0
Agraf

Une tortue arc-en-ciel

Recommended Posts

Bonsoir !

Je m'en vais vous narrer ma dernière expérience avec mon cousin, qui se trouve être un sujet formidable.

Lors de ma précédente tentative avec lui, j'étais parvenu à rendre un ami invisible à sa vue. L'ami en question passait une fourchette devant ses yeux, et mon cousin - m'a-t-il dit - ne voyait que la fourchette léviter devant lui. J'ai ensuite essayé de lui faire voir un arbre en plein milieu de mon salon, mais n'y suis pas parvenu.

Cette fois-ci, après l'avoir plongé en état d'hypnose, je lui ai suggéré que j'allais lui donner un grand verre rempli de lsd qui lui donnerait des hallucinations très puissantes. Je lui ai fait boire un verre d'eau (après lui avoir asséché la gorge avant, de façon à ce que le goût suggéré - ice tea pêche - soit plus fort dans sa bouche) et suggéré pleins de couleurs. La suggestion des couleurs est bien passée. Je lui ai ensuite suggéré que toutes les couleurs entraient dans une bouteille et que la bouteille se transformait en arbre. Hélas, ça n'a pas fonctionné, les couleurs sont entrées, mais la bouteille ne s'est pas transformée. Par contre, en mimant des gestes d'étirement et en lui suggérant que la bouteille se déformait, il a réussi à voir une sorte d'enclume et une chaîne à la place de la bouteille.

Puis je lui ai demandé de fixer un point et je lui ai suggéré qu'une tortue apparaissait de plus en plus dans son champ de vision périphérique (j'ai remarqué que les hallucinations - positives ou négatives - n'apparaissaient tout d'abord que dans le champ de vision périphérique). Après avoir compté jusqu'à 10, il a pu détacher son regard du point et regarder la tortue dans les yeux : une tortue multicolore m'a-t-il dit, qui a rentré la tête sitôt qu'il a tendu la main vers elle.

J'ai retenté l'instant d'après de faire apparaître un ours dans la pièce, ce qui n'a, hélas, pas fonctionné.

Je pense que le fait de boire de l'eau permet une certaine saturation gustative qui aide l'hypnotisé à entrer encore plus profondément en transe.

Faites-vous boire de l'eau à vos sujets ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très intéressant tout cela. Tu à l'air d'aimer les hallucinations. Pour ma pars je n'est encore jamais utilisé de l'eau ou pour être plus générale je n'est encore rien fais ingérer à un de mes sujets.

L'idée que je retiens c'est surtout: " saturation gustative qui aide l'hypnotisé à entrer encore plus profondément en transe." Tu pense que la saturation d'un sens en l’occurrence la gout permet véritablement approfondir la transe? Tu as déjà essayé avec d'autres sens?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai un gros malaise avec l'idée de suggérer des suggestions reliées à des drogues, surtout aussi puissantes que le LSD ... tu sais jamais sur qui tu peux tomber, un sujet très sensible pourrait très mal réagir malgré les suggestions qu'il ne ressentira que les effets positifs (comme si y'en avait...).

Tu pourrais peut-être simplement suggérer que l'eau est en fait une potion euphorisante, plaisante, sans parler de LSD ou autres drogues connexes ...

Pour ce qui est de l'utilisation de l'eau ... ça m'est arrivée une fois ou deux de m'en servir mais règle générale c'est un verre imaginaire avec du liquide imaginaire et ça tout aussi bien. En hypnose, le cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est réel et ce qui est imaginé, alors pas besoin de traîner de l'eau quand on va faire de l'hypnose de rue ou un spectacle ! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'aime pas les hallucinations en particulier, c'était une expérience, simplement. Mon cousin étant très réceptif, et étant resté jusque là récalcitrant aux hallucinations, je me demandais comment faire. Et puisque l'expérience a été concluante avec lui, je suppose que j'y arriverais également avec quelqu'un de moins sensible, en utilisant la même recette à savoir : hallucinations progressives (d'abord des couleurs) ; suggestion que la personne est sous l'influence d'une drogue hallucinogène ; demander à la personne de fixer un point (si possible mouvant) et faire apparaître l'hallucination sur la périphérie.

