Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Message pour J.E. : J'ai entendu...


Recommended Posts

Après même si je ne suis pas un spécialiste si vous créer une association loi 1901 vous pouvez vendre mais ne pas faire de bénéfice puisque association a but non lucratif. Ça pourrait arranger tout le monde non?

a partir du moment où la marque "street hypnose" est protégée, asso ou pas on est obligé d'avoir l'accord de J.E. encore plus lorsqu'il y a des histoires d'argent, asso ou pas...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 63
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Faites donc une charte d'Hypnose de rue tout simplement, sans marque, unis. Je pense qu'on aura assez bien vite des problèmes avec les para, les médicaux pour se taper dessus entre nous.

Houla, je n'ai pas déposé "street hypnose paris". J'ai juste déposé la marque "Street Hypnose" dans des classes qui regroupent globalement les vêtements et les formations.   Je vais être complètement

Quand j'ai débarqué en 2012, j'ai choisi "Street Hypnose" justement parce qu'il n'y avait AUCUNE utilisation de ce nom là sur google. Je dis bien AUCUNE. Hypnose de rue : déjà utilisé. Street Hypnosis

Après même si je ne suis pas un spécialiste si vous créer une association loi 1901 vous pouvez vendre mais ne pas faire de bénéfice puisque association a but non lucratif. Ça pourrait arranger tout le monde non?

 

Une association peut avoir des salariés. Et l'argent peut-être "détourné" ailleurs et ne pas être réinvesti dans l'association. C'est loin d'être aussi simple.

 

J'ai discuté un peu avec Raphaël (Abclive) en privé. Ce qu'il en ressort, c'est qu'il n'est pas du tout d'accord avec ce qu'ont présenté Hypman et Chaton. Et sachant qu'il fait parti des représentants du collectif Street Hypnose Paris, je m'abstiendrais de commentaires sur ce sujet en attendant d'en savoir plus...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, ABC Live a un autre avis. (Nous sommes 6 dans le collectif). Je résume ce qui a été présenté par mes propos:

- J.E dépose la marque "Street Hypnose" et " hypnose de rue" à l'INPI:

- Nous avons un collectif "street hypnose paris"  et respectons une éthique ( bien-être, respect du volontaire et développement personnel).

- J.E ayant déposé sa marque, fait que nous ne sommes plus indépendant pour nous développer. En effet, faire de la "street hypnose" ou de "l'hypnose de rue" implique que nous sommes directement rattachés à J.E qui a un droit de regard sur ces noms.

- Nous avions évoqué ensemble le projet de nous développer via une association afin de récupérer des fonds pour nous payer des formations et mieux communiquer sur nos pratiques et nos évènements. ( encadrer des jeunes streeteurs par exemple, parler d'éthique, organiser des soirées de découverte..). Ces projets ne peuvent pas se faire sans l'accord de J.E.

 

L'idée est de dialoguer pour éviter des menaces d'action en justice comme l'aurait subi Pank d'Hype N Ose voulant créer avec nous les "Gentle street hypnotiseurs".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je veux pas péter votre bulle comme on dit ici, mais J-E a pas inventé l'hypnose de rue il l'a juste popularisé. Je lui enlève pas ce mérite, mais faut pas lui donner tout le crédit non plus.
Dans l'optique où ils ne font pas de suggestions merdeuses comme on peut voir ici, je vois pas où est le problème de vivre de sa passion.
C'est comme les gens qui croient que les hypno de spectacle du Québec en font à cause de Messmer... Il a rien inventé il a juste rendu populaire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais Diane va te rétorquer que les marques déposées par JEC désignent la pratique et c'est ce qui la choque, sauf que les marques déposées par JEC visent/protègent simplement les formations et les vêtements et non pas la pratique. 

 

JEC a été parfaitement clair et transparent, il se protège, c'est normal et il a raison, de toute façon s'il ne l'avait pas fait, un petit ou un gros malin n'aurait pas tardé à le faire et probablement en étant moins conciliant que JEC.

