Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Meemi

Membres
  • Compteur de messages

    504
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    29

Activité de réputation

  1. Like
    Meemi a reçu une réputation de maxichou dans Je ne parviens pas à m hypnotiser...   
    Tu peux commencer à verbaliser à haute voix, ou bien intérieurement. Ou rendre ta séance interactive. 
    (Je m'explique, tu peux par exemple décider de te placer.. dans un couloir, qui représente le déroulement de ta séance, et a chaque portes des ressources, les interrupteurs pour lumières pourraient éclairer les cibles/objectifs etc, et avancer de façon directe, comme tu pourrais le faire, et pas en t'auto-dirigeant, de plus, pour quelqu'un qui débute, c'est assez étrange. Je te raconte pas les regards des moldus si tu en as autour...)
    Bref, la limite c'est l'infini, ou aussi loin que ton imagination créera, si tu préfères.
     
    (Tu te rendras vite compte dans tes séances que le déroulement n'est plus quelque chose dont tu te préoccuperas passé un certain moment.. A la fin il pourrait même te sembler découler seul, de manière tout à fait logique, au final, tu le sais déjà en toi. :D)
  2. Like
    Meemi a reçu une réputation de vlaval dans Paris Vlaval   
    Bonjour et bienvenue
  3. Like
    Meemi a reçu une réputation de Cédric Le Gac dans Les possibles financement pour une formation en hypnothérapie   
    Hier, puisque je suis chômeuse depuis Juillet, je suis passée au Pole Emploi, pour la première fois de ma vie, on a du établir mes projets professionnel et tout le tralala du dossier, et j'ai vu ma conseillère s'arracher les cheveux à chercher "Hypnothérapeute" dans le registre, inexistant évidemment tandis que praticien en Reiki et hydrothérapie y figurait. Ca résume assez bien à quel point le métier (et ses formations) sont considérées. 
    Et moi qui essayait vainement de dire "Non mais c'est pas grave mettez quelque chose qui s'en rapproche comme du "Coaching en développement personnel" "
    _"Non mais ça n'a absolument rien à voir !"
    _"Euhm.. Pourtant si, ça a énormément à voir."
    _"Non je suis désolée ce n'a rien à voir"
    _'Madame vous ne connaissez pas l'hypnose."
     
    *Au secours sortez moi de là*
  4. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de Koko dans fesses électriques qui ne prennent pas.   
    Et bien détrompe toi Koko, je faisais justement constater à mon copain qu'il n'y a que dans ce forum que l'on peut lire de tel titres pour les Topics xD
  5. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de Très curieux dans aider moi   
    Non, non il te faut un diplôme pour avoir le droit de faire ça !
     
    .. J'déconne, évidemment que tu peux essayer, c'est la base de la mentalité de ce livre, se jeter à l'eau.
    Et surtout ne pas te braquer si tu as des loupés, c'est comme ça que l'on apprend.
  6. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de lapinozz dans Un cas qui pourrait vous intéresser...   
    Je ne comprendrai jamais comment des neurologues, des machins-logues, bidule-thérapeutes et autres truc-chiatres peuvent encore gober les bêtises d'une jeune de 15 ans qui manque visiblement d'attention, et se permettent de conclure des choses pareilles sans documentation visiblement (vu les énormités que je lis, mon poil s'hérisse), tout en mettant en péril l'innocence de quelqu'un et aussi indirectement le mental de la jeune fille (parce que dire c'est la faute du vilain monsieur si tu as bobo la tête, ça ne résout pas le "bobolatête")
     
     
    Aaaah... Mais oui... ! C'est tellement simple d'avouer qu'ils ne sont pas compétents dans ce domaine, on aurait presque oublié !
    (Quoi ? On me chuchote à l'oreille que c'est sûrement un problème d'égo, que de remettre le blanc immaculé de leur longue carrière de "médecins" en question ? Oups.)
     
    Il ne faut pas oublier que si vous allez voir un charlatan, il vous dira toujours que ce sont les autres, les charlatans.
     
    Tiens, et si je donnais des diagnostics de psychiatrie moi ? Après tout, j'ai un trouble mental, c'est pareil ! Non ?
     
