Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Gestion et difficultés de l'hypnose de plusieurs personnes( rue)


Jean-Luc
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

 

Je vois parfois, des vidéos de membres hypnotiseurs, avec plusieurs hypnotisés, dans la rue, trois, quatre, voir plus.

Ils semblent, souvent, avec l'aide d'un ami présent, nager, comme des poissons dans l'eau.

 

J'avoue que, me baladant seul sur les terrasses, cela m'arrive d'avoir deux hypnotisés devant moi, mais j'ai, très rarement, dépassé ce nombre ( sauf , peut-être, deux ou trois fois, de mémoire, avec trois hypnotisés assis, avec lesquels j'ai fait des suggestions individuelles, à tour de rôle, donc pas bien appropriées à la situation ) ....

 

D'où mes deux questions:

 

Quelles difficultés rencontrez vous, seul ou avec l'aide d'un ou deux amis, dans ce type d'expérience de rue, expérience, qui s'apparente, un peu, à ''un début d'hypnose de scène, version rue'' ?

( je pense à la gestion des réveils intempestifs possibles, aux choix des moments pour approfondir le groupe, à l'attention portée pour la sécurité...etc...etc.)

 

Quelles suggestions marrantes à faire faire collectivement, aimez vous ,mettre en place ? ( c'est vrai que j'ai quelques idées ,mais assez limitées, comme suggérer aux hypnotisés, d'être des musiciens, danseurs, guerriers de Star war, zombies, mannequins, chanteurs...etc)

 

Merci bien à vous

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans les exemples de suggestions que tu donnes, ce ne sont que des suggestions de type "somnambuliques" (=> dans le sens où la personne doit vivre pleinement la suggestion pour profiter de la suggestion. Si tu lui dis que c'est un guerrier de Star Wars et qu'au final les rappels à la réalité sont encore trop présents, tu n'obtiendras qu'un petit sourire de la part du volontaire, et encore).

 

Je pense que les suggestions les plus drôles sont souvent les plus simples dans ces situations là. De mon expérience, lorsque j'hypnotise un groupe entier de personnes, voici mes suggestions préférées :

  • Leur coller les mains ensemble et qu'ils ne puissent plus se décoller. Ensuite tu leur demandes de tirer le plus fortement possible d'un côté ou de l'autre et tu vas voir que c'est assez drôle lorsqu'ils s'entraînent sans jamais se décoller.
  • Le fou-rire communicatif jusqu'à qu'ils rient à gorge déployée, voire même qu'ils rient aux larmes tant que ça leur fait du bien :D
  • Echanger les prénoms et/ou les personnalités et/ou les traits de caractères et/ou la façon de parler...
  • La suggestion qu'ils sont les meilleurs amis du monde et qu'ils ne se sont pas vu depuis une éternité.
  • Ils sont à une soirée, et ils sont plus bourrés et stone qu'ils ne l'ont jamais été auparavant (en précisant "uniquement les effets positifs").

En espérant t'avoir aidé un p'tit peu :P

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dernière question que j'ai oublié de te poser, si je peux encore , me permettre:

 

( Imaginons que tu as quatre cinq personnes hypnotisées devant toi) : .......Pour éviter les réveils intempestifs de l'un ou de l'autre, comment procèdes tu pour les ré-inductions et re-approfondissements ?

 

Concernant les ré-inductions, pour ma part, je me trompe peut-être, j'essaierai de faire cela collectivement, en leur suggérant au départ,, qu'à chaque fois, que je dirai, à tous, le mot ''dormez'', durant la séance, et bien , ils replongeront dans cette état de détente profonde ...

Autre possibilité ,je leur suggérerai au départ, qu'à chaque fois que je toucherai sur l'épaule, chacun d'eux, individuellement, , il retombera, dans cet état de transe...

 

Concernant les ré-approfondissements, je ferai, aussi, cela, collectivement, du style:      ''Ecoutez moi, je vais compter jusqu'à cinq , et, vous allez de plus en plus , vous détendre..1,2,deux fois plus,3.....4...5   .

 

En conclusion sur l'hypnose de groupe, pour moi ( c'est très perso, et, peut-être pas pertinent ! ) ,dans ce type d'hypnose collective, la seule chose, qui me questionne intérieurement, c'est que, forcément, on est pas aussi attentif et aux petits soins, avec cinq personnes, qu'avec une seule, et, on ne peut pas observer chez l'un ou l'autre, des signes importants, à prendre en compte, pour la suite des événements de la séance...

 

A nouveau, merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En ré-induction, il m'arrive de suggérer quelque chose du style : "quand je dirais le mot maintenant, vous retournerez dans ce merveilleux état de relaxation et de détente, en restant toujours bien droit sur vos appuis pour garder l'équilibre. Si à tout moment, et pour n'importe quelle raison, vous souhaitez ouvrir les yeux, vous êtes libre de le faire, à condition de plonger encore deux fois plus profondément dans l'expérience."

