Aller au contenu
Forum Street Hypnose

QuantumJumper

Membres
  • Compteur de messages

    283
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    3

Tout ce qui a été posté par QuantumJumper

  1. Bonjour et bienvenue, Est-ce trop indiscret de te demander d'où est-ce que tu viens exactement ?
  2. Intéressant, merci de la réponse. Par contre ça me fait remarquer que j'ai oublié quelques lignes dans la conclusion. Oui en effet cet état n'a rien avoir avec la suggestibilité, voir la réduit. Je vais préciser tout de suite, c'est une des conclusions principales et je la zappe
  3. Digne d'étude scientifique, j'irai pas jusque là, mais j'essaie d’objectiver au maximum l'approche. Merci des compliments, ça fait toujours plaisir
  4. J'ai cherchais des combines de contournement de résistance il y a quelque semaine quand je voulais faire un phénomène hypnotique en transe plus ou moins profonde, mais maintenant que je n'utilise plus la transe pour réaliser un phénomène hypnotique ça me paraît à la fois beaucoup pour pas grand chose, et à la fois intéressant. A vrai dire je n'ai dus utiliser cette technique que 2 fois, mais elle me rappelle étrangement l'AIM, dont je n'avais jamais entendu parler à ce moment là. A la réflexion, c'est juste de l'AIM en transe (la projection), et c'est un type d'approfondissement que j'avai
  5. Préambule : Après avoir entendus parler d'état Esdaile, ma première réaction, au vue des croyances apparentes du personnage (poulpe) au travers lequel j'ai découvert cette notion, a été de balayer toute de suite cette idée. Mais c'est pas vraiment mon style de ne pas me renseigner sur une idée sous peine que la personne qui la véhicule est pour le moins.... controversée. Du coup en fouinant un peu, notamment sur l'historique du chirurgien qui a donné son nom à ce concept, sur la façon de voir l'hypnose du dit Poulpe, sur le fait que la plupart des adeptes de l'hypnose Elmanienne est bos
  6. Salut et bienvenue. Si c'est pas trop indiscret, tu viens d'où exactement ?
  7. Bah sinon t'a les grands classiques, " Un cerveau pour changer " de Richard Bandler sur la PNL, les bouquins de tonton Milton pour la conversationnelle, " Apprivoiser le changement " de Kevin Finel qui est typé plus auto-hypnose, Elman a du écrire quelque truc sympa aussi. Si tu cherche des exemples concrets (ce qui manque souvent le plus à ce genre d'ouvrage), t'a " Un Jour, Une hypnose " de Samy Boudeliou, un membre de SH qui raconte en détail pas moins de 60 séances ! Il y a un peu de tout en fait, en fonction de ce que tu cherche les membres pourront un plus t'éclairer
  8. Mouais bon vers 8 minute, ils mélangent perception du chaud/froid avec la nociception (sens de la douleur) ce qui n'a juste rien à voir.... Vers 12,50 l'hypnotiseur donne la bonne confusion entre distraction et analgésie. La distraction a souvent été employé par des chirurgiens et anesthésiste pour faciliter l'opération, ça aide certes mais n'a rien à voir avec une hypnanalgésie, pas plus que le besoin de le mettre en transe. On peut largement faire une anesthésie hors transe, sans édulcoré et distraire, focalisé la personne sur la douleur même, et pourtant avec une petite métaphore et une s
  9. Bah Freud a il me semble choisit de ne pas étudier l'hypnose (car trop restrictive telle qu'elle était à son époque), donc même si certains disent qu'il aurait souhaité y revenir sur la fin de sa vie, je ne pense pas qu'il est pratiqué, donc écrit sur le sujet ça m'étonnerait. Pour ce qui est de la psychanalyse dont il est l'inventeur, ça a des liens mais c'est une pratique thérapeutique vraiment différente. D'ailleurs la seule chose " utile " à l'hypnose ça serait à la limite son modèle du fonctionnement du psychisme humain (1ère et seconde topique), entre le modèle Elmannien qui est l'invers
