Aller au contenu
Forum Street Hypnose

QuantumJumper

Membres

Tout ce qui a été posté par QuantumJumper

  1. J'ai dès ma première séance, grâce au conseil que j'ai pus glaner, j'ai toujours pousser mes volontaires à imaginer eux-même leurs métaphores (bien que je cite plusieurs exemple et que les plus fainéants prennent dans le tas) et à étalonner leur efficacité ( ex : sur une échelle de 1 à 10, ça colle à combien) afin d'enchérir avec une nouvelle, plus efficace encore (ex : imagine quelque chose qui colle à 8 ou 9 maintenant). Est-ce que ça fait remonter vers un état moins profond de transe le fait de questionner le volontaire ou de le faire parler et/ou utiliser un travail de la conscience ? Avec les maniaques du contrôle au contraire j'utilise ça avec une petite combine que j'ai inventé (Reverse Minded) pour me faciliter la tâche mais de manière générale, j'ai l'impression de perdre les fruits de la mise en transe quand je les fait conscientiser. Aujourd'hui, j'ai utilisé une instauration de pattern (agiter la main du volontaire) quand je le poussais au travail conscient et je rompais celui-ci un peu avant de tester le phénomène (catalepsie en l’occurrence). Ça avait l'air de marcher plutôt bien Après à l'inverse le dialogue pendant la synesthésie semble renforcer la transe, donc je sais vraiment pas du coup. Peut-être que ça dépend des volontaires, mais les plus résistants que je rencontre au niveau cataleptique sont ceux qui ont un mouvement idéomoteur très efficace, il semble partir assez profond en transe et jouer le jeu mais ne pas prendre la catalepsie à cause du travail conscient (du coup il me pousse à aborder toute un tas de techniques, c'est génial mais je me dis que je pourrais peut-être la passer beaucoup plus vite). Je repense à ma découverte avec l'hypnose et la video de JE sur la cata des paupières, ça a marché du tonnerre sans que quelqu'un connaisse la métaphore et me pousse à la détailler (si la voix de JE mais de manière générale, sans pousser ma métaphore)
  2. Plutôt cool comme idée, merci du partage
  3. Oui et non, je l'ai lus avant de faire celui là. Je ne l'aurai pas fait si " c'est le même "
  4. Ça avait l'air cool, merci du partage
  5. La notion de puissance est là pour donner du poids à la suggestion. Bien sur ça n'a aucun sens, mais pas aux yeux de l'hypnotisé. Cela présuppose une échelle de puissance sur laquelle ta fausse suggestion est au-dessus, l'intérêt est juste de la rendre plus efficace, et ça me semble d'autant plus important si le reste n'a pas marché afin de la distinguer vu que cette technique se joue au bluff, c'est juste pour faire la différence Bah c'est ce que Freud appellerait sur-moi, ce que Elmman et d'autre hypnotiseur considère comme un filtre entre le conscient et l'inconscient. Ce qui va faire que tel ou tel idée passe ou ne passe pas. En hypnose on considère que c'est la conscience qui envoie un message au subconscient et que le filtre est " l'esprit critique " ou " facteur critique " (rien à voir avec l'esprit d'analyse et le discernement). Le but de beaucoup de technique d'hypnose est de " bypass" ou contourner ce facteur afin de s'adresser directement à l'inconscient (typiquement les ruptures de pattern, les suggestions indirectes, et les techniques dont je parle ici) Bien que l'exemple ici soit un peu bateau et dénué de subtilité (le mien), moui c'est un risque. Tout va se jouer dans ta capacité à bluffer et ta conviction. Après si tu n'y crois pas n'essaie même pas : le peu d'expérience que j'ai en hypnose me laisse penser que c'est la croyance qui fait la réalité, si tu n'y crois pas et surtout pour un besoin de conviction si important, tu perdras ton temps. Rajoute à ça le fait que ça s'utilise comme un joker en dernier recours sur des volontaires vraiment résistant, tout repose sur ta croyance. Ce n'est qu'une question de temps, et puis on verra, mais comme je le disais je n'ai jamais réussi quelconque phénomène en ne croyant pas à ce que je fait, et je n'ai jamais raté en croyant dur comme fer que j'allais réussir. Dans une suggestion qui met autant en jeu ce principe, l'expérience me le diras, je vois pas vraiment la possibilité d'échec si la conviction nécessaire y est. What ? c'est juste le nom du procédé puisqu'il en faut bien un. Une référence au film Inception (si tu ne l'as pas en tête impossible de comprendre). J'aurais pu appeler ça Turlupinage ou swelly-booage ou castor enragé on s'en fout
