Terdock

Membres

1 abonné

À propos de Terdock

  • Rang
    Apprenti street-hypnotiseur
  • Date de naissance 21/10/1994

Informations

  • Sexe
    Homme
  • Localisation
    Bruxelles
  • Intérêts
    Hypnose, Technologie, Karate

Visiteurs récents du profil

553 visualisations du profil
  1. Terdock

    Enregistrements des débats SH.

    Bonjour @Jean-Emmanuel, J'ai raté pas mal de débats, est ce que la mise en ligne des enregistrements est prévue ?
  2. Terdock

    Définir l'hypnose

    Est ce qu'à ce stade, pouvons nous dire que : hypnose =?= attention + suggestion . Que la manipulation de l'attention et la transmission de suggestion sont les conditions nécessaires et suffisantes pour démarrer ce quelque chose dont on est persuadé de son existence mais que nous n'arrivons pas à définir ? Et ce, de n'importe quelle manière nous l'utilisons: Auto-hypnose, hypnose conversationnelle, hypnose de rue, hypnose de spectacle, hypnose thérapeutique, hypnose autoritaire.
  3. Terdock

    Définir l'hypnose

    je veux bien accepter qu'il y ait plusieurs états, mais qu'est-ce qui les distingue alors ? Et si nous mettons l'hypnose dans ce cadre-là, est-ce que j'omets quelque chose si je dis: "qu'il existe au moins un état différent d'un état de conscience ordinaire dans lequel une personne est dans la capacité/possibilité de vivre des phénomènes qui lui sont suggérés." Je définis la suggestibilité de cette manière : Suggestibilité = réceptivité aux suggestions ou disposition à "vivre" des suggestions. Pourquoi la suggestibilité ? Je pense que la suggestibilité est l'une caractéristique à l'état hypnotique, car c'est l'une des caractéristiques qui la distingue d'un état méditatif par exemple. Pourquoi l'augmenter ? Nous avons pu observer lors de nos séances d'hypnose qu'il est sacrément difficile de faire vivre certains phénomènes à froid, et même après le premier test de suggestibilité ( même si l'individu le veut de tout son cœur ). Ce qui me donne envie de dire qu'il y a bien quelque chose qu'on doit augmenter. La profondeur de l'état hypnotique ? Si la profondeur de l'état hypnotique dépend du niveau de suggestibilité, alors pour aller dans un état plus profond, il faudrait l'augmenter. De là , j'ai envie d'utiliser la définition du Dr Mason : "L'hypnose est un état temporaire d'attention modifiée dont la caractéristique est une suggestibilité accrue." Pour dire que : "L'état hypnotique est un état temporaire d'attention modifiée dont la caractéristique est une suggestibilité accrue. L'hypnose est l'ensemble des techniques qui vise à déclencher un état hypnotique ou/et en augmenter son intensité. "
  4. Terdock

    Définir l'hypnose

    Oui je vois, et je viens de lire que ces deux techniques possèdent plusieurs différences. Donc cela signifie que "l'augmentation de la suggestibilité" et "l'hyper focalisation" caractérise en parti l'hypnose mais ne le définissent pas ?
  5. Terdock

    Définir l'hypnose

    J'avoue qu'à ce moment, cette définition est trop simpliste car elle englobe des techniques qui utilisent aussi la suggestibilité d'une personne sans passer par un certain état de transe. Et c'est pour cela que je me pose une question : cet état "hypnotique", n'est-il pas que provoqué par l’hyper concentration ( y compris le monoïdéisme)? Avez-vous pour vous, d'autres éléments qui provoquent, indépendamment de l'hyper concentration, un état "hypnotique" ? remarque : durant une induction par rupture de pattern, on brise cette hyper concentration qui génère chez l'individu un état de haute suggestibilité pendant un laps de temps relativement court. Si l'hyper concentration est le seul ingrédient intervenant dans le processus de se passage à l'état de transe (hypnotique), cette information nous permettra de mettre un cadre ? ou pas ?
  6. Terdock

    Définir l'hypnose

    Bonjour à tous, Je reviens, avec une proposition. Pour réconcilier les gens qui pensent que l'hypnose n'existe pas, et ceux qui pensent le contraire. Il faut redéfinir l'hypnose d'une telle manière, que nous parlons bien d'un objet discernable. En partant du principe que la suggestion existe, et que chaque être humain est suggestible ( avec ou sans état de transe ). L'hypnose est l'ensemble des techniques qui mènent à augmenter la suggestibilité d'un individu . J'ai l'impression de l'avoir déjà lu quelque part dans le sujet, si c'est le cas : désolé d'avoir inconsciemment plagié .
  7. Terdock

    Croyances et réalité

    Non, il n'a pas une réalité qui lui permet de sauter du huitième étage sans risque. Je dis plutôt que c'est l'interprétation de "comment" la pièce est en suspension dans l'aire qui va lui faire croire que le magicien pourrait sauter du huitième étage sans risque. Mais sa réalité est vrai, ce qu'il voit c'est un mec en suspension dans l'aire. Pour mieux m'exprimer, la faculté du magicien a faire voir une levitation d'une pièce devant un public est vrai.
  8. Terdock

    L'hypnose n'existe pas !

