Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Comment utiliser le VAKOG, en hypnose ?


Recommended Posts

Bonjour à tous.

 

Vous savez qu'on dépend , tous, de canaux sensoriels, dans notre relation au monde ( VAKOG: visuel, auditif, kinesthésique, olfactif, gustatif).

Donc, on peut tenir compte du canal que notre interlocuteur privilégie, et, s'y accorder, pour améliorer la communication , avec lui.

Par l'observation, on peut sentir les choses, dans les mots et attitudes, que la personne utilise le plus, pour savoir ou elle se situe, au niveau du VAKOG..

 

 En hypnose, c'est pareil.

Parfois cela ne marche pas trop , dans une séance, voir pas du tout, parce que, peut-être, la personne n'est pas visuelle, à des difficultés à imaginer...etc..

 

 Après un premier échec relatif, on peut se dire que, en fait, la personne est, peut-être,  beaucoup plus kinesthésique .

Alors, pour faire un nouvel essai de faire descendre en transe la personne, que mettez vous, alors, en place, comme tests de suggestibilité, basées sur le kinesthésique ?

 

On peut, aussi, se poser la même question sur des jeux d'imagination plus orientées sur l'auditif, l'olfactif : que mettez vous en place, pour essayer d'induire la personne ?

 

Beaucoup d'entre nous, plus expérimentés que moi, ont donc des secondes solutions, des astuces, pour contourner la difficulté, et, vous l'avez compris, c'est de cela , que j'aimerai avoir des informations techniques pratiques utiles.

( pour le moment, en face d'un volontaire ''résistant'', je ne connais que des choses, style'' méthode de Rossi'', et, ''voix off '')

Merci bien à tous.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Jean-Luc,

 

 

Vous savez qu'on dépend , tous, de canaux sensoriels, dans notre relation au monde ( VAKOG: visuel, auditif, kinesthésique, olfactif, gustatif)

 

Dans le monde de l'hypnose ça paraît être une évidence pour beaucoup de personnes. Mais ça ne l'est pas vraiment.

Disons que ce n'est pas prouvé. Alors ça peut être vrai malgré tout et ça peut aussi être faux ^^

 

Personnellement je ne l'utilise pas dans la rue. Je reprends les métaphores que la personne me donne (lorsqu'elle m'en donne), au moins t'es sûr de taper juste dans sa "modalité sensorielle" si ça existe ^^

 

Une autre façon de contourner le problème: passer par toutes les sens lors d'un même test et regarder ce qui a l'air de mieux fonctionner.

 

 

Je t'avoue que j'ai tendance à dissocier dès les tests. La personne n'a donc pas besoin d'imaginer quoique ce soit puisque le mouvement est censé être automatique et inconscient. Et pour le coup ça règle le problème du canal sensoriel :P

 

 

Après lorsqu'on arrive pas à éliciter un phénomène hypnotique donné chez un sujet, ce n'est pas toujours un problème de canal sensoriel.

Parfois il lui faut juste un peu d'entraînement.

 

J'espère avoir répondu à tes questions :)

 

 

PS: N'hésite pas à poser des questions à ton sujet, par exemple:

     "C'était comment au moment où....(insérer le phénomène hypnotique raté) ?"

     "Qu'est ce qui a manqué pour que ça fonctionne à ton avis ?"

 

Il arrive que la réponse du sujet soit très pertinente et suffise à débloquer le phénomène hypnotique désiré.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le vakog c'est marrant, après je ne sais vraiment pas si on dépend réellement de canaux sensoriel spécifique.  

 

J'aurais tendance à penser que notre "sens dominant" change en permanence en fonction de la situation dans laquelle nous nous trouvons. On remarquera assez facilement le sens dominant qui est le notre lorsqu'on vas à un concert. Quand on se retrouve au cinéma, notamment si c'est en VO (et que t'es nul en anglais) ce ne va pas être le même sens en action qui prédominera.  

 

En plus c'est souvent un mélange des sens sans qu'on en ai conscience que l'on perçoit.