  6. Historique, contexte et utilité : Confronté régulièrement à des volontaires plutôt réticent mais voyant que le fait de rentrer en transe n'était qu'une question de temps à chaque fois, j'ai de plus en plus besoin de technique efficace pour faire vivre un phénomène à un réfractaire dont le facteur critique est trop présent. Parfois la technique Rossi, le signaling et la mise de côté de la volonté, de la conscience, du facteur critique ne marche pas. Alors dans ces cas-là il faut quelque chose d'encore plus puissant. Ça fait un moment que je réfléchis à une technique similaire à celle qu'utilise Dom Cobb dans le film Inception, la graine était là mais hier soir elle a enfin germée. Merci à Rémi (Alias Rémi) Principe : Reverse Minded : quand le volontaire refuse même de mettre de côté l'image de sa conscience le temps d'une séance (il ne " peut pas " parce que c'est sa volonté, parce qu'il en est " indissociable ") et y attache une notion de sécurité et de contrôle voir même une notion identitaire (je suis ce que je suis grâce à ma volonté); on peut au contraire utiliser cette représentation de la conscience à son avantage. Faire imaginer au volontaire un endroit où la volonté à accès à tous les contrôles (métaphore de la salle des commandes par exemple, le plus simple est de demander au volontaire comment il se représente cette zone) et puis le faire imaginer que la volonté coupe le contrôle désiré ou l'utilise (désactivation/alourdissement du bras par exemple pour une catalepsie) Mr Charles : on simule une suggestion puissante qui si elle passe, est oubliée dans sa formulation (le volontaire n'est pas censé se rappeler qu'on lui a fait la suggestion). Puis on simule que la suggestion est passée (un simple silence et un " maintenant ouvre les yeux " suffit) et on pose la question sur l'état dans laquelle la personne est (la faire compter si on veut passer une amnésie de chiffre par exemple). C'est dans la réaction à sa réponse que tout ce joue. Il faut faire croire au volontaire qu'il a de l'imagination, que la suggestion (qui est bidon bien sur) a super bien marché et que ce qu'il considère comme un état normal (ce qui est le cas) est une illusion due à la suggestion. Puis on lui suggère qu'il retourne à la normale, dans son état initial (qui est en fait l'état dans lequel on veut l'amener avec une suggestion classique) . ex : " Je vais utiliser une suggestion très puissante qui, si elle marche, sera oublié par ta conscience, tu ne te rappellera pas l'avoir entendu *pause* bien ouvre les yeux, quel est ton prénom ? " " Julien " " C'est bien t'es super imaginatif, t'a enfin lâcher prise " " Comment ça ? " " La suggestion a super bien marché. Tu crois que tu t'appelles Julien maintenant " " Ben non, ça a toujours été mon prénom " " Ta beaucoup d’imagination, c'est bien. Maintenant on va te rendre ton vrai prénom. Ferme les yeux. Désormais tu retrouve ton vrai prénom, Pierre. Tu te rappel que ça a toujours été Pierre et que tu l'as toujours utilisé " Tout repose dans la conviction mise, l'adaptation pour le phénomène et le bluff lors de la réponse du volontaire. Hyper-Charles : Ici on va d'abord faire une super-suggestion (façon Jonathan Chase dirait JE), c'est à dire qu'on lui suggère que tout ce qu'on lui dit va devenir réalité et qu'il va l'accepter mais sans lui demander son accord (pas de demande de réponse type " hoche la tête si tu es d'accord "). Ensuite on utilise Mr Charles en lui faisant croire que son refus des suggestions est du à une suggestion qu'on lui a faite et on le fait " revenir à la normale " où il accepte toutes les suggestions qu'on lui fait. J'attends vos retours avec impatience, je vais de mon côté tester ça autant que possible et vous donner des résultats. N'hésitez pas à les améliorer ou à les varier et en faire partager la communauté Commencé le 19 juillet 2015 Edit du 22 juillet 2015 : J'ai enfin eu affaire à un volontaire bien résistant : les mains aimantées ne bougent presque pas (il les contrôle clairement) et malgré la rupture de pattern et l'approfondissement qui ont l'air de bien le faire partir, impossible de passer une catalepsie des paupières (je lui ai laissé choisir sa métaphore, et renouveler avec une nouvelle plus efficace en nivelant sur une échelle de 1 à 10, impossible de dépasser 4) et aucune résistance. Je tente sur la main contre le canapé, idem. Du coup je lui demande pourquoi ça