    Je trouve ça marrant aussi Pour débattre sur vérité, réalité, croyance voir sujet sur les croyances hahahaha
  9. Terdock

    Croyances et réalité

    J'aime vraiment ta démarche Je te suis totalement, juste une remarque. Je pense que nous partons pas vraiment des même définitions. Et je constate que la demarche nous mène presque à la même réponse mais pas avec les même mots. Et j'avoue qu'il y a ambiguïté à un certain moment dans ma réponse final. Lors de mon approche, j'ai défini : La vérité (V) : - est constitué de l'ensemble des faits (F) - independante de toute perception. (Invariante) - est trop complexe pour que quiconque puisse prétendre la connaître tout entière La réalité (R) : - est l'ensemble des perceptions de la vérité {p(V)} -il en existe autant qu'il existe d'individus (I) Je pars du principe que un magicien illusioniste lorsque il fait son tour de passe-passe, il va faire en sorte que son public "voit" disparaître des cartes par exemple. Il existe une vérité absolu et indiscutable que seul l'illusioniste, et ceux qui connaissent la technique, connaissent. Cette vérité est indépendante de ce que le public "voit" via l'un de ses 5 sens ( la vue ). Par contre, les gens qui ne savent pas ce qu'il se passe derrière son tour, auront une perception de la vérité qui aura tendance à les faire voir des cartes disparaître. Ce que j'appelle la réalité. Une des réalités du tour de magie, c'est que toute personne dans le public aura tendance à voir des cartes disparaître. Car cette réalité existe grâce à la vue, et en est totalement dépendante L'ambiguïté existe mais je vais m'expliquer. Quand je dis "il n'y a pas de réalité fausse" ? Je dirais que la vérité, c'est que le magicien connait une technique qui va faire disparaître des cartes au yeux du public. Pas à ses yeux, puisque lui, il voit toujours ses cartes et il sait où il les deplace et comment ? Selon ma defintion : La vérité est inchangeable ! Independant de toute perception ! La réalité est l'information reçu via l'un ou plusieurs de ses 5 sens. Toute réalité est vrai dans le sens où c'est vrai le public a bien vu des cartes disparaître. Et on ne peut lui dire que c'est faux, il l'a vu de ses propres yeux. C'est la réalité du public. Par contre, la croyance qui va être générer en se disant : " le magicien a fait disparaître les cartes en les téléportant" c'est faux ! Le magicien connaît son tour de passe-passe, donc à ce moment on joue sur le "comment" ? Ce qui implique que l'interprétation de la réalité ( perception de la vérité ) vu par le public =/= La Vérité Absolu Inchangeable. L'interprétation de la réalité ( perception de la vérité ) vu par l'illusioniste = La Vérité ! Pour les différencier, je dirai que la "Vérité" avec un grand "V", c'est celle qui peut expliquer le Qui, quand, quoi, où, comment, pourquoi ? Indépendamment de toute perception et interprétation. La "vérité" avec un petit v, c'est l'affirmation que ce que le public a vu est véridique mais que son interprétation est fausse ! Dire que la réalité du public est fausse, c'est dire que ce qu'il a vu n'a jamais eu lieu. Moi je dis non, sa réalité n'est pas fausse, mais son interprétation des faits est fausse. Je connais pas les secrets des illusionistes mais je dirai par exemple : Vérité = déplacement continue des cartes Croyance = Téléportation instantanée des cartes. Mon exemple est autant plus concret avec l'hypnose et la suggestion pause-lecture. Pour conclure, je suis totalement d'accord avec ton raisonnement Agraf et je pense que nous avons juste des définitions différentes ?
  10. Terdock

    L'hypnose n'existe pas !