    ..Non je ne suis pas fâchée.
  7. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de Maëlys dans Comment se lancer   
    Oui le samedi ou dimanche après midi ! Viens donc !
  8. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de HypnoZombifié dans L'inconscient, ce troll   
    Je me rappelle encore de son visage vraiment dégoûté qui nous regardait d'une façon à nous dire "Je dois vraiment boire ça ? " 
    Priceless  
  9. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de Cédric Le Gac dans L'inconscient, ce troll   
    Je me rappelle encore de son visage vraiment dégoûté qui nous regardait d'une façon à nous dire "Je dois vraiment boire ça ? " 
    Priceless  
  10. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de ioanes dans L'inconscient, ce troll   
    Je me rappelle encore de son visage vraiment dégoûté qui nous regardait d'une façon à nous dire "Je dois vraiment boire ça ? " 
    Priceless  
  11. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de El phacochère dans L'inconscient, ce troll   
    Je me rappelle encore de son visage vraiment dégoûté qui nous regardait d'une façon à nous dire "Je dois vraiment boire ça ? " 
    Priceless  
  12. Upvote
    Meemi ont aimé un message de ioanes dans L'inconscient, ce troll   
    Hop là, premier compte rendu je crois bien.
    Il sera assez court, car je ne vais m'attarder que sur une partie de la séance, mais il démontre bien que l'inconscient sais vraiment être très joueur ^^
     
    Lors de la formation de ce 24-25 juin, petite séance avec l'une des stagiaires, celle-ci plutôt réceptive souhaite vivre des hallus après avoir vu @Cédric Le Gac voir éléphants rose en tutu, licorne et chatons.
     
    Début de séance classique pour se mettre en bain et approfondir au fur et à mesure. Puis on tente une hallu visuel : nada.
    On passe alors au hallu gustative/olfactive, on débute en tentant de changer l'eau en jus de citron (toi qui me lit, tu as déjà gouter un citron ? tu te rappel du goût ? tu te rappel de l'acidité ? tu sens que déjà tu salive un peu ? et que peu à peu une douce saveur de citron envahie ta bouche ? très bien)...sauf que ce n'est pas très concluant. On change en prenant autre chose : la fraise, et on passe par un signalling. L'inconscient est partant. Mais...non plus.
     
    Qu'a cela ne tienne ! que voudrais-tu gouter inconscient ? qu'elle est la premier chose qui te vient à l'esprit...maintenant. Réponse : "vert"...bon ok...l'inconscient dit qu'il sait quel goût, le conscient n'en a aucune idée ^^. Vingt seconde de préparation demandé par l'inconscient...1...2.........20. On goute...grimace \o/ le goût est très présent. La volontaire recrache (nous étions tranquillement assis sur l'herbe). Bon gros rire général avec la volontaire qui se demande encore comment son inconscient à pus imaginer ça.
     
    (Et à ce moment là @Meemi : "comme quoi l'inconscient est très joueur")
     
    On arrête la séance un peu après, lorsque le conscient et l'inconscient décide d'arrêter. Feed back : "j'avais l’impression de boire un escargot". Je lui refais gouter l'eau qui à bien un goût...d'eau ^^
     
    Comme quoi, Meemi à tout résumé, ce troll d'inconscient à fait passer l'hallu en prenant quelques chose de bien what the fuck ^^ et la suggestion est passé sans aucun problème et de manière très prononcé malgré des débuts peu concluant. En bref : en hypnose, l'inconscient est votre meilleur ami.
  13. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de Cédric Le Gac dans Un cas qui pourrait vous intéresser...   
    Je ne comprendrai jamais comment des neurologues, des machins-logues, bidule-thérapeutes et autres truc-chiatres peuvent encore gober les bêtises d'une jeune de 15 ans qui manque visiblement d'attention, et se permettent de conclure des choses pareilles sans documentation visiblement (vu les énormités que je lis, mon poil s'hérisse), tout en mettant en péril l'innocence de quelqu'un et aussi indirectement le mental de la jeune fille (parce que dire c'est la faute du vilain monsieur si tu as bobo la tête, ça ne résout pas le "bobolatête")
     
     
    Aaaah... Mais oui... ! C'est tellement simple d'avouer qu'ils ne sont pas compétents dans ce domaine, on aurait presque oublié !
    (Quoi ? On me chuchote à l'oreille que c'est sûrement un problème d'égo, que de remettre le blanc immaculé de leur longue carrière de "médecins" en question ? Oups.)
     
