Aller au contenu
Forum Street Hypnose

QuantumJumper

Membres

Tout ce qui a été posté par QuantumJumper

  1. Qu'est-ce que cela change que tu sois en transe ou non ? Le besoin de transe ou non pour faire de l'hypnose (et a fortiori de l'auto-hypnose) est un débat sans fin, niveau empirique j'ai autant d'expérience qui me disent qu'il n'y a pas besoin de transe que d'expérience qui m'indique que l'on est toujours dans diverses transes et que l'on ne fait que transiter d'un état à un autre au cours d'une journée. Je ne sais pas vraiment ce que tu cherches en auto-hypnose, mais as-tu vraiment besoin de te dire " à ça y est j'y suis ! " pour faire ta séance ? Pas qu'en auto-hypnose d'ailleurs, je fait la plupart des mes séances " sans transe ", avec des volontaires au yeux grand ouverts, le regard mobile, je les rend actifs et aussi bavard que moi (du moins j'essaie), et ça n'empêche pas d'accéder à des synesthésie ou des hallucinations. T'as question réelle ne semble pas être " comment être en transe ", il semble y avoir autre chose derrière. En tout cas avec si peu d'info sur tes motivations on ne peut pas t'aider
  2. aaaaahhhh dommage, j'y voyais un joli potentiel. Côté article ou rédaction, tout dépend du sujet ou du cheminement demandé, mais si c'est plutôt libre, ma foi j'ai bien une petite idée pour une telle rédaction
  3. Ehhh en fait l'idée est plutôt bonne. Personnellement je vois plus la section CR comme un endroit pour partager ce qui sort de l'ordinaire, en tout cas si on y post tous nos séances ou la moitié du nombre, on ne s'en sort plus. A un point qu'à moins que le post viennent de certains membres ou que le titre soit accrocheur, je ne prends pas le temps d'y jeter un œil. L'idée du journal de bord n'est pas forcément un entassement de CR, mais plus un moyen de cumuler les questions/réponses, les intérêts et curiosité sur tel ou tel point de l'hypnose, les résolutions, les expériences, les cheminements d'un membre finalement. Ça pourrait être un formidable moyen de raccourcis pour ceux qui en lisant le carnet s'y reconnaisse, et pourrait donc éviter des écueils ou gagner beaucoup de temps dans la démarche et partager avec ceux qui ont fais le trajet, et de même cela permettrait au plus anciens d'aiguiller les plus récents hypnotiseurs (même si je trouve que mettre le facteur temps pour la compétence en hypnose est une absurdité mais passons), une fois de plus pour un gain de temps et de progression dans la pratique. L’objectif n'est pas de standardiser les voies et les chemins à suivre, mais ouvrir de nouvelles portes et offrir de nouvelles possibilités
  4. Ohohohoho jolie recherche. Il l'a pas la main morte sur l'approche marketing le copain Goldman, si j'achète son machin j'ai l'impression que je vais uriner du champagne et chier des étoiles. C'est pas impossible mais tant que l'on a pas mis la main à la bourse il ne livre aucun détail sur la méthode même donc.... insécable. De plus c'est une technique que j'ai beaucoup beaucoup utilisé depuis, que j'ai modifié à ma guise pour le dialogue conscient/inconscient et qui m'a beaucoup servis, je n'ai rien remarqué chez l'approche de Burt qui me rappelle ce que j'utilise. C'était une vidéo de 5 min qui m'a apporté tellement dans ma vie, pompé ou pas sur un pro-marketer américain, ça change pas grand chose pour moi. Pank a toujours été de bon conseil jusqu'ici et m'a souvent apporté la pièce manquante dans le coin du puzzle que je cherchais à reconstruire sur 6-7 sujet, gratuitement évidemment, je n'ai vraiment pas à me plaindre à ce niveau là. Oh et puis merci pour le souhait de bienvenue, même si vu les dates d'inscriptions respectives ça serait plutôt à moi de le faire. Tiens d'ailleurs : bienvenue ! Si tu veux échanger sur le quantum jump ou l'hypnose de manière générale, ou autre chose, c'est avec plaisir