    Oui, comment definit il l'état hypnotique ? Parce que si j'ai bien compris, des suggestions pourraient très bien faire leurs effets sans provoqué d'état hypnotique ( puisque cette état n'existe pas ) ? Est ce que ces situations ( les quelles ? ) où les individus ne sont pas en état hypnotique induit volontairement permettent l'acceptabilité des suggestions, du moins permettent de reproduire tout ce que ce qu'on appelle hypnose est capable de réaliser ?
  11. Terdock

    L'hypnose n'existe pas !

    J'ai lu il y a peu, 3 thèses qui parlent d'hypnose médicale. Plus précisément, d'hypnose et douleur. Deux outils nous permettent de démontrer l'existence d'un état hypnotique provoqué : 1. La tomographie par émission de positons (PET Scan ) 2. L'imagerie fonctionnelle par résonance magnétique (IRMF) Ces outils sont assez bien décrit dans cette thèse : " THESE pour le DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE. L'ANALGESIE SOUS HYPNOSE, Sébastien YVAY ." Dans cette même thèse, il dit que l'activité cérébrale qui s'occupe de la douleur est changé qu'à partir du moment où on fait une suggestion de type analgésique, et non à partir de l'induction. Ce qui démontre clairement que une suggestion provoque la modification de l'activité cérébrale.
  12. Terdock

    [Hypnose expérimentale] Pouce pimenté

    Oui je vois. Je ne ferais plus la bêtise sauf si on me le demande En y repensant bien, je me suis aventuré sur le côté sombre de l'hypnose Vouloir faire vivre une sensation désagréable sans que le volontaire ait consciement ou inconscuement l'envie de le vivre. Bad :/ Merci à tous pour toutes ces critiques constructives, ça m'apporte beaucoup !
  13. Terdock

    [Hypnose expérimentale] Pouce pimenté

    Oui, en temps normal, dans la rue avec des inconnues, je n'aurai jamais osé faire ça. Mais comme c'est ma soeur, elle m'a raconté son voyage plein de fois. Lui demander de me raconter son voyage en car ( parce que c'est moi qui l'ait déposé et vu s'en aller ) ne m'a pas paru dangereux, mais j'avoue qu'il y peut y avoir des souvenirs qui peuvent être lier à d'autres souvenirs qui peuvent provoquer des abréactions. Je ferais encore plus attention à ça dorénavant. Sinon, le refus conscient ou inconscient de sentir le piment dans la bouche est fort possible. Mais ce que je n'arrive pas à interpréter alors c'est le pouce qui pique ? ( l'effet non désiré ) Je me suis lancé sans trop réfléchir à la meilleur méthode pour ce cas ci. Je n'étais pas du tout dans l'optique de créer un ancrage à long terme ( pour ne pas créer une frustration ). L'optique était de lui faire vivre une hallucination gustative. J'aurai pu lui faire manger un oignon et lui dire qu'il a le goût d'une mandarine, mais j'ai surtout voulu innové. Alors le problème, c'est peut être de lui avoir proposer du piment. J'aurai pu lui demander de chercher dans son imagination un goût qu'elle n'apprecie pas ? Je note après cette expérience, que j'ai encore beaucoup de chose à apprendre. Mais alors ma question est que, était ce une mauvaise idée de l'avoir aborder de cette manière ?
  14. Terdock

