Aller au contenu
Forum Street Hypnose

gilles

Membres
  • Compteur de messages

    51
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    4

Messages posté(e)s par gilles

  1. Je suis prêt à croire à 100% à la théorie de la prévision des numéros du loto ... si tu mets une photo de toi en train de siroter un martini sur ton yacht de multi-millionnaire :-p

    Je n'ai pas pu lire au delà de quelques paragraphes, trop de confusion, et comme on dit souvent: "si on n'est pas capable d'exprimer en termes clairs pour un tiers, c'est que l'on n'a pas compris soi-même".

  2. J'ai tiré plein de choses positives mais davantage parce que j'ai des comparaisons possibles entre les techniques de street, celles d'un institut de formation et celles de l'hypnose générale de JE, que parce que j'ai appris quelque chose d'utile dans les formations de P. qui sont au final très conditionnées pour fonctionner sur les gens présents, très peu efficaces sur des sujets résistants et qui poussent à acheter d'autres formations par des méthodes que je trouve vraiment limite-limite. Sans compter que je suis revenu avec un tas de questions puisque chaque fois que je voulais comprendre comment/pourquoi un truc marchait ou non: "tu te poses trop de questions, appliques à la lettre et ça va marcher, tu cherches trop à comprendre".

    Je pige pas comment on peut appliquer un truc à la lettre sans le comprendre et espérer avoir un résultat consistant :-/

    Pour avoir fait la formation d'hypnose générale de JE et avoir appliqué une méthode un peu différente, je vois clairement la différence entre avant et après quand tu as eu les réponses à toutes tes questions et que le gars qui t'explique a clairement compris ce qu'il fait :-)

  3. No sé pour AFNH, par contre comme j'ai participé à ce thread il y a moults mois, je peux faire un gros retour d'experience sur ma formation chez Ps...pse maintenant qu'un paquet de temps s'est écoulé et que j'ai eu l'occasion de pratiquer...

    En résumé, je recommande pas, pour les détails si vous hésitez vous pouvez me contacter en privé, je vais éviter de démonter en masse un institut sur ce forum et créer des problèmes potentiels à JE :-)

    Gilles

    Résumé: la formation s'est bien passé, j'en suis parti content, c'est sur le terrain que j'ai compris qu'un truc clochait ;-)

  4. Huhu, je pose ce genre de question a ma pacs constamment:

    "Non mais quand tu me dis que tu vois une banane, tu la vois vraiment ? elle est vraiment jaune ou tu as l'impression qu'elle est jaune ? elle flotte dans les airs ? tu peux aussi la voir les yeux ouverts ?"

     

    C'est sans fin parcequ'elle ne comprends pas mes questions qui n'ont pas de sens pour elle:

     

    "Je la vois, elle est la c'est tout, je sais pas trop comment je vais pouvoir t'expliquer ca"

     

     

     

  5. Le 8/11/2015 à 22:19, Jean-Emmanuel a dit :

    Super sujet Sweely !

    Je ne vais pas trop détailler parce que je suis à l'étranger et que je n'ai pas trop le temps, mais je tenais à dire que la première fois que j'ai hypnotisé un afantaisiste c'était vraiment bizarre. La personne qui me dit : "ben je vois du noir, du gris, comme des nuages qui bougent sans cesse". Cette personne regardait ses paupières à travers les yeux fermés et n'avait aucune image mentale. Ca fait peur la première fois. Après on s'y habitue :P


    Regarder ses paupieres a travers les yeux fermes, je m'etais jamais formule ca comme ca :-)

  6. Il y a 2 heures, neuneutrinos a dit :

    Tu as eu une opération ou un accident t'ayant fait perdre cette capacité ou est-ce juste le "temps" ?


    Ce n'est pas juste le temps non, il y a deux traumas bien identifiés qui sont à l'origine de ce changement de mode de fonctionnement.
    Je peux toujours voir des images, mais je ne peux pas me les projeter moi-meme, elles viennent quand elles viennent.
    Si tu me demandes d'imaginer un cercle, ce sera quasi impossible pour moi, je ne l'imaginerai pas mais je penserai à ses caractéristiques, juste je ne le verrai pas.

    Si tu parles d'une plage et que tu me la decrit, peut-etre que j'en verrai une, peut-etre que non, tres probablement je me la representerai par monologue interieur, comme si je lisais une description de bouquin.
     