    Il ne faut pas oublier que si vous allez voir un charlatan, il vous dira toujours que ce sont les autres, les charlatans.
     
    Tiens, et si je donnais des diagnostics de psychiatrie moi ? Après tout, j'ai un trouble mental, c'est pareil ! Non ?
     
    ..Non je ne suis pas fâchée.
  14. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de Cédric Le Gac dans Nantes ou Vannes. Cédric   
    Salut ! Contente que tu sois passé par là au final
    En espérant que tu poursuives sur la voie qui te conviendra !
    Amuse toi bien avec les Nantais
  15. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de jerome85 dans Jérôme Petit village en Vendée   
    Bonjour et bienvenue.
  16. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de lopilo64 dans Pensez-vous que ça puisse marcher ?   
    Induction ventilateur !
     
    Suis bien l'hélice suis la bien... Et plus elle tourne plus tu te refroidis... xD
  17. Upvote
    Meemi ont aimé un message de Agraf dans Un cas qui pourrait vous intéresser...   
    Bon maintenant que tout  le monde t'a rassuré tu as peut-être moins peur d'entendre des reproches
     
    Je trouve que la plupart des forumeurs ont bien vite jugés les neuro-psy-mescouilles et ce, sur la base de ce qu'ils auraient dit et non pas des résultats obtenus. Si je me fies à ton récit, nous avons donc toi d'un côté qui racontes pleins de choses positives sur l'hypnose et qui traumatise une jeune fille et de l'autre ces vilains messieurs qui lui racontent pleins de choses négatives et qui arrivent semble-t-il (aux dernières nouvelles en tout cas) à stopper les phénomènes génant que ta prestation a vraissemblablement déclenché.
     
    Moi j'aime bien les faits et je les trouve assez éloquents. Je m'en vais donc proposer une autre lecture des évènements qui permette des les apréhender, en sortant du présupposé un peu mystérieux que les personnes qui sont intervenues après toi et qui ont réussies là où tu as échoué, seraient forcément incompétente parce que professionnelle...
     
     
    Nous avons donc une jeune fille qui part en colo sportive. Comme elle est mineure elle est d'ordinaire sous la responsabilité de ses parents, comme elle est en colo, c'est l'entraîneur qui assure ici la figure d'autorité. C'est lui qui constitue le lien de confiance entre les parents et la jeune fille. En demandant l'autorisation des parents, tu court-circuites l'autorité de l'entraîneur et tu places ton spectacle d'hypnose en dehors du cadre de la colo. En "temps normal" ; s'il n'y avait pas eu de problèmes, cela n'aurait eu aucune incidence mais dans le cas d'un plantage comme celui-là, il n'est pas impossible que ses "endormissements" auraient cessés dès la fin de la colo s'ils étaient restés cadrés au sein de la colo. Il est possible aussi que les tentatives de l'entraîneur d'aider la jeune fille aient eu plus de succès si il incarnait toujours une figure d'autorité, ce que ta demande innocente et partant d'un bon sentiment a pu empêcher.
     
    Mais évidemment, ce n'est pas là que ça a merdé. Je pense que tu t'en doutes, et certains plus haut l'ont déjà mentionnés. Mais quand tu commences à avoir des gens qui pleurent à un spectacle, eh bien il faut arrêter de les hypnotiser, c'est juste du bon sens. Tu as des hallu visuelles badantes ? Comme c'est curieux, et si on essayait les hallus gustatives ? Le fait de les réinduire à chaque fois n'est pas plus problématique que ça dans l'absolu, le problème c'est que ça affaibli de plus en plus la conscience de ton volontaire d'être réinduis. D'ailleurs tu n'as pas précisé la technique mais je suppose que tu as procédé par rupture de pattern, qui a pour effet de fragmenter la personnalité. À partir d'un certain âge l'esprit a l'habitude de se scinder et de se reconstruire, c'est pourquoi ce n'est pas problématique. Moi personnellement je ne fais pas de ruptures de pattern avant 12 ans. À 14 ans, ça se discute, il faut voir au cas par cas. En tous les cas si elle avait déjà des hallus visuelles ce n'était pas forcément la peine d'insister.
     