 

Alors après on peut pester contre les lois qui protègent la propriété intellectuelle et blablabla mais en attendant c'est comme ça.

 

Et ça n'est pas une spécificité française, le droit des marques est un domaine ultra-concurrentiel dans le monde entier, pour ne pas dire que c'est la guerre... La preuve, il en est même question ici...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bin en fait hypnose de rue et street hypnose ça veut dire la même chose, tout le monde peut le comprendre assez simplement, et donc risque de confusion entre les deux marques donc tant qu'il s'agit de la pratique, pas de souci, dès qu'on pénètre le domaine du business et des soussous, la confusion c'est très chiant.

 

Si je prends le cas des formations, JEC fait des formations, il n'est pas souhaitable qu'il y ait un risque de confusion entre ses formations et d'autres auxquelles il est totalement étranger, et inversement d'ailleurs.

 

Enfin, quant on veut adopter une marque qui est très proche d'une marque antérieure, c'est qu'on souhaite bénéficier de la notoriété de la marque antérieure, ça s'appelle de la contrefaçon en fait ou du parasitisme, selon le cas de figure, mais là ça devient un peu compliqué  :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais ce que tu dois comprendre Diane c'est que JEC n'empêche personne de faire de l'hypnose de rue ni de dire qu'il fait de l'hypnose de rue, ce qu'il ne souhaite pas bin c'est ce que j'ai expliqué plus haut :)

 

Et en fait si, les termes hypnose de rue c'est protégeable au titre de la propriété intellectuelle pour des biens et services autres que l'hypnose de rue, notamment les vêtements et la formation.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais qu'il empêche personne d'en faire, ça serait sacrément con étant donné qu'il donne gratos des techniques d'hypnose lol!

Juste que je comprend mal le concept de protéger un terme comme hypnose de rue qui n'est qu'une pratique. "Street Hypnose" est le nom d'un blog, ça je comprend qu'il veuille protéger. Et non hypnose de rue et street hypnose veulent pas dire la même chose, c'est même pas un mot street hypnose. Le vrai terme en anglais c'est street hypnosis ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et non hypnose de rue et street hypnose veulent pas dire la même chose, c'est même pas un mot street hypnose. Le vrai terme en anglais c'est street hypnosis

 

Bin en fait pour le commun des mortels avec un QI très moyen comme le mien et un niveau d'anglais également très moyen figure-toi que le risque de confusion est bien réel : la preuve, tu me dis que ça ne veut pas dire la même chose mais moi la béotienne de service je sais que rue et street ça veut dire la même chose et j'ai le terme hypnose dans les deux marques donc je crois que c'est la même marque, c'est tout, c'est ça le risque de confusion.

 

Le réel problème il est où ? Une fois de plus je reprends l'exemple des formations. En réalité ni les uns ni les autres n'ont intérêt à être confondus, pour tout un tas de raisons que vous pouvez imaginer, ou alors, inversement, il y a une volonté d'être assimilés ou associés d'une manière ou d'une autre et on trouve un petit accord, c'est pas plus compliqué que ça.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Haut les mais bras que tout le monde respire !

  Je comprends absolument la position de J.E de vouloir protéger l’appellation "street-hypnose". Comme il a été dit ici ça empêche les gens qui ne suivent pas la charte de se l'approprier et d'en faire n'importe quoi. Et je suis on ne peut plus d'accord avec Diane lorsqu'elle dit que J.E n'a pas inventer l'hypnose de rue, je pense que J.E est aussi d'accord avec ce point. En même temps, il a créé son Label pour ainsi dire et en ce sens c'est tout a fait légitime qu'il le protège. Ainsi pour être dans son label il faut respecter la charte "street-hypnose" ce qui me parait totalement logique et bien sensé.