  5. En fait c'est tout bête, tellement simple que je ne sais si je vais être clair ou d'une quelconque aide, mais qu'importe allons-y : Je me concentre sur tout ce qui m'entoure, sur chaque détail, sens par sens (c'est un peu comme une spirale sensorielle avec le décor pour ceux qui connaissent), j'essaie d'y trouver ce qu'ils ont d'étrange, de beau, de curieux, de plus qu'ordinaire. En faisant ça, petit à petit je sens que je change d'état, je ne suis pas vraiment comme d'habitude, c'est léger mais la différence y est ; à partir de là j'essaie d'halluciner, de remplacer un élément du décor par autre chose, de le voir réellement Et je continue avec plein d'objet qui m'entoure jusqu'à que cela s'amplifie, au début c'est très éphémère, une seconde pas plus, et puis l'hallucination a du mal à coexister avec la vue réelle, mais au fur et à mesure ça devient plus facile et plus long, la vision réelle finit par être complètement remplace par l'hallu. Généralement je commence par la vue et puis ce sont les autres sens qui suivent tout seuls.
  6. Comment peut-on suggérer juste en touchant ? Que peut-on suggérer ? Jusqu'où peut-on aller ? Est-il possible de faire une séance lambda en mutisme total (excepté pré-talk) ?
  7. Ravis que tu ai aimé. Rêve lucide, je ne pense pas, j'étais pleinement conscient de ce qui se passait, je préférais juste vivre ce qui se passait plutôt que d'y réfléchir. Sortie de corps je n'ai pas encore assez fouiné et expérimenté pour me faire un avis mais je ne pense pas non plus, l'impression que mes sens deviennent petit à petit ceux d'autrui est très éphémère ou facile à dissiper, un bruit ou du mouvement dans mon champ visuel suffit à briser la conversion. Et puis cette conversion des sens à ceux d'une autre personne est vraiment le summum de cet état, enfin de ce que j'en ai vécu. En fait j'ai réussi à le reproduire volontairement, c'est tout bête. Mais ça demande pas mal d'effort pour allonger la durée des hallucinations ou de cette conversion sensorielle, juste détourner le regard parfois brise la totalité des hallucinations en place. Tout se créer, reviens à la normale et se recréer. Une seule pensée peut me faire changer la totalité de la perception que j'ai de l'environnement, mais une autre suffit à tout remettre à normal, c'est vraiment pas évident de rendre tout ça prolonger et naturel, au point de plus avoir besoin du moindre travail pour garder pendant plus d'une minute avec aisance. J'avais l'impression d'avoir l'avant du cerveau en ébullition d'ailleurs. J'ai un peu l'impression de vivre une transe, surtout pendant un quantum jump, mais en sens inverse. En transe classique c'est comme si je replis mon esprit à même mon corps, que je le contient dans ma tête et que je me ballade dedans. Finalement, j'ai les yeux fermés et tout est de l'ordre de l'imagerie mentale, même si je m'imagine dans un environnement quel qu’il soit. Alors que là, c'est comme si mon esprit, mon imagination, s'étendait autour de moi. Ce que j'imagine n'est plus coincé à ma tête, ça prend la place de ce qui m'entoure, de tout ce que je peux voir, entendre, tout ce que je peux sentir finalement. D'ailleurs c'est incroyable de voir comment je provoque le sourire ou l’accueil chez les passants, les apaise quand ils sont énervés, alors que parfois si j'arbore un grand sourire c'est devant eux c'est parce que je vois des vêtements de la renaissance à la place de leur habits, ou nus à la place d'une burka par exemple. On m'a toujours dis que je suis d'un naturel accueillant et souriant, mais jamais au point d'influencer l'état émotionnel des gens juste à mon passage. Par contre si tu vis ça tout les jours