0
koobec

Ma première expérience d'hypnotisée

Recommended Posts

Alors voilà, ce matin j’ai vécu ma première expérience d’hypnotisée.

 

Mon récit est un peu long, mais tout le monde a bien compris que je suis ultra-bavarde.

 

Pour ceux qui ont la flemme de tout lire, je fais une version courte, pour les autres, les courageux, la version Koobec.

 

 

VERSION COURTE : ce matin Le Poulpe m’a hypnotisée et c’était génial !

 

 

 

VERSION KOOBEC (sans smileys, mais le coeur y est) :

 

Alors voilà, j’ai vécu ma première expérience d’hypnotisée grâce à Monsieur Poulpe qui m’a proposé d’essayer par Skype, j’avoue qu’au départ j’étais un peu réticente,  je trouvais que c’était froid et je flippais un peu à l’idée d’une coupure de communication, mais en même temps je n’étais pas vraiment inquiète, je savais que si le Poulpe disparaissait subitement, j’émergerais bien toute seule à un moment donné.

 

Donc on discute un peu, et blablabla, je riais intérieurement parce que j’entendais bien ce qu’il faisait tout en me disant à moi-même  « c’est pas possible, ça va pas marcher, je suis bien trop consciente de ce qu’il fait » et patati et patata.

 

Oui mais voilà, à un moment il me dit quelque chose comme « et là peut-être que la main gauche va devenir très légère » et je lui dis « non, c’est pas possible », rien ne se passe, je ne sens rien, sauf que une minute plus tard, hop c’est parti !

 

J’étais vraiment sciée, ma main gauche qui était posée sur mon bras droit décolle, se bloque à 1 cm, Poulpe continue de me parler et hop, la main repart, emportant le bras, j’étais morte de rire parce qu’elle a traversé l’espace et l’écran (comme un essuie-glace) et puis le bras a continué pour aller s’écraser mollement de l’autre côté à gauche.

 

Qu’à cela ne tienne, il en faut plus pour perturber l’imperturbable Poulpe,  hop il fait redécoller la main puis le bras qui repart dans l’autre sens (moi toujours sidérée) et puis là il l’arrête au milieu de l’écran, le repositionne, un peu plus à droite, puis un peu plus à gauche, genre il faisait ses petits réglages pour bien voir ma main, franchement rien que ça m’a complètement époustouflée.

 

Là-dessus je ne sais plus ce qu’il me raconte (le Poulpe pratique la confusion comme nous respirons) et il me dit « et là peut-être que tu vas plonger en transe » ou quelque chose comme ça et je me dis « non, j’arrive pas à y croire » sauf que 3 secondes plus tard, plouf, relâchement, je plonge : incroyable…

 

Je précise à ce stade pour ceux qui n’ont jamais été hypnotisés qu’on reste effectivement parfaitement conscient, on se sent (presque) normal, la seule différence, c’est qu’effectivement les choses se font toutes seules et de manière absolument irrésistibles, l’impression, oui, est totalement nouvelle pour moi.

 

Donc me voici en transe, parfaitement consciente mais hyper-relâchée et super-détendue, avec ce sentiment qu’il y a autre chose, que je n’arrive même pas à ressentir, mais je sais que cet autre chose est là (ça fait un peu « The Others » (Alejandro Amenàbar), le mot « chose » et écrit comme ça, ça peut paraître flippant, mais ça ne l’est pas et je n’ai pas trouvé d’autre mot que « chose », je suppose que c’est l’inconscient mais comme je le découvre à peine, je dis « chose » pour exprimer mon ressenti, si vous trouvez « chose » effrayant remplacez-le par « bidule » c’est tout de suite plus joyeux).

 

Si je me souviens bien mon bras gauche s’était aussi complètement relâché donc le Poulpe lui a demandé de se remettre devant l’écran (comme mon bras gauche est super bien élevé, il l’a fait sans protester).

 

A ce moment le Poulpe m’a fait sortir de transe (je l’ai fait parce que je ne pouvais pas faire autrement mais franchement moi j’étais super bien dans cet état) et là…

 

Là il me dit en substance que mon inconscient est dans ma main gauche et qu’on peut si je veux discuter avec mon inconscient.

