Aller au contenu
Forum Street Hypnose

comment faire face aux effets secondaires de l'hypnose


Recommended Posts

Lors de la phase de réveil de ton volontaire, n'hésite pas à le faire revenir tranquillement en lui suggérant une sensation de bien-être, de tonicité, de légèreté,etc... et qui s'amplifie à mesure qu'il rejoint son état de conscience "habituel". Et tu peux lui suggérer encore un peu lorsqu'il est "réveillé"... :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour mes réveils propre je dis ceci .

 

"La personne que je touche au compte de 3 vous vous réveillerez, avec le 1 vous vous sentez merveilleusement bien, votre corps devient un véritable source d’énergie, avec le 2 vous êtes en pleine forme vous respirez la joie, avec le 2 réveil vous êtes en pleine forme" ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ton réveil cyprianus, est (ne le prends pas mal), loin de ce que j'appelle faire un réveil propre. Pour ma part je trouve qu'un réveil propre c'est un réveil où tu laisse émerger la personne à son rythme et où, par conséquent tu n'imposes pas le tiens (1,2,3). Et puis, cela me semble un peu rapide comme réveil pour une transe qui peu parfois durer plus d'une heure (celui qui me rappelle le téléporteur, je le tue.).

 

Mais toujours est-il que ce que dit boribana reste légitime malgré la notion de réveil propre. Personnellement une grosse partie de mes volontaires même si j'y fais bien attention après la séance, on des légers restes de ce que j'appellerai la patraquitude (le fais d'être un peu patraque). Et ce, malgré les réveils parfois vraiment travaillés que je peux utiliser.

 

Je pense qu'ici, la question porte vraiment sur des effets secondaires liés à l'hypnose que l'on peut constater sur beaucoup de séances de street, et non pas sur le fait que le réveil de l'hypnotiseur soit mauvais en soi, puisque c'est (et je connais boribana), grosso modo le même genre de réveil que ce que je vois sur le forum qu'il pratique.

 

Bien entendu, cela ne touche pas non plus tous les volontaires, mais certains, qui étaient en transe vraiment profonde ont parfois beaucoup de mal à sortir complètement de l'état de relaxation, malgré le fait que, parfois, ce soit vraiment ce qu'ils essaient de faire. Et moi aussi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les propositions les gars, mais les effets secondaires sont le problème que je rencontre le plus en street, et à part un reveil très bien travailler je ne vois que comme solution l'hypnose ericksonniene. Mais il est beaucoup trop difficile de le pratiquer dans la rue car il y'a trop de bruit, la personne est debout, de plus parfois la personne n'a pas le temps.

J'aimerais aussi savoir si les douleurs ou la fatigue dont la personne est atteint sont bien réels ou fictifs (reste d'hypnose) ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cyprianus c'est pas toi qui est sensé avoir fait une formation avec un professionel et qui reçoit des conseils de Case ?

 

C'est pas toi qui dit être prêt à faire du spectacle parce-que tu as assez d'expérience ?

 

 

Ah et puis sinon il suffisait de lire :

 

Bon un réveil "propre" c'est :

 

- Un réveil qui tonifie le corps.

- Un réveil qui reconnecte le volontaire avec la réalité.

- Un réveil qui retire tout ancrage et tout effet post-hypnotique. (sauf les suggestions du réveil en lui-même)

- Un réveil qui fait se remémorer l'intégralité de la séance.

- Un réveil qui permet de dormir normalement après la séance.

- Un réveil qui respecte le rythme du volontaire.

 

Il faut voir le réveil comme une remontée à la surface en plongée sous-marine. Si ça se fait trop vite il y a dépressurisation.

 

Dernière chose, même si le réveil est "propre", le volontaire reste pendant quelque temps (très variable selon les personnes) très suggestible et à la limite de l'état dit d'hypnose. Il faut être honnête la frontière entre l'état normal et l'état hypnotique n'est pas clairement définie et en plus elle est toute relative.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a un point ou je ne suis pas d'accord par vécu sur le sujet.

Faire réveiller un sujet à son rythme dans le sens ou ne lui impose pas un décompte, une finalité ca n'est pas toujours une bonne idée.

Il m'est déjà arrivé plusieurs fois d'être pas capable de revenir à un état de conscience normal à cause d'un reveil trop libre. Déjà le décompte permet de rythmé le reveil, de donner une progression par palier. Mais le fait qu'il y ai une finalité rend les choses bien plus simple à vivre, en tout cas pour moi. Après évidemment il faut bien inclure tous les points cités par Ludwig dans le reveil et prendre le temps de bien les inclure. Et on peut d'ailleurs tout à fait adapter un reveil au rythme de la personne même avec un décompte, avec un peu d'empathie on est en mesure de savoir quand même dans quel état est la personne en face. Je conseillerai également de monter progressivement la voix, de la rendre plus énergique au fur et à mesure qu'on fait le reveil. Ca donne vraiment une sensation d'énergie, de reveil, de motivation quoi.

Pour cyprianus qui cherche des pistes de suggestions je te conseille d'utiliser la métaphore d'une vague d'énergie agréable qui monte dans le corps.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Abclive, tout à fait d'accord avec toi et Ludwig.

 

Pour moi, dans ma petite tête, je fais, toujours,  un réveil propre avec tous les points cités par Ludwig, et, je situe la liberté de la personne, dans mon décompte jusque 3 , au moment ou je compte 3 :

A ce moment là, je lui laisse le désir d'ouvrir ses yeux , lorsqu'elle le veut, et, je ne lui secoue pas les épaules ,pour qu'elle émerge...

 

( Bien entendu, à d'autres occasions, il peut être nécessaire de faire cette pichenette, aux épaules,selon l'observation de la personne, voir, bien sur, aussi, d'avoir une voix, qui augmente en puissance, pour stimuler tous les sens, comme tu l'as, très justement dit, abc...

 

De toute façon, dans tous ces cas, on parle , toujours de réveils propres...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La première hypnose, tu peux avoir augmentation du débit de l'artère sylvienne de 60 à 70 pour cent, activation des zones de l'empathie, très certainement des zone de neurogénèse afin de créer de nouvelles connexions ou de préparer l'intégration nocturne pendant le sommeil paradoxal.

Pour certains, et dans nos civilisations, où on inhibe voir on détruit selectivement le gyrus orbito frontal par l'exposition à la violence entrecoupée de ruptures de pattern (PGO system : Cf le dernier livre de Michel Jouvet ou "The Human Givens Theory"), qui part l'activation pontique faire rentrer directos les informations dans le générateur pontique, et dans l'hippocampe, entres autres, il y a tellement de zones neurogènes qui restent à découvrir à mon avis, donc réactiver toutes ces zones endormies, ben ça peut laisser vaseux.

mais le lendemain, ou le surlendemain, une fois l'intégration entre le pont et le neocortex de ces nouvelles informations, ben on se met à voir les choses différemment, peut être avec plus de couleur, peut être avec plus d'égards, ou de respects envers les autres.
Peut être moins machines, moins prédateurs, et plus humain. (OU alors l'humain est un prédateur, comme le veut une partie non négligeable de la population, mais c'est une autre histoire).

Il y a pas de sommeils sales en hypnose, mais il y a parfois des réveils, des éveils brutaux, à ce lien qui nous rattache aux autres.


Sur tout ça, l'excellent Michel Desmurget, s'y attarder, chercheur en neuro, à regarder les 30 dernières minutes puis aller vomir et éteindre la télé : 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...