Nox

Membres

1 abonné

À propos de Nox

  • Rang
    Apprenti street-hypnotiseur
  • Date de naissance 22/12/1993

Informations

  • Sexe
    Homme
  • Localisation
    Paris

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Nox

    Nox

  2. J'ai pas beaucoup de place (les joies de la vie dans Paris), mais je peux accueillir une ou deux personnes !
  3. Il arrive à faire ça avec beaucoup d'humour, ce qui rend la vidéo très appréciable à regarder. Cependant, une interrogation m'assaille... Fait-il vraiment autre chose que pousser les gens à partir de la minute 14 ? Je veux dire... Pourrait-il faire la même chose sans les toucher, ou en les poussant de matière moins théâtrale ?
  4. Je voulais juste revenir sur la vidéo de @RONALD qui m'a interpellée. Qu'est-ce qui t'a permis de déceler que le deuxième partirait aussi facilement que le premier (alors qu'il a l'air nettement plus présent au début de la vidéo) ? Ou simplement, y a-t-il quelque chose qui t'a permis de le penser ?
  5. Merci beaucoup pour toutes ces réponses, c'est super instructif. @Heyrin, en fait, je fais face à deux types de signaling : ceux de mon volontaire, dans lesquels je crois même si au final ils ne produisent pas l'effet escompté. L'autre type est le mien, quand j'essaye vaguement de trouver un état d'auto-hypnose. Je ne sais pas dans quelle mesure je m'influence. @Koko, tu résumes parfaitement toutes les interrogations que je me posais à ce sujet et cela répond très bien à ma question. Je me suis parfois servi du signaling comme d'une suggestion pour faire passer un phénomène, en "demandant à l'inconscient" de la personne si les ressources et l'envie pour le faire étaient là, sans forcément obtenir de résultat concluant à la fin. Serait-il possible de développer ce point ? Je ne comprends pas comment cela peut-être une super méthode d'approfondissement. Si j'ai bien compris donc, les réponses sont variables. On peut avoir des réponses qui produisent de l'effet, des réponses qui n'en produisent pas et ces dernières peuvent ne pas produire d'effet parce que la personne répond par complaisance ou pour des raisons inexpliquées. Par ailleurs, j'ai beaucoup entendu que l'inconscient est la partie "bienveillante" de nous et qui prendrait toujours les bonnes décisions si elle possédait toute l'information qui lui fallait (ça ressemble un peu à des théories de microéconomie tout ça) (j'ai du en entendre parler dans un cabinet public sur la chaîne youtube de l'Arche.) Qu'en pensez vous ? Merci beaucoup en tout cas !
  6. J'arriverai un peu avant 18h alors ! Je suis curieux et ce sera une première à Beaubourg pour moi.
  7. Bonsoir ! J'écoutais dernièrement le débat sur les résistances. L'option du signaling pour contourner une résistance a été évoqué comme un moyen très clair de savoir ce que l'inconscient désire/ peut répondre à une question. Je me demandais donc : le signaling est-il une indication fiable ? Comment peut-on être sûr que ce qui est "répondu" correspond bien à ce que dirait l'inconscient de la personne ? Le mouvement ne peut-il pas être consciemment influencé par le volontaire (pour aller dans le sens qu'il désirerait le plus) ? Autant de points qui m'interrogent et sur lesquels je sollicite donc votre avis !
  8. Je ne suis jamais venu à Beaubourg, donc je ne sais pas trop comment vous procédez... Vous y restez jusqu'à quelle heure ?
  9. Vous pensez y rester jusqu'à quelle heure ? (Je suis motivé, mais je travaille cet après-midi...)
  10. Merci JE ! Pour être franc, je pense que je n'aurais jamais commencé l'hypnose sans la lecture de "La Voix de l'inconscient". J'avais déjà découvert le blog et j'étais très intéressé mais je ne savais pas comment commencer. C'est une lecture qui a été vraiment super pour moi.
  11. Nox

    Compte-rendu de l'hypnodébat #2-Les résistances

    Je viens à peine d'arriver et je découvre les débats, ils sont très intéressants ! C'est très enthousiasmant d'avoir plusieurs avis différents sur le même sujet. Cependant, ces presque deux heures de débat ont suscité chez moi trois questions : - Peut-on faire systématiquement confiance à l'inconscient ? Lorsque JE parle de signaling et d'inconscient, j'ai l'impression que cette réponse est considérée comme une vérité absolue. - Comment s'assurer que le signaling est effectivement un vrai signaling, et que la personne n'influence pas consciemment le phénomène ? D'ailleurs, la technique du signaling fonctionne-t-elle toujours ? (Par exemple, si j'explique à la personne que lorsque son inconscient aura décidé que tel phénomène pouvait se mettre en place (catalepsie, par exemple) et que le bras se lève, suis-je assuré d'obtenir une catalepsie ?) J'avais aussi un cas à soumettre où je ne suis pas certain qu'on puisse parler de résistance : j'ai hypnotisé un ami récemment et je lui ai proposé une suggestion de mouvement perpétuel (assis puis debout puis assis). La suggestion a bien fonctionné (l'ami en question était pris dans le mouvement de boucle), mais il savait qu'il était plus ou moins contraint dans ce mouvement. Peut-on considérer cela comme une résistance (dans la mesure où la personne n'accepte pas totalement le phénomène) ? Si oui, comment faire pour y remédier ?
  12. Bonsoir ! A 22 ans, voilà désormais plus d'un an maintenant que j'ai commencé à faire de l'hypnose (avec des amis et quelques fois dans la rue) suite à la lecture de "La Voix de l'inconscient". L'hypnose est une chose qui me fascine et à laquelle je m'intéresse depuis désormais presque 4 ans. Je suis curieux d'en apprendre plus sur cette pratique. J'ai envie de me perfectionner mais aussi de rencontrer des gens passionnés par cette discipline. Je fourmille donc d'impatience à l'idée d'explorer ce forum, A très vite, Nox