Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Pourriez-vous me dire si vous avez une technique, des "trucs" ou des moyens rapides (ou pas) pour définir les modalités sensorielles d'un sujet (visuel, auditif, kinesthésique, olfactif).

Je dois reconnaître qu'à part certaines personnes  où cela est évident (rarement), peut-être parce que je les connais, j'ai toujours beaucoup de mal à cerner qui est quoi quand j'ai affaire à des inconnus.

 

Merci de m'avoir lu.  :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

Comment tu t'y prend ?

J'ai juste lu en diagonale quelques ouvrages sur la PNL, de ce que j'en ai compris il suffit juste d'observer le vocabulaire utilisé ainsi que les yeux.
En prenant garde à rester dans l'observation et à ne pas faire de conclusions hâtives, ça m'a l'air de donner de bonnes et de rapides indications sur les modalités sensorielles d'une personne.
Je pense que quoi qu''il en soit faut rester dans une démarche sincère à vouloir connaitre la personne en face de soi, qu'en plus de tout ce que ça apporte il en résulterait de bonnes et de rapides indications sur les modalités sensorielles.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

Comment tu t'y prend ?

J'ai juste lu en diagonale quelques ouvrages sur la PNL, de ce que j'en ai compris il suffit juste d'observer le vocabulaire utilisé ainsi que les yeux.

En prenant garde à rester dans l'observation et à ne pas faire de conclusions hâtives, ça m'a l'air de donner de bonnes et de rapides indications sur les modalités sensorielles d'une personne.

Je pense que quoi qu''il en soit faut rester dans une démarche sincère à vouloir connaitre la personne en face de soi, qu'en plus de tout ce que ça apporte il en résulterait de bonnes et de rapides indications sur les modalités sensorielles.

 

Merci de ta réponse.

Alors, comment je m'y prends...

En fait, je ne m'y prends pas! Ce que je veux dire, c'est que je fais un bon pré-talk ( je ne fais pas de street, je n'ai pratiqué qu'avec des amis, collègues, ou amis de ma fille entre 20 et 25 ans), pré-talk pendant lequel j'essaye de décoder les canaux sensoriels des sujets en fonction du VAKOG.

Et c'est là que j'ai du mal, je ne perçoit pas suffisamment à ce moment là les réactions qui devraient me renseigner.

Une fois le pré-talk fait, je poursuis par les tests de suggestibilités, puis catalepsies,  une induction ... Et la suite du programme que je me suis fixé et surtout de celui que je peux réellement faire par rapport aux réactions du sujet.

Voilà!

Ce qui m'amène à répondre tout naturellement au message de Ludwig! :)

 

Pour ma part je fais décrire une scène imaginaire.

Par exemple, je demande à la personne comment elle penserait pouvoir se détendre au mieux. Qu'importe ce que la personne me répond je demande des précisions.

Tu remarqueras que je ne demande pas de directement de "décrire" la scène (j'inciterais à utiliser le canal visuel).

Tu remarqueras également que je lui demande de "décrire" une scène où il est entrain de se détendre comme ça je fais d'une pierre deux coup en installant directement des suggestions de détente.

 

Repère les verbes d'action, les expressions du style "tu vois" et les premières impulsions (dans mon exemple => je m'installe confortablement dans mon canapé K, J'écoute un morceau de musique classique A, j’adoucis la lumière puis je ferme les yeux V...) 

 

Merci à toi!

Et pour compléter ce que je viens de répondre à Pompok:

En fait, en te lisant, je me rends compte que je communique trop à sens unique lors de mon pré-talk, mes questions portent juste sur ce que je viens d'expliquer puis je passe à la suite.

Ton explication est claire et j'ai hâte de l'essayer! Ça parait si évident en le lisant...

En fait, il faut que j'analyse les réactions des gens avec qui je parle au quotidien, ce qui n'est pas le cas pour le moment!!!