 

Passer par tous les sens, c'est la solution de facilité pour que "ça parle" au plus grand nombre :

 

"Franchement, regardez autour de vous, écoutez vos proches parler, goûtez la richesse de leur communication (verbale ou non) avec attention et sentez si, parmi eux vous arrivez à en percevoir un qui ne touche qu'a un seul sens en s'y référant en permanence...?"

 

et déclinable lors des tests ou au cours d'une conversation. C'est toujours bon à savoir, mais comme l'a très bien dit Céos c'est pas indispensable.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  Le VAKOG, c'est plus que marrant.

C'est une réalité, car la neurobiologie, rejoins doucement les méthodes empiriques de la PNL, qui a mis à jour ces dimensions de l'homme ....

 

Quelqu'un ,qui, dans sa vie,  privilégie '' le visuel'',  s'exprimera avec des formules de type: ''J'imagine''; ''je vois bien que''....etc.

Il aura plus de facilité dans certains domaines, comme la visualisation, par exemple...

Quelqu'un qui privilégie l 'auditif, aura des formules du type: ''J'entends bien ce que vous dites...''....etc

Le kinesthésique aura des expressions du style : ''je garde les pieds sur terre'', ou ''cela me prend la tête''...etc...etc.

Personnellement , je suis très visuel, avec beaucoup de facilité à visualiser, imaginer des scènes.

 

Mais je crois qu'on s'éloigne un peu , de ma question première, sur ce post., qui n'était pas de philosopher sur  le VAKOG, mais , plus, d'acquérir des techniques nouvelles, pour contourner la difficulté en face de volontaires résistants ...

Céos a commencé à amener des éléments de réponses, intéressants...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le VAKOG, c'est plus que marrant.

C'est une réalité, car la neurobiologie, rejoins doucement les méthodes empiriques de la PNL, qui a mis à jour ces dimensions de l'homme ....

 

Si tu as des sources d'articles ou autres concernant un rapprochement Vakog et Neurobio, je suis intéressé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Grum-Lee,

 

Si je remonte dans ma mémoire, j'avais lu des articles sur une scientifique neurologue américaine, qui s'appelait  Mark  Furmann, je crois...

 

Et toi, quelles sont tes astuces, contournements, approches, observations, face à un volontaire résistant, en hypnose, pour reprendre ma demande sur ce post ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais regarder ça pour Furman, merci !

Étant un ultra-sceptique du Vakog, j'aurais bien du mal à te conseiller sur ce point. Sinon, pour ce qui est de la résistance ou du contournement du facteur critique en général, que ce soit pour l'hypnose ou la vie courante d'ailleurs. Je serais effectivement plus sur des pistes liées à l'approche et l'observation (voir du côté du cold-reading en mentalisme), et sur l'étude du non-verbal (Ekman et Navarro), car plus on a de retour sur son interlocuteur et son degré de receptivité à notre discours, mieux on peut voir ce qui passe ou ne passe pas dans notre approche, pour la re-calibrer, et la ré-adapter ensuite à la personne en face.

Sinon, d'autres domaines utilisent également des méthodes et approches toutes faites pour cette problématique de résistance ou facteur critique, voir du côté de la négo commerciale, de la speed-seduction, ect. Ce sont des disciplines différentes de l'hypnose, et le sujet n'interesse pas forçément, mais je trouve assez intéressant de voir d'autres méthodes sur des sujets différents, pour s'en inspirer et apporter de nouvelles choses ou techniques au sujet sur lequel on planche.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Qu'entends tu, si possible avec des exemples, par :  ''passer par tous les sens ,lors d'un même test', et.... '' dissocier dés les tests'' ?

 

Alephias a répondu à la première partie. Pour être franc je trouve que ça alourdi beaucoup la communication...

 

Pour ce qui est de dissocier pendant les tests, c'est tout simple: au lieu de demander à la personne d'imaginer que ses mains se rapprochent, je lui suggère de laisser les mains se rapprocher. L'expérience n'est pas du tout la même.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

J'aurais tendance à penser que notre "sens dominant" change en permanence en fonction de la situation dans laquelle nous nous trouvons...