 

 Ceci dit l'hypnose de rue et l'hypnose impromptue de façon plus générale est une pratique libre. Je pense, et vous serez d'accord avec moi, que chacun peut pratiquer l'hypnose comme il l'entend même de la façon la plus horrible qu'il soit du moment qu'il n'utilise pas le label d'un autre, il peut faire ce qu'il veut éthique ou pas éthique, sans ou avec rémunération.

 

  En ce qui concerne le groupe dont je fais partit, "street hypnose paris", vous l'aurez compris, il semble que nous avons des projets et des ambitions qui ne correspondent pas a la charte du label "street-hypnose", hé bien soit, la solution est évidente; construire une usine de chocolat en Belgique !! ;-).

 

Pour finir nous ne profitons du travail de personne comme j'ai pu le lire, si ce n'est du notre. Et puis que voulez dire par profiter du travail de quelqu'un ? Suis-je avec quelqu'un qui me murmure des suggestion quand je fais de l'hypnose avec un volontaire ? Je ne comprends pas désolé.

 

Voila aucune animosité, restons humain, restons polis

Paix, courage et solidarité.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne pense pas avoir dit profiter du travail de quelqu'un, en revanche, et je dis ça d'une manière générale et non pas pour la problématique spécifique qui vous préoccupe,  s'insérer dans le sillage de quelqu'un qui plus est en adoptant un nom commercial identique/proche/similaire c'est bien évidemment profiter de ce que cette personne a bâti en amont. Attention je ne dis pas que c'est le cas ici hein, c'est juste pour bien cerner le problème en fait. D'autant plus que si je comprends bien JEC est au contraire extrêmement favorable au développement de l'hypnose de rue donc, et ne s'oppose pas à l'utilisation de ses marques dès lors qu'il s'agit d'une utilisation non commerciale et que soit respectée la charte de SH. Alors bien évidemment si quelqu'un avait la mauvaise idée d'utiliser ses marques tout en dénigrant SH, évidemment ça peut pas le faire. Mais ça ça n'existe pas n'est-ce pas ?

 

Ceci étant moi je dis depuis toujours que le marché me semble loin d'être saturé, il y a de la place pour tout le monde, ensemble ou séparément, c'est à vous de voir, quant au nom commercial, bin en se creusant la tête on peut peut-être trouver non ?

 

Moi je propose Hypnose Sauvage  :D

 

(ok j'arrête et je sors, suis fatiguée)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors bien évidemment si quelqu'un avait la mauvaise idée d'utiliser ses marques tout en dénigrant SH, évidemment ça peut pas le faire. Mais ça ça n'existe pas n'est-ce pas ?

Absolument pas.

Gentle Street Hypnose

"Street Hypnose vu par Jean-Emmanuel et toute la communauté qui l'entoure c'est bien, avec une vraie éthique c'est mieux

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, la Street Hypnose est le nom d'une pratique comme le Tricot ou le Bowling. ça me fait un peu chier de découvrir qu'il est protégé, même si c'est par Jean-Emmanuel Combe, et même si c'est lui qui m'a transmis certaines informations sur le domaine.

 

Dorénavant j'utiliserai une expression non protégée. La transe urbaine, les phénomènes hypnotiques de trottoir ou l'induction en ville.

:)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, ABC Live a un autre avis. (Nous sommes 6 dans le collectif). Je résume ce qui a été présenté par mes propos:

- J.E dépose la marque "Street Hypnose" et " hypnose de rue" à l'INPI:

- Nous avons un collectif "street hypnose paris"  et respectons une éthique ( bien-être, respect du volontaire et développement personnel).

- J.E ayant déposé sa marque, fait que nous ne sommes plus indépendant pour nous développer. En effet, faire de la "street hypnose" ou de "l'hypnose de rue" implique que nous sommes directement rattachés à J.E qui a un droit de regard sur ces noms.