Merci encore.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

 

 

En fait, je ne m'y prends pas! Ce que je veux dire, c'est que je fais un bon pré-talk ( je ne fais pas de street, je n'ai pratiqué qu'avec des amis, collègues, ou amis de ma fille entre 20 et 25 ans), pré-talk pendant lequel j'essaye de décoder les canaux sensoriels des sujets en fonction du VAKOG.

 

Salut McBride,

 

Juste pour information sur le Vakog, jette quand même un petit coup d'oeil au #3. Après c'est à chacun d'en faire ce qu'il veut bien évidemment.  

 

http://www.sixiemesens-lemag.fr/les-10-plus-grands-bullshits

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a d'autres techniques , que j'utilise , en cold reading ( mentalisme).

 

Par exemple, si tu demandes à la personne, si elle avait le choix entre deux seules possibilités: soit '' lire des livres et écouter de la musique''....soit'' passer tout son temps à regarder des films''......que choisirait elle? 

Si elle te  répond qu'elle choisirait plus de lire des livres et écouter de la musique, tu ne te tromperas pas , si tu dresses un tableau d'elle comme étant plus ''cerveau droit'', à savoir imaginative, créative, intuitive, aimant l'art...,etc,etc....

Si elle choisit, et, préférerait, nettement, de regarder des films, ce sera plus le cerveau gauche, avec le coté analytique,logique, cartésien...etc

 

J'aurai tellement d'autres choses , encore , à vous dire..

 

Autre exemple: si tu te concentres sur chacune des lettres du prénom de quelqu'un, et, que tu fais le vide en toi, et que tu laisses monter l'intuition, et bien chaque lettre a une vie propre, qui va te donner une information.

( la lettre N, par exemple, dans un prénom, peut faire monter en toi, un pont, une reliance, et, tu vas dire, à la personne, qu'elle sert souvent d'aide aux gens, pour leur permettre de traverser une difficulté, et passer de l'autre côté du pont...etc...etc

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai du mal avec les explications cerveau gauche ou cerveau droit, pour les raisons expliquées au #10. Par contre je te rejoins complètement sur le fait qu'il est interessant de déterminer si la personne à une personnalité à dominante plus analytique et rationnelle, ou plus instinctive et emotionnelle pour bien adapter son discours. Bien qu'on soit toujours un peu des deux (effet forer).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut McBride,

 

Juste pour information sur le Vakog, jette quand même un petit coup d'oeil au #3. Après c'est à chacun d'en faire ce qu'il veut bien évidemment.  

 

http://www.sixiemesens-lemag.fr/les-10-plus-grands-bullshits

Je ne comprends pas très bien la pertinence de cette article, sous le titre raccolleur en Anglais, il y a une présupposition que le test VAKOG est utilisé comme unique test de personnalité et absolu alors qu'il n'en est rien, et, de plus, utilisé par les professionnels qui l'ont développé, il est bien précisé qu'il faut le calibrer à l'observation préalable de tout sujet et qu'il ne s'agit qu'un test parmi tout un arsenal de tests, ou de non tests.

Zarbi cette façon très propagandiste de placer un titre fort genre journal de TF1 puis de reprendre en les simplifiant les propos les développement des créateurs du test sans apporter réellement de contre arguments mais plutôt des arguments en faveur "revisités", bon, maintenant tu peux nous le dire, c'tarticle c'est une blague de potache heing ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

 

Pourriez-vous me dire si vous avez une technique, des "trucs" ou des moyens rapides (ou pas) pour définir les modalités sensorielles d'un sujet (visuel, auditif, kinesthésique, olfactif).

Je dois reconnaître qu'à part certaines personnes  où cela est évident (rarement), peut-être parce que je les connais, j'ai toujours beaucoup de mal à cerner qui est quoi quand j'ai affaire à des inconnus.

 

Merci de m'avoir lu.  :)

Dans quels objectifs veux tu établir cette carte des modalités sensorielles, et dans quel contexte ?

