Aller au contenu

Nico58

Membres
  • Compteur de messages

    178
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Nico58

  • Date de naissance 08/18/1990

Informations

  • Sexe
    Femme

Visiteurs récents du profil

1225 visualisations du profil
  1. Interessant que ce soient des pondérations, reste à savoir leur somme cela dit. Je ne savais meme pas qu'il y avait une étude derrière, je les tennais pour bidons d'office... Quand on me sort des chiffres ultra précis pour des phénomènes largement subjectifs, ma de crédulité atteint la valeur 0.001 très rapidement dans 95.7% des cas C'est souvent le cas aussi quand j'entends qu'il n'y a que 2 (ou 3.. ou 4 ..etc) types de ...
  2. Hello, ca me parait intéressant comme approche Cela dit première question, quelles genre d'histoires tu racontes: - Des métaphores détaillées ou plutot un histoire en tant que telle? - Des petite balades avec le volontaire pour seul héros ou des histoire "complexe" avec plusieurs personnages? Et deuxième question à quel fin? Pour réaliser une "induction", une suggestion de phénomène particulier, ou simplement faire vivre un rêve guidé? Je dirais que les rêves guidés c'est très courant, ensuite une histoire qui n'est ni une métaphore ni un rêve guidé ca me semble moins courir les rues en street hypnose. Je ne sais pas dans quelle mesure c'est similaire à ce dont tu parles mais j'ai un CR sur une mini expérience du genre http://street-hypnose.fr/forum/topic/7080-cr-hypnose-et-gueule-de-bois/#comment-79493 Dans tous les cas c'est intéressant de savoir ce que des talents de conteurs peuvent apporter pour revisiter les classiques. D'autant plus que c'est un peu le contraire du clean language En terme de précautions, je dirais comme d'hab. Aussi, moins tu connais la personne et moins celle ci connait l'hypnose plus tu risques de toucher des points sensibles imprévisibles en étant trop spécifique. C'est pourquoi il faut faire très attention à tout feedback qu'ils te renvoient, surtout non verbal. Perso dans le cas de rêves guidés, je me met toujours d'accord à l'avance avec la personne sur le contenu du rêve, et aussi la laisse explorer d'elle même une fois dedans, je ne rajoute pas d'éléments qu'ils n'ont pas désirés.
  3. Lol et sinon c'est quoi un freeze out? Petite recherche google et puis voila: http://www.diaryfrenchpua.com/freeseductionebooks/OctoberManSequence(CompactEditionbyFlopik).pdf pas lu donc, si Hugin ou qqun veut bien faire un résumé je suis preneur
  4. Lol j'ai été victime d'intention sonique, le mot auquel tu penses tellement que tu ne l'écris/dis meme pas! donc en fait le l'autre coté de la médaille, c'est ce que le volontaire (et non l'hypno comme on pouvait comprendre) est pret à faire dans un cadre particulier. Je vais corriger le post original, merci d'avoir signalé!
  5. Pour l'instant on a pas mal mis l'accent sur ce que peut faire l'hypno, sur son éthique et ses croyances. Je pense que ca serait pas aussi mal de parler de l'autre coté de la médaille: sur ce que le volontaire est pret à faire dans un cadre donné et ses croyances qui influent dessus.
  6. Hello! Qui sera de sortie à Paris ce WE? Moi j'y serais! Je propose samedi vers 4 ou 5h à Beaub'
  7. Arg et moi jusqu'au 15 Et pas la en aout... je vois qu'il va encore falloir que j'attende un bout de temps avant de faire une sortie nationale
  8. Ah mais je peux pas ce samedi... Enregistrez SVP...
  9. Un thème qui revient souvent, et plutot que d'en discuter à droite à gauche dans des threads éparpillés, centraliser le débat, les questions et les réponses fait sens. Du coup je créer ce sujet pour discuter du theme: "est ce que tout est hypnose? et qu'est ce qui est de l'hypnose si tout n'est pas hypnose?" Mais ca faisait un peu long comme titre de sujet, du coup j'ai mis plus court. ""Tout est hypnose"" : le fait d'ecouter, d'imaginer, de se focaliser, de se détendre, d'étre motivé etc. (de parler? de penser?...), et un certain combinaison de tout ca, si ca se retrouve en hypnose alors ca en fait partie ""Rien n'est hypnose sauf l'hypnose"" : si un truc se retrouve et en hypnose et pas en hypnose (par ex visualiser, se détendre, etc...) alors ce n'est pas de l'hypnose Ca fait surtout suite à la discussion commencée ici, où, pour ceux qui n'ont pas suivit, on parlait d'essayer d'appliquer l'hypnose à l'enseignement: Je reposte le dernier message (pour le moment) de ce thread sur ce theme: La réponse est top, merci @neuneutrinos La métaphore du feu (i.e. l'hypnose ou l'état d'hyponse? il faudrait il une définition pour que ca soit plus clair) et du bois (i.e. n'importe quelle technique: clean language, yes set, focalisation... etre sympa ;), etc. qui perment d'amener à cet état) est bien: on comprends bien que c'est pas suffisant d'avoir du bois pour faire du feu. Cependant ca suggère aussi que le rapport entre le bois et le feu est très faible, que ce sont des choses de nature différentes. Il me semble qu'en l'occurence le lien est un peu plus fort. Du coup pour continuer le débat je propose: dire que les "techniques" sont comme le première étage d'une fusée: il fait une très grande partie du boulot, et l'état hypnotique à une certaine distance du satellite à la terre, que le première étage ne peut pas atteindre, mais que le second étage permet d'atteindre. Vu que sans premier étage le satellite il va nul part, est ce qu'on peut vraiment dire que s'occuper d'un première étage n'est pas de l'hypnose? Et dans tout les cas, si pour faire du feu avec du bois il faut qqchose de plus que du bois, c'est quoi ce qque chose de plus qui fait que l'hypnose c'est pas juste du bois?