 

...En plus c'est souvent un mélange des sens sans qu'on en ai conscience que l'on perçoit.

 

Passer par tous les sens, c'est la solution de facilité pour que "ça parle" au plus grand nombre :

 

"Franchement, regardez autour de vous, écoutez vos proches parler, goûtez la richesse de leur communication (verbale ou non) avec attention et sentez si, parmi eux vous arrivez à en percevoir un qui ne touche qu'a un seul sens en s'y référant en permanence...?"

 

et déclinable lors des tests ou au cours d'une conversation. C'est toujours bon à savoir, mais comme l'a très bien dit Céos c'est pas indispensable.

 

Ouaip !

 

Tout dépend des personnes. Chez certain c'est fixe, chez d'autres le canal privilégié change en fonction de l'état, ex. visuel en « éveil » kiné en état hypnotique. Bien souvent c'est comme le dit si bien Alephias, et les prédicats dont parle Jean-Luc ne sont pas souvent fixes ou répétés ni évidents.

 

Le VAKOG n'est un outil parmi d'autres, quand il est évident, je l'utilise, autrement je laisse aller ou présente une multitude de possibilités : « ça, la : Est-ce que c'est clair ? Tu l'entends bien comme ça, c'est solide ? » comme Alephias.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Romaric.

 

En fait, j'ai parlé de VAKOG, mais je m'aperçois que ce n'est pas le bon titre que j'aurais du mettre, pour ce post.

Tout le monde parle du Vakog, de sa réalité, ou pas, dans ce post.

 

Mais ma demande( certains y ont donné des éléments de réponses) était , plus de savoir, ce que vous essayez , vos astuces personnelles, en seconde formule (formule peut-être plus auditive, plus kinesthésique, plus ceci, plus cela...), en face d'une première résistance, d'une réceptivité absente, voir plus que limitée .

 

En fait, qu'essayez vous, lorsque les test et inductions classiques ( même l'Elmann) ne donnent pas, ou insuffisamment, de réactions, du sujet, pourtant volontaire, pour l'expérience?

Est ce que vous en tirez la conclusion, que la personne nécessiterait, beaucoup plus de temps, pour l'hypnotiser, et, donc, dans un contexte de rue, vous passez à quelqu'un d'autre, en la remerciant chaleureusement ?

 

( Si je pose cette question, c'est que je constate, en moyenne, que, sur cinq personnes assises à une terrasse, qui sont parties pour tester les choses avec moi, je réussis à en hypnotiser, statistiquement, une , voir deux, beaucoup plus rarement trois, et, jamais quatre ou les cinq).

Alors , lorsque j'entends, sur ce forum, que certains, ont 0,2 d'échecs en hypnose de rue, je me demande, ce que je pourrais ajouter, pour accroitre les réussites...

 

Et toi, Romaric, avec l'expérience, réussis tu, toujours, dans la rue,  à contourner les résistances,quelles qu'elles soient, et avec quelles méthodes précises?

 

Merci bien, d'avance..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jean-Luc,

Si le constat de la résistance se fait pendant les tests, pour autant le problème peut tout aussi bien se situer plus en amont au niveau du pré-talk par exemple. Qu'en penses-tu ?

Ce que je veux dire c'est qu'avec un prétalk qui n'a pas pris, tu peux ensuite tout autant ajouter, plus de visuel, plus de kiné, plus d'autres choses, ou divers astuces, le taux de réussite restera par définition très bas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Jean-Luc,

 

J'ai déjà apporté quelques éléments de réponse concernant ta question initiale, donc j'espère que tu ne m'en voudras pas de dévier un peu sur ce post ^^

 

 

 

( Si je pose cette question, c'est que je constate, en moyenne, que, sur cinq personnes assises à une terrasse, qui sont parties pour tester les choses avec moi, je réussis à en hypnotiser, statistiquement, une , voir deux, beaucoup plus rarement trois, et, jamais quatre ou les cinq

 

De prime abord, je pense que beaucoup ici penseront que c'est peu.