ne passe pas " ben je sais que je peux ouvrir les yeux ". Je lui demande comment il sait et pas vraiment de réponse claire. J'essaie de lui faire symboliser ce qui lui dit qu'il peut ouvrir les yeux, une voix, j'approfondis et je lui fait imaginer cette voix, le bruit qu'elle fait, la sensation et à quoi elle ressemble (je pousse toujours le travail imaginatif de façon visuelle, auditive et kinesthésique et j'adapte en fonction du volontaire). Je l'incite à changer le son pour qu'elle devienne ridicule et de baisser le volume après pour la faire taire. Aucun effet sur la cata, " sa voix se rallume " dès qu'il entend la mienne. J'essaie alors de mettre en place un signal pour le moment où il doit tester la catalepsie, recommence le process et ça n'a pas d'effet pour la même raison " il peut la décoller " Je tente alors l'inverse, le Reverse Minded. Je lui fait remonter le son de cette voix, changer sa nature pour qu'elle l'aide à vivre un phénomène et qu'elle le persuade que sa main ne bougera pas. Je retente et ça foire, alors je ré-induit (je l'ai fait souvent, je vais pas tout le temps l'écrire), j'approfondis (je change la métaphore à chaque fois) et je le pousse à imaginer encore plus cette voix, qu'elle devienne plus imposante à son esprit et qu'il n'entende qu'elle, que ma voix se calque sur celle-ci et qu'elle ne fasse plus qu'un. Je lui ai dit que je tenterai physiquement de la décoller et qu'il ne pourra plus la bouger, et que plus je force, plus cette voix lui impose de ne pas décoller sa main. (j'utilise une boucle infinie pour quasiment tout mes phénomènes). J'ai simulé que je prenais sa main et que je forçais, que je n'y arrivais pas et que j’arrêtais pour retenter .Et là j'ai eu beau forcer comme un âne, avec une autre personne même, impossible de faire bouger sa main d'un centimètre (il a à peine sentit un léger contact m'a-t-il dit au feedback). Du coup voyant que son inconscient a admis le principe de la cata, je retente celle des yeux qui plante pour la même raison : on passe au grands moyen, Mr Charles. Au début il n'y croit pas, il me dit qu'il ne sait rien passer, mais bluff et conviction sont mère de réussite de cette combine, et je continue à jouer mon rôle en lui disant que j'ai fixé comme prérogative la catalepsie immédiate (pas que pour la main) et que seule une suggestion que je lui ai dite (bien sur que non, je ne lui ai rien dit) empêche cela. Il ne me croit toujours pas, et demande la preuve : je ré-induis avec un mouvement idéomoteur (lévitation du bras) qui met du temps à démarrer mais finit par faire s'envoler son membre. Et là je lui dit que sa main et son visage sont attiré par des aimants et qu'ils vont s'attirer, ça marche et là : " je lève la suggestion de Mr Charles, ta main peut se recoller à nouveau à ton front et se colle de plus en plus quand tu force, comme avant " et impossible pour lui de la décoller, il force comme un âne et je le nargue un peu pendant 20 bonnes secondes, quand je lui re-suggère que Mr Charles cesse de faire effet et qu'il peut décoller sa main, que les aimants cesse d'agir je vois une grosse trace rouge sur son front (" je forçais à l'envers m'a-t-il dit au feedback). Je lui refais faire la cata et je tente l'effet ventouse pour l’amnésie du prénom, rien y fait. Un petit signaling (main descendante pour oui et ascendante pour non) qui ne semble avoir aucun effet (malgré qu'il soit loin) alors au grand mot les grands remèdes je place une Hyper-Charles. Cette fois-ci il l'accepte la combine sans broncher. J’approfondis et lui fait imaginer une langue, son prénom dans cette langue (Srout) et je lui fait symboliser. " Un yaourt vanille " que je lui fait rapetisser et mettre en sureté (au frigo) puis on scelle le frigo et on l'enterre. L'amnésie avec Srout et tout un tas d'autre mot marche à merveille mais pas celle de son prénom, je n'insiste pas, je préfère lui faire faire parler srout (le nom du langage qu'il a inventé, mélange grec-russe-congolais). Je vois que ça passera difficilement alors je ré-invoque hyper charles ( " tu reviens à nouveau à la normale où tout ce que je te dis, et donc ce que dis ta voix deviens réalité "). Faute de temps je peux lui faire comprendre un personnage imaginaire parlant le srout (non sans un peu de travail imaginatif genre utilisation d'un traducteur franco-srout) mais je le réveil dans les règles et lui fait faire le feedback après une discussion basique