 

Je ne crois pas aux "réveils intempestifs". Ce sont simplement des personnes qui sont curieuses de savoir ce qui se passe autour. Et les en empêcher en les ré-induisant automatiquement n'aidera pas (à mon avis) à les faire lâcher prise. Dans ce cas, je préfère encore continuer avec cette personne les yeux ouverts. On peut imaginer par exemple la suggestion suivante : "si tu souhaites garder les yeux ouverts, pas de soucis. L'état de relaxation et les yeux fermés, c'est juste super agréable mais ce n'est pas ça l'hypnose. La preuve, tu avais les pieds collés alors que tu te sentais parfaitement normal et que tu avais les yeux ouverts. A partir de maintenant, chaque fois que tu observeras un de tes collègues en transe, inévitablement tu te sentiras entraîné dans cette même transe, deux fois plus profondément encore."

 

Il faut juste se servir du contexte qui nous est présenté pour adapter les suggestions, et ne pas chercher à contrôler le contexte grâce à des techniques.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci JE et Jean-Luc, je me posais aussi un peu les mêmes questions, je ne me sens pas hyper à l'aise avec des groupes, et pourtant j'aimerais arriver à bien gérer ça. Pas si évident quand on aime personnaliser et "travailler" avec une personne pour l'emmener le plus loin possible. Avec les groupes, on est vraiment proche du spectacle en fait, avec ce que ça implique (sélection des sujets).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour avoir beaucoup travailler en groupe, je peux affirmer que c'est un travail différent qu'il faut faire et malheureusement toute personnalisation deviens presque interdite, disons que si je dois ralentir pour un volontaire, je dois faire en sorte que les autres ne se sentent pas ralentis pour autant, puis il y a vraiment un rythme à s'imposer, surtout pour l'induction.

 

Bientôt je posterais une vidéo de séance complète avec surement un groupe de 3 personnes minimum, afin d'illustrer cela ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quand j'ai commencé à faire des groupes (dans un contexte plus "spectacle" : des soirées privées) je faisait simple : je ne prenais que des gens avec qui j'avais déjà travaillé en 1:1 et avec qui les réinductions étaient simples. Petit à petit quand j'ai voulu attaquer les groupes directement j'ai du d'abord accepter de laisser des gens de côté et de gérer cela de manière à ce que ça ne gène personne. 

 

Sur la rue j'ai encore peu de sorties (peut être 5) et l'on a pu faire des groupes à chaque fois mais :

- Nous étions plusieurs hypnos, très pratique !

- Les gens en avaient envie et il y avait du monde.

- Le cadre était assez safe (chaises dispo ou pelouse ou se placer).

 

Généralement je fais un test collectif (les doigts qui se collent comme tout le groupe de Montpellier semble l'utiliser en premier), c'est assez simple à faire à plusieurs personnes. Ensuite j'essaye de commencer par la personne la plus "facile", j'ai le sentiment que voir quelqu'un d'autre partir en transe facilite grandement les choses. 

 

Les problèmes :

- Réveils intempestifs. Rare. généralement je laisse la personne et je m'en ré-occupe après, je n'essaye pas d'éteindre "tous les feux", seulement de faire mon truc comme si c'était normal et de ramener après les autres dans la transe. Si ça ne marche pas je les laisse dehors et on verra plus tard si l'on peut rattraper les wagons.

- Passer trop de temps avec une personne. Si une personne ne "part" pas, ça vaut grandement le coup de ne pas s'attarder. Quand dans le groupe 2 personnes te disent "on a 10 minutes" il faut savoir choisir. Je me suis fait avoir la semaine dernière comme ça et le chrono à bipé (moi je ne vois pas le temps passer donc je met une petite alarme sur mon tel) et j'étais encore sur la 3eme personne du groupe... C'est dommage pour tous et j'aurais du faire des choses à 2 plutôt. 

- Chute : Si je vois que qqun vacille, je la sort simplement du groupe. Ou alors on est sur la pelouse/chaises et je peux leur demander de s'asseoir/s'allonger avant les inductions. 

 

L'autre problème que j'ai eut jeudi dernier que je n'ai jamais eut en soirée privée est d'un coup un afflux de personne qui veulent se joindre au groupe pendant l'expérience. La je ne voyais rien d'autre à faire que d'interrompre au plus vite, Il y avait initialement 5 volontaires et pas de public et d'un coup 15 autres qui s'asseyent autour sans demander (dont des gamins de moins de 14 ans déjà refusés 10 fois) et une 50aine qui regarde. Ca surprend. La c'est surtout un problème de lieu et de manque d'autre personnes pour gérer autour je pense.  On a décidé de ne plus en faire à cet endroit, mais je ne crois pas que cela arrive souvent. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bizarrement je n'ai aucun de ces problèmes ( mis à part une fois la "chute" ). j'ai toujours réussi à trouver comment les éviter.

