1 1
Dan'j

Le jour ou j'ai rencontré une inquisitrice

Recommended Posts

Salut à tous. Je vais vous faire le récit d'une aventure qui m'est arrivée lors d'une séance d'hypnose de rue.

 

        Ce jours là nous étions trois, deux autres personnes de ce forum et moi même. Nous passions vraiment une excellente après midi d'hypnose avec des volontaires intéressants et intéressés. Tout se passait bien, nous étions joyeux mais bientôt cette joie allé être gâchée par une malencontreuse rencontre. Alors que je tenais la pancarte "hypnose gratuite" , je vis que l'un de mes compagnon de pratique discutait avec une femme souriante qui avait l'air intéressée. Curieux de savoir ce qu'ils se disaient je me suis approché. Après avoir répondu à son questionnaire sur notre pratique et notre formation la femme se démasqua et nous avoua être une pratiquante d'hypnose médicale depuis trente ans (ce que je trouve très bien pour elle) et être totalement contre la pratique street-hypnose. Elle a ensuite commencé à nous dire que bientôt l'hypnose sera l'objet d'un diplôme universitaire et que les gens pratiquants l'hypnose comme nous dans la rue auront "des ennuis". J'ai essayé d'engager un dialogue en lui demandant pourquoi elle était contre mais elle a tout simplement pas voulu ou pas pu me donner le moindre argument elle resta bloquée sur nos ennuis futurs jusqu'à ce qu'elle parte.

        Après ce premier round riche en révélations(...) nous avons continué nos séances. Et quelle fut notre surprise quand nous avons revu cette femme " iPhone " en main en train de nous filmer et de nous prendre en photo sans notre consentement ! Mon autre compagnon l'ayant pris en flagrant délit lui a demandé d'arrêter immédiatement de nous filmer car elle n'a en aucun cas le droit, ce à quoi elle a répondu " Les gens ont le droit de savoir ! " et puis c'est parti en clash. Le reste de mes souvenirs est assez flou. Je me rappel d'une très grande animosité injustifiée, et d'une très grande violence verbale. Elle nous a insulté "d'arnaqueur intellectuel" et nous a prédit un séjour en "taule".

 

Fin voila je n'ai rien contre les gens qui ont quelque chose contre le street-hypnose, leur opinion ne regarde qu'eux. Mais ce qui m'attriste dans cette histoire c'est de voir une thérapeute si fermée au dialogue et si enlisée dans un mode fonctionnement.  

Quelqu'un peut-il me dire pourquoi les pratiquants d'hypnose du domaine de la santé nous haïssent a ce point la ?

           

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hum  ,vue qu'elle n'a rien expliqué , je pense que c'est a cause du peu de formation qu'on a reçu, le gens qui pratiquent de la street hypnose , c'est a partir de bouquin et vidéo .  Aucune formation officielle , peut-être qu'elle s'ait dit que c'était dangereux de pratiquer l'hypnose sans une vrai formation du début a la fin dans une institut . Quoique , si j'étais a votre place, elle m'aurait bien irrité et je me serais mis dans tous mes états 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Du côté de la formation je pense que pour elle il n'y a que le formations en hypnose médicales qui valent quelque chose. Elle nous a directement demandé si nous étions des élèves de Finel (ARCHE) avec une expression de dégout sur son visage. J'aurai du lui répondre que j'ai été formé à Poudlard ^^

Je suis d'accord que pour tout ce qui touche à la psychologie profonde de l'individu c'est dangereux de pratiquer sans formation. Dans notre cas on ne joue pas au apprenti sorcier, nous nous contentons de faire ce que nous savons faire à savoir, faire découvrir aux gens l'état d'hypnose à travers des jeux d'imaginations.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle m'a facilement fait chier (excuser mais c'est le mot) pendant 10 minutes. J'étais en pleine séance et ayant déjà eu son signalement (elle était passée plus tôt) j'ai remarqué qu'elle nous prenait en photo avec un sourire de mépris. Je lui ai donc alors demander ce qu'elle faisait exactement. Et si elle connaissait les droits concernant l'image. Elle m'a alors retorquer de manière assez violente et depressive "Vous feriez quoi si la personne fait un malaise ?". Je lui ai répondu que je voyais mal comment quelqu'un pouvait avoir un malaise avec de simples jeux d'imagination (je parlais des tests de receptivités). Avec un ton d'exaspération, elle m'a sorti un "Non mais vous vous rendez compte de ce que vous faites ? Vous êtes dangereux, vous n'avez pas de formation, vous ne connaissais rien, vous ne savais rien faire". Je lui ai répondu que nous faisions cela pour faire découvrir l'hypnose et la démystifier, et que la plupart des gens s'orienter ensuite vers de l'hypnothérapie. J'ai ensuite eu droit à des "Non mais vous vous entendez ? Vous voyez comment vous parler ?" de manière extrement enervante en remarque au ton que j'employais qui n'arrangea évidemment pas les choses. Je lui dis alors que je trouvais dommage d'avoir des pensées aussi fermées lorsqu'on pratiquer l'hypnose. Ce à quoi elle m'a répondu de manière étrange, je n'ai toujours pas saisi le fond de sa pensée lorsqu'elle me dit "Vous êtes un pervers. Vous parlez de manière perverse". Elle rajouta ensuite "Vous êtes ridicules, si encore vous jouiez le jeu et que vous faisiez le cirque devant Beaubourg entre vous." Je lui ai répondu de manière assez virulante "Vous venez de le faire le cirque, bravo" et suis parti ne souhaitant plus entendre un mot venant d'elle. Elle me suivit quand même, je lui fit comprendre que je ne voulais plus lui adresser la parole mais elle retorqua "J'ai des droits" phrase qui au passage n'avait aucune signification ni valeur ici. Elle voulait juste rajouter que nous finirions en taule, et qu'elle allait envoyer les photos (ou nul ne sait).

