0
RemRem

Un volontaire en Afrique

Recommended Posts

Bonjour à toutes et bonjour à tous :)

 

Je postais récemment un compte rendu d'expérience via skype car je ne trouvais pas encore de volontaire dans mon nouveau chez moi en Afrique ;

voici donc mon premier compte rendu d'expérience avec un volontaire, en face à face :)

Bon ce n'était pas un Africain, mais un de mes anciens collègues qui passait par là pour quelques mois :D

 

Pour vous donner le cadre de la séance :

le volontaire, appelons le Mimy, me connaissait comme collègue et avec qui nous échangions principalement sur le travail et sur le sport.
Hier soir, en me demandant comment se passait ma nouvelle vie en Afrique, je lui glisse gentiment que je ne m'ennuie pas, et que j'ai beaucoup de livres d'hypnose à étudier.


Surprise pour lui, et son attention était mienne pour débuter un bon prétalk, cassant toutes les mauvaises images et les clichés qu'il pouvait avoir.

=> non tu ne dors pas sous hypnose, tu es dans un état de conscience modifiée (j'agrémente cette explication avec une image pour commencer à faire jouer son imagination, merci Zapatur pour cette belle image du palais avec la bougie dans la grande pièce noire :):) )

=> non tu ne dors pas sous hypnose, c'est comme si tu partais un peu dans ta bulle, dans ton monde, mais tu restes conscient et tu m'entends tout le temps ;

=> non tu ne peux pas rester bloqué en état de trans-hypnotique ;

=> non je n'ai pas de pouvoir, ou uniquement celui que tu veux bien me donner, car c'est toi qui te fais une auto-hypnose, et je te servirai de guide ;

=> non tu ne t'écrouleras pas au sol comme dans les spectacles de Mesmer, nous resterons soit debout soit assis, d'ailleurs dans quelle postition penses-tu partir le plus facilement en état de trans-hypnotique ? ;)

 

Après m'être assuré qu'aucune crainte n'était encore présente, je choisis de commencer par la carte de Calof, et les doigts sont complètement collés à la carte !

Ne t'en fait pas Mimy, tu as juste à souffler sur la carte et tes doigts se décolleront !

Souffle, décollage des doigts, et premières impressions :

" - C'est un truc de fou, je ne pouvais pas le décoller, je te jure que j'essayais !

- Je te crois mon ami ! Si tout va bien pour toi et que tu veux continuer, nous pouvons.

- On continue !"

 

Pour continuer, je choisis de nouveau un petit exercice de collage, avec les doigts aimantés.

La métaphore la plus parlante pour lui était l'utilisation de petits élastiques beiges, appliquons les donc, et constatons que les doigts.... sont complètements collés de nouveau !

Pour lui montrer que l'inconscient est joueur, je lui explique qu'une fois le principe de collage intégré, on peut coller ce que nous voulons, et que maintenant ce sont les pieds qui sont complètements collés au sol, et que je saurai que les pieds sont complètements collés uniquement lorsque ses doigts seront décollés.

Décollage des doigts, et pieds complètements collés :)

 

Je m'assure que tout va bien et qu'il souhaite continuer, ce qu'il veut faire.

 

Pour l'induction que j'avais en tête, j'ai de nouveau recoller les mains entre elles en les positionnant au niveau des yeux et tout en décollant les pieds de Mimy ;

je lui ai demandé à ce moment de fermer les yeux, et d'imaginer que ses bras (lors de la séance, je fais bien attention à mon vocabulaire et utilise "les" bras, "les" mains, afin de poursuivre la dissociation) pouvaient être comme un levier que nous allions baisser, et qu'à chaque cran que nous abaissons, il pouvait se détendre et se relaxer deux fois plus, profitant d'un instant qui n'appartient qu'à lui, tout en prêtant attention à sa respiration, avec peut-être un peu plus de profondeur et de longueur à chaque inspiration et chaque expiration, ou peut-être l'inverse, comme bon lui semble être.

 

Trois paliers plus tard, le voici complétement détendu, les mains sont décollées et sont sur ses cuisses, et je lui suggère d'imaginer un moyen d'écriture, tant le support que ce avec quoi il va écrire, afin d'écrire les chiffres de 1 à 10, et que une fois la ligne bien écrite, il pouvait me faire un petit signe conscient de la tête.

Prenons donc l'effaceur magique, et effaçons totalement le chiffre 3, qu'il soit impossible à voir et en faisant cela, faisons comprendre à l'insconscient que nous avons toujours appris à compter 1, 2, 4, 5, 6....

Je compte jusqu'à 4, et tu pourras revenir ici et maintenant parmis nous : 1, 2, 4 !