     

    Il y a 2 heures, neuneutrinos a dit :

    Attention à ne pas se mettre confortablement dans la case "je suis afantaisiste donc si tu me demande un truc visuel ça ne marchera jamais"

    (ce genre de travers qu'on retrouve avec le VAKOG par exemple)


    Je vais clarifier alors: je ne suis pas afantaisiste puisque je n'ai pas perdu la faculte a 100%, mais elle est tres laborieuse et pas à la commande donc ce n'est pas avec un truc visuel que tu auras le plus de chances de succes.
    Sur une seance d'hypnose, presque tous les trucs que tu me demanderas d'imaginer passeront à la trappe si je dois me concentrer sur quelque chose que je suis cense voir ... puisque je ne les vois pas.

    Si tu me parles d'un concept et que j'arrive a sentir ce qu'il implique, ca marche tres tres bien :-)
     

     

    Il y a 2 heures, neuneutrinos a dit :

    Ce n'est pas une limitation. 
    Tu n'est pas plus, pas moins imaginatif. (ce n'est pas un handicap)


    Je suis partiellement d'accord.
    Sur l'aspect plus ou moins imaginatif, je te rejoins meme si "imaginatif" ne me semble pas le mot le plus approprie du coup :-)
    Je peux me plonger dans des histoires, trouver des metaphores et etre tres creatif, ce n'est effectivement pas un handicap pour ces choses la, je peux meme decrire des choses visuelles, juste je ne les vois pas.
    Apres, je ne dirais pas que c'est pas limitant parceque je peux clairement identifier des cas ou c'est au minimum un peu genant.


    Sur toute la suite, je suis d'accord avec toi :-)

     

    Il y a 3 heures, neuneutrinos a dit :

    Dès fois on ne rend plus compte à quel point notre cerveau est formidable :) 


    C'est assez fou en effet !

  7. Pour info, j'ai perdu moi-même la faculté d'imaginer (visuellement) à la demande et mon imagination se résume à un monologue intérieur.


    Les séances d'hypnose sont particulièrement laborieuses mais néanmoins possibles dès lors qu'on y passe le temps et qu'on contourne cette "limitation", typiquement une métaphore de ballons accrochés à mes mains marche très bien si on insiste sur une sensation de légèreté, etc... mais il ne sert strictement à rien de me demander d'imaginer les ballons et leurs couleurs, c'est hors périmètre pour moi ;-)

    Si vous vous demandez comment contourner ce genre de résistances, je suis disponible pour en causer puisque... ca m'intéresse aussi !

  8. Quand j'ai commence, j'avais une hygiene de sommeil pourrie depuis 10 ans, j'etais incapable de me souvenir du moindre reve sur plus d'un mois.

    En seulement quelques jours, je suis passe d'un carnet de reve ou j'ecrivais "je ne me rappelle de rien" a "je me rappelle vaguement qu'il y avait un serpent" a la description ultra-precise des 4 reves d'une meme nuit sur 10 pages. Plus tu te forces a noter, meme si c'est pour dire que tu te rappelles de rien, et plus ca va renforcer le souvenir et l'interet de ne pas jeter ces informations des le reveil.

    > Ensuite la prise de conscience que l'on rêve devrait venir d'elle-même, vrai?

    Ca depends, tu peux comme certains essayer de developper des habitudes en testant la realite et en esperant que par habitude tu feras ce test dans un reve, ou bien comme moi laisser venir et de temps en temps prendre conscience naturellement et sans avoir fait de test que tu reves. Je fais ~2/3 reves lucides par mois sans jamais chercher a les induire et sans jamais que ce soit un test de realite qui les declenche, c'est juste d'un coup la realisation que ce qu'il se passe n'est pas normal et que ... je devrais pas etre la puisque je suis dans mon lit.

    Apres, c'est peut etre aussi parceque je suis passe par la phase tests et que quelque part en moi il y a la potentialite que chaque evenement bizarre soit un reve :-)

  9. Cool @dachristo :-)

    Pour ma part, je dois decaler ma formation praticien a Juillet, donc je vais devoir apprendre la patience d'ici la  :-/

    Accessoirement j'ai fait une abreaction pendant ma formation technicien (tres bien et rapidement geree par le formateur), du coup je vais profiter de la pause pour rencontrer une hypnotherapeute en Mars et regler mon souci avant d'enchainer sur la suite et envisager d'aider les autres a regler les leurs ;-)

    Gilles

  10. Bonjour,

    Pour poser un ancrage à ma volontaire, je lui fais se replonger dans un souvenir commun agréable, notre dernier week-end de vadrouille dans un village qu'elle adore par exemple, et tout en orientant un peu je lui demande de me décrire avec ses mots ce qu'elle imagine et ressent jusqu'à avoir couvert tout le VAKOG. Elle fait cet exercice deux ou trois minutes, pas plus, et quand les traits de son visage confirment qu'elle est bien dedans, je lui laisse profiter en silence quelques secondes en posant un ancrage sur un coin de peau.

