Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Je m'appelle Bruno, j'ai 36 ans, je vis à Paris. Peut-être comme certains ici, j'ai découvert l'hypnose au travers des spectacles de Messmer. On peut dire que cela m'a "fasciné" au plus haut point (c'est la moindre des choses pour un fascinateur :rolleyes: ).

 

En réalité, pour être parfaitement juste, je l'ai d'abord découvert au travers d'une vidéo sur le site du Figaro, qui a l'avantage de ne pas être le "vrai" spectacle qu'il fait sur scène, mais plutôt une rencontre/interview avec quelques journalistes qu'il s'amuse ensuite à hypnotiser. L'avantage, c'est que les artifices du spectacle sont moins présents et qu'on voit mieux sont travail. 

 

Cela a été un véritable choc pour moi, car jamais je n'aurais imaginé qu'il pouvait être possible d'accéder à l'inconscient d'une manière aussi directe et puissante. En fait je n'imaginais même pas la force de l'inconscient. J'ai réalisé subitement que la conscience n'était que la partie émergée d'un énorme iceberg, dont la plus grande partie reste inconnue pour la majorité d'entre nous. Et comme Messmer dit que tout le monde peut apprendre ça, j'ai décidé de le prendre au mot et de le faire ! Je VEUX devenir hypnotiseur !

 

Pour l'instant je n'ai qu'un regret, celui de ne pas faire partie des 10% de gens très réceptifs. Je suis allé à son dernier spectacle à l'Olympia, et même si j'ai ressenti un début de transe lors des deux derniers tests (qu'il fait en milieu et fin de spectacle), en particulier un clignement des yeux quasi-incontrôlable (qui d'ailleurs n'est peut-être pas une réaction typique, mais qui était bien là), mon esprit "rationnel/analytique" est revenu sur le devant de la scène et a tout gâché...

 

En fait j'avais tellement envie d'être hypnotisé que lorsque j'ai senti que ça venait, l'esprit analytique a repris le contrôle ! Un peu comme quand on se dit "ce soir il faut absolument que je dorme, je me lève tôt", et du coup on ne dort pas ! Mais bien sûr je ne désespère pas, et je suis persuadé d'y arriver dans le bon contexte. Je ne sais pas si ça a un rapport direct avec la réceptivité à l'hypnose, mais je rêve beaucoup la nuit, et assez souvent des choses très imaginatives, fantastiques... J'ai même fait quelquefois (très rarement) des rêves lucides, que je n'ai pas réussi à stabiliser très longtemps, mais qui étaient des expériences formidables. Peut-être l'hypnose pourrait m'aider à développer cela ?

 

Voilà, sinon je viens d'acheter le livre de Jean-Emmanuel, que j'ai commencé à dévorer. Je vais tenter de mettre tout cela en application et essaierai de vous tenir au courant de mes avancées sur ce forum. J'espère également rencontrer des membres parisiens, afin de partager sur ce sujet, et éventuellement connaître ma première transe hypnotique ! D'ailleurs ce n'est pas une annonce en l'air : je suis *totalement* disponible pour tout membre parisien qui serait d'accord pour m'hypnotiser : cela me paraît une première étape indispensable pour devenir hypnotiseur !

 

A bientôt sur le forum,

 

Bruno

 

 

Partager ce message


Lien à poster

welcome Bruno,

je vois que je ne suis pas le seul à avoir sauté le pas grâce à ce spectacle,

tu verras par la suite, en lisant le livre de J.E qu'il te faudra te laisser juste un peu plus de temps pour être hypnotisé, qu'il ne le laisse dans son spectacle,

histoire que tu sois plus relaxe et réceptif.

Partager ce message


Lien à poster

Oui, j'ai l'impression que Messmer contribue pas mal à faire connaître l'hypnose... et surtout à la démystifier. Je ne suis pas sûr que j'aurais eu envie d'apprendre s'il avait dit "j'ai un don psycho-magnétique spécial qui m'a été révélé par le grand gourou machin"... j'aurais pris ça pour de l'arnaque et je serais parti ;)

 

Et sinon oui avec Messmer, ça allait trop vite pour moi, les nouvelles suggestions arrivaient alors que j'avais à peine commencé à entrer dans la précédente... je ne doute pas que ça devrait bien se passer en prenant plus de temps.

