3 3
lolo-magie

hypnose dans les bus...

Recommended Posts

Je pense qu'il est possible dans les transports en commun de faire juste des jeux d'imagination SANS INDUCTION.

Cela est très surprenant pour le volontaire d'avoir les doigts collés, fesses collées et il n'y a pas cet effet de surprise ou de stupeur autour du volontaire quand sa tête tombe en avant comme s'il perdait connaissance (mes mots sont un peu fort).

Avez-vous déjà demandé aux "spectateurs" autour ce qu'ils pensent de cela (la tête qui tombe) ???? Vous risquez d'être surpris.

 

J'espère lolo-magie que tu trouveras une façon convenable et éthique de pratiquer l’hypnose là où bon te semble. Il y a des lieux qui ne sont pas propice à la pratique de l’hypnose, il suffit de les identifier. Moi c’est au travail, toi à l’école, ….

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca devient ridicule, hypnotiser dans un bus n'est pas comparable à un rayon de supérette ou à un avion. Faut aussi se savoir se fixer des limites et surtout analyser les lieux ou l'on veut pratiquer:

 

je vais essayer en haut d'une échelle  ;)

 

non sérieux, du bon sens tout simplement. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé d'avoir soulevé autant de polémique. Je me demandais juste si des personnes avaient déjà tenté d'hypnotiser dans un bus. J'ai ma réponse.

 

"ce qui sous-entend qu'il ne trouve pas ou peu de volontaires dans d'autres contextes et que son impatience le pousse à vouloir hypnotiser dans un bus ce qui, à mon sens, n'est pas une preuve de maturité."

Non pas que "je ne trouve pas assez de volontaire" (ce qui est faux)  ni même que je suis "impatient", je me posais la question bêtement.

   Je comptais même dans les mois (années) à venir, avec l'aide des forumeurs, établir des statistiques sur les sujets hypnotisables (sexe, âge, liens hypnotiseur/hypnotiser, contexte, lieu, profession,...) et leur rapidité à tomber en transe (ou autre). Je ne pense donc pas que je voulais hypnotiser dans le bus juste pour passer le temps, mais vous avez renforcez dans mon esprit l'idée qu'il y ait des risques de chutes, et de perturbations (même si il n'y a jamais eu d'orages dans un car (un peu d'humour ne fait pas de mal (serai-ce une preuve de mon immaturité?)))

 

   Pour revenir à mon âge, oui je suis jeune, mais (de mon point de vue), j'ai eu l’honnêteté de dire la vérité. (j'ai pu remarqué que sur divers forums, les personnes de mon âge s'ajoutaient souvent quelques années pour ne pas faire débats, ou pour se faire grandir un court instant)

 

  En tous cas, je comprendrais que par la suite, les jeunes soient exclus du forum (ce qui n’empêchera pas qu'ils mentent sur leur âge et bien d'autres choses...(non je ne parle pas pour moi et je ne vise personne)).

 

  Et quoi qu'il en soit, je remercie tous ceux qui ont postés ici pour avoir exprimés leur(s) point(s) de vue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Assis dans le bus pas de problème, sinon, tu colles la main à la barre debout en conversationnel "sans induction" (y en a toujours une mais bon, on s'est compris sans le dors et la chute du corps), et c'est ok.

Le problème, je le pense, c'est la confusion entre hypnose et relaxation, il peut très bien y avoir hypnose sans relaxation des muscles, et effets hypnotiques.
L'induction par le sommeil est culturelle et historique, quoique... Du temps de Charcot, les filles, elles partaient en pseudo crises tonico cloniques heing.

Il n'y a pas d'age pour apprendre l'hypnose, dès 4 ans, les enfants qui sont formés tôt vont exploser Erickson à 16 ans, et on aura une génération de génies empathiques, donc cool, ou pas, ça dépend qui les forme et comment on les forme.

Interdire, pas possible, l'hypnose est là, dans les médias, partout, et plus vite les jeunes apprendront à la faire, plus vite ils se détacheront des machines à Zombifier, 



et le monde pourra communiquer et évoluer un peu plus tranquillement dans ce qui reste d'environnement et de possibles.

Pour histoire, j'ai vu il y a pas longtemps un dentiste hypnotiser un enfant de 4 ans, distraction et extraction dentaire.
L'enfant avait une lévitation de main et une anestesie générale sous hypnose qu'il n'avait absolument pas apprise 3 jours avant à la piscine en faisant la planche.

