1 1
Vincelufologue

Auto-hypnose : Un manuel pour votre cerveau par Kévin Finel

  

9 votes

  1. 1. La note des lecteurs



Recommended Posts

Apprivoiser le changement est assez différent du "Manuel".

 

Le premier bouquin m'a semblé très orienté développement personnel d'une manière très générale (qui est de plus en plus axés sur les relations sociales au fur et mesure que les pages défilent), tandis que le manuel m'a plus semblé être un ensemble de techniques expliquées. Ce qui te permet ensuite de l'adapter à tes objectifs.

 

Ca dépend de ce que vous recherchez... Mais les deux sont bons :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les 60 premières pages sont consacrées aux bases de l'auto-hypnoses, ensuite il nous fait découvrir des "outils" (ancrages, submodalités,etc) et quelques techniques pour pouvoir travailler. Le livre se termine sur 6 petites annexes ( historique, Erickson, la thérapie, pnl, l'hypnose aujourd'hui et l'ARCHE)

Livre très agréable à lire et bien détaillé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as raison, je le trouve top comme premier bouquin d'autohypnose! Quelques exos que j'ai pas pratiqué, mais beaucoup m'ont bien servi.

Je vous conseille celui là avant de prendre "Apprivoisez le changement par l'autohypnose" qui est moins axé sur des séances classiques d'hypnose, c'est plus un livre développement personnel / PNL / hypnose, mais très intéressant également.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut.

Je l'ai aussi, et en suis à plus de la moitié.

Une question que je me pose : ça fait trois fois que je lis (dans trois livres différents donc, dont notamment un de Olivier Lockert) qu'il faut s'adresser à non subconscient, et lui poser un problème ou une question et attendre qu'il nous réponde.

Ca fonctionne réellement ou c'est du blabla pour personnes crédules?

J'aimerais vraiment savoir svp.

Parce que pour le moment je n'arrive à aucune catalepsie! Alors j'imagine encore moins mon cerveau me répondre tout seul quand je lui pose des questions!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Alexandre,

 

 

Ca fonctionne réellement ou c'est du blabla pour personnes crédules?

 

D'expérience ça marche et c'est très utile. Les résultats sont parfois... étonnants...

 

Un signaling peut te servir à beaucoup de choses:

-Poser des questions d'ordre thérapeutique à l'inconscient.

-Débloquer certains blocages concernant un phénomène hypnotique donné (même si l'amélioration n'est pas flagrante).

-Approfondir l'hypnose. J'utilise de plus en plus cette méthode, elle est très efficace !

 

 

Hier, un sujet s'est présenté spontanément pour que je l'hypnotise. Je lui ai fait fixé un point et d'emblée j'ai demandé à son inconscient de lever sa main gauche (je l'ai fait si rapidement pour tester un truc, d'habitude j'attends quand même un peu ^^). Le mouvement était très lent et quasi imperceptible. J'ai alors choisi de détourner l'attention consciente vers un autre phénomène (mouvement de tête) pour éviter que l'incrédulité du sujet ne parasite le mouvement de la main. Et quelques minutes plus tard, cette main était à l'horizontale sans que le sujet s'en soit rendu compte.
Tout ça pour dire que si tu peux demander à une main de s'élever d'une façon automatique sans avoir besoin d'attention consciente, alors tu peux bien demander à un bras, un doigt ou un tête de répondre à une question ^^

 

 

Pour autant, ça ne justifie pas les discours hypno-bisounours qu'on entend souvent et qui prêtent l'omnipotence et l'omniscience à l'inconscient.
Je n'arrive pas encore à développer d'anesthésie sous hypnose. J'ai beau demander à mon inconscient de le faire, ça ne fonctionne pas. Même s'il m'a répondu qu'il était d'accord pour le faire.

 

A l'inverse, j'ai fait une séance avec un sujet atteint de spondylarthrite ankylosante (c'est une maladie qui crée de graves douleurs, entre autres choses).