    Pour critiquer les psys beaucoup se sont basés sur la communication et peu sur la méta-communication. Camille l'a évoqué, effectivement cela pourrait être un besoin d'attention. Mais au vu de ses réactions à moyen terme je ne pense pas. Mon hypothèse est que les pleurs étaient une manière inconsciente de dire "Je ne veux pas". Erickson l'a montré à de multiples occasions, l'inconscient peut créer des symptômes pour s'exprimer ou pour donner un prétexte à la conscience pour reprendre le contrôle. Il évoque par exemple dans ses articles le cas d'une jeune femme dont le bras a été placé en catalepsie très longtemps et qui se prend à éternuer. L'éternuement l'oblige à reprendre le contrôle du bras. Là, les pleurs auraient logiquement du contraindre l'hypnotiseur à arrêter ses "expériences".
     
    À ce stade, je pense que la séance aurait juste été une mauvaise expérience pour elle, ou peut-être qu'elle l'aurait fait réfléchir et qu'elle serait venue te revoir dans la semaine. Il est difficile de savoir exactement quel aurait été sa réaction, probablement qu'avec un peu de recul elle aurait pu en tirer quelque chose de positif, mais voilà : l'entraîneur te demande de la réhypnotiser et tu le fais ; et en plus pour une suggestion qui n'est pas top (si elle fait de la natation de manière assez intensive,  probablement que toucher à sa perception de la température de l'eau c'est quelque chose de plutôt intime, qui la touche profondément).
     
    Donc que fait l'inconscient ? Eh bien voyant que la réaction des pleurs ne t'arrête pas, il teste autre chose pour la défendre : l'endormissement spontané. Et là, tu vas te coucher avec elle !!! Sachant qu'à cet âge là, on a les hormones en feu d'artifice et qu'en plus tu incarnes, via l'accord des parents puis de l'entraîneur, l'autorité parentale, imagine le bizarre de la situation. C'est potentiellement quasimment incestueux !
     
    Consciemment, à ce stade là, elle doit être très chamboulée. Son inconscient, pour X raisons ne souhaite pas que tu l'hypnotises et toi tu t'acharnes. Dans le même temps, il y a probablement un fond de tension sexuelle généré par l'hypnose, par toute l'attention que tu lui portes ainsi que par le fait que tu sois présent quand elle dort. Cela doit contribuer à lui brouiller l'esprit et participe selon moi du fait que par la suite, elle ne soit plus coopérative du tout, aussi bien consciement qu'inconsciemment. Consciemment elle ne sait pas comment réagir, donc elle ne réagit plus du tout. Et inconsciemment, eh bien le fait de s'endormir fonctionne mieux que les pleurs alors elle reste bloquée sur ce comportement.
     
    Là, le coup de grâce ! Tu appelles un ami à toi qui fait 150km pour venir t'aider. Ça peut sous-communiquer un grand soucis de bien-être pour l'autre, mais au vu du cadre qui s'est installé, ça sous-communique surtout une grande incompétence. Comment, le type à qui l'entraîneur ET mes parents ont accordés toute leur confiance, serait tellement incompétent qu'il est obligé d'appeler des gens au secours ? Je dirais que c'est le moment où tu perds toute autorité et tout contrôle sur ton hypnotisé. Le point positif, c'est qu'en faisant intervenir un autre hypnotiseur, tu brises à mon avis cette tension sexuelle qui avait pu être créée par l'hypnose. Tu n'es plus le grand mystérieux hypnotiseur. Tu es un hypnotiseur parmis d'autres, et même pas un bon, du coup en enlevant cette aura de prestige que l'hypnose a généralement sur les gens, tu ouvrais la porte à une relation normalisée avec elle...
     