pour m'assurer qu'il est bien reconnecté à la réalité Bilan de la séance : Il était particulièrement résistant bien que croyant à l'hypnose (il a déjà vu un de ces proche se faire hypnotiser) et je ne sais pas si j'en serai venus à bout sans les 3 techniques ci-dessus. J'ai résumé au maximum et mis seulement les éléments concernant ces 3 combines (la séance à durer 2h30, il m'a fallu 20 minutes pour la première cata réussie et je passe sur les synesthésies ratées, ancrage de rire, dialogue avec l'inconscient et autre) Je réitère ce que j'ai dis : ce sont des Jokers de derniers recours très puissant si la croyance et la conviction sont là N'hésitez pas à l'essayer et à donner vos retours
  7. Le volontaire résistant, rien de plus drôle de l'amener petit à petit vers le phénomène hypnotique

  8. J'adore ton idée, elle me fait penser à la stratégie de de Cobb (Leonardo Di Caprio) dans inception, ce qu'il appel Mr Charles. Il retourne la perception du senseur " celui qui perçoit " contre le senseur pour le tromper et l'utiliser afin d'atteindre son but. Ici tu suggère que la perception réelle du senseur, physiquement parlant, est fausse, qu'elle est du à un phénomène hypnotique que tu as provoqué (alors qu'il n'y a rien eu) et qu'il doit retourner à un état normal (celui dans lequel tu veux vraiment l'amener avec une suggestion classique). Du coup si il est suggestible, il " retourne " à une perception réelle, en revanche si il ne l'est pas il avale la suggestion comme une vérité. Peut-être mais au contraire, cette suggestion peut vraiment devenir génial avec un " incorruptible " de l'hypnose, le volontaire sceptique qui refuse de lâcher prise et se ferme hermétiquement malgré qui participe à cette expérience. Pour le coup ça peut vraiment marcher, par contre tu l'a dis : Le maitre mot est la Crédibilité. Tout se joue sur la conviction que tu y met. C'est d'autant plus efficace que ton volontaire ne croit pas à l'hypnose, du coup le fait de lui dire que tu lui a suggéré que le phénomène a eu lieu n'est pas possible dans son esprit, et va admettre l'objectif (ici la disparition du chiffre 7) . Pour renfoncer cette technique, il faudrait simuler l'utilisation d'une suggestion spéciale qui si elle passe sera oublier (dans sa formulation, le volontaire ne se souviendra pas qu'on lui a suggéré), de même il faudra jouer la scène à la perfection, surtout si le phénomène est gros à avaler. Je réfléchissais depuis un moment à une technique semblable. Je vais tester ça au plus vite et je te donnerai les retours
  9. Petite séance inattendu vers 2h du matin, un ami à qui j'ai parlé de vivre quelque chose d'unique vient finalement me rejoindre au bar où j'étais, curieux. Quand je lui parle d'hypnose, surprise : il a déjà été hypnotisé plusieurs fois et a même une tante hypnothérapeute. Bah malgré tout il veut essayer, l'induction mains aimantée marche du tonnerre mais la catalepsie des paupières ne prends pas vraiment. Je ne le sens pas trop concentré (mais non le verre tout juste servis et la clope à peine allumée n'a rien à voir la dedans) et puis je ne le suis pas vraiment. Une des filles avec nous, assez jeune (vers 18 ans), regarde la scène avec attention et semble vraiment captivée, alors je réveil mon premier volontaire et puis on parle de petite minute d'hypnose. Bien entendu elle veut essayer, et elle juste R E C E P T I V E à fond. Une simple catalepsie des paupières l'a amené en H-ultra, elle n'a quasiment pas réagis de voir que ses paupières ne régissaient pas ! De là tout passe, les fesses sur la chaise, la main collé au front, l'amnésie du prénom prends une drôle de tournure. Elle bégaye l'air son prénom avec un air vraiment perdu, et plus j'insiste, plus elle devient incapable de le prononcer. J'essaie de la faire rire au vu de l'amnésie mais c'est mitigé. Voyant qu'elle acquiert tout les suggestions sans même y réfléchir, je tente mon premier freeze. Ça marche du feu de dieu, la téléportation la laisse médusée mais je sens son regard décliné vers l'inquiétude et j'essaie de la maintenir tant bien que mal dans un état positif. C'est partis ensuite pour ma première invisibilité, elle ouvre les yeux et ne réagis pas à mes mouvements. Je soulève ça bière en faisant des cercles pour voir sa réaction. Elle regarde le verre médusée et je peux sentir à sa réaction qu'elle s'inquiète et que son rythme cardiaque s'accélère. L'inquiétude commence à se graver