1 1
Abrdle

La mémoire photographique

Recommended Posts

Bonsoir,

 

 Depuis un certain temps je m’intéresse au phénomène de la mémoire photographique:

 

cela consiste à présenter au volontaire (ou à soi dans le cadre d’une séance d’auto-hypnose) un texte qu’il devra mémoriser en le « photographiant » (en clignant des yeux par exemple). Il n’aurait plus qu’a fermer les yeux pour que le texte apparaisse dans sa tête et qu’il puisse le lire à volonté.

 

Je ne savais pas que cela existait quand j’y ai pensé par moi-même. De base on avait appelé ça « photo-magic ». J’avais écris a Jean-Emmanuel qui m’avait confirmé l’existence de cette technique et le nom véritable. Afin de ne pas plus le déranger je me tourne vers vous tous. Ce procédé pourrait se révéler très utile pour mes études et celles de mes amis. Quelqu’un pourrait m’expliquer son fonctionnement et comment l’appliquer ?^_^

 

Merci beaucoup,

Rox.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le temps d'acquisition de l'information peut sans doute se réduire avec une meilleure attribution de l'attention, mais le faire en un clignement d'yeux, je ne sais pas.

 

J'ai regardé un peu ce que dit la science sur la mémoire photographique/eidétique et hypnose, et ça ne m'a pas semblé extra. Voir je crois avoir vu quelques problèmes comme une plus grande confiance dans des éléments inventés.

 

Cependant, avec l'hypnose tu peux influencer certains aspect de la mémorisation. être curieux, faire des liens, attentif, absorbé par "l'objet".  Tu peux aussi influer sur sa représentation. Lui attacher de l'émotion, une meilleure clarté (meilleure définition, lumière, texture, couleurs, sons, touché).

 

Il y a 21 heures, Abrdle a dit :

Ce procédé pourrait se révéler très utile pour mes études

Il y a des mnémotechniques qui demandent un peu d'entraînement, et où les outils de l'hypnose peuvent s'y greffer qui sont vraiment intéressantes. C'est un peu moins magique, mais c'est documenté comme étant efficace. 

 

En méthode connues, tu as le palais mental, c'est plutôt générique et permet pas mal de chose. Ça s'associe bien avec des cartes mentales/mind map.

Il y a aussi les codes chiffres-sons (major system) qui est bien pour l'aspect chiffre/date. Je prendrais une version allégé de celui-ci, je trouve la méthode un peu overkill. En gros avoir un dictionnaire de 100 mots pour découper les nombres entre 0 et 99.

Par exemple 8756 si 87 correspond au mot "chaussure" et 56 au mot "avion", tu peux stocker l'image de chaussure avec des ailes d'avion, ses réacteurs etc.

 

édit, tu peux avoir un dictionnaire de 10 mots ou 1000 mots aussi. Ça change le découpage, la difficulté à l'apprendre et la répétition des mots. Avec 10 mots tu as peu de choix, et sur des grands nombres ça devient pénible, 1000 mots, 987 654 321 c'est 3 mots, mais il faut en avoir retenu 1000...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Kéwa a dit :

le palais mental

 

il y a une heure, Kéwa a dit :

les codes chiffres-sons

J’ai déjà testé la seconde avec 10 chiffres. Je me rappelle toujours de mon enchaînement de karaté. Ces techniques apparaissent dans un des livres de Fabien Olicard que j’ai lu. Pour tout t’avouer j’ai grandement la flemme c’est pour ça que cette technique plus rapide m’intéresse :rolleyes: Mais je vais m’y mettre et stopper ma paresse.

 

il y a une heure, Kéwa a dit :

  Tu peux aussi influer sur sa représentation. Lui attacher de l'émotion, une meilleure clarté (meilleure définition, lumière, texture, couleurs, sons, touché).

Tu cites la PNL ? 

 

 

En bref crois-tu que cette technique est réalisable avec de l’entraînement ? Comme me l’as dit Jean-Emmanuel ?

 

Merci beaucoup pour ton message 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 47 minutes, Abrdle a dit :

Tu cites la PNL

La pnl est assez controversée (pour être gentil), donc je ne préfère pas. Mais Dans les méthodes de mnémo', l'aspect sensoriel est souvent mis en avant. Tu retrouves ça dans le fait de choisir des formes mémorables (truc qui sort de l'ordinaire, qui intrigue), ou qui te parle (un truc qui t’indiffère, tu l'oublies, c'est souvent le problème). Et l'hypnose pour jouer sur les états mentaux, c'est pas mal.

 

Le mieux c'est de te donner un objectif à apprendre/mémoriser pour t'entraîner sur une méthode.

 

Pour la mémoire photographique, j'ai quelques doute sur le maximum obtenable. Et j'ai pas grand chose pour étayer de manière empirique ou par des études quelles en sont les limites.

 

Après de l'entraînement, ça paie toujours.