- Nous avions évoqué ensemble le projet de nous développer via une association afin de récupérer des fonds pour nous payer des formations et mieux communiquer sur nos pratiques et nos évènements. ( encadrer des jeunes streeteurs par exemple, parler d'éthique, organiser des soirées de découverte..). Ces projets ne peuvent pas se faire sans l'accord de J.E.

 

L'idée est de dialoguer pour éviter des menaces d'action en justice comme l'aurait subi Pank d'Hype N Ose voulant créer avec nous les "Gentle street hypnotiseurs".

 

Moi je pense qu'il faut arreter, je suis tout a fait d'accord avec :

Nous avons un collectif "street hypnose paris"  et respectons une éthique ( bien-être, respect du volontaire et développement personnel).

- J.E ayant déposé sa marque, fait que nous ne sommes plus indépendant pour nous développer. En effet, faire de la "street hypnose" ou de "l'hypnose de rue" implique que nous sommes directement rattachés à J.E qui a un droit de regard sur ces noms.

- Nous avions évoqué ensemble le projet de nous développer via une association afin de récupérer des fonds pour nous payer des formations et mieux communiquer sur nos pratiques et nos évènements. ( encadrer des jeunes streeteurs par exemple, parler d'éthique, organiser des soirées de découverte..). Ces projets ne peuvent pas se faire sans l'accord de J.E.

 

Si cela me plait pas, je m'en vais donc en prenant le nom d'une association. :)

 

On travaille dans une entreprise, on n'aime plus la mentalité ou autres, soit on reste et on subit, soit on change de société.

 

Après c'est normal qu'il protège sont business

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Barnabulle c'est là qu'il y a une nuance ... sur le blog de Street-Hypnose (qui est un site web), tu as eu des informations sur l'hypnose de rue, qui ELLE, est la pratique. Limite tu peux dire que tu pratiques la "street hypnosis", mais après, c'est un anglicisme. Vaut mieux respecter la langue française et dire hypnose de rue, je crois ;) 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, la Street Hypnose est le nom d'une pratique

 

Quand j'ai débarqué en 2012, j'ai choisi "Street Hypnose" justement parce qu'il n'y avait AUCUNE utilisation de ce nom là sur google. Je dis bien AUCUNE.

Hypnose de rue : déjà utilisé.

Street Hypnosis : déjà utilisé.

Street Hypnose : inventé par moi.

 

Si pour toi aujourd'hui c'est le nom d'une pratique, c'est parce que le nom Street Hypnose s'est banalisé de la même façon que Frigidaire ou Kleenex... 

 

Pour la problématique de Diane, il y a vraiment un malentendu. Déposer une marque ne veut pas dire qu'on ne peut plus prononcer le mot. Je ne peux empêcher personne d'utiliser les mots "hypnose de rue", et surtout, je n'en ai pas l'intention :P

Franchement, si je n'avais pas déposé "hypnose de rue", ce serait pareil pour moi. C'est faire tout un fromage pour pas grand chose. C'est à la base, je le répète, pour protéger des noms de domaines d'un projet futur pour lequel je souhaite pouvoir utiliser les mots "hypnose de rue" sans que l'on m'embête :D

 

Là où par contre j'ai bien l'intention de faire attention et de me protéger, c'est sur la marque "Street Hypnose" dont je refuse son utilisation commerciale sans mon accord... Ce qui me paraît légitime ;)

 

Merci Dan'J et NiPPoN pour vos messages qui me réconcilient avec le collectif Street Hypnose Paris, que j'apprécie beaucoup. Si vous décidez de voler de vos propres ailes, je serais le premier à vous encourager.

J'veux dire, si j'en suis arrivé à supporter l'AFH (on a eu quelques frictions au départ, mais c'est réglé :D), à aider l'Arche à lancer ses propres formations d'hypnose de rue, c'est bien que je respecte la concurrence. Mais il faut qu'elle soit loyale ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×
×
  • Créer...