Voila la première question que tu dois te poser.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Poulpe,

Je vais faire comme si il n'y avait aucun sarcasmes dans ton message, et m'efforcer de te répondre autrement qu'avec un "don't feel the troll" (cf topic Mesmer + TF1).

Donc,

Il y a plusieurs façons d'écrire des articles, on peut effectivement le faire avec un surplus de jargon et données scientfiques pour rendre l'information inaccessible mais stylisée, et générer un syndrome de Gröger chez le lecteur.

Ou on peut tenter aussi un peu de vulgarisation, pour rendre certaines infos accessibles au plus grand nombre, quitte à recevoir des critiques de type TF1, ect. Ça s'assume également.

Ce papier a clairement cet objectif d'être simple, et n'affiche aucune autre prétention, et précise bien en haut de page qu'il n'est pas contre les suggestions d'évolution, ce qui a déja été le cas suite à des remarques de Zets. Ensuite évidement, on aime on aime pas, tout est toujours histoire de gout, je peux le comprendre.

J'ai posé ici un autre avis sur le sujet du VAKOG qui n'engage que moi. J'ai cru comprendre hier que chacun pouvait donner un avis, aussi "subjectif" soit-il. Ce que j'ai fait sur ce sujet.

Quoi qu'il en soit, le topic n'est pas de débattre sur le VAKOG, ou encore sur la vulgarisation scientifique, voir sur la zététique. Merci, mais je ne souhaite donc pas me laisser attirer dans un Hors-Sujet, pour ensuite parler de troll, ect. Tu me comprendras j'en suis sur. ;)

Donc, pour en revenir au sujet initial, je n'adhère effectivement pas à certaines explications comme le cerveau droite ou gauche, mais je rejoins complètement Jean-Luc dans l'idée que définir les tendances rationnelles ou plus emotionnelles de la personne, peut également être une bonne alternative au VAKOG, en matière de lecture à froid.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il serait bon, Grumly, d'arrêter les attaques ad hominem à mon encontre, mes propos sont serieux, l'article que tu as proposé est une farce, j'en parle avec mes collègues outre atlantique, ils me diront ce que je pense, tu as juste 10 ans de retard ou tu es de mauvaise foi, et malpoli de surcroit !

Tout le monde sait ici que je suis un Poulpe, pas Un troll, tout comme toi tu n'es pas un Troll, mais un Ourson très souvent mal léché si tu veux mon avis !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais cet article, que tu affiches, scientifique, et les arguments que tu affiches : 

 

on peut tenter aussi un peu de vulgarisation, pour rendre certaines infos accessibles au plus grand nombre, quitte à recevoir des critiques de type TF1, ect. Ça s'assume également.

 

N'ont rien de scientifique ni n'approchent les idées des gens qui ont bossé directement avec ceux qui sont à la base de la PNL, que j'ai rencontré y a pas 2 semaines.

En fait, je pense que cet article est une fiction fantasmée sur l'idée que le grand public a, ou que les personnes qui parlent d'une matière sans l'avoir étudié ont, d'une discipline.

Je ne fais que donner mon avis, de simple Poulpe.

Mais il a l'air de te déranger, puisque ça fait 2 fois que tu invoques l'argument fourre tout de Troll sans répondre directement, tiens... Comme le ferait un troll, justement, ou simplement (mais ce serait encore pire, alors je ne fais que supposer), comme quelqu'un qui aurait quelque chose à vendre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais il a l'air de te déranger, puisque ça fait 2 fois que tu invoques l'argument fourre tout de Troll sans répondre directement, tiens... Comme le ferait un troll, justement, ou simplement (mais ce serait encore pire, alors je ne fais que supposer), comme quelqu'un qui aurait quelque chose à vendre.

Ad hominem tu disais ?...

Je t'ai dis que je te répondrai une fois sur l'article, c'est fait, tu viens même d'un faire une "quote". Et ensuite, j'ai été explicite, il y aura no HS (vulgarisation sci, zetetique, ect) pour moi, qu'il ai taquineries adH pour me faire réagir ... ou pas d'ailleurs.