    [Hypnose expérimentale] Pouce pimenté

    Oui, je pense que ça depasse mes capacités. Non que je me sens incapable de le faire, j'ai peur de toucher ce que je ne suis pas sensé toucher. C'était vraiment un test, pour voir si je pouvais faire vivre une hallucination gustative. Je suis satisfait du fait que son pouce ait goûté le nuttela, mais au final c'était pas l'effet voulu. En tentant tes conseilles, je quitte totalement le cadre ludique et je n'oserai pas aller plus loin. De plus, elle n'a pas envie d'arrêter selon ses dires, donc je ne forcerai pas à ce qu'elle arrête, du moins pas sous hypnose. Ce changement faut qu'il vienne d'elle même. Mais un grand merci, pour l'information. J'en prend note, si à tout moment j'ai un autre problème du même type.
  15. Bonjour, J'ai une petite soeur de 11 ans, qui suce encore son pouce. Du coup, ayant déjà 1 an de pratique d'hypnose, j'ai voulu faire un test d'hypnose experimental pour améliorer mes connaissances et lui donner un coup de "pouce" pour remédier à ce problème. Sans trop réfléchir à la meilleur solution pour l'aider. J'ai foncé tête baissé à la première idée qui m'est passé par la tête. J'annonce déjà que ça n'a pas fonctionné. Remarque1: Veuillez m'excuser pour toutes les fautes d'orthographes. Remarque2: même si ce compte rendu est pas détaillé sur tout les mots utilisés, j'ai été en douceur et j'ai fait en sorte de faire vivre une belle expérience à ma petite soeur. Je commence par le test de suggestibilité des doigts aimantés, en même temps, je lui demande de me raconter son voyage au ski. Un de ses souvenirs lui fait rire, et je rebondi sur ça pour lui provoquer un fou rire. Ensuite je lui fais les bras aimantés, ensuite une induction par rupture de patern, approfondissement, j'enchaîne par quelques catalepsies. Jusque là, tout fonctionne, elle joue le jeu à fond. Je la reinduit, je lui suggère une amnésie du chiffre 4. Et c'est là qu'elle cite le chiffre 4. Je ne perds pas la face, je lui fais une reinduction, et je recommence ! Toujours pas ! De là, je n'insiste pas, je lui refais vivre un fou rire avec l'ancrage que je lui ai posé par rapport à son voyage. Ensuite je lui fais un pause-lecture. Seule la catalepsie fonctionne, l'amnesie de la periode entre le pause et lecture, comme si le temps s'est arrêté, ne fonctionne pas parce elle me dit qu'elle m'a vu lui bouger son bras et me déplacer derrière elle. Je me dis alors, qu'elle est soit imperméable à tout phénomène hypnotique de type amnésie, soit que mes métaphores ne lui parlent pas. Je reinduit ma petite soeur, et c'est à ce moment que je commence le test. Je lui suggére que son pouce ( je le prend ) est trempé dans un pot de nutella. Lorsque je lui demande d'ouvrir les yeux, je lui demande de sucer son pouce pour gouter son pouce plein de nutella hypnotique. Je lui demande qu'elle goût son pouce a ? Elle me dit, ça a le goût de mon doigt. Première tentative raté, je la reinduit, je retrempe ce fameux pouce dans ce pot de nutella, et c'est là qu'il a le goût du nuttela. Elle apprécie. Maintenant que l'hallucination positive a fonctionné. Vous devinez que j'ai utilisé la même méthode, mais ensuite j'ai trempé ( suggestion ) son pouce dans un pot de piment. Je lui ai suggèrer que le piment ne piquera en aucun cas son pouce mais que dès qu'elle mettait son pouce dans la bouche, sa bouche piquerait. Et que au plus longtemps il restait, au plus sa bouche allait piquer. Je lui demande d'ouvrir les yeux, et de gouter son pouce. *Rien*, son pouce goute son goût habituel. Je reinduit une dernière fois, pour améliorer ma suggestion. Je lui demande d'ouvrir les yeux. Et de gouter. Toujours rien. Mais ce que je ne voulais pas arrive, son pouce commençait à piquer. C'est là que j'ai arrêté la séance en passant au réveille. Je suis resté le temps qu'il faut pour qu'elle soit réveillé le plus convenablement possible. Son pouce ne piquait plus. Durant le feedback, elle m'a fait comprendre que ça s'est bien passé, elle a bien aimé les catalepsies. On a pas discuté du chiffre que je lui ai demandé d'oublier. Mais je lui ai redemandé si elle m'avait vu pendant le pause lecture, elle me dit oui. Ensuite je lui demande, et pour ton pouce est ce que tu veux vraiment arrêter de le mettre en bouche, elle me dit non ! Donc je pense que c'est là qu'il se trouve le problème ? Mais pas sûr ? Pendant plusieurs jours, je lui ai demandé des nouvelles pour son pouce, si il piquait ou pas de peur de l'avoir mal réveillé, elle m'a dit non, tout était normal. Qu'en dites vous ? Moi je pense que j'ai peu être été trop direct, je ne l'ai pas assez fait imaginer avec ses propres methaphores ? Pour cela, que les amnésie et l'hallucination n'ont pas fonctionné . Déjà, j'aimerai avoir votre avis ? Sur un premier point. 1) En temps que apprenti street hypnotiseur, est ce que vous me deconseillez d'hypnotiser un enfant de cette age ? Et sachant que c'est ma soeur ? 2) je n'ai pas suivi de formation à l'hypnose, mais j'utilise tout ce que j'ai appris dans la voix de l'inconscient, pour mes phénomènes hypnotiques. Pour ce cas ci, je ne devais pas le faire par moi même, un hypnotherapeute est plus qualifié pour cela ? 3) Que pensez vous qu'a été le problème pour l'hallucination gustative avec le piment ? Je ne le recommencerai plus, du moins je ne le ferais plus sur un enfant, mais je voulais juste savoir quelles ont été mes erreurs, et que dois je améliorer ?