Les possibilités sont énormes, éduquer, accompagner, "il n'est pas forcément essentiel de convaincre, juste de donner à réfléchir"
- Bernard Werber.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'en sais rien ce que lolo veut faire, je le connais pas.

Mais il veut hypnotiser dans un bus, alors, si je devais le faire, je le ferais debout en conversationnel si debout, sans induction, ou assis.

Après, il fait cqu'il veut, j'suis pô son pôpa ! :o  :lol:  :P


PS : et traite moi d'idéaliste, mais je pense qu'il arrive une génération de gens moins fous que nos vieux à nous, qui nous on légués la merdass' où on est.

Et pour ce qui est de l'Hypnose, j'ose espérer qu'il seront mieux formés que nous, en tout cas, on y travaille tous ici n'est ce pas ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me pose toutefois cette question : Si Lolo Magie avait eu 30 ans quelles réponses aurait-il eu ???

Je ne vous demande pas de répondre.

 

Si il avait 30 ans on lui aurait probablement donné le feu vert en lui disant de faire attention, et c'est parfaitement normal.

Un type de trente ans n'a pas le même sens des responsabilités qu'un ado de quinze ans, il faut arrêter de se mentir.

A qui confieriez-vous vos économies, à votre oncle calme et prudent ou à votre neveu inconscient et inconséquent ?

Ce n'est pas un mal en soi c'est juste comme ça que sont les choses, et le fait qu'on parle d'hypnose ne change rien ou rend peut-être les conséquences plus graves encore.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis content de voir que vous êtes d'accord tous les deux. (Ludwig et Nicolas).

 

Je me pose toutefois cette question : Si Lolo Magie avait eu 30 ans quelles réponses aurait-il eu ???

Je ne vous demande pas de répondre.

 

Ben, alors pourquoi tu poses tu la question ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

pour répondre au sujet initial, je suis un peu surpris de l'avalanche de commentaire sceptique voir négatifs. Pour ma part ça me semble être une très bonne manière d'occuper un trajet long et pas forcément productif. Après je pense aussi que chacun à sa vision du "trajet en bus". Entre mes trajets en banlieue parisienne bondée et mes anciens trajets (longs aussi) dans la campagne héraultaise matin et soir la différence est colossale. D'un côté un environnement où l'on trouve rarement place assise et ou la vigilance est toujours forte et de l'autre des trajets de ~50 minutes bien assis avec des gens que l'on croise régulièrement et le chauffeur qui te demande pourquoi tu n'étais pas là hier il y a un monde. 

 

Côté risques, quels sont ils objectivement ? Je n'intègre pas "rater son arrêt" car on a largement plus de temps dans un bus que dans la rue et surtout je n'imagine pas que l'on puisse tenter cela sans le consentement de tous ce qui inclus de savoir quand il descend. Chute et choc ? Dans ce cas il faut aussi interdire au gens de dormir dans le bus, ils présentent les mêmes risques. Si l'on devait donner des conseils donc en fonction de ces constatation ça serait :

- Le faire en position assise à une place qui permette cela (près de la fenêtre, dans le fond pas au milieu...).

- Eventuellement se mettre une petite alarme si l'on veut éviter de se faire prendre par le temps, calée quelques minutes avant l'arrivée.

- et ?... 

 

Concrètement est-ce que je le ferais moi ? Je ne sais pas, ça dépend vraiment du trajet et avec qui, mais dans un bus je suis généralement soit dans mon coin, soit au volant, ce qui revient un peu au même (sauf que dans mon bus généralement les autres jouent de la musique pendant que je conduit, mais il faut voir l'engin pour comprendre). Après si c'était en banlieue parisienne le matin dans un bus bondé debout à faire gaffe à ne pas se faire piquer son sac ou à ce que les gens puissent circuler pour monter/descendre le tout avec des freinage violents je crois que la question ne se pose pas vraiment. Mais je fais confiance au gens pour avoir un cerveau si ils sont prévenus des risques. On peut aussi faire des choses à l'arrêt de bus avant, surtout si l'on en a raté un et que l'on a 15 minutes à attendre. Dans ce cas pourquoi s'arrêter dans le bus si le contexte permet de continuer ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 3