Merci.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"arbitrairement" + petit message sarcastique ciblé sur l'individu et rien d'autre (cf kamelot)

AdHominem... Tu peux ranger les couteaux, je maintiens ce que j'ai dit, je ne surencherirai pas quoi que tu dises pour essayer de m'irriter et me faire réagir. Bref passons ...

Pour te répondre, c'est uniquement l'expérience de plusieurs sujets qui ont été définis comme HS dans différents posts sur le fo'.

Je n'irai donc effectivement pas sur ce thème (vulgarisation sci, zetetique), qui n'est ni en rapport, ni une réponse à la question de l'initiateur de ce topic.

Pour autant et pour clore définitivement ce point (enfin je l'espère), si l'article te travaille vraiment, je peux tout à fait te communiquer les coordonnées de l'auteur en MP.

Pour le reste mon avis sur le topic était : Rationnel vs Emotionnel = Interessant pour une lecture à froid.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci d'avoir reconnu que l'article que tu as posté : VAKOG = Bullshit, était HS, merci Beaucoup Grumly, tu fais partie de ces hommes rares et précieux, qui savent reconnaitre leurs errances, merci infiniment et et je te souhaite bonne fin de Week end ! ;)

J'ai déja répondu à ton sarcasme (catch allemand) juste au-dessus : "Tu peux ranger les couteaux, je maintiens ce que j'ai dit, je ne surencherirai pas quoi que tu dises pour essayer de m'irriter et me faire réagir. Bref passons ..."

Donc, bonne fin de Week-end également.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc on arrête de se prendre le chou, et on parle des sous-modalités et la manière de repérer celles-ci.

Par sous-modalités ou modalités sensorielles, on entend les canaux préférentielles de communication d'une personne. Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif, Gustatif => VAKOG.

A savoir que pour certains, ça se résume à VAK.

 

Que ceux qui veulent répondre à McBride le fassent en lui donnant des éléments de réponse et non une critique de l'utilité ou non de cette vision de la communication.

Que les autres passent leur chemin.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Moi je galère avec le VAKOG alors j'ai laissé tomber.

 

Je préfère suggérer avec les 3 sens: vue, ouïe, toucher. comme ca je fais mouche à tout les coups :)

 

Exemple: ... Tu peux sentir une colle magique sous la main, tu peux même voir à travers tes paupières fermées la main se plaquer contre la table, ( plus la saturation naturelle de l'ouie par mes suggestions verbales et le tour est joué )...

 

C'est vrai que je contourne le problème et je ne réponds pas directement à ta demande cependant j'espère que ca t'aidera :)

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon.

Merci à vous pour vos réponses, je ne pensais pas que mes questions engendreraient un tel fil de réponses! :)

 

@ Poulpe: Dans quels objectifs veux tu établir cette carte des modalités sensorielles, et dans quel contexte ?

 

Je n'ai pas encore une grande expérience de l'hypnose, mais je me suis rendu compte que le discours employé n'avait pas le même impact sur les différents sujets, d'où mon intérêt pour les modalités sensorielles, appliquer mon langage afin de toucher plus efficacement la personne intéressée. 

Suis-je sur la bonne piste?

 

Je continue quotidiennement mes analyses auprès des gens que je côtoie, mais c'est loin d'être toujours évident!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Danss tous les contextes, cela se voit dans la manière dont la personne bouge, ce qu'elle dit, même dans son écriture !
Bien sur, tout cela est un cumul de données, un faisceau d'indices, souvent, t'as l'info inconsciemment avant de l'avoir consciemment.

 

Oui, en fonction de la personne, pincipalement les analytiques Vs les personnes avec une imagination développée pour commencer.

L'important pour le VAKOG, c'est de la calibrer en fonction de la personne, et voir si il y a des éléments constants.

Après, adapter ton langage, ou si tu vas toucher physiquement la personne aussi.

 

Moai_Rano_raraku.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...