Ca m'a réellement attristé tant de connerie humaine condensée dans une personne. Je vous souhaite de pas tomber sur des gens aussi fermés qu'elle et surtout d'une arrogance aussi poussée.

Pour ce qui est de justifier ce qui est dangereux dans notre pratique personne n'a eu de réponse, car elle n'avait finalement aucun argument appuyant ses propos. Enfin bref a part ca on a trouvé un super endroit pour faire de la street hypnose, en plein milieu du passage diagonal pour aller du centre à la rue :) Et puis j'ai pu faire des calins aux mecs et filles a la pancarte Free Hugs !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'veux pas la ramener, mais en France comme au Québec l'usage de l'hypnose n'est pas réglementée et aucun diplôme ne vaut réellement quelque chose au sens de la loi. 

 

Tel que mentionné sur la page Facebook de J-E, je crois qu'il serait très intéressant d'ouvrir un dialogue franc et respectueux entre hypnothérapeutes et hypnotiseurs (amateurs et pro), sous la forme d'un colloque virtuel ...

 

En fait ce qui bug, c'est que beaucoup d'hypnothérapeutes ne prennent pas en considération que hypnose = outil. On peut se servir de l'outil de façon ludique comme de façon thérapeutique !

 

J'comprends qu'elle puisse craindre pour la sécurité des gens dans l'optique où ce n'est pas tous les gens qui pratiquent l'hypnose qui sont sains et sérieux dans leur pratique (il en va de même avec les hypnothérapeutes hein...), mais de là à mettre TOUS les hypnotistes dans le même panier... Ils devraient regarder leur propre nombril avant!

 

Raphaël, limite tu pourrais porter plainte pour harcèlement et violation de la vie privée. Mais dans un sens ... si tu faisais de l'hypnose dans un lieu public je vois mal en quoi la plainte serait justifiée :S

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que l'on a fait tout les 3 preuve de self-control parce que franchement vu comment nous nous sommes fait agressés on aurais tres bien pu en arriver a une confrontation un peu plus musclée ( sans pour autant arriver aux coups, nous ne sommes pas comme cela ). Mais au vu de nos tetes on bouillait à l'intérieur de nous même.

 

Je pense quand meme qu'il faut nuancer : Tous les pratiquants d'hypnose du domaine de la santée ne sont pas aussi fermés qu'elle qu'ils soient d'accord ou non. On peux ne pas être d'accord en aillant des arguments fiables ou même sans avoir mais ne pas faire chier son monde...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ha. C'est donc ELLE. Fichtredouille, les récits me tordent le ventre de peur et de dégoût.

 

Pour ma part, je n'aurais JAMAIS laissé passé l'atteinte au droit à l'image, en essayant d'exiger d'elle qu'elle supprime son contenu.

 

Cette histoire est dégueulasse, et ce topic a parfaitement sa place. Il faut instaurer un dialogue, c'est très important. Comment pourrait-on s'y prendre ? Apparemment, contacter Monsieur Finel n'aidera pas énormément (si encore c'était possible ! xD) ... Mais qui contacter, alors? :/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

DianeV, si elle avait comme elle le prétend 30 ans d'hypnose a son actif elle devrait savoir que ce n'est pas vraiment conseillé d'arreter une séance en pleine approfondissement pour le bien de la personne hypnotisée. Mai elle n'a pas hésité une seconde a intervenir pour parler ( ou devrais je dire crier et insulter ) sur abclive contraint a arrèter subitement sa séance.

 

c'est lorsque des gens comme elle qui se laisse trop aller alors que nous sommes en pleine séance et qui nous interrompent que je m'inquitète pour la personne qui est avec nous et leur "client".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On a parfaitement le droit de ne pas aimer la Street-hypnose . A la condition qu'on ait des arguments solides et qu'on sache les développer dans un environnement constructif. Ce qui n'aest pas le cas de ce parasite. 

 

Il faut et je suis d'accord une discussion pour mettre les choses en place entre hypnothérapeutes et hypnotiseur de rue.

 

Si j'avais été agressé, mais j'aurais mais bondi de colère et battu le record de débit d'insultes. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ha. C'est donc ELLE. Fichtredouille, les récits me tordent le ventre de peur et de dégoût.