Iode, wwwouuaaaahhh ! J'ai la sensation, même quand l'ampleur est clairement réduite, d'être complètement perché quand ça arrive, et quand s'estompe c'est puissance dix mais dans le mauvais sens du terme, comme un retour après avoir été bien bourré, pendant le décuvage. Il semblerait que plus je vais loin et que j'y reste longtemps, plus l'effet est fort ; ceci dit ça fait maintenant 3 fois que cela m'arrive, et avec l'habitude le retour semble plus facile, alors peut-être n'as tu pas ce problème, mais si oui, je te plains. Mais c'est une vraie drogue par contre, un pote d'un naturel planeur m'a aussi dis vivre ça de temps en temps, je ne sais pas comment il fait pour vivre sans vouloir le contrôler. C'est comme si quelqu'un venait te voir, te met une injection d'un truc expérimental bien perchant, et repart. C'est mieux d'avoir la main sur la seringue. Tu est peut-être juste synesthète, comme le dit pote (il est inscrit sur le forum bien qu'inactif, Mind Walker de pseudo il me semble) Le plus simple est qu'on en parle par mp ou sur le TS histoire de ne pas spammer le topic. Enfin c'est juste dingue. Si il y en a que ça intéresse, n'hésitez pas à me contactez, au pire je mettrai la méthode que j'utilise sur ce post
  8. 13h30, un jeudi midi, direction la fac sur l'habituel trajet, une marche tout ce qu'il y a de plus habituel et ordinaire. Levé il n'y a que 3h, certes, mais plutôt facilement, nuit comme une nôtre, aucune raison apparente pour ce qui va suivre. Je regarde les bâtiments, les rues que j'arpente chaque jour, la végétation, les bruits d'oiseaux et de voiture, le rythme de mes pas, de la voix des gens qui m'entourent, chaque regard, chaque mou, chaque sourire. Je fais ce trajet deux fois par jour et je me rends compte que je n'ai jamais pris le temps de vraiment regarder ce qu'il recèle. Je m'étonne à m'émerveiller de détail, de volontairement amplifié le processus, de ressentir une douce joie à chaque chose que j'observe, non pas que cela ne m'arrive jamais, mais pas assui simplement et avec une telle intensité. Je regarde le ciel, bleu démunis de tout nuage, la pression dans l'air et le froid sec doit aider. J'ai presque quelques larmes de joie qui monte en le regardant, alors je ferme les yeux. Et quand je les ré-ouvre : Tout devient comme plus lumineux, plus beau, comme un aveugle à qui on a rendus la vue. Tout ce qui m'entoure change d'une pensée, les murs se couvrent de verdure et de fleurs au fur et à mesure que mon regard passe, les routes deviennent de l'eau et les voitures des aéroglisseurs. Tout ce qui m'entoure visuellement parlant ne devient qu'un ensemble d'hallucination que je manipule à ma guise. Les autres sens ne tardent pas à suivre, le bruit de l'eau et des éclaboussures dues au voitures, la sensation de légèreté, la température ambiante, le poids de mon propre corps qui ne pèse plus d''un seul newton sur mes pieds, mes os, mes articulations.... C'est incroyable, je ne touche pas terre. Pas une seule envie ou pensée me traverses à ce moment pour savoir ce qu'il m'arrive, pour comprendre, je vis l'instant et je joue comme un enfant avec ma perception, pleinement conscient de l'étrangeté de la situation, mais l'envie du jeu et l'émotion l'emporte sur la curiosité du phénomène. Évidemment ça ne s'arrête pas là : mes sens commence à pendre une ampleur inédite, comme si ils s'ouvraient tous. Je suis un sourd qui retrouve l'ouïe, j'entends jusqu'au défaut mécanique d'une voiture qui passe, comme une tigette se baladant dans le moteur, le bruit d'une porte à balai en verre d'un magasin (en l’occurrence un macdo que je ne vois pas encore) se fermant, une petite fille et son incompréhensible débit de parole suivant un caprice, le bruit d'une roue de vélo, le