    Notez qu'on ne fait pas ca dans le cadre d'une seance d'hypnose "cadree", il n'y a pas vraiment de pre-talk, juste un "tu veux qu'on fasse un truc amusant ?", pas d'induction formelle, il n'y a en fait rien à part ce que j'ai décrit au-dessus.

    Le problème c'est que l'ancrage est très ephémère, disons qu'il marche très bien le jour ou je le pose, mais le lendemain il n'est soit plus là, soit plus du tout aussi intense pour reprendre ses mots.

    Ma première question: est-ce que l'induction et la profondeur de la transe joue un rôle sur la "durée de vie" de l'ancrage ?


    Ensuite, question annexe, elle voulait pouvoir ressentir le rire que lui procure la vision de la vidéo ci-dessous (je la partage, pas de raison que je sois le seul à l'avoir en tête).

    Toujours dans le cadre décrit au dessus, je lui pose un ancrage sur un doigt, mais ca l'a juste faite sourire, je lui dis donc que le doigt d'à coté est un bouton pour passer du 33 tours au 45 tours, ce qui va ralentir ou accélérer les voix, elle commence à rire et je lui dis que j'ai bloqué l'ancrage sur la dernière position du bouton de vitesse et que je fais glisser le bouton 33 tours sur la table pour plus qu'il ne soit sur son doigt.

    Ca marche très bien, mais ca me souleve une question: le bouton 33 tours et le fait que je le fasse "disparaitre" en le glissant sur la table, s'apparente plutot a un etat hypnotique qu'a un ancrage kine, du coup c'est la pose de l'ancrage initial qui fait office d'induction ?

     

     

     

     

  11. Salut Daniki,

    Je suis actuellement en pleine formation sur Rennes avec Frank Platzek jusque Mardi.

    Je n'ai pas de référentiel pour savoir si la formation est meilleure qu'ailleurs, mais en tout cas de mon propre point de vue je suis très satisfait des deux derniers jours, j'ai appris énormément, le support est très bien structuré, le formateur est très pédagogue, il est assez clair qu'il maitrise bien son sujet et le communique parfaitement. Plein de théorie, plein de pratique, plein de bons conseils et de réponses aux questions (très) variées des hypnos.

    Je voulais faire technicien et voir en fonction de la qualité si j'étais assez confiant pour investir dans praticien, je peux dire clairement que je le ferais sans hésiter... dans quelques temps parceque j'ai plus de congés et qu'il y a pas de stage de praticien sur les week-ends ;-)

    Bref, très content de mon choix !
     

  12. Je suis tombé par hasard sur ce livre en cherchant autre chose et après l'avoir feuilleté il m'a semblé pas mal, du coup je l'ai pris.

    C'est un livre d'environ 450 pages, découpés en 21 chapitres sur 3 grandes parties.

    La première partie traite de l'histoire de l'hypnose depuis le magnétisme animal jusqu'à aujourd'hui, c'est très digeste à lire et cette partie reste assez superficielle sur le livre, à peine une trentaine de pages, l'auteur a bien compris que ce n'est pas pour cette partie que les gens achètent le livre. Il aborde le strict nécessaire pour la culture générale et la compréhension de qui a apporté quoi, pourquoi et comment.

    La seconde partie de presque 200 pages, traite de l'hypnose plus directement, elle couvre les définitions & les explications, les différentes phases d'une séance d'hypnose, l'importance du pré-talk, l'importance du positionnement de l'hypnotiseur et de la relation qu'il établi avec le volontaire, de l'éthique, puis différentes méthodes d'induction exploitant les différents sens, l'approfondissement, la dissociation, les effets hypnotiques, etc, etc, ... en tant que thérapeute il parsème de petits récits de quelques lignes pour donner des exemples de cas réels de mise en application.

    La dernière partie est plus axée thérapie donc à moins d'intérêt dans un contexte de street hypnose, je vais passer dessus...

    J'ai trouvé le bouquin particulièrement agréable à lire et très difficile de décrocher, les chapitres sont bien détaillés sans pour autant inonder de détails, on sent que l'auteur ne cherche pas à remplir 450 pages juste pour faire du volume, je suis vraiment très satisfait de mon achat :-)
     

×
×
  • Créer...