 

De manière générale que ça soit pour les mnémotechniques ou une mémoire photographique, je ferais de l'ancrages. Au moins le temps de l'avoir en réflex et d'avoir internaliser la pratique.

En vrac : concentration/bulle immersive pour lire/apprendre. Création d'images/histoire pour mémoriser; ou d'autre visualisation/représentation. Peut-être un ancrage vrai/faux pour trier et s'auto-corriger.

Je me souviens d'un article d'Erickson où il apprend à un étudiant à halluciner pendant que son jury lui pose des questions à un oral. Comme ça il n'a qu'à les relire etc. 

 

En exemple récent, il y a quelques mois j'avais envie de mieux me souvenir de mes rêves. À chaque fois que j'essayais de me souvenir d'un rêve et que l'image devenait vivide je déclenchait un ancrage. Après j'ai pu faire l'inverse, penser à un rêve, déclencher l'ancrage et avoir la partie vivide de celui-ci.

Bon ça m'a durée une semaine le temps de m'amuser, mais c'était sympa.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Kéwa a dit :

La pnl est assez controversée (pour être gentil)

T’en fais pas c’était qu’une question. J’ai beaucoup de mal à me renseigner dessus tu pourrais m’en dire plus ?

 

Il y a 2 heures, Kéwa a dit :

le temps de m'amuser

Ça a l’air sympa t’as d’autres idées comme ça ? Est-ce que t’as déjà réussi le rêve lucide et si oui l’hypnose t’as aidé ?

 

Il y a 2 heures, Kéwa a dit :

Après de l'entraînement, ça paie toujours

Je pense que je vais organiser une soirée avec des amis en virtuel (d’ailleurs c’est moins efficace que de se voir en vrai ?) pour tester tout ça.

 

Il y a 2 heures, Kéwa a dit :

objectif à apprendre/mémoriser

Une langue par exemple ? J’ai vu que certaines personnes le faisaient. Quelles compétences peut-on développer plus facilement et/ou rapidement grâce à l’hypnose ? Des compétences sportives ? Linguistiques ? Artistiques ? Manuelles ? Informatiques ? Etc..?

 

Il y a 2 heures, Kéwa a dit :

Je me souviens d'un article d'Erickson où il apprend à un étudiant à halluciner pendant que son jury lui pose des questions à un oral. Comme ça il n'a qu'à les relire etc. 

Tu pourrais m’en dire plus ?

 

Il y a 2 heures, Kéwa a dit :

Et j'ai pas grand chose pour étayer de manière empirique ou par des études quelles en sont les limites.

Je suis d’accord j’ai pas trouvé grand-chose d’intéressant sur Internet. 

 

En fait étant donné que je suis mineure les formations me sont refusées je ne peux pas avoir accès à un enseignement de qualité du coup je connais que ce que j’ai appris par moi-même. Ce qui est tout naturel évidemment mais c’est assez étouffant pour moi je n’ai par conséquent aucun moyen d’apprendre avec des informations vérifiées et sûres. Même dans mon collège on m’interdit de pratiquer (j’ai été convoquée) ce qui me supprime par le même coup quelques centaines de volontaires potentiels... et rien ne vaut mieux que la pratique non ? Y’a des moments où je perds espoir...

 

Toutes tes idées d’ancrages sont hyper intéressantes mais tu tiens ça d’où ? Si c’est un site ça pourrait peut-être m’aiguiller. De toutes façon les ancrages c’est la vie. J’en est créé un qui dégage bien les points de côté :D

 

désolée pour toutes ces questions mais à part toi j’ai personne vers qui me tourner:wacko:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Abrdle a dit :

désolée pour toutes ces questions

Pas de problème, c'est bien de donner un peu d'activité à ce forum, et peut-être que ça en motivera d'autres à participer.

 

Pour les ancrages, tu peux faire un peu tout et n’importe quoi. (du coup faut faire un peu attention quand même, par exemple sur la douleur. Rage de dent, hop ancrage douleur, et quelques jours plus tard, direction les urgences pour un abcès...)

Ça vient de différentes lectures et discussions sur l'hypnose, la mémoire etc. Mais globalement tu identifies ton besoin, et tu y réponds. Pour reprendre l'exemple de mes rêves, j'avais besoin de forcer pour bien me souvenir, sinon c'était superficiel. Du coup j'ai ancré (je pinçais le pouce et l'index avec un geste idéomoteur) à chaque fois que j'arrivais à bien me souvenir du rêve. Le but était de déclencher après cet ancrage pour retourner dans le bon schéma de pensé pour se souvenir convenable d'un rêve.

 

Malheureusement les formations ne sont pas un gage d'informations certifiées et vérifiées. En hypnose, hypnothérapie, c'est une sacré jungle. La pratique c'est pas si mal.  C'est normal de ne pas pouvoir le faire dans un établissement scolaire pour des questions de responsabilités, mais aucun souci à pratiquer en face à face à l'extérieur ou sur internet. (sur internet, attention, il faut être plus vigilant, tu n'es pas là pour rattraper la personne au sens propres comme figuré.)