Mais avant de se demander si ce ratio est "correct", il faudrait quelques renseignements supplémentaires:

 

Sur quels critères te bases-tu pour savoir si tu as réussi à hypnotiser une personne ? Au fait qu'elle soit recroquevillé les yeux fermés (bon ok, dis comme ça, ça fait tueur en série :P ) ? Au nombre de phénomènes hypnotiques que tu parviens à éliciter chez la personne ? A son retour d'expérience ?...

 

Il faudrait aussi savoir les techniques que tu utilises. Est-ce que tu te limites aux outils présentés dans le bouquin de JE ? Est-ce que ton approche est plus variée ?

 

Fais-tu un pré-talk adéquat pour chaque personne ?

 

 

Tu peux aussi t'interroger sur les aspects non techniques de ta pratique. Je ne suis pas là pour te voir faire et ce sera difficile de me les décrire.

J'ai l'habitude de dire aux stagiaires qu'au delà de l'aspect technique de l'hypnose, il y a 3 choses importantes à mon sens en tant qu'hypnotiseur:

 

-La confiance, en toi, dans tes outils, dans ce que tu fais.

-L'intention bienveillante. Il faut que tu dégages de la bienveillance, et je crois que pour avoir un nombre important de réussites c'est non négociable ^^

-La congruence (dédicace à Abclive). Le manque de congruence lors tes séances peut vraiment plomber ton taux de réussite.

 

Ces trois composantes sont "falsifiables" à différents degrés. Par exemple tout le monde connaît la célèbre phrase de JE : "Fake it until you make it".

 

 

 

 

Voilà ces quelques pistes.

Comme l'a souligné Grumly, le problème se situe parfois en amont, dans le prétalk, dans l'induction etc...

 

Cogite bien :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Jean-Luc,

Selon ta dernière intervention sur ce sujet, je comprends que je n'avais pas saisi ta demande.  Il faut dire comme tu le reconnais que le titre est trompeur et que sur 5 paragraphes 4 ne parlent que du VAKOG.

Je rejoins complètement Céos dans sa réponse.

« J'ai l'habitude de dire aux stagiaires qu'au delà de l'aspect technique de l'hypnose, il y a 3 choses importantes à mon sens en tant qu'hypnotiseur:
 

-La confiance, en toi, dans tes outils, dans ce que tu fais.

-L'intention bienveillante. Il faut que tu dégages de la bienveillance, et je crois que pour avoir un nombre important de réussites c'est non négociable ^^

-La congruence (dédicace à Abclive). Le manque de congruence lors tes séances peut vraiment plomber ton taux de réussite. »


 Il m'arrive un peu ce qui t'arrive aussi mais seulement en street-hypnose, résultats insuffisants, et je sais  que c'est, sauf congruence, pour les raisons ci-dessus.  Je n'y crois pas assez aussi !!!  Pourtant, en thérapie ou pour aider dans d'autres contextes j'arrive toujours à mes fins sans la moindre difficulté, même quand il y a de la résistance.

Enfin encore pour aller dans le sens de Céos, mes critères sont juste des critères de résultats, je n'attends pas des ronflements...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur cette phrase que j'ai écrite sur mes 2 sur 5 réussites ,en hypnose de rue,c'est du au fait que les gens , sont assis en terrasse, et, ont d'autres choses à faire que de se faire hypnotisés.

D'emblée, on les dérange...

Très souvent, ils refusent tout simplement, comme on refuse quelqu'un qui dérange  . Souvent, comme j'insiste un peu beaucoup , ils finissent par accepter de ''se tester'',pour me faire plaisir, parce que j'ai une bonne tête,mais l'envie n'y est, pas plus que cela. Maintenant,je n'insiste plus, je pars ailleurs...

 

Dans d'autres contextes, comme je fais beaucoup d'animations de soirées, le taux est beaucoup beaucoup plus élevé, car les gens, cette fois-ci, ont très envie, et, la confiance est acquise, car je fais partie de leur groupe, et ils me connaissent. Il y a un phénomène d'émulation, car dés que quelqu'un est hypnotisé, beaucoup,veulent, ensuite, essayer, et, cela marche, alors , très facilement...