 

Pour ma part, je n'aurais JAMAIS laissé passé l'atteinte au droit à l'image, en essayant d'exiger d'elle qu'elle supprime son contenu.

 

Cette histoire est dégueulasse, et ce topic a parfaitement sa place. Il faut instaurer un dialogue, c'est très important. Comment pourrait-on s'y prendre ? Apparemment, contacter Monsieur Finel n'aidera pas énormément (si encore c'était possible ! xD) ... Mais qui contacter, alors? :/

On peut contacter M. Finel en allant au cabinet publique mais comme tu dis ça n'aidera pas je crois. Cette femme fait partie des chevaliers de la bien séance d'hypnose. Tout les idées en contradictions avec les siennes doivent être brulées. Vous savez qui faisait ça avant dans les années 39-45 ?

Oh mon dieu, j'ai atteint le point Godwin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais en y repensant ce qui m'eclate le plus c'est que apres cette "altercation" avec cette dame, les volontaires qui ont voulu essayer l'hypnose avec nous et qui ont assisté a cette scene, nous ont remercier fortement "pour le bien-être que "nous" leur avons fait vivre" et puis sont repartis le sourire aux levres et en rigolant de leur expérience.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé de pas aller complétement dans votre sens les gars mais. Tout en étant d'accord sur le fait qu'elle n'a pas a vous filmer et que son comportement n'est, tout d'abord pas mature et ensuite déplacé. il me semble que d'un côté comme de l'autre, étant hypnotiseur on est censé contrôler nos interactions sociales en premier lieu donc si vous êtes autant en colère il faut, vous aussi vous remettre en question.

 

Si elle vient faire un scandale le mieux à faire c'est d'être le plus sympathique possible avec elle et prendre les gens que vous avez hypnotisés à partie pour leur faire témoigner de l'expérience positive qu'ils ont vécue et les avoir de votre côté. De cette façon elle aura tout le monde contre elle et n'aura qu'a s'en aller.

 

Je dis pas que c'est ce que j'aurai fait mais je pense que c'est ce vers quoi il faut tendre. Donc pour la suite de la discussion je conseille de modéré nos propos (qu'elle ne tombe pas dessus et s'en serve contre vous).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord avec toi Jul. Au debut nous avons reagit avec toute la sympathie que nous avons pour tenter d'installer un dialogue afin qu'il soit constructif et que tout se passe pour le mieu. Mais devant sa ferocité nous ne pouvons nous resoudre a dire tout de suite " oui madame on va arreter".

En ce qui concerne les volontaires present on les avait deja de notre coté sans avoir a leur poser la question car nous avons continuer apres quelques minutes ce qui traduit que l'experience etait agreable pour eux. Je comprends le fait qu'ils n'ai pas a se mettre dans cette altercation.

Nousne sommes pas en colere mais sidéré par la non chalance de cette dame et de sa fermeture d'esprit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jul a quand même raison, mais de ce que je lis du récit ils n'ont pas été irrespectueux.
Mais c'est vrai qu'il faut faire attention à ce qu'on dit, même sur des forums ou groupe Facebook ... on sait jamais qui pourrait tomber sur nos propos!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je plussoie Diane. On ne sait pas qui pourrait tomber sur le forum, ni comment nos propos pourraient être réutilisés. Je suis déjà certains que les vidéos qui ont été prises par cette charmante demoiselle seront utilisées à mauvais escient, pas la peine de dire des choses pouvant aggraver notre image.

 

Néanmoins, l'idée d'ouvrir un dialogue avec les thérapeutes reste grandement d'actualité. Le défaut étant qu'il n'existe pas un collectif représentant ces personnes (comme, par exemple, l'Ordre des médecins. :V).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouvrir un dialogue avec des personnes ouvertes c'est possible mais elles auront forcément pas ce genre d'attitude. Cette femme ne chercher clairement pas à avoir une discussion, elle avait juste envie d'affirmer une sorte de pseudo autorité qu'elle n'a pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En même temps qui dit discussion dit bruit et tout ce que ça va faire c'est alerter l'attention des monsieur je sais tout politicien qui vont vouloir réglementer l'hypnose...

 

Vu comment vous la décrivez vous êtes franchement des maitres zen pour ne pas avoir péter un cable...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui règlementer un état naturel, l'imagination également, et rêver Holalala encore pire!!  Pourquoi pas empêcher les gens de réfléchir???

 

Je vois déjà le policier vous arrêter : " Dites donc Monsieur vous conduisiez en etat modifié de conscience?? Conduite d'un véhicule à moteur dans un état modifié de conscience , c'est une contravention de quatrième classe, 90 euros et 2 points !!!

Vous : Non Monsieur l'agent je vous garantis je n'ai rien fait.

Le policier: Monsieur je vais vous soumettre à un dépistage par catalepsie..... "

 

Je vois déjà le tableau...

Et je préfère même pas imaginer le merdier pour tous ces publicitaires qui nous en mettent plein la tête!! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 1