 

Pour l'article d'Erickson, en gros il apprend à la personne à halluciner, se comporter comme un automate, à se souvenir, ou oublier, à halluciner des trucs en plus ou en moins, et une fois toutes ces choses bien maitrisées il lui suggère qu'il peut utiliser ça pour passer son examen. On est plus sur de la thérapie fait par un psychiatre dans un cadre un peu expérimental. C'est un peu ambitieux là ^_^

 

Si tu as une langue qui te passionne, pourquoi pas. Mais un sujet un peu plus abordable et restreint sera plus simple. L'intérêt c'est d'avoir un but sur un domaine qui te plait pour mettre en place des nouvelles stratégies d'apprentissage. Un moyen ludique pour apprendre à apprendre.

L'hypnose dans tout ça, dépend pas mal. Ça peut être bien pour accompagner l'entraînement avec des visualisations par exemple (peut être fait sans hypnose).

Comme pas mal d'hypno je pense, quand j'ai du temps libre (genre au couché quoi), je refais des séances dans ma tête, ou j'en simule pour voir les directions que je peux prendre. 

 

J'ai commencé à m'intéresser aux rêves lucides avant l'hypnose, c'est même ce qui m'y a amené. L'investissement était trop pénible pour moi, le seul bénéfice que j'ai gardé, c'est une meilleure mémoire de rêve de manière générale. Moins que pendant cette période où je tenais un journal (2 mois) où j'étais capable de me souvenir de plusieurs séquences de rêve par nuit. Mais je me souviens la plupart des nuits de mon dernier rêve maintenant, et si ma nuit est fractionnée, j'ai presque un rêve à chaque phase (3 ou 4).

L'hypnose m'avait aider à progresser un peu. Mais j'ai pas vraiment persévéré, au final j'aime bien l'aspect cinéma de mes rêves, suivre une intrigue, des perso etc. peut-être qu'un jour je m'y réintéresserais.

 

Pour la pnl c'est compliqué. En gros c'est le bordel car il n'y a peu ou pas de science dedans. Que ça piqué des idées de partout pour un faire un tout informe. Donc tout n'est pas faux, mais pour le savoir c'est un job d'expert, sinon tu dois croire à leurs théories.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors j’ai bien tout lu et moi aussi j’ai tenu un journal pendant plusieurs semaines (pas mois pour mon cas ) et l’un de mes rêves était contenu sur 4 pages. Ma mémoire s’était bien améliorée mais j’ai arrêté aussi. Je pense que je vais m’y mettre par internet en faisant attention.  Justement j’ai besoin de ton aide pour quelque chose récemment avec une amie on faisait de l’hypnose en appel vidéo et soudainement pendant les suggestions (à l’état d’éveil mais sous hypnose) elle a fait comme une sorte de crise elle disait qu’elle était pas bien, elle répétait souvent le mot « pissenlit »et je sais absolument pas pourquoi.  A la toute fin elle a  même dit qu’elle avait envie de vomir je l’ai réveillé à l’instant même  et au réveil elle me dit « quoi qu’est-ce qui se passe non tout va bien nickel » et elle ne se souvient absolument pas de ce qu’elle a dit. Elle a même rigolé tellement elle trouvait ça absurde. J’aimerais bien savoir pourquoi elle a fait ça c’est bizarre et ça m’a beacon pas frustré (Elle absolument pas puisque de toute façon elle allait très bien et ne se souvenais même pas d’avoir dit ça donc elle ne pouvait même pas m’aider en même temps) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne m'aventurerais pas à répondre sur ce sujet, j'en ai aucune idée. Mais c'est pour ça qu'il faut être vigilant, faire attention, preuve de respect, mettre des fusibles et des portes de sorties pour les volontaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D’acc tu pourrais me citer quelques exemples de « portes de sorties » ? J’en ai parlé avec un autre il m’a dit à peu près la même chose mais avec plus longues explications détaillés bref ce soir je fais une séance avec la même personne je te raconterais si tu veux 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est toujours sympa de partager des comptes rendus, il y a même une partie dédiée sur le forum. comptes-rendus-dexpériences.

 

Les portes de sorties, sont des occasions d'arrêter l'expérience, de recadrer ce qui se passe etc.

Par exemple  : "Tu veux continuer ?"; "Tu peux arrêter quand tu veux"; "Si tu veux, on passe à la suggestion de réveil"

Ce sont des demandes explicites pour t'assurer que la personne veut continuer et reste consentante. C'est un peu une extension des fusibles.

Dire non ou stop, ça peut être difficile parfois, et aider le volontaire dans cette direction, c'est s'assurer un peu plus que celui qui aurait du mal à le faire, puisse le faire plus facilement. (ça ne le garantira pas, mais c'est mieux que rien)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 1