  10. Des bouquins d'hypnose il y en a des tas, mais par contre des bouquins qui traitent du rapport physiologique/psychique de façon pertinente et scientifique, il n'y en a pas des masses, alors au travers de l'hypnose bonne chance pour en trouver. A vrai dire je me m'interroge beaucoup moi-même en ce moment sur ce sujet, et puis je vais en faire mon métier. J'espère avoir aboutis à quelque chose d'ici quelques années. Déjà je pense qu'une piste intéressante pour savoir l'effet que ça a sur le corps, c'est de jeter un œil du côté des neurotransmetteurs. Si on a une idée de comment l'hypnose les i
  11. Cool ! Par contre pense à mettre les comptes rendus dans la sections retour d'expérience, c'est fait pour ça. Pour ce qui est de l'Esdaile, ou moins un état profond, tu le sais déjà si elle a atteint cet état ou non : déconnexion avec l'extérieur, réaction au stimuli quasi-nulle (bruits, mouvements, toucher, etc), apparence d'être dans son monde, un côté absent, etc...... Tu as toujours des signes physiologiques particulier, certaines écoles de pensée les interprète d'ailleurs (mouvement oculaire en PNL), mais on est scientifiquement sur de rien. Ce ne sont que des indicateurs, pas des gén
  12. Passé, présent, futur.... mais ça part dans le philosophique dis donc, intéressant ! Allez on ressort la vieille dialectique : Ne va-t-on pas chercher en permanence dans le passé pour comparer au moment présent ? Qui a dit c'est le fonctionnement de nôtre cerveau ? Est-on en état de stress pour autant ? Ne se projette-t-on pas pour envisager une action consciente ? Est-ce une fois de plus source de stress pour autant ? Le futur, le présent et le passé sont disjoints ? Ou alors le présent n'est qu'une impression afin d'assurer une continuité entre les deux ? Le passé subsiste dans la mé
  13. Ohhh gosh !! Il m'a fallu deux bonnes minutes pour pouvoir reprendre ma souris en main après la vision du chat. Perso j'adore, mais ayant besoin de s'adresser au plus grand nombre, je ne miserai pas trop sur la capacité second degré de la moyenne des gens, et surtout sur un sujet aussi mystifié et connoté que l'hypnose par l'opinion publique. Parce que c'est clair, au premier degré, tu peux ajouter " marabout Jonathan " en dessous de la pancarte ça semblera être dans la logique des choses.
  14. Quand je t'ai lus, la chose qui m'est venue c'est un " bah oui..... " Oui en effet, ça marche à double sens et c'est un outil dont il faut faire bon usage. Quand est-ce que cela devient mauvais ? Apriori ça dépend juste de l’objectif, pas de la manipulation en soi (à moins que certaines méthodes entraînent des préjudices mentaux ou physiques). Après dans la mesure où on change notre communication pour orienter une attitude avec un niveau de persuasion qu'on a pas habituellement ou sans cette façon de communiquer, j'appose l'étiquette " manipulation ", que ce soit fait ou non à l'insu du suje
  15. Je rejoins Yume là-dessus. Après, faire des phénomènes hypnotiques type " spectacle " (parce qu'en hypnose de rue tu peux faire autre chose que cata, amnésie, hallu, comme les augmentations sensorielles et les synesthésie par exemple) en auto-hypnose juste pour le plaisir, j'y vois pas trop d’intérêt. Par contre si tu cherche une application/utilité à un phénomène, là ça prend tout son sens. Je ferai un CR là-dessus après test, mais j'ai découverts (plus ou moins par hasard en plus) qu'il y avait un moyen de rentrer en catalepsie en moins d'une seconde (pour moi en tout cas), ça fait parti
  16. " Je t’en remercie mais... serais-tu en train de nous manipuler pour arriver à ça ? " Eh bien avec cette vision des choses (à laquelle j'adhère), oui évidemment, ça porte même un nom, Dialectique : poser les bonnes questions pour que les réponses données par la personne lui apporte l'éclairage sur le sujet, l'idée (la bonne réponse) venant du coup d'elle-même. Je connais pas grand chose sur les penseurs grecs, mais c'est un des seul truc que j'ai retenus de Platon (semblerait que ce soit le premier ayant laissé des écrits là-dessus). Et si ça a pu t'apporter une ouverture sur quoique ce so