 

Pour les réveils intempestifs, simplement il faut prendre au moins 5s après chaque induction pour " rappeler " au groupe qu'il y a approfondissement, en tout cas je n'ai jamais eu de réveil non voulu et je pense que je le dois à ça.

 

Puis Passer "trop" de temps avec une personne, je ne comprend pas, tu peux toujours faire participer le groupe, même si il n'y en a pas nécessairement besoin, pour faire passer une catalepsie il existe au moins 10 méthodes simples, tu dois bien pouvoir en faire 3 ou 4 assez peu similaires afin que personne ne soit mis de coté ou ne s’ennuie. Cela te permets aussi d'approfondir tout le groupe afin que la première induction soit rapide ( 2min pour un groupe de 6 environs ).

 

Après je n'affirme pas que ma technique et parfaite, loin de là, mais je pence qu'elle a le mérite de me permettre de limité le risque d'avoir un problème ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour les "réveils intempestifs" (le mot est fort), c'est un pb qui n'est pas propre à la rue, rare et pas vraiment gênant (pour ma part). D'ailleurs ce n'est jamais "intempestif" puisque si la personne reviens une fois je la laisse tranquille. Pour la chute pareil, c'est un problème que j'avais appris à prévenir en groupe avant la rue donc je le préviens systématiquement.

 

Pour les deux autres : trop de temps avec une personne et la gestion des personnes autour je pense que c'est lié à mon manque d'expérience en "rue". Le cadre n'est pas le même, je n'ai pas les mêmes contraintes, j'agis différemment. A l'occas si on peut se rencontrer on pourra voir comment fait l'autre (mais t'es quand même super loin !). 

 

A noter qu'une des choses qui me freine le plus en hypnose de rue est la vigilance à l'environnement. Lors de ma première sortie on a eut à faire à quelques connards (je crois que c'est le mot) qui voulaient toucher les fesses d'une fille pour voir "si elle dort vraiment". J'ai remarqué que en 1:1 ça ne me dérangeais pas, je les vois venir et ça se gère, mais en groupe, surtout si il y a des jeunes filles j'ai ma vigilance qui fait des a/r entre les sujets et l'environnement et j'ai plus de mal à faire ce que je sais faire en environnement plus calme. C'est peut être hors sujet par contre ici. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...

Un truc que j'ai essayé récemment pour les réveils "intempestifs", c'est de donner un truc à faire au volontaire après l'induction, par exemple compter les marches de l'escalier que tu lui as suggéré de descendre, aussi longtemps qu'il le faudra. Avec ça, aucun souci, tu peux le laisser 10 min de côté si tu veux, et en plus il se fait l'approfondissement tout seul ;)

 

(bon par contre, bien le surveiller du coin de l'oeil hein, si jamais il commence à plus tenir droit...)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci JE et Jean-Luc, je me posais aussi un peu les mêmes questions, je ne me sens pas hyper à l'aise avec des groupes, et pourtant j'aimerais arriver à bien gérer ça. Pas si évident quand on aime personnaliser et "travailler" avec une personne pour l'emmener le plus loin possible. Avec les groupes, on est vraiment proche du spectacle en fait, avec ce que ça implique (sélection des sujets).

Pour ma part je préfère me concentrer sur un volontaire à la fois pour vraiment lui faire profiter de l'expérience. On perd un peu le contact humain si on passe d'une personne à l'autre. Cela devient du spectacle.... Et le volontaire est, à mon avis, laissé de côté.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai le même penchant que toi Olivier, malgré tout ça peut être intéressant de savoir gérer les groupes lorsqu'il y a beaucoup de volontaires... Et puis il y a un certain nombre de suggestions marrantes à faire avec plusieurs sujets.

 

Le côté "spectacle" n'est pas forcément synonyme de mauvaise expérience pour le volontaire, à condition de savoir bien gérer. Et c'est là où c'est pas forcément si facile, je pense. En tout cas, personnellement, je ne trouve pas que ça le soit, pour peu qu'on ait un peu d'exigence personnelle. Il faut s'assurer que l'expérience est bonne, qu'on ne gâche pas trop le potentiel de ses sujets (ce qui arrive toujours plus ou moins avec un groupe), que la sécurité est suffisante, etc.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord avec toi Bruno.

 

Je pense que la difficulté dans la gestion des groupes vient de la non-homogénéité des différents volontaires.

En spectacle d'hypnose, les somnanbules sont choisis et il est plus facile de les accorder suivant les mêmes suggestions.

 

Dans la rue, c'est plus difficile.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 Share

×
×
  • Créer...