gazouillis des oiseaux. J'entends un nombre incalculable de chose à la fois, comme si chaque son est clair et distinct des autres, une mélodie dont chaque notes est décomposées alors qu'elles se superposent toutes. C'est juste....... incroyable. Après c'est le tour de mon odorat, avec le goudron, le macdo, le chien mouillé, les végétaux en décomposition avec la récente pluie, l'odeur des aiguilles de pins. Au fur et à mesure que je me rapproche de ma fac, mes sens commencent à tous s'associer : odorat, vue, ouïe, et autres, tous forment un concert synesthésique fabuleux. Un vélo à plus d'une centaine de mètres conduit par une personne âgée me transforme en grand-mère en un regard, empestant le parfum bon marché et les antiquités, sur un vélo mal huilé couinant à chaque coup de pédale, si difficile avec un tel corps qui semble porter le poids des âges. Puis c'est au tour de cette jeune trentenaire attendant au feu rouge, la chaleur de son habitacle de voiture est suffocante, ses habits me serre horriblement et l'écharpe est à la limite du début de strangulation, je n'ai pas le temps de sentir la totalité des sensations que procurent ses seins comprimé par un tissus léger et doux que je devient un passant longeant le long de la poste. Un regard et tout mes sens me hurlent que je suis cette personne, alors que mon corps avance comme un automate que j'ai presque oublié. Je pense petit à petit stopper l'effet pour me concentrer sur le TP de chimie organique à venir mais malgré l'arrêt de changement de corps, je plane encore à dix milles lieus. Chaque personne qui m'interpelle et me salue ne semble qu'être le mirroir de moi-même. Jamais je n'aurai pensé qu'il était si dur de vivre en étant telle ou telle personne. C'est un comme un fardeau, un carcan si dur à ouvrir que je pourrais y rester coincé toute une vie. Jamais je n'ai autant plains ses personnes, jamais n'ai été aussi heureux et ne me suis sentis aussi chanceux d'être moi-même qu'aujourd'hui, pour un bon pote de tout les jours comme pour une amie avec qui j'ai un différend. Qu'est-ce que c'est dur d'être eux. Je suis resté comme ça pendant 20 bonnes minutes encore, il m'a fallut tout une aprem pour réaliser ce qui c'était passé. Bordel mais c'était quoi ça ? Et comment on le réactive ? Certains d'entre vous ont-ils déjà vécues ça ou quelque chose de similaire ?
  9. Intéressant comme poste, mais sacrément difficile pour la clarté. A vrai dire ça fait un moment que je cherche des volontaires pour une expérience sur l'imagerie mentale et la visualisation, j'ai notamment un candidat que je soupçonne d'être aphantaisiste, mais il va me falloir du monde, et sur Perpignan (sud de la France) pas évident. Bref j'y reviendrai dans la section expérimentale. Déjà je suis étonné que tout le monde est un flou gris-blanc en " fond d'imagination par défaut ", personnellement il n'y a pas de configuration par défaut. Tout dépend du cadre dans lequel ce que j'imagine s'inscrit, pour un éléphant rose j'utilise tellement cet exemple que je le place généralement dans le milieu qui m'entoure sur le moment ou des paysages que j'utilise régulièrement en auto-hypnose. Ça apparait comme une image " dans ma tête " si je veux visualiser ou qu'une image me viens à l'esprit inconsciemment, par contre jusqu'il y a un certains temps pour vouloir projeter une image sur ma vision réelle, ça me demandais de fixer un point, l'image était flou et ça exigeait une sacrée concentration. En revanche, depuis une séance d'auto-hypnose, j'arrive avec quelques secondes à me créer une hallucination visuelle sans soucis et même auditives ou kinesthésique (plus complexe), par contre dès que je tente de mixer le vakog sans une transe légère, ça devient plus difficile et plus énergivore.