Mon sujet et moi-même n'ayant jamais testés d'hallucinogènes, je ne vois pas comment lui suggérer qu'il est sous l'effet d'une drogue qui lui est inconnu pourrait provoquer des effets néfastes ? On joue simplement sur l'imaginaire, c'est une suggestion de plus. Comme lorsqu'on dit "tes doigts sont comme soudés, englués, tu ne peux plus les bouger". La personne n'a jamais eu les doigts soudés, mais on suggère une image mentale qui va être parlante pour son inconscient.

(Enfin, j'dis ça, j'dis rien... C'est mes propres expériences qui m'ont mené à ce constat)

Jeremie --> N'est-ce pas le principe même de l'hypnose que de saturer les sens ? Lorsqu'on demande à l'hypnotisé de fixer un point, d'écouter attentivement le son de sa voix ou encore qu'on le touche pour accentuer des effets de lourdeur ou provoquer des catalepsie, c'est bien pour saturer ses sens kinesthésique, auditif et visuel, non ?

L'hypnothérapeute qui m'a initié ne m'a jamais parlé de ça et lui ne fonctionnait qu'à la voix mais il me semble avoir lu dans l'ebook du site que la saturation des sens augmentait la suggestibilité, et que toutes les inductions étaient basées sur ce principe.

J'ai donc supposé qu'en saturant un sens qui est d'ordinaire sous-exploité (avec l'odorat, mais à moins de ne pas se laver une semaine avant une hypnose, je ne vois pas trop comment le saturer celui-là^^), on permettrait un meilleur approfondissement de la transe.

Mais la question mérite d'être approfondie, j'essaierai la prochaine fois avec un verre vide. :-)

Merci pour vos remarques !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh eh, je sais bien que je fais ce que je veux :P . Mais il s'agit de mon cousin alors j'aimerais ne pas trop l'abimer !^^ Ton message est très mystérieux, il parle de "ton expérience", que je "devrais éviter", en particulier avec les drogues chimiques !?

Veux-tu dire que je devrais suggérer à l'hypnotisé qu'il mange des champignons hallucinogènes plutôt que du LSD parce que les champignons c'est naturel ?

Concrètement, quels sont les risques ? (et plus de mystère, on veut des faits ! :P )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème en citant une drogue en particulier, c'est qu'elle renvoie souvent dans l'esprit des gens à une image bien précise. Tout le monde a vu à la télé à quoi servait le LSD, et à quel point c'était puissant voire même terrifiant. Du coup, quand tu suggères à la personne de se mettre dans cet état, elle peut (hypothèse) se mettre à avoir des spasmes, des nausées violentes, etc...

Chaque personne est différente, et donc chaque image du LSD différente. Le risque ? Que la personne que tu hypnotises en est une vision extrême.

Dans le pire des cas, tu risques l'abréaction, ce que bien entendu tu veux absolument éviter :D

C'est dans cette optique que Diane te conseille plutôt d'utiliser des idées génériques comme l'euphorie, l'amusement. On peut suggérer que la personne devient "saoule" comme après quelques verres. Suffisamment pour être en état d'euphorie, sans pour autant ressentir encore un quelconque effet négatif. Uniquement du positif.

En résumé, quand on fait appel à une image en particulier, il faut toujours faire attention à ce que la société répand comme information à propos de cette image. Ce sont des associations parfois douteuses. La preuve en est avec l'hypnose, associée avec la perte de conscience, le contrôle de l'esprit, etc...

P-S : Diane, quand tu donnes un "conseil", essaye d'expliquer pourquoi. Va au fond de ta pensée. Juste dire "ne fais pas ça parce que je te le dis", ça n'aide personne :merci:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
J'ai un gros malaise avec l'idée de suggérer des suggestions reliées à des drogues, surtout aussi puissantes que le LSD ... tu sais jamais sur qui tu peux tomber, un sujet très sensible pourrait très mal réagir malgré les suggestions qu'il ne ressentira que les effets positifs (comme si y'en avait...)

Je pensais que cette phrase-ci était assez claire! Et n'oublie pas le décalage horaire, j'ai juste vu ce message ce matin (il est 8h40 présentement) et j'allais justement expliquer le concept de références "culturelles" sur les drogues.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
0