  17. C'est marrant, l'acceptation de la manipulation est un peu comme deux hypnos qui jouent à se mettre en transe. Finalement, pourquoi la rejeter d'un bloc, puisque que ce rejet est une preuve d'avoir été manipulé (en gros dans tout les cas il y a manipulation). Comme le dit Yume, on est tout le temps en train de manipuler, dès qu'on communique, on peut pas y échapper. Alors finalement, en quoi l'emploi de la manipulation de masse pose soucis en tant qu'individus, à plus forte raison en tant qu'hypnotiseur (vus qu'on est un peu censé connaître et utiliser des techniques d'influence). Si je repr
  18. Okay, donc après glanage d'infos diverses, je n'ai pu avoir que quelques supposition, d’ordre logique au vus de chaque neurotransmetteurs : Noradrénaline : impliquée dans la relaxation, le rêve, l'imagination, l'attention, les émotions (comme tout les NT) et l'apprentissage, elle est également l'inhibiteur de l'adrénaline, on devrait avoir une bonne augmentation de celle-ci lors de la transe, puisque la transe accentue la relaxation, favorise le travail imaginaire et correspond au effet physiologique de la noradrénaline (ralentissement cardiaque, dilatation des vaisseaux sanguins) Gaba : s
  19. Alléluia, enfin un être humain sur terre qui ne dit pas " Non ! " quand on lui demande si les techniques de manipulation de masse existe et sont employées au quotidien. C'est tellement flagrant que ça saute en yeux bien avant de connaître l'hypnose, mais alors après..... (Moui désolé pour le rattachement à un groupe, c'est pour ma survie, faut blâmer mon inconscient ) Ce qui est encore plus drôle avec ça, c'est que l'être humain a tellement de mal a aller contre ses croyances (on le voit beaucoup en street) qui le refuse l'idée qu'il peut être manipulé, et ce même dans la science, que c'est
  20. A vrai dire je n'ai aucun a priori là-dessus vu que je n'ai même pas pu l'essayer. Tu peux m'éclairer un peu sur la façon dont tu procède ?
  21. Mes compères ont déjà fait le boulot mais je ajouter quelques précision : 3 - De la même façon que tu y rentre. Par exemple, si tu arrête de bouger , que tu fermes les yeux et que tu ralentis ta respiration, et que tu t'imagine descendre un escalier marche par marche en te relâchant de plus en plus à chaque marche, bah suffit de t'imaginer le remonter marche par marche en te reconnectant à chaque marche, de remettre ta respiration à un rythme normal, de bouger un peu et d'ouvrir les yeux 5 - Qui vient d'un état qu'utilisait James Esdaile, un chirurgien qui utilisait l'hypnose alors qu'elle
  22. Le rapport physiologique / psychologique est probablement l'une des choses qu'on exploite le plus dans l'hypnose, mais pourtant ça reste une très vaste question. Finalement comme l'hypnose repose beaucoup sur le cerveau et le système nerveux (à priori c'est sensé être la carte de commande donc on passe par là), elle doit probablement influer majoritairement sur le comportement neuronal, et surement sur les neurotransmetteurs. Je suis sur que la transe amène des changements assez importants à ce niveau là, des études sur les états méditatifs ont constaté des augmentations de sérotonine et
  23. J'y reviendrai lors d'un CR sur l'Esdaile et la décroporation dès que j'aurai finis mes premier test, mais j'ai trouvé quelque chose qui marche incroyablement bien : la chanson Je ne regrette rien d’Édith Piaf (l'idée est évidement une référence à Inception). Je ne sais pas pourquoi mais changer le volume de l'émetteur de la musique (afin de faire encore plus crescendo) au début de la musique a le don de me ramener à une vitesse incroyable et très proprement surtout, ce n'est pas du tout désagréable malgré que la reconnexion à la réalité se fait très vite. Je l'ai utilisé plusieurs fois sa
  24. En l’occurrence, comme le dit Kéwa, il prend parfois de la drogue dur en événementiel, mais n'a pas l'air d'avoir d'addiction particulière (deux prises de LSD, la dernière remonte à 11 mois). A vrai dire je suis vraiment surpris à quel point il est en mesure de toucher à ça sans conséquences apparentes d'addiction ou autres, peut-être son passif et celui de sa famille. Le fait est qu'il a probablement parmi tout les drogués que je connaisses une gestion des psychotropes très contrôlé, je me demande même comment il peut être addictif à la cigarette sans arriver à sans débarrasser alors que la
×
×
  • Créer...