dans son visage, la peur même, ceux qui nous accompagne en parle, il faut briser ça tout de suite. Alors je la regarde (même si elle ne me voit pas) et je lui dit avec toute la conviction possible " regarde, il y a une bière qui vole, c'est marrant hein ? " Elle change radicalement d'émotion et commence à rigoler, ouf sacré soulagement même si tout ça ne doit pas ce voir (j’espère du moins). De là je lui dit que l'un de ceux qui nous accompagne peut utiliser la force et je joue de toute les manières possible avec l'invisibilité. Après ça, je lui suggère un bon fou rire dont elle profite et je l'ancre par un appui sur l'épaule. Après un réveil progressif et bien soigné, je lui parle d'autre chose, on fait connaissance puis le feedback quelques minutes après : les souvenirs remontent difficilement. Je suis obligé de reprendre le déroulement de la séance pas-à-pas pour qu'elle se souvienne de tout mais quand on reparle du fou rire, elle rigole mais me dit que ce n'est pas possible. Avec un grand sourire je la regarde et lui dit '' t'es sur ? " en appuyant sur son épaule. La preuve fait remonter à la surface la fin de la séance. On a d'ailleurs tous finis la soirée chez elle où l'on a pu jouer avec son ancrage toute la nuit. Le simple fait de lui dire qu'on lui appuyé sur l'épaule ou de lui faire le geste à distance fonctionnait aussi. Elle a préféré le garder, ça lui fait plaisir d'avoir un tel cadeau. Je suis moi-même assez content de la faire rire avec cet interrupteur alors que j'ai frôlé une sale abréaction, la voir rire de bon cœur me rend même très fier de la séance, pas pour avoir réussi des phénomènes hypnotiques profonds, mais d'avoir réussi à gérer sa peur et de lui avoir laissé un si bon souvenir. Bien plus que le phénomène et la réussite technique, laisser un bon souvenir de cette découverte et accompagner la personne tout long, c'est vraiment ça réussir une hypnose. Je ne pensais pas que cela avait une telle dimension. Comme quoi même côté humain, l'hypnose nous en apprend tout les jours
  10. Donc j'en reviens à ce que disais : évidement tu dis que c'est dangereux, mais comme je le dit dans le post précédent, qu'est-ce qui te passe par la tête pour mettre ça ? C'est comme si t'écris " c'est déconseillé de se planter un couteau dans la jambe ". C'est tellement évident et logique que c'est implicite pour tout le monde. Le simple fait que t'es besoin de le dire (et en plus tu dis ça de façon soft, si si du conseil pour ça c'est beaucoup trop soft), ça fait presque peur de ce dire que des gens sur ce forum peuvent avoir la même idée que toi ou ce sont déjà posé la question de la viabilité de " cachet " pour l'hypnose (alcool/fumette je peux comprendre à la limite). Cette simple phrase pose ça comme si il y avait débat ou alternative sur l'emploi de la drogue dure sous hypnose, et ça craint à max ! T'a pas l'air de t'en rendre compte et je post ce message pour toi et pour les gens qui le liront, cette simple phrase à un poids assez lourd, faite gaffe avec la façon dont vous vous exprimez sur des sujets de ce genre (j'espère que c'est juste une maladresse d'écriture mais je préfère prévenir que guérir)
  11. What ? Hypnotisé quelqu'un sous l'influence de l'alcool ou de drogue ? Mais juste.... pourquoi ? La ça peut devenir dangereux, ton cerveau ne réagira peut-être pas de la même façon en transe au substance, et puis idem pour l'hypnose quand sous substance. Et puis, pour info, reproduire des effets similaires à certaines drogues ne semblent pas vraiment compliqués : LSD : ben avec l'hypnose tu peux monter bien plus haut en terme d'halu, pour en avoir parler avec un biologiste qui se penche sur les neuro-sciences, avec des consommateurs de ce truc là, etc Ectasy (extasy) : bah créer un état d'euphorie c'est vraiment pas compliqué (ancrage euphorique des videos de JE par exemple), et puis démultiplier des sens non plus. Mieux avec la synesthésie tu peux les lier. Pour le peu que j'ai entendu des expérimentateur d'ectasy, suffit juste de combiner tout ça, et peux l'améliorer avec la synesthésie Cannabis : si on peut recréer des effets de drogue dure, le chichon devrait pas être un problème Pour le reste aucune idée. Tout ça pour dire, avec le danger que représente ces substances en elles-même et celui de les coupler avec de l'hypnose contre le fait de pouvoir reproduire ces effets avec l'hypnose bah...... je sais même pas comment l'idée te viens.