    Oui mais voilà ! Le lendemain, tu tentes un "coup de bluff". À cette occasion, tu constates d'ailleurs que lorsque tu n'es pas là, tout va très bien. Mais tu trahis sa confiance en lui mentant ouvertement et en faisant une apparition près de sa chambre alors que tu lui as dit que tu étais dans le bus. À partir de ce moment là, il y a une constante nette dans ton récit : dès que tu es là, elle s'endort de manière incontrôlée et dès que tu n'es plus là (comme à l'hôpital où elle a été amenée en urgence) elle se réveille comme une fleur. Dans le même temps, tu communiques avec elle de manière ultra paradoxale : tu lui dis que c'est elle qui contrôle tout, qu'elle peut se réveiller quand elle veut etc. et dans le même temps tu l'infantilises au dernier degré en la forçant à boire de l'eau sucré comme un nourisson braillard qui refuse sa têtée. 
     
    À partir du moment où elle est allée aux urgences, ça fait passer sa problématique à un autre stade. Jusqu'à présent elle avait des réactions bizarre au contact d'un mec que personne ne connaît et qui se retrouve on ne sait pas trop comment à prendre le contrôle sur elle, sur ses passions (la natation) sur sa nourriture, son sommeil, son corps et son esprit. En l'amenant aux urgences, ça sous-communique que c'est elle qui a un problème. Si elle avait déjà consulté un psy quelques années auparavant, ça l'a probablement renvoyé à cette période là de sa vie. Probablement aussi que si au tout départ son inconscient cherchait à te faire arrêter l'hypnose c'est peut-être lié à la problématique pour laquelle elle a vu ledit psy.
     
    Ainsi donc, quand elle arrive chez elle, son problème avec toi s'est transféré à un problème plus général via les urgences, les psy etc.
     
     
    Je pense donc qu'au tout début, elle avait un problème qui n'est en rien lié à toi (d'où sa consultation quelques années auparavant). Puis tu t'es lié à ce problème en insistant dans l'hypnose, en la réhypnotisant et en l'infantilisant. En l'amenant aux urgences, ce problème s'est généralisé et intensifié en lui faisant craindre pour sa santé mentale, elle n'avait pas envie de "finir chez les fous". Par ailleurs, quel qu'ait été ce problème, les parents et l'entraîneur ayant apportés leur caution morale à ta personne, en l'hypnotisant et en montrant que tu étais incapable de gérer ce qu'il se passait (en appelant un pote notamment, ou encore en l'observant, impuissant face aux évènements, tandis qu'elle dormait) tu as également décrédibilisé les parents.
     
     
     
     
    Maintenant, comment les psys qu'elle est allée voir ensuite ont-ils agis ? En lui disant que les parents auraient du porter plainte, ils redonnent aux parents le pouvoir qu'ils ont abandonnés en l'envoyant en colo ainsi qu'en donnant leur accord pour la séance d'hypnose. En même temps ils reconnaissent l'intense souffrance qu'elle a subis et, subtilement, ils recréent un cadre : si les évanouissements continuent, il faudra porter plainte. Comme la jeune fille n'a probablement pas envie que cette histoire continue pendant des siècles et d'y rajouter des juges et des avocats, c'est en fait une menace contre elle, qui a le mérite de replacer la culpabilité sur l'hypnotiseur et non pas sur la jeune fille, tout en redonnant aux parents le pouvoir d'agir. En lui disant qu'il ne faut pas hypnotiser en dessous d'un certain âge, ils la dédouannent totalement et la rassurent vis-à-vis de sa normalité et de la salubrité de son esprit : s'il ne faut pas hypnotiser les gens de son âge, alors il est normal qu'elle ait eu des réactions bizarre après avoir été hypnotisée. En lui disant qu'il ne faut pas être hypnotisé plus de 15 minutes, ils lui donnent un nouveau comportement possible dans le cas où la situation se représenterait. Si cette jeune fille n'arrive pas à dire non, alors il faut que la sacro-sainte science, incarné par l'autorité de ces psys, dise non à sa place.
    Et visiblement... Ça a marché non ?
     
     
     
     
    Je parlais tout au début de méta-communication. C'est ce que la communication communique. Si tu lui dis qu'elle a le pouvoir, que elle elle te demande de la laisser tranquille et que toi tu insistes pour qu'elle fasse ceci ou cela, tu communiques peut-être qu'elle a le pouvoir, mais tu méta-communiques tout l'inverse. De son côté, en te demandant de la laisser tranquille, en te disant qu'elle est fatiguée etc. elle communique ET méta-communiques qu'il faut la laisser tranquille. Elle aurait eu les yeux qui vrillaient, des spasmes dans tout le corps ou encore des crises d'hystérie, on aurait peut-être pu considérer qu'indépendamment de ce qu'elle disait, elle méta-communiquait un besoin d'aide mais là, s'endormir, c'est plutôt paisible et passif comme réaction de défense.
     