Partager ce message


Lien à poster

Très très jolie présentation et bien complète !

 

Le coup du "ok, ce soir je VAIS m'endormir rapidement" tu l'as parfaitement cerné, et le lâcher prise pour l'hypnose est similaire. Il faut se laisser porter, se laisser guider, comme lorsque tu te laisses guider le soir pour trouver le sommeil. Tout ce qui est "volonté consciente", et tous les fameux "yaka faukon" (il n'y a qu'à, il faut qu'on) sont tes pires ennemis. La communication inconsciente passe par d'autres mécanismes ;)

 

Tu es bien tombé sur Paris, des hypnotiseurs volontaires pour t'hypnotiser, tu vas en trouver :D

Partager ce message


Lien à poster

Bonjour Bruno,

Je complète avec tout ce qui a été dit...

 

Dans la rue, contrairement au spectacle, ne compte pas sur du 10% de réussite mais sur du 70% (environ).

Explication : quand tu es devant une scène de 150 ou 200 personnes, tu ne peux pas en hypnotiser 50... L'hypnotiseur en sélectionne une dizaine, puis dans ces 10 il en prend 1 ou 2 pour son show, soit, grosso modo 10%... Ce sont des personnes « somnambuliques ». L'hypnotiseur va faire son show en se servant de ses personnes et en montrant son prétendu pouvoir aux 200 personnes qui restent assises. En fait, il « se » montre.

 

Dans la rue, ton but est de montrer aux personnes que tu hypnotises d'autres capacités :  entre nous, vas leur expliquer que leur main n'a jamais été collée sur leur tête, et surtout qu'ils n'ont jamais fait d'erreur de calcul ou d'enchaînement de nombres...

 

Dans la rue, 2 personnes sur 3 sont réceptives.

 

Par rapport à la démystification, je vais plus loin : j'explique clairement aux gens lors du pré-talk les différentes étapes (c'est de la triche, puisque je place à ce moment-là mes suggestions ;) )

 

Bonne continuation !

Partager ce message


Lien à poster

je suis volontaire pour un trip avec toi dans la rue DONC je deviens réceptive !

 

Tu ne deviens pas réceptive, tu l'as toujours été. Tu n'as juste pas forcément choisi les bonnes clés au bon moment pour t'en apercevoir. Là où j'interviens, c'est dans la capacité à faire essayer à mon volontaire l'ensemble des clés de son trousseau. Au bout d'un moment, on finit par trouver la bonne clé.

Partager ce message


Lien à poster

Bon, ça va je suis rassuré ! Effectivement, ayant tendance à analyser beaucoup, je craignais d'avoir du mal à devenir un bon sujet, mais dans le fond c'est la même problématique que pour s'endormir : il faut juste ne pas y penser et se laisser aller... 

 

Sinon, Jean-Emmanuel, j'en suis déjà aux inductions dans ton bouquin, c'est très bien écrit et j'ai la sensation que c'est vraiment du "no bullshit", un vrai condensé écrit par un passionné... quand on voit ce qui se vend sur internet parfois, j'avais envie de souligner la différence ! Et je suis content aussi de commencer à réaliser que Messmer est avant tout un showman talentueux, mais que son utilisation de l'hypnose est en fait accessible à n'importe qui désirant se former...

 

Prochaine étape : finir le bouquin, répéter quelques routines, essayer avec ma compagne (ben oui pour le tout premier essai c'est quand même plus simple), me planter, recommencer, et puis rencontrer dès que possible des membres parisiens pour commencer les choses sérieuses !

 

Sinon, est-ce que vous connaissez Anthony Galie ? Je l'ai découvert sur youtube, je le trouve encore plus impressionnant que Messmer dans la maîtrise absolue de ses sujets... et côté bagou et mise en scène y a pas à dire c'est impressionnant ;)

Partager ce message


Lien à poster

Hello Bruno,

 

Anthony Galie, j'adore sa présentation, car elle "colle" au monde des affaires. Moi même je suis en train de voir comment formater une prestation dans ce genre.

 

Sa maitrise ne différe pas du savoir faire général. Là ou il est puissant, c'est que son pretalk dure 40 min avec de l'action sur scène pendant 30 min ensuite.