  12. C'est carrément énorme !! Est-ce que tu peux détailler la méthode que tu as utilisé ? J'ai envie de tester ça. Ça demande un certains niveau de transe je suppose, est-ce qu'il y a des pré-requis ?
  13. Sacré aprem. Beau boulot, vous avez dus vous régaler
  14. Ça a l'air sympa. C'est vrai que c'est un peu gênant d'emmener en transe sans arriver à faire vivre quelques phénomènes hypnotiques. T'a essayé une rupture de pattern ? J'avais un soucis similaire sur un pote j'ai appris ça hier, ça marche du feu de dieu dans ces cas-là. Je t'invite à jeter un coup d’œil à cette technique, elle aide beaucoup (les videos de Pank là-dessus sont vraiment pas mal) Après si la catalepsie ne passe pas, surtout pour une approche découverte, tente autre chose. Les suggestions type " test " (ça marche ou non) sont peut-être pas idéale dans ce genre de cas (hallu, catalepsie, amnésie). Essaie plutôt une synesthésie, une sortie de corps (quoique ça demande une transe profonde). Après ré-induire et/ou approfondir peut aider aussi, en tout cas ça m'a permis de pallier certaines réticences des volontaires
  15. Première séance avec des inconnus totalement inconnus (merci sherlock), Juste avant de partir au boulot j'ai vu les ruptures de pattern, vu que j'avais planté une séance avec un pote dans l'après-midi et que ça apparait comme étant efficace sur les réticents, en sortant je n'avais qu'une envie c'est d'essayer. Une heure du mat, qu'à cela ne tienne, je longe la côte espérant trouver un groupe. Deux types, vers 25-30 ans m'inspirer bien, go go. Première séance de street, j'étais curieux de voir la réaction des gens. Bien abordés et bien pré-talké au vu de leurs scepticisme initial, l'un d'eux accepte néanmoins, convaincu que c'est bidon et avec tout les bon clichés et préjugés qui vont avec. Le client idéal pour tester la rupture gnark gnark ! L'induction des mains se fait, mais difficilement, alors je coupe assez vite avec la rupture de pattern direction la zone de confort. La lévitation du bras se passe difficilement malgré qu'il a l'air de bien être en transe, pas grave je coupe avec une rupture et je place une catalepsie des paupières. Pour son pote à côté, c'était déjà marrant mais à la vue de son camarade hypnotisé incapable d'ouvrir les yeux c'est la fascination totale (il dégaine le téléphone et filme plus vite que son ombre). Ça se passe bien, idem avec la synesthésie qui semble plus plaire au volontaire que le reste. Puis je lui propose de faire un tour au moyen-âge, il est partant. Je lui fait tout imaginer, cheval, épée, armure, tout l'équipement et le décor (grand moment quant au choix de la taille de l'épée, de sa dureté et du reste). Sa quête, son objectif (il envie de cogner le roi Arthur, soit). Je lui fait imaginer sa stratégie et lui monte un petit scénario où il raconte un vassal d'Arthur, je le nomme Sir Francis. Et là, je lui demande d’ouvrir les yeux et de prendre une décision quant au devenir de Sir Francis (bien entendu je lui montre son ami). Il le regarde bizarrement avec un grand " dégage ! ", je m'attendais à ce qu'il se lève d'un bond et mime une décapitation, mais avant que je claque des doigts, je le vois fixer son ami sans bouger. Les deux passe 3 bonnes secondes comme ça avant d'exploser de rire. Là je comprends bien qu'il va être difficile de le faire repartir, surtout qu'après avoir fermé les yeux le preux chevalier me parle de boite de nuit. Bref je le renvoie dans son espace détente et le réveil progressivement en faisant en sorte qu'il soit frais et dynamique pour le reste de la nuit, comme d'habitude je prends un peu le temps de leur demander d'où ils viennent, ce qu'ils font, etc. Puis petit débriefe rapide, les anciens sceptiques me remercient, des étoiles plein les yeux avant d'échanger avec moi quelques mots et de repartir voir Sir NightClub
  16. Streeter ! Le prochain volontaire risque bien de découvrir le freeze-défreeze et l'invisibilité