Mimy revient parmis nous, je m'assure que tout va bien, il me dis aller bien mais ne voulait pas vraiment revenir pour profiter de cet état :)

je lui demande de mettre ses mains devant lui, et de compter les doigts au fur et à mesure que je lui montre :

1, 2, ................

t'inquiète Mimy, ça m'arrive tout le temps d'oublier, retentons :

1, 2,...............

Eh bien je te propose de commencer à compter sur l'autre main, peut-être que tu retrouveras !

1, 2,.... 3 ! , 4, 5,....

 

Voici le chiffre 3 revenu, et pour m'en assurer, je lui demande de fixer ma main que je mets au niveau de ses yeux et de visualiser le chiffre sur lequel il buggait

" oui ok, le 3"

Sur l'instant, il me dit bien voir le 3 écrit sur ma main, en gros et en rouge.

Je cache le chiffre avec mon autre main en lui disant que maintenant celui-ci caché, c'est comme s'il était reparti très loin et qu'il était de nouveau impossible de s'en souvenir et de le dire.

Lors du comptage qui a suivi, le chiffre 3 était toujours là, n'insistons plus, et demandons comment il se sent.

Tout va bien, nous pouvons continuer.

 

Je choisis d'induire de nouveau Mimy, avec l'induction "en huit petits mots" .

Ré-induction ok, et je décide de nouveau d'approfondir par l'image d'un ascenseur qui monte ou qui descend (je reviendrai dessus dans ma conclusion) ;

Une fois la chose faite, je tente l'amnésie du prénom de ma coinjointe, et même de changer son prénom directement en Vanessa !

Je garde comme métaphore le moyen d'écriture et l'effaceur.

Mimy revient parmis nous, donne son prénom, mon prénom, et quant arrive le tour de "Vanessa", petit bug hésitant, et sa réponse :

" Camille ! "

En lui demandant tu es sûr que ce n'est pas par hasard Vanessa ?

" Mais non c'est sûr c'est pas ça, c'est pas Camille ? ben je sais plus..."

 

le voyant perplexe, et les yeux dans le vide, je lui propose de terminer la séance par une dernière chose : le réveil ! Mais que pour le réveiller, j'allais le laisser retourner profiter un peu de cet état qu'il apprécie tant depuis le début de séance.

Je choisis une induction où je lui demande de fixer ma main ouverte, et que ma main est la représentation de ses yeux, et que plus ma main se ferme, plus ses yeux se ferment également et le laisse aller dans l'état souhaité.

Une fois l'objectif atteint de ré-induction, je lui laisse profiter de ce moment n'appartenant qu'à lui, en prétant attention à sa respiration.

 

Quelques intants plus tard, je lui annonce que nous allons terminer la séance, et qu'au compte de 10 il reviendrait parmis nous, probablement avec le sourire de par cette expérience dont il peut être fier car moi je suis fier d'avoir pu l'aider à vivre cet instant magnifique, qu'il sentirait une bonne énergie monter en lui qui lui permettrait de finir la soirée dans la bonne humeur, mais une énergie qui ne l'empêcherait pas de bien dormir la nuit, etc.... :) 

 

Mimy, est de retour, et il est vraiment content de ce qu'il vient de vivre, même si la fatigue est encore un peu présente, il a adoré.

 

Ma conclusion, avec questions ouvertes à tout conseil :):

- très bon moment avec Mimy, qui était fasciné de vivre cet instant :)

 

- pour l'amnésie du chiffre 3, je lui ai demandé ce qui a fait revenir le chiffre :

         - quand il a effacé le trois, il m'a dit que la ligne se resserait pour ne plus laissé la place du 3 car il n'existait plus, mais le fait de changer de main pour          compter l'a fait revenir ;

         - lorsque je lui demandé de le voir dans ma main, il m'a avoué au final ne pas tant le voir dans ma main, ce qui, selon moi et peut-être que je me trompe, expliquerait qu'il ne soit pas parti de nouveau (et probablement mes suggestions qui ne parlaient pas à Mimy)

 

- pour le changement de prénom, pourquoi Camille alors que nous n'en avons jamais parlé ? ^^
          - Chaque fois qu'il écrivait Vanessa, la petite lampe que nous pouvons voir à chaque début des dessins animés Pixar je crois (celle qui écrase le "i") venait écraser le prénom Vanessa, et c'est le prénom Camille qui apparaissait à la place :D je l'ai rassuré en lui disant que si c'est le prénom que son inconscient souhaitait, alors tout était parfait :)

 

- Dans cette séance j'ai réalisé deux appronfondissements, ce qui après réflexion me parait peut-être trop, amenant cet état de Mimy de fatigue malgré un réveil plein de tonus et de positif ;

 

Merci beaucoup de votre lecture, et j'ai hâte d'avoir vos avis et conseils sur cette séance :)

 

Bisous !

 

Mi
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
0