Gueuse

Membres

À propos de Gueuse

  • Rang
    Apprenti street-hypnotiseur
  • Date de naissance 20/06/1994

Informations

  • Localisation
    Capitale de la gastronomie
  • Intérêts
    Anthropologie, rêve lucide, aquariophilie, dessin (animé), rock progressif, cinéma...

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Gueuse

    [Application] Suggestions Roulette

    Autant y aller jusqu'au bout. d;
  2. J'avais compris le jeu entre rock et Rachmaninov. D'où la citation musicale, entre métal et Bach.
  3. Bienvenue. Ton pseudo est fort cool. Si j'n'étais pas sur téléphone, je linkerais bien le morceau Bachethead de Buckethead.
  4. Gueuse

    induction directe

    J'ai un ami vraiment très réceptif qui a l'expérience de pas mal de transes avec un autre hypno. La première semaine où on se voit et où je lui parle de mon engouement récent pour la pratique, j'lui fais un petit topo sur là où j'en suis, pourquoi ça m'intéresse, et il se montre terriblement emballé. La semaine d'après, on s'était dit qu'on ferait une séance si on avait le temps et il s'avère que c'est le cas. Sur ce, il vient s'asseoir à côté de moi, j'lui signale que c'est vraiment facile de retourner dans cet état quand on le connait si bien que lui, qu'il pourrait commencer par joindre ses mains devant lui et mettre ses indexs face à face... Eh bien, ils se sont collés seuls en une seconde et étaient impossibles à décoller avant que j'ai eu le temps de rajouter quoi que ce soit... donc l'induction directe formelle me semble plus qu'envisageable. Mais ce n'est pas n'importe quel sujet simplement réceptif : il avait eu moult temps de se mettre en condition, il a rongé son frein toute la soirée, il sait déjà ce qu'il doit faire au mot "Dors !", il connaît et adore cet état, et en plus il me fait confiance.
  5. Gueuse

    TPE sur l'hypnose

    Ou alors de comprendre pourquoi ce que tu appelles ta problématique est... problématique ! Comment les médias arrivent ils à nous donner une fausse image de l'hypnose? Cela suppose que tu sais déjà (sans l'avoir étudié, c'est une préconception) que les médias donnent une image erronée de l'hypnose. Ce serait déjà plus intéressant de penser à voir comment on parle d'hypnose dans les médias, dans quels médias, à quelle fréquence, sous quelles approches, etc.. Et puis qui dit "fausse image" dit qu'il existe une "vraie image" de l'hypnose, et cette expression est plutôt maladroite : il y a des techniques qui marchent ou pas, des résultats d'études en neurologie, en psychologie cognitive, sociale, voire en sociologie sur qui pratique, combien de personnes, ou quelles sont les représentations les plus communes, mais pas "une" et une "vraie" image de l'hypnose. Quelles sont leurs réelles origines et comment est elle utilisé de nos jours? On laisse de côté la question du terme "réel" (même si elle est très intéressante (et surtout celle de savoir ce qui est réel en histoire ou comment c'est réel mais je m'égare)) pour passer directement à : en posant cette question dans la continuité de la première, tu sous-entends encore plus précisément que la réponse à la première question est les médias donnent une image historique fausse de l'hypnose. Bon, bah ça, de nouveau, pas de raison que t'en saches quoi que ce soit avant d'avoir commencé tes recherches, à la fois sur ce que tu appelles les réelles origines, et sur les visions portées par les médias que tu as retenus pour ton analyse (parce que oui, pas de raisons que les médias soient unanimes, le forum Street-Hypnose pourrait être considéré comme un de ces médias !). Finalement, en l'état, ta problématique ça ne peut pas être seulement une juxtaposition des questions auxquelles tu as décidées de répondre dans ton TPE, genre là on dirait que tu nous donnes plutôt de façon détournée le titre de tes trois parties genre : I- Image de l'hypnose dans les médias II- Des origines floues III- Aperçu de quelques pratiques contemporaines C'n'est pas ça une problématique. d: En espérant que ces quelques pistes ne soient pas trop hors-sujets. Ou trop mal formulées. Haha.
  6. Gueuse

    Vidéo pour débutants

    Même si je comprends complètement l'intérêt de faire de l'hypnose dans la rue, ce qui permet notamment de faire découvrir cette pratique à de futurs volontaires qui ne s'y attendaient pas, ou en soirée, parce que c'est un moment éventuellement très drôle et pour le volontaire et pour l'assistance et pour soi, j'ai une faiblesse particulière pour tes séances en intérieur en comité plus restreint, dans des environnements plus calmes. En tous les cas, c'est très instructif et ton approche me parle beaucoup. Question : comment tu t'es rendu compte qu'il était kinesthésique ?
  7. Si l'événement de samedi à Bellecour est maintenu, je me permets de signaler que j'y serai en tant que spectatrice ravie. Au plaisir de vous croiser. Voire de passer entre vos voix expertes.
  8. > Cafine : Merci. Il s'est avéré que j'étais dans l'attente de visuels parce qu'au milieu de trois gaillards qui eux voyaient tout ce qu'on leur suggérait (comme la salle des machines où se trouve un levier à abaisser pour avoir plus chaud par exemple), et que je n'ai pas été capable d'être ouverte à autre chose. Oui, le forum m'a l'air extrêmement riche à ce sujet. (: > Ronald : Merci ! > Jean-Emmanuel : Merci. Il faut juste être un peu plus malin pour les emprunter. x) > melimëlo : Je me rappellerai du parachute. (J'n'en doute pas. Haha. Merci également !)
  9. Merci à toi. A l'occasion, ce sera avec plaisir et un poil d'appréhension. x)
  10. Bien le bonjour. Faisons classique et essayons d'être concis : je m'appelle Camille, 22 ans, encore étudiante, inscrite ici dans l'espoir d'en apprendre plus sur les pratiques de l'hypnose, autant du point de vue de l'hypnotiseur que de celui de l'hypnotisé. C'est pour moi à la fois une passion extrêmement récente (un ami d'un ami qui nous a fait une séance en comité restreint il y a à peine une semaine), qui fait sens à moyen terme (avoir essayé il y a quelques mois de trouver des séances autres que thérapeutiques) et un truc qui s'inscrit dans une curiosité de longue date (depuis au moins 7 ans, dans la lignée de la paralysie du sommeil d'abord, le rêve lucide ensuite, les psychotropes par touches minuscules, la méditation pas suffisamment régulièrement...). On peut donc considérer mon expérience sur le sujet comme quasi-nulle, j'ai juste eu l'occasion de plutôt bien répondre à l'induction des livres et des ballons de cet ami puis été bien bloquée parce que dans l'attente de moult visuels qui ne sont jamais arrivés lorsqu'il m'a enjoint à rêver. J'avais déjà commencé à décrocher lorsque l'escalier que l'on m'a demandé d'imaginer ne s'est que très peu précisément dessiné sous mes yeux, et qu'il m'a semblé bien difficile de le descendre puisqu'il traversait mon champ de vision de la gauche vers la droite. Bref. Pas fada de citation, plutôt que de déranger ce brave Pascal, une chanson. Steve Hackett - Shadow of the Hierophant Au plaisir de vous lire.