     
     
     
    En conclusion, j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne nouvelle c'est qu'a priori, l'hypnose n'étant pas en cause, tu peux continuer d'utiliser les techniques que tu as apprises sans risques. La mauvaise, c'est qu'à mon humble avis il ne serait pas superfétatoire d'investir dans quelques bouquins sur la thérapie pour revoir entièrement ton positionnement d'hypnotiseur, qui a été tout le long de cette semaine plutôt catastrophique. Je te conseille "Un thérapeute hors du commun" de Zeig qui devrait te donner quelques notions sur l'autorité et la méta-communication. Par ailleurs, je te conseille également, le temps que tu puisses reprendre confiance en toi, de n'hypnotiser que des personnes majeures avec lesquelles tu n'entretiens aucune relation d'autorité préalable.
     
    Mes conseils donc pour pratiquer sereinement sans traumatiser quiconque :
    - Si un volontaire se met à pleurer dans un spectacle, arrêter le spectacle avec l'intéressé. Dans le même temps, autoriser les pleurs (tout est toujours normal en hypnose, si elle pleure à un moment donné c'est normal, c'est de la ratification élémentaire de l'autoriser à pleurer). En fin de spectacle, prendre un moment pour débriefer avec la personne, en prenant du feed back. Avant de dire "l'hypnose c'est ceci et c'est pas ça et tu as le contrôle et tu vas bien et... eh bien il faut savoir où elle en est elle-même. Peut-être que cette expérience lui a fait penser à quelque chose, peut-être qu'elle a envie d'en parler, peut-être que ceci ou cela. Pour pouvoir faire des conjectures, il te faut du feedback donc avant de lui dire quoi que ce soit il faut que tu lui parles de là où elle se trouve, en le lui demandant donc. Et  si elle ne veut pas parler, c'est du feed back aussi, reste disponible au cas où mais éloigne-toi, laisse-la respirer.
    - Si une séance s'est mal passée ou passée d'une manière qui te semble étrange et que tu n'es pas sûr de comprendre ou être capable de maîtriser... Eh bien ne pas refaire une séance le lendemain avec la personne, ou à la limite si c'est l'intéressé qui demande. Il faut que la demande vienne de la personne dans ce cas là et pas qu'elle réponde à une sollicitation de l'hypnotiseur ou de toute personne tierces, particulièrement si cette dernière entretiens une relation d'autorité avec elle.
    - Si le volontaire demande à ce qu'on le laisse tranquille, il faut respecter sa bulle d'intimité ainsi que sa liberté, autant dire que dormir avec le volontaire n'est pas très recommandé...
    - Respecter la confiance que l'hypnotisé place en nous en ne lui mentant pas ouvertement (dire je t'attends dans le bus et l'attendre près de sa chambre par exemple).
    - D'une manière générale, être conscient de ses limites. Il y a des choses que tu pourras faire en hypnose dans un an, dans cinq, dans dix ans, que tu ne peux pas faire maintenant parce que tu manques d'expérience. 
    - Enfin, savoir rester à sa place. C'est probablement le plus dur, les autres "conseils" relevant davantage du bon sens. Savoir rester à sa place dans une discipline comme l'hypnose ludique est très compliqué car en tant qu'hypnotiseur, nous avons un certain contrôle sur les sensations, les émotions, les perceptions et actions diverses de l'hypnotisé. D'où l'importance d'instaurer un cadre de jeu et de n'en pas sortir. Lors d'une séance d'hypnose de rue, tu n'es qu'un partenaire de jeu de ton hypnotisé, ce jeu est limité dans le temps, dans l'espace et borné par des règles implicites qui sont différentes pour chacun. C'est à force de pratique que tu arriveras à percevoir, via le paraverbal/nonverbal, l'intention, etc. quelles sont les limites à ne pas dépasser avec ton volontaire. En attendant, il faut prendre des précautions, notamment celles listés ci-dessus. Je rajouterais pour finir que si tu demandes très clairement à ton hypnotisé de rester sur ses jambes et que ce dernier s'effondre malgré tout et plusieurs fois de suite, eh bien son inconscient n'a clairement pas envie de jouer avec toi puisqu'il ne respecte pas les règles du jeu. À partir de ce moment là on n'est plus dans le jeu mais dans l'agression et à mon avis c'est comme ça que symboliquement, ton volontaire a vécu cette semaine. D'autant que ne suis pas trop revenu dessus, mais l'ambiguité pouvant exister entre une ado de 14 ans facilement impressionable et un beau sportif de 24 ans pendant une semaine de colo n'a pas du arranger les choses.
     