  10. Salut et bienvenue à toi. Les hypnos du côté de Perpignan se font rare, je serai ravis d'échanger si tu es de passage dans le coin
  11. En effet, ça semble plutôt intéressant, quelque soit l'âge du référé à vrai dire ou son expérience, la question est plus dans savoir ce que l'on recherche avec un référent, certains voudront surement juste quelques conseils pour une induction, d'autre voudront très tôt comprendre les mécanismes de l'hypnose, fouiner tout ce qui est possible et imaginable pour la même suggestion lambda. Et quelque soit la recherche, le fait d'entendre une autre vision des choses, surtout venant de quelqu'un qui a plus d'expérience et de recul, ou de façon générale, plus de compétence, ça aide énormément pour progresser. Là n'est pas une histoire de compétition, c'est juste que ceux qui veulent s'offrir une aide pour progresser plus vite ont parfaitement raison de le faire, dommage de s'en priver. D'autant que ça apportera surement au référent aussi, à plusieurs niveaux. C'est vrai, pour ceux qui ont la possibilité de contact direct, ce système risque plus de les inciter à rater de bon moment et de belle rencontre. Mais pour ceux qui habitent dans une zone sans le moindre hypnotiseur dans un rayon de 100 km à la ronde ou avec seulement quelques anciens streeteux inactifs qu'il n'est pas toujours évident de motiver et de fédérer, c'est une aide immense, ne serait-ce qu'en terme de motivation. Pouvoir partager sa passion et ses expériences avec quelqu'un qui peut nous apporter une réelle aide un avis critique, je pense que beaucoup d'entre nous l'aurait souhaité à un moment donné ou à un autre de son parcours. Et c'est dommage de fermer cette porte, malgré les dérives possibles. Par expérience personnelle, je n'aurai jamais progressé à cette vitesse sans l'aide de Philippe (Asharas) que je voyais régulièrement, pendant l'été, et malgré tout, je ne compte pas les fois où j'aurais aimé avoir quelqu'un avec qui discuter ou partager sur le TS par exemple, pour peu qu'il soit dans la même démarche ou sur la même recherche, les discussions lambda du TS font en général un peu trop "tchit tchat" à mon goût pour ceux qui veulent pousser un peu une réflexion. Entre arriver dans un vocal pour poser une question avec ceux qui y seront ou contacter quelqu'un qui s'est spécialement porté volontaire pour aider ou simplement partager (expérience, réflexion et tant d'autre), il y a presque un monde. Et ça serai une bêtise monumentale de s'en priver. Comme l'a dis mélodiction, un système très simple comme un post et une liste TS ferait l'affaire. Après tout, dans le cas des plus jeunes, il se lanceront de toute façon, alors autant les aider à faire leur route, et puis pour ceux qui craignent le phénomène " Jean-KévinDu66 m'a dis de faire comme ça ", il suffit de clarifier avant avec le référé. Après le tout si le référent ne le sent pas, rien ne l'empêche de refuser, personne n'est obligé à rien. Question d'ego, c'est un risque en effet. Est-ce que ça n'apportera rien pour autant ? Personne ne force le référent à prendre une position haute et à faire le grand manitou, il sera peut-être même tenter de donner des exercices ou des techniques à tester, voir même de les faire lui aussi pour comparer les résultats et les difficultés potentielles. Finalement, le plus important, c'est de clarifier ce que cherche le référent et le référé dans cette idée de tutorat. Si c'est compatible, en avant ! Ça n'empêchera pas pour autant au référé d'essayer de fédérer d'autre personne pour aller streeter, d’organiser des sorties et d'aller à la rencontre des autres hypnos, bien au contraire c'est un moteur auxiliaire et le référent peut très bien donner quelque idées ou recommandation pour ça. Question organisation, la seule idée me venant