  10. @Hugin Tu disais: "Pour faire une pizza, il faut de la farine, de l'eau, de la sauce tomate. Mais si tu mélanges ses trois ingrédients cela ne suffira pas à faire une pizza. Il y a bien d'autres processus qui entrent en jeu." Après quoi tu ne cites pas des choses concrètes de plus qui entrent en jeu, du coup c'est pas clair. Comme disais Heyrin si tu donnais directment ta définition de l'hypnose ca serait plus facile à comprendre. Donc pour reprendre ta métaphore cullinaire: admettons qu'on soit sur le forum StreetPizza et que tu me dises que mélanger des ingredients suffit pas à faire une pizza. Admetons que ce soit le cas, cependant, dans la partie "pizza expérimentale" c'est peut etre justement l'endroit pour tenter d'autre trucs que de faire une margherita dans les règles de l'art. Bref. Ca m'intéresse carrément de continuer à discuter du fond qu'est ce que l'hypnose, mais peut etre dans un thread a part (voir meme un débat du mois!) histoire de décoreller la discussion sur ta vision de l'hypnose de celle de l'expérience que je propose. Bon et ca m'intéresse aussi d'avoir accès à la section!! Si mis à part @Zhmgas personne d'autre est contre, est ce que le maitre des clefs pourrait se manifester?
  11. Salut! Comme je le vois c'est travailler au niveau de la visualisation et du ressenti... Donc oui L'idée derrière est que plus il y a de ressenti autour d'une information, plus on a de chance de la mémoriser, et pour cela on peut proposer toutes sorte de jeux y compris des phénomènes "classiques" pourvu que le cadre le permette. Et plus on s'amuse plus on a envie de faire l'effort d'apprendre, et là aussi les phénomènes "classiques" peuvent aider à mon avis. Interéssant de savoir si une amnésie spontanée en fin de séance peut interférer avec l'aquisition de connaissances... Maintenant pour ce qui est du cas le plus dur: contaxte "sérieux" et connaissances "abstraites": par exemple en maths calculer des dérivées, on ne peut l'apprendre par coeur car il y a trop de possibilités (il faut etre capable d'apprendre des définitions mais aussi de les comprendre pour pouvoir l'appliquer). L'idée ce n'est pas de dire a la personne "et hop maintenant tu sais dériver", mais stimuler très fortement sa visualisation interne pour qu'il trouve* un chemin permettant de "comprendre". En premier lieu focaliser sur les operations élémentaires qui sont "evidentes" (on sait qu'elle sont évidentes car soit on le "voit" soit elles ont un certain ressenti; et cela varie bien entendu d'une personne à l'autre). Ensuite, de faire propager ce sentiment vers le haut, pour au final le rattacher à des définitions plus abstraites en proposant des métaphores guides** se basant le plus possible sur ce que l'élève propose de lui meme (et c'est là ou c'est intéressant je trouve). L'objectif est qu'à la suite de la séance, à l'avenir la personne soit capable de retrouver ce "sentiment" de certitude face à l'opération, et qu'il ait des visualisations ou des métaphores en place pour l'aider à utiliser ses connaissances. Donc en exagérant, c'est poser un bouton de l'antisèche en qques sortes *: oui, c'est à lui de bosser **: c'est la ou c'est particulièrement important de connaitre le sujet de la matière enseignée
  12. Et sinon j avais bien envie de proposer aussi la suite du dernier débat, à la fin on avait commencer à aborder un autre angle bien intéressant qu on a pas eu le temps de développer
  13. @Nhova: merci ^^ j'ai oublié de dire aussi que en général quand on ne comprends pas c'est souvent qu'on ne "voit" pas de quoi on parle, et que le but dans la partie finale c'est d'aider à "voir" ces choses là. @Zhgmas: c'est bien vrai, d'ailleurs la première fois qu'on s'est vu sur Beaubourg j'avais bien 20 min de retard... tu vois je suis gentil hein @Hugin: boutade: qu'est ce qui n'en est pas? Bon je m'attendais un peu à la question vu qu'il y a pas d'induction formelle et pas de super-effets. Par ce qu'une grosse partie du boulot en SH (50%? 60...70... qui sait?) c'est d'amener le volontaire à lacher prise, de le motiver à s'engager activement dans la séance, et à les faire se focaliser à la fois sur son intérieur et sur ce que l'on dit. Une fois qu'on à ca faire passer des suggestions c'est presque bateau. La concrètement c'est l'état visé (et en majorité obtenu), avec l'utilisation active de techniques de SH, et une fois qu'ils sont (les élèves) dans cet état, stimuler leur imagination et faire directement appel à leur visualisation interne pour leur faire vivre une expérience nouvelle. La il y avait une seule suggestion "nous sommes en train de voyager ensemble dans ce ballon et nous voyons et expérimentons des sensations ensemble". Si tu as des idées pour rendre encore plus hypnotiques des cours dans un cadre ou on se doit d'etre sérieux, je suis preneur.
  14. Dans Robert Cialdini, la partie sur l'engagement, chapitre 3 (page 102-114 du mien). Il se base sur une étude qu'il cite (panneaux publicitaires en Californie). Ca s'appelle pas yes-set mais pied-dans-la-porte, et ca y ressemble furieusement. J'epère que c'était pas ca que tu appelais biais d'aquiesement et expérience de Kiesler.
×
×
  • Créer...