     
    En espérant que mon analyse et mes conseils te soient utiles
     
  18. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de Heyrin dans Un cas qui pourrait vous intéresser...   
  19. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de neuneutrinos dans Pensez-vous que ça puisse marcher ?   
    Induction ventilateur !
     
    Suis bien l'hélice suis la bien... Et plus elle tourne plus tu te refroidis... xD
  20. Upvote
    Meemi ont aimé un message de Agraf dans Pourquoi une personne est plus receptive ?   
    Messieurs ! Comme melimëlo nous l'a subtilement rappelé, il y a un lieu pour les discussions sérieuses sur ce forum : la fameuse section expérimentale. Je vous propose donc de migrer là-bas avec un éventuel sujet sur les définitions de Janet. Si j'ai le temps je le lancerais moi-même, mais je risque d'être assez pris ces quelques jours qui viennent.
     
    Je me rends compte également que le format forum n'est peut être pas le plus adéquat pour initier un débat, un article de fond permettant peut-être aux différents rhéteurs de mieux appréhender l'essence du propos. Je me rends compte en effet que sur les nombreux points de détails où tu m'as repris, il s'agit plutôt de manœuvre Schopenhauesques que d'un véritable questionnement permettant de mettre à jour nos convergences ainsi que nos divergences et surtout, le point essentiel, la base de cette discussion, qui était de savoir si oui ou non la notion de faiblesse psychologique était toujours pertinente aujourd'hui.
     
    Je vais donc me macroniser en faisant une réponse circonstanciée à la question initialement posée par le topic :
     
    C'est surtout la confiance et l'imaginaire qui permettent d'entrer dans l'état d'hypnose. Et puis il y a autre chose, des gens qui sont mystérieux et "hypnotique" qui donnent envie de se faire hypnotiser ! Voilà donc les trois ingrédients : confiance, envie, imaginaire <3
     
     
    Puis Hugin et Neuneu, on poursuivra ailleurs. D'ailleurs, neuneu, il me semble que tu viens d'aménager sur Toulouse non ? Plus encore que la section expérimentale, il y a quelques bars qui pourraient être tout à fait adaptés à ce débat ;-)
     
     
    Camille : #jcpqiyadbomd
  21. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de Agraf dans Pourquoi une personne est plus receptive ?   
    Nil... Nil.. 
     
    Tldr : En vrai Agraf c'est un gentil.
  22. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de neuneutrinos dans Pourquoi une personne est plus receptive ?   
    Nil... Nil.. 
     
    Tldr : En vrai Agraf c'est un gentil.
  23. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de HypnoZombifié dans Ce jeudi 25 mai   
    Moi ce sera dimanche
  24. Upvote
    Meemi ont aimé un message de melimëlo dans Pourquoi une personne est plus receptive ?   
    J'ai pas compris tes posts @Agraf mais c'était très drôle. Pas trop frustré de ne pas passer de freeze defreeze et autres phénomènes en tant qu'hypnotisé ?
     
    J'ai envie de répondre un long pavé. Mais les bras m'en tombent. Puis je suis faible psychologiquement, étant facilement hypnotisable (n'en déplaisent à certains hypnos). Je ne sais pas quoi répondre tant je suis hébétée.
     
    Du coup je vais simplement me contenter de dire que c'est ta croyance.
     
    Et songer à une reconversion, tant de niveau d'hypnotisabilité, ça doit pas être très bon apparemment.
  25. Upvote
    Meemi a reçu une réputation de Anna dans Mes premières séances de Street   
    Super premières expériences
×
×
  • Créer...