 

Pourquoi pas, je ne connais pas mon inconscient, je ne l'ai jamais rencontré,  et je n’arrive toujours pas à croire que c’est possible donc j’accepte  -c’est assez impossible de refuser en fait-.

 

Donc le Poulpe propose à mon inconscient de bouger un doigt s’il est d’accord, n’importe quel doigt, qui sera le doigt du « oui ».

 

J’ai l’impression qu’il ne se passe pas grand-chose (je pense que pendant toute la séance j’ai rigolé en disant « c’est pas possible ! mais c’est pas possible ! » en imaginant à chaque fois que rien ne se passerait) donc là le Poulpe me suggère je ne sais plus comment que cette main n’est pas la mienne, et là, c’est vraiment super bizarre comme impression, au début je n’ai pas vraiment aimé car j’ai trouvé cette main super étrange, je la voyais un peu plus grande que ma main (enfin j’me comprends), elle avait une drôle de couleur (pas terrible), elle était tellement inerte et « pas à moi » qu’elle avait l’air en cire, je n’ai pas trop aimé cette vision mais le Poulpe a tout de suite recadré, je ne sais plus comment mais du coup j’étais moins gênée par « cette main », jusqu’à la trouver plutôt mignonne.

 

Là il redemande à mon inconscient s’il est d’accord pour discuter et, incroyable, dans cette main inerte le petit doigt bouge ! c’était imperceptible au départ, Poulpe l’a vu tout de suite, moi je l’ai surtout senti, en revanche par la suite le petit doigt lorsqu’il répondait était de plus en plus  affirmatif, comme moins timide.

 

Bref, maintenant le Poulpe s’adresse au doigt du « non » (moi toujours éberluée) qui met une petit moment à se manifester mais il est bien là, c’est l’index.

 

A ce moment-là j’étais tellement sur le fondement (pour les jeunes qui ont oublié leurs classiques, le fondement c'est le Q dans la langue de Molière, j'adore dire fondement, c'est quand même plus classe) que je me suis dit « bon bin en fait ça marche vraiment ce truc alors laissons faire et allons-y gaiement».

 

Le Poulpe demande alors à mon inconscient s’il a un problème à régler.

 

Réponse : oui (moi intérieurement : ah bon ?)

 

Question : et dis-moi inconscient, penses-tu trouver la solution à ce problème ?

 

R : oui (moi intérieurement : c’est chouette mais je ne sais pas de quoi on parle)

 

Q : et dis-moi inconscient, de combien de temps penses-tu avoir besoin pour régler ce problème ?

 

Là pas de réponse, c’est normal, mon inconscient  ne sait dire que oui et non (mais j’imagine qu’en lui demandant gentiment une autre fois il pourra élargir son vocabulaire).

 

Q : 5 minutes ?

 

R : non (alors là, j’étais vraiment sidérée, l’autre il dit non !)

 

Q : 10-15 mns ?

 

R : non

 

Q : toute une journée et toute une nuit ?

 

R : OUI !

 

Vous n’imaginez pas l’effet bœuf que ça m’a fait cette petite discussion, avec l’autre qui répond tranquille un coup oui un coup non.

 

Bon, après ça, pouf, re-transe et là le Poulpe demande à mon inconscient (en substance) de solutionner le problème, j’imagine que mon inconscient est ok et qu’il va se mettre au boulot, moi ne sachant toujours pas de quel problème on parle. Depuis j’y ai réfléchi, n’ayant pas trouvé de réponse, je me suis dit que j’allais faire un Euromillions ce soir, pour le coup ça règlerait mon problème de fric, tout le monde a un problème de fric donc moi aussi.

 

Ensuite re-sortie de transe, là le Poulpe m’a montré comment avec CETTE main je pouvais repartir en transe toute seule (en auto-hypnose), si  j’ai bien compris il m’a posé un ancrage.