  17. Merci à tous pour l'acceuil Ah ? J'ai eu l'occasion de renouveler plusieurs fois l'expérience depuis (je comprends d'ailleurs enfin pourquoi c'est une technique de de dialogue avec l'inconscient) et : une projection meilleur de soi-même pour accompagner le réveil ? Alors ou j'ai rien compris au quantum jump et je fais quelque chose de carrément différent, ou l’intérêt principal de l'auto-hypnose est une " projection vers une meilleure version de soi même pour accompagner le réveil " et dans ce cas je n'ai rien compris à ce qu'est l'AH. A vrai dire, dur de qualifier de meilleur ou moins bien la version de moi (quand c'est bien une version de moi), avec laquelle je dialogue. Après le terme de projection s'apparente plus à un travail d'imagination. Quand je suis assez profond dans ma transe, ce n'est plus du tout quelque chose que je dois imaginer, ça vient tout seul après la métaphore du changement dimensionnel; c'est un lieu, un personnage et une scène que je vis à la fois à la première et troisième personne. Je t'invite à regarder la video de pank pour plus de clarté ou de regarder l'article suggestion en auto-hypnose sur le wiki si tu veux gagner du temps (d'ailleurs si quoique ce soit est maladroit ou incohérent, n'hésitez pas à me le faire savoir)
  18. Merci pour vos réponses et conseils. Bien sur, pour lever tout phénomène hypnotique (surtout marquant sur les catalepsies), j'inverse la métaphore utilisée (temporellement). Ici je lui ai simplement dit qu'il pourrait gouter ce qu'il entend. Puis avant le réveil, je lui ai dit que tout ces sens se re-séparaient et qu'ils revenaient à la normale, qu'il n'aurait plus le gout du son ou la vue de ce qu'il touche. D’ailleurs pour m'en assurer j'ai lui ai demandé plus tard de me donner le gout de tel ou tel son : bien entendu, il en était incapable. Eh bien le réveil permet de stopper tout les phénomènes hypnotiques, de sortir quelqu'un de sa transe et de lui refaire prendre conscience de la réalité, de le faire revenir dans l'ici et maintenant. Oui, ce que j'ai fait et qu'il me semble être le plus cohérent.
  19. Première séance d'hypnose de ma vie autre que sur moi-même, j'étais étrangement sur de moi, avec ami que je soupçonne d'être très réceptif. Au fur et à mesure que la journée se passe, on parle pas mal d'hypnose, de comment je l'ai découvert, ce que j'y est vécu et que j'ai appris la-dessus, ça a fait office de pré-talk. J'attaque avec un test des mains aimantées en l'adaptant, (la ficelle lui parle plus), ces mains n'ont mis que 10 petites secondes avant de se toucher. J’enchaine avec la catalepsie, tout se passe comme sur des roulettes. Il ré-ouvre les yeux pour essayer de décoller ses mains (sans succès) et j'en profite pour enchainer sur une catalepsie des paupières qui marche à merveille. Très bon moment, il rigole de plus en plus, moi aussi, et je l'utilise pour renforcer la catalepsie ( " plus tu rigole, plus tes yeux seront impossible à ouvrir, et seront de plus en plus collés " ). J'enchaine avec une lévitation du bras puis une catalepsie de la main collé au front, ça se passe à merveille. Je suis avec une amnésie du prénom, elle rate au bout de quelque secondes ( "je ne pouvais juste pas dire mon prénom, je ne l'avais pas oublié" me dit-il ), manque d'adaptation de la métaphore je pense, le fait qu'il soit assez imaginatif et que j'ai adapté tout les phénomènes hypnotiques sur lui doit créer le blocage quand je reste sur du très classique sur l'amnésie. Bah rien de grave, j'enchaine sur une synesthésie : j'ai du contenir une sacrée crise de rire Inspiré par l'article de Samy Boudeliou sur le sujet (sur le blog), je lui fait associer le toucher à la vue, et lui fait toucher la couverture sur laquelle il est assis, sa peau, une table, rien d'exceptionnelle alors je préfère partir sur une combinaison ouïe/goût. Et c'est là où ça devient drôle : La climatisation à un goût sucré, poudreux, très sec et fondant, un peu comme du sucre glace. Quand je tape sur la