serait un poste qui liste les disponibilités et volonté de chaque référent, une rapide description de son expérience (temps, donc, nombres de séances, etc), ses préférences éventuelles pour un domaine ou un autre (IIIIIIIINNNNNNNNNDDDDDDUUUUUUUUCCCCCCCTTTTTTTTIIIIIIIIIIOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNN !!!!!!!!!!!!, techniques de conversationnelle, parallèle avec le magnétisme ou le mentalisme, influence de la conviction, synesthésie et tripatouillage sensorielle, etc...) et les moyens de le contacter. Un peu à la façon d'un post épinglé style Portail Street-Hypnose que quelqu'un de motivé tiendrai à jour. Les demandeurs de référent pourraient d'ailleurs faire de même
  12. Grande question. Peut-être que séparer suggestibilité et état t'aiderais. Je suis sur que cela t'es déjà arrivé d'être absorbé dans tes pensées, par quelque chose, et être complétement hermétique à ce que d'autres personnes peuvent te dire ou suggérer, parfois même si une conversation t’ennuies et que tu fais semblant d'écouter, tu es transe mais clairement peu suggestible. D'un autre côté tu as surement du déjà faire des choses que parfois tu ne voulais pas spécialement, que tu n'aurais peut-être jamais accepter en tant normal, mais venant de telle personne à tel instant, ça passe, à l'extrême quelqu'un qui t'aurais manipulé dans le sens négatif et courant de l'expression (qui est fausse évidemment, mais bon on parle bien de poids à la place de masse dans le langage courant, on est plus à ça près). Comment jouer avec la suggestibilité de ton volontaire et qu'est-ce qu'apporte son état et ceux dans lesquels tu peux l'amener pour la séance ? Je pense que c'est répondant petit à petit à cet question qu'on se rapproche de la meilleure hypnose possible (en terme technique bien sur)
  13. Salut et bienvenue, Les nouveaux streeteux se sont rare dans les alentours de Perpignan. Ceci dit si tu veux t'y essayer ou ne serait-ce qu'échanger, n'hésite pas à nous contacter
  14. Je pense que beaucoup te conseilleront d'aller voir un hypnothérapeute, mais en attendant concernant la concentration, il y a le blog de potion de vie si ça peut t'aider : http://www.potiondevie.fr/techniques-booster-concentration/
  15. Eh bien je t'invite à proposer à un volontaire une séance muette, où tu vas prévenir le volontaire qu'il va y avoir un phénomène hypnotique, mais sans préciser lequel. Et tu fais aucune suggestion verbale ou explication de ce qui va ou est censé se passer bien sur. Tu pourras ainsi objectivement comparer la différence
  16. En effet, intéressant. Cependant, il faudrait avoir un peu vu cette femme pour connaître son état " normal " mais dès le début de la vidéo, elle a l'air d'être déjà en transe. Je suis le premier a validé les notions d'intentions et de possibilité d'induire sans un mot, il semblerait que c'est juste les suggestions déjà plantées qui ont fait le travail
  17. Intéressant, ça me rappelle un post de je ne sais plus quel membre sur le fait que malgré le niveau technique parfois très faible dont on fait preuve, la magie de l'hypnose de rue prend tout de même. Ceci dit ça serait intéressant d'avoir un ordre de grandeur entre l'intention et la technique : laquelle prévaut et à quelle point par rapport à l'autre. Certains l'ont peut-être déjà expérimenté, il est possible d'induire une transe assez profonde en quelque chose comme deux minutes juste par contact, pour peu que la personne soit volontaire. Pour autant un chouïa de technique permet de gagner un temps monstrueux, le simple de fait de prévenir le volontaire qu'il va être mis en transe par un toucher en quelques instants fait un sacré boulot, juste une suggestion. L'intention, la clé, probablement. Mais jusqu'à quel point il faut une main compétente pour la manier ?
