire que j'ai hypnotisé. Ce n'est pas une personne que j'ai rencontré dans la rue (j'y suis toujours pas allé...), on parle et elle me dit qu'elle était allée au spectacle de Messmer il y a 2 ans. Bref, je me lance dans la séance, en essayant de mettre en place les conseils de Ronald, qui étaient le rire, et de prendre plus le temps (éviter d'enchaînement les phénomènes hypnotiques). la séance a duré longtemps, environ 2h, avec des pauses entre pour parler de ce qu'elle ressentait mais aussi de tout est de rien. Le truc qui l'a le plus bluffée, ce n'est même pas le pause/lecture, les hallucinations visuelles/kinesthésiques mais l'amnésie du chiffre 4 Arrive la fin de la séance et je fais un réveil où je dis qu'elle "pête le feu" et en se réveillant, elle était vraiment trèèèès en forme donc j'ai du faire d'autres suggestions pour qu'elle se retrouve dans une bonne zone d'énergie. Dans la discussion à la fin de la séance, elle me dit qu'elle a du mal à dormir le soir, je lui propose alors de lui faire un ancrage : de faire toucher son pouce et son index afin de retourner dans l'état qu'elle est lors d'une induction. On répète plusieurs fois, dès qu'elle fait le geste je l'accompagne etc... Je précise dans les suggestions que plus elle le fera, plus l'ancrage restera efficace... Avant de partir je lui demande de me dire si dans les nuits suivantes, l'ancrage fonctionne = dors mieux et plus vite. Le premier soir elle me dit que non mais qu'elle avait bien dormi, le second et troisième soir une très mauvaise nuit. Je lui propose donc de se revoir si elle en a envie afin de faire d'autres phénomènes hypnotiques et d'essayer de "régler" l'ancrage. On se retrouve et je début la séance par l'induction de la main aimantée vers le visage afin d'y aller doucement pour qu'elle se sente réellement détendue (elle était stressée des cours et énervée par d'autres) puis on fait des phénomènes qui lui permettent de rigoler (fou rire, le changement de rôle hypnotiseur/hypnotisé) puis je lui propose de faire du signaling. Je lui explique le principe, qu'on allait s'adresser à son inconscient et qu'il allait nous répondre par des oui / non / je ne sais pas. Je m'adresse donc à son inconscient en lui demandant de me donner un oui (le pouce gauche se lève), un non (le majeur droit se lève), je ne sais pas (annulaire gauche). Je lui pose des questions évidente pour voir si c'est bien calibré et c'était le cas. Je demande donc à son inconscient s'il est prêt à aider la personne pour mieux dormir. Il nous répond "je ne sais pas". Je lui demande donc s'il a besoin de l'aide de la personne, il me dit "oui". Donc je suggestionne à la personne de se détendre, de se laisser aller... Je demande à l'inconscient s'il est désormais prêt à l'aider, il me dit oui. Je décide de dire à l'inconscient de se mettre au travail et de faire les choses nécessaires afin d'aider la personne à mieux dormir et qu'une fois qu'il aura mieux tous les mécanismes en place, qu'il bouge l'annulaire droit. Au bout de 3minutes, ce dernier bouge. Pour finir, je demande à l'inconscient de faire une geste qu'elle devra refaire pour aller dans un état parfaitement détendu, prêt à dormir, un doigt bouge (je ne sais plus lequel) La séance se termine et je demande à la fille de me tenir au courant. L"après midi elle fait une sieste et le soir elle n'utilise pas l'ancrage. Puis arrive ce midi, elle me dit qu'elle a utilisé l'ancrage en cours et qu'elle a faillit s'endormir. Mais c'est pas le second ancrage qu'elle a essayé, mais le premier. Donc, elle a lutté pour pas s'endormir, mais plus tard, elle a décidé de l'utiliser en cours, et elle a dormi en plein cours Qu'en pensez-vous ? J'espère n'avoir pas été maladroit... Edit : L'ancrage a marché dans la journée, mais pas le soir...
  12. Kalagan

    Auto hypnose guidée

    Je me reconnais un peu dans ton ressenti de ta séance d'auto-hypnose. La seule différence c'est que je préfère me parler en me disant "tu" que d'écouter des MP3 parfois aux sons bizarres et aux discours/images que je n'adhère pas forcément Quand j'essaie de faire ma séance, c'est souvent le soir quand je suis couché, donc je pense réussir partir très rapidement en transe mais qu'ensuite, je m'endors pour de bon (Des fois, ça m'arrive de me réveiller 20minutes après mais je me souviens de rien...). Donc à quel moment tu pratiques ta séance ? Changer d'horaire pourrait peut-être t'aider...
  13. Kalagan

    Il était temps ! ...

    Bon, je suis vaincu
  14. Kalagan

    Il était temps ! ...

    Dans ton appartement il n'y a pas des dizaines de gens qui traînent autour pour voir comme ça se passe Ce qui me freine pour aller dans la rue c'est comment "prendre" la personne pour la séance, vous allez me dire qu'il faut lui demander et de jouer avec, ça me semble pas si évident ^^'
  15. Kalagan

    Il était temps ! ...

    Je pense avoir été beaucoup rassuré par le fait qu'elle a déjà été hypnotisée... Je ne sais pas comment je serai dans la rue mais il va bien falloir y aller ! je pense qu'il faut que je prenne bien plus de temps et essayer d'être plus délicat ^^