 

Son pretalk est une mini-conférence plus au moins ciblé sur les besoins de coaching de l'entreprise dans laquel il suggère deux ou trois clefs pour mieux agir. Mais bien sur, surtout pendant 40 min il délivre des suggestions qui permettent une entrée en transe rapide et éfficace une fois sur scène.

 

Comme il fait plus de "formation" que de "spectacle", sa préstation est qualifié globalement de "formation". Ce qui en France nous permet de bénéficier des bugets formation, donc: l'hypnotiseur se vend très cher et ca ne coute pas 1€ à l'entreprise.......

 

:)

Partager ce message


Lien à poster

Hello Romaric,

 

Oui, c'est le côté intéressant d'Anthony Galie, il utilise l'hypnose comme support pour des séminaires coaching/business. Et effectivement, il y a sûrement du potentiel pour un truc comme ça en France, même si notre côté "cartésien" pourrait être un obstacle (je vois bien les entreprises françaises se méfier à mort d'un mec prétendant coacher avec de l'hypnose, les américains sont probablement plus ouverts d'esprit pour ça).

 

Ce qui m'impressionne avec lui, c'est la confiance et l'énergie fabuleuse qu'il dégage, ce qui est quand même un gros atout pour l'hypnose. Et les sujets ont l'air tellement conditionnés à la suite de son pretalk/sélection qu'il en fait vraiment ce qu'il veut, avec un sens du rythme et de l'humour assez sympa je trouve... une de ses routines que j'aime bien, c'est quand il demande aux gens "êtes-vous sous hypnose ?" et qu'ils répondent "non" avec une assurance parfaite... 2 secondes et un claquement de doigt plus tard, ils dorment ;) c'est encore plus drôle quand les sujets n'y croient pas et sont convaincus que l'hypnose c'est bidon...!

 

D'ailleurs à ce sujet, c'est une question qui me taraude : apparemment, il arrive à hypnotiser de manière spectaculaire des gens qui n'y croient pas et qui le disent ouvertement. Comment est-ce possible ? Quelqu'un qui pense que c'est bidon devrait avoir un facteur critique quasi-insurmontable, non ?

Partager ce message


Lien à poster

Oui Bruno, comme le dit J-E, tu tomberas sur des sceptiques, qui s'ils jouent le jeu, iront loin dans les phénomènes. C'est peut-être leur curiosité qui les pousse.

Tu peux (/dois ?) même y aller franco avec une carte de Calof ! (J'ai eu un cas avec 2 personnes : « Moi, je n'y crois pas, commencez avec lui qui est volontaire ». J'ai répondu en sortant une carte : « Non non, c'est avec vous que je commence », le mec, scié...)

Ensuite tu reviens aux tests habituels, induction etc.

 

Il y a aussi les sceptiques qui se forcent : ceux qui ont leurs deux doigts qui ne veulent pas se rejoindre. J'essaie les mains aimantées. Si ça ne marche pas, je lui explique l'aspect physiologique des doigts qui devaient se rapprocher, mais que lui même maintenait volontairement écartés. Puis je passe à un autre.

Une autre façon de tester les sceptiques est la chute arrière (j'aime beaucoup, les gens croient qu'on hypnotise mais ce n'est qu'un test).

Cette technique rejoint la carte de Calof : plus c'est gros, plus ça doit passer. Que tu débutes ou non dans l'hypnose, tu n'as nullement peur, au contraire, plus c'est gros, plus ça doit t'amuser ;)

Partager ce message


Lien à poster

Attention cependant à ce que le sceptique soit véritablement volontaire, et non un sceptique qui met de la mauvaise volonté pour que ça ne marche pas. Il faut bine lui préciser qu'il doit imaginer les métaphores de façon active, et non être passif dans sa séance. Ca ne marchera que mieux.

Partager ce message


Lien à poster

Oui Koten,

et en y réfléchissant l'enchaînement carte de Calof puis doigts aimantés devrait être significatif :

Si la carte ne marche pas, puis les doigts non plus, il est facile d'expliquer au prétendu volontaire sa mauvaise volonté puisqu'il lutte contre l'effet physiologique des doigts.

(En revanche, dès que l'un des 2, carte ou doigts, marche, le tapis se déroule...)

Partager ce message


Lien à poster
3 3