 

On a testé, ça marche, je suis repartie en transe toute seule comme une grande (enfin avec l’aide de mon inconscient, ou de ma main gauche si vous préférez).

 

Ensuite ça devient un peu flou parce que je crois qu’il m’a replongée en transe juste pour rigoler, puis il m’a faite ressortir, là il fallait vraiment que j’y aille parce que j’avais plein de truc à faire, mais comme j’avais un petit problème de fuite des idées, une dernière petite transe pour un « réveil » plus net et les idées claires, ça a super bien marché, j’ai été hyper-efficace dans les heures qui ont suivi et là je vous ponds un pavé comme-qui-rigole.

 

Voilà, voilà. Je suis absolument bluffée et je n’en reviens toujours pas.

 

Le Poulpe m’a dit que c’était la première fois qu’il faisait ça par Skype, ce fut pour moi un plaisir et une expérience vraiment, mais vraiment étonnante.

 

Et si par-dessus le marché je gagne ce soir à l’Euromillions…

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois que le Poulpe sera tout joyeux de vous zypnotiser (il se marre tout le temps, c'est vraiment sympa).

 

Quant à moi ce qui est dit sera fait, je déboule à Tuluz a priori quelque part en Janvier et je veux me faire zypnotiser en live par JEC !!!

 

(Vous avez remarqué, je ne mets plus de smileys je me demande si le Poulpe ne m'a pas collé, ni vu ni connu ch't'embrouille, une suggestion post-réveil anti-smileys... mdrrrrrrrr... Rends-moi mes smileys le Poulpe !!!)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu sais, koobec, c'est pas comme si l'idée même de faire des smileys ne te venait plus du tout à l'esprit comme ça, et, après tout, comme tu as passé la journée avec le bras gauche en transe comme à présent, tu n'est ABSOLUMENT pas obligé d'accepter cette suggestion post hypnotique heing ?

N'est ce pas ?

Merci en tout cas pour le retour, cette séance de ce matin était très sympa, j'ai du me retenir de pas te faire tomber dès le premier appel, comme tu avais pas le temps, tu pars au quart de tour c très agréable.

Pour le truc, on a fait ce qu'on appelle un Rossi (Un pote assez timide d'Erickson spécialisé dans le mouvement pour le changement et la parole rare), mais version où on sait pas trop quel est le problème.

Cherche pas trop, peut être que ton inconscient te montrera des changements dans quelques jours une semaine, un mois...

Ce genre de truc marche à retardement.

A plus.


Koten, je te chopperai sur hangout si tu es pas dèja parti dans le trou noir où je t'aperçois à chaque fois !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hier deuxième séance avec le Poulpe, une amie était là avec moi, c'était super chouette, j'ai découvert l'amnésie du prénom, c'est trop drôle, impossible de dire mon nom,en revanche le changement de prénom n'est pas passé, parce que c'est simple, je ne peux pas m'appeler Michèle !  :P Pause/play, j'étais bien figée mais l'amnésie n'est pas passée. Et j'ai adoré le bouton du volume de la voix, je parlais en chuchotant, j'étais morte de rire, en revanche il n'a pas réussi à m'enlever le son complet, je continuais à chuchoter (je ris encore en l'écrivant), là je crois que c'est un vrai challenge pour le Poulpe, parce que pour me la fermer, faut se lever de bonne heure ! hahahahaha

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hier deuxième séance avec le Poulpe, une amie était là avec moi, c'était super chouette, j'ai découvert l'amnésie du prénom, c'est trop drôle, impossible de dire mon nom,en revanche le changement de prénom n'est pas passé, parce que c'est simple, je ne peux pas m'appeler Michèle !  :P Pause/play, j'étais bien figée mais l'amnésie n'est pas passée. Et j'ai adoré le bouton du volume de la voix, je parlais en chuchotant, j'étais morte de rire, en revanche il n'a pas réussi à m'enlever le son complet, je continuais à chuchoter (je ris encore en l'écrivant), là je crois que c'est un vrai challenge pour le Poulpe, parce que pour me la fermer, faut se lever de bonne heure ! hahahahaha

C'est un défi ? :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
0