table en marbre, c'est salé, ça plus un goût de cailloux me dit-il. Et puis le bruit de mes doigts sur un pot de fleur en verre assez fin est amer, comme du cacao pur. Je lui fait donc goûter tout un tas de son quand, clous du spectacle, je gratte mon canapé en cuir bien usé : " ça un goût de viande forte ! " " un peu comme du gibier ? " " Ouais, du genre du cerf, ou du phacochère. Non ! Je sais, c'est du sanglier " Explosion de rire générale (surtout la mienne à vrai dire) après cette annonce. Après ça, réveil progressif, par palier (il remonte l'escalier de l'approfondissement), tout ce passe bien, fin de la séance. Je le pousse à parler d'autre chose pour m"assurer qu'il soit bien revenu à l'ici et maintenant. Quelques minutes après on debrief la séance, tout est normal. Mais ça va au-delà : dans le courant de l'après-midi, je gratte le canapé et là : "Pourquoi je vois un Sanglier dans la forêt, avec des arbre, l'odeur de mousse et tout ? ". Il semble avoir fait un ancrage avec cette scène du " grattage de canapé " ou du cuir du moins. Je lui explique qu'il a du faire un ancrage, ou au moins une association (je prends le temps de lui expliqué ce que c'est et ce que ça implique). Je lui propose d'enlever cet ancrage (même si je ne sais pas du tout comment faire) mais il me répond : " Nan, c'est cool. J'aime bien pouvoir voir ce sanglier dans sa forêt avec le goût et les odeurs quand j'en ai envie " ça nous a valus plusieurs fou rire quand je grattais le canapé après ça. PS : Comment lève-t-on un ancrage fait par erreur ? Est-il possible de créer une zone de détente supplémentaire avec un ancrage sensitif ?
  20. Excellent, merci pour ce partage. Donner l'occasion de jouer au foot avec Zidane à un fan, c'est génial. Le coup du changement gustatif aussi c'est cool, ça m'a donné tout un tas d'idées. J'en connais un qui va bientôt faire un puissant solo de gratte avec Kurt Cobain
  21. Salut à tous, Le but de ce post est de recenser tout les streets-hypnotiseur de perpi avec vos disponibilités et les zones qui vous vont le mieux. N'hésiter pas à l'actualiser ou fixer vos disponibilités pour une période (vacances, mois ou semaines, etc) J'ouvre le bal : Quantum Jumper : Disponible l'après-midi de 13h à 16h-20h (selon les heures de boulot) durant tout l'été, préférence pour Perpignan même ou pour la côte
  22. Salutations au street-hypnotiseurs de Perpignan, J'aimerai recenser tout les SH de Perpi et vos disponibilités sur un poste, histoire de pouvoir organiser des rencontres/séances plus facilement (quite à faire un nouveau post spécialement pour) (note : je suis débutant, je ne connait que 3 induction et n'ai tenté et réussi qu'une seule transe, un quantum jumping sur moi-même qui a marché d'ailleurs)
  23. Salutations au street-hypnotiseurs de Perpignan, J'aimerai recenser tout les SH de Perpi et vos disponibilités sur un poste, histoire de pouvoir organiser des rencontres/séances plus facilement (quite à faire un nouveau post spécialement pour) (note : je suis débutant, je ne connait que 3 induction et n'ai tenté et réussi qu'une seule transe, un quantum jumping sur moi-même qui a marché d'ailleurs)
  24. Salutations au street-hypnotiseurs de Perpignan, J'aimerai recenser tout les SH de Perpi et vos disponibilités sur un poste, histoire de pouvoir organiser des rencontres/séances plus facilement (quite à faire un nouveau post spécialement pour) (note : je suis débutant, je ne connait que 3 induction et n'ai tenté et réussi qu'une seule transe, un quantum jumping sur moi-même qui a marché d'ailleurs)
  25. Salut, et merci. La chute est souvent mal vécu par les gens (en tant qu'induction), d'accord. Mais pour de l'auto-hypnose, ayant un rapport particulier au parachutisme (un premier saut en solo et une envie folle d'y retourner bridé par des moyens), l'induction de la chute libre a plutôt bien marché. Je ne pense pas que cela puisse poser un problème sur moi à éviter sur les autres donc
×
×
  • Créer...