  18. Intéressant ce petit débat. Par contre : Je vais reprendre l'exemple qu'est même devenu une routine pour moi quand les gens me demandent ce qu'est l'hypnose et que je leur réponds que je ne sais pas vraiment. Évidemment tous me répondent, " mais comme faites vous alors ? " Eh bien c'est très simple, je n'ai pas la moindre idée de comment faire pour uriner, je ne connais absolument les mécanisme d'éjection d'urine ou de gestion du volume de la vessie, pas plus que tout ce qui va avec. Et pourtant ça ne m’empêche pas de pisser, pas plus que tous ceux qui ont pissé avant moi et ceux qui pisseront après. En effet, le nombre est important : 100%. A l'heure actuelle on a beaucoup de mal a savoir comment marche le cerveau, ou plutôt le réseau neuronal (puisque qu'on en a partout dans le corps), et la plupart des avancées en neurosciences sont pour le moins..... instable. De ce fait, je ne pense pas que qui ce soit vivant puisse prétendre avoir la compréhension d'un phénomène hypnotique, qui sait peut-être que dans 100 ans on nous " prouvera " que l'usage de l'hypnose est extrêmement dangereux pour le cerveau (je sais ça a l'air absurde dit comme ça). Paradoxalement, je suis censé m'être plus rapprocher de cette compréhension qu'à mes débuts, et mon taux de réussite dit l'inverse (paraît-il que c'est la courbe de progression normale de tout jeune hypnotiseur). Le moment où je ne savais presque rien de l'hypnose, je réussissais tout ou presque (la mentalité et le temps que je passais pour chaque phénomène était différent aussi). L'exemple avec les électriciens pourrait marcher dans le cas où on aurait du factuel et du bien établis sur l'hypnose et la neuroscience (encore que je ne pense pas qu'on soit capable de modéliser la foudre et de comprendre en détail le pourquoi du comment des arcs électriques), Les connaissances théoriques pourrait l'aider, en ferait-il un meilleur usage de sa compétence pour autant ? Les meilleurs musicien jouent généralement sans partition, et certains d'entre eux ne savent même pas en déchiffré une autre qu'élémentaire (oui oui, c'est le cas de certains batteurs notamment). La théorie est-elle du mécanisme est-elle en mesure de nous rendre meilleur ? Pas forcément, tout dépend de son usage
  19. Désolé pour ceux qui comptait sur le lien dropbox, mais la conférence ne parle pas un chouïa d'hypnose conversationnel ou de pnl au premier abord. C'est purement basé sur " comment faire du relationnel professionnel ? " ce qui est pour moi à l'heure d'un intérêt quasi nul, mon temps étant précieux ce soir à cause du dernier partiel de cette session. Pas d'enregistrement donc
  20. Vous connaissez un moyen simple de l'enregistrer ? Si je sors à temps des partiels, ce qui ne devrait pas poser de problème normalement, j'y assisterai et je mettrai un lien drop box sur ce post
  21. Ouch dur, personne ne m'a mp. Je dois sentir le gazole...... ou être un peu trop provoc dans mes autres post, un truc du genre. Merci Sweel, je m'attendais pas à des encouragements, ça fait toujours plaisir. Puis ça m'a permis de me rappeler qu'il fallait pas hésiter niveau masturbation intellectuelle dans le dossier. Bon ben délai écoulé, j'ai réussi à trouver sur la région. Merci quand même
  22. Pour une raison que j'ignore, ça façon de parler me rappelle énormément les quelques extraits vidéos que j'ai pu voir d'Erickson
  23. J'ai trouvé cette offre sur internet à force de jongler entre les différents bouquin d'Erickson que je souhaite acheter. Quelqu'un l'a-t-il déjà lus et pourrait me donner son avis ?
  24. Salut la troupe, Dans le cadre de la L1 (fac), j'ai une sorte de dossier un peu bateau à compléter sur un métier de notre choix. Tant qu'à faire j'ai choisis hypnothérapeute, quitte à y passer du temps, autant que ce soit intéressant. Il y a plusieurs interview à faire, et comme il y a pas mal de membres expérimentés dans la thérapie, j'aimerai faire appel à vous. Donc voilà, est-ce que certains d'entre vous serait d'accord pour une petite interview enregistré (sur le TS par exemple) et raccord avec ses coordonnés (il les demande pour joindre en cas de doute de fraude) ?
×
×
  • Créer...