Le but de l séance était de travailler sur l'anesthésie, puis de basculer sur l'analgésie.

Au bout d'un moment, je demande à l'inconscient d'anesthésier complètement le bras du sujet. Après quelques minutes, je lui pince le bras et il s'écrit: "Aie !".

Après une courte discussion, on s'est rendu compte que son bras n'était pas complètement anesthésié (les sensations étaient toujours là mais très atténuées et le bras assez engourdi). Par contre les douleurs liées à la maladie avaient totalement disparues !

Ca n'est pas vraiment surprenant: le but de la séance était de travailler sur les douleurs liées à la maladie. En demandant à l'inconscient d'anesthésier le bras, l'inconscient est allé droit au but et à travaillé uniquement sur les douleurs de la maladie.

 

 

Une dernière anecdote pour la route (je raconte ma vie sur ce post :P ):

Un jour en stage, un stagiaire me demande de vivre une amnésie de son prénom tout en doutant très fortement qu'il y arriverai. On avait peu de temps mais j'ai accepté.

J'approfondis bien l'état d'hypnose, je dissocie beaucoup et je finis par placer un signaling. Je demande alors à l'inconscient (après les questions "d'usages" évidemment) de développer une amnésie du prénom. Je me tais, j'attends, j'observe. Tout son corps à commencé à s'animer, les micros mouvements présents depuis le début de la séance se sont amplifiés, d'autres se sont créés. Finalement l'amnésie n'a pas pris. Lors de son feedback il m'a dit qu'après avoir demandé à l'inconscient de développer une amnésie, il a vu pleins couleurs qui s'entremêlaient.

Cette petite histoire pour te dire que même si le signaling ne fonctionne pas toujours comme on l'espèrerait, il se passe toujours quelque chose. A l'intérieur ça travaille, et souvent ça se voit de l'extérieur.

 

 

 

Parce que pour le moment je n'arrive à aucune catalepsie! Alors j'imagine encore moins mon cerveau me répondre tout seul quand je lui pose des questions!

 

Je trouve beaucoup, beaucoup plus simple d'avoir un signaling que de développer une catalepsie ;)

Ton corps/inconscient t'envoie des messages à longueur de journée: quand tu te blesses et que tu as mal, c'est ton corps qui t'envoie un message pour te dire: "attention il se passe quelque chose de néfaste". De là au signaling, il n'y a qu'un pas...

 

 

 

En bref, le signaling ça fonctionne et c'est pas non plus la panacée ^^

 

 

PS: C'est bien toi le nouvel hypnotiste qui était à beaubourg mercredi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Ceos et merci pour ton discours qui se veut rassurant.

Si tu parles du gars avec un T-shirt violet, oui c'est moi. J'ai fait connaissance de deux personnes qui me regardaient faire depuis un moment, Gabriel et Pierre, peut-être étais tu l'un des deux? Avec les pseudos, pas facile de s'y retrouver!

;)

Si tu as des commentaires à faire sur ma façon de m'y prendre, n'hésite pas, j'ai crée deux posts hier pour relater mes nouvelles expériences, même si pour le moment ça reste encore assez brouillon, d'autant que j'attaque direct après mes 2 prétests favoris par une induction de type butterfly (qui passe 6 à 7 fois sur 10).

Merci encore pour tes explications en tout cas, coté autohypnose je vais perséverer.

:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, c'est bien moi Gabriel !

 

 

Si tu as des commentaires à faire sur ma façon de m'y prendre, n'hésite pas, j'ai crée deux posts hier pour relater mes nouvelles expériences, même si pour le moment ça reste encore assez brouillon, d'autant que j'attaque direct après mes 2 prétests favoris par une induction de type butterfly (qui passe 6 à 7 fois sur 10).

 

Je te réponds dans l'un des topics que tu as ouvert concernant tes retours d'expérience. Ca évitera de polluer ce topic ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 1