 

Concernant ce post que j'ai écrit,Je dirai, une fois de plus, que ce n'est pas ( comme pour nos discussions philosophiques sur l'existence du  VaKOG), sur mon taux de réussite, que je voulais que l'on parle,mais plus sur vos méthodes devant des résistances, qu'elles quelles soient...

 

En fait, je m'aperçois que c'est assez difficile, sur ce forum, de faire passer une demande, car les intervenants rebondissent sur un des mots, une des phrases , de celui qui a écrit le post, et un débat s'engage, débat qui part, souvent très rapidement ,dans d'autres directions.

 

En tout cas ,un grand merci à tous de vos interventions...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends bien, toutefois reconnais que tu as quelque peu orienté ta demande dans la direction du VAKOG plus clairement que dans celle de la résistance, et si c'était pour parler de vaincre la résitance, tu l'as de toutes manière demandé dans un cadre VAKOG, relis ta demande première.

 

Donc, pour la résistance à proprement parler, je ne peux pas t'aider puisque je ne pratique presque plus qu'en conversationnelle et que je détourne ainsi les résistances.  Mais comme je disais dans un autre sujet, je ne cherche pas à obtenir des phénomènes hypnotiques alors que l'hypnose de rue part de cela...

 

Pour les sujets qui partent de tous les côtés, j'ai observé cela aussi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Concernant ce post que j'ai écrit,Je dirai, une fois de plus, que ce n'est pas ( comme pour nos discussions philosophiques sur l'existence du  VaKOG), sur mon taux de réussite, que je voulais que l'on parle,mais plus sur vos méthodes devant des résistances, qu'elles quelles soient...

 

Le taux de réussite et la gestion des résistances sont corrélés...

 

Je t'ai déjà donné des façons de contourner le problème du VAKOG. Je n'en vois pas tellement plus.

 

Ensuite, ma petite digression sur ton taux de réussite est PLEINE de méthodes pour contourner les résistances:

 

 

 

Il faudrait aussi savoir les techniques que tu utilises. Est-ce que tu te limites aux outils présentés dans le bouquin de JE ? Est-ce que ton approche est plus variée ?

 

Fais-tu un pré-talk adéquat pour chaque personne ?

 

Ba oui, si tu te limites aux outils donnés dans le bouquin de JE c'est normal que ça ne marche pas sur tout le monde.

Et un bon pré-talk ça peut permettre de lever bien des résistance !

 

 

 

Tu peux aussi t'interroger sur les aspects non techniques de ta pratique. Je ne suis pas là pour te voir faire et ce sera difficile de me les décrire.

J'ai l'habitude de dire aux stagiaires qu'au delà de l'aspect technique de l'hypnose, il y a 3 choses importantes à mon sens en tant qu'hypnotiseur:

 

-La confiance, en toi, dans tes outils, dans ce que tu fais.

-L'intention bienveillante. Il faut que tu dégages de la bienveillance, et je crois que pour avoir un nombre important de réussites c'est non négociable ^^

-La congruence (dédicace à Abclive). Le manque de congruence lors tes séances peut vraiment plomber ton taux de réussite.

 

Hé oui, ça aussi c'est une façon de contourner les résistances...

Et je pense avoir bien fait de soulever ce point quand je lis ça:

 

 

Sur cette phrase que j'ai écrite sur mes 2 sur 5 réussites ,en hypnose de rue,c'est du au fait que les gens , sont assis en terrasse, et, ont d'autres choses à faire que de se faire hypnotisés.

D'emblée, on les dérange...

Très souvent, ils refusent tout simplement, comme on refuse quelqu'un qui dérange  . Souvent, comme j'insiste un peu beaucoup , ils finissent par accepter de ''se tester'',pour me faire plaisir, parce que j'ai une bonne tête,mais l'envie n'y est, pas plus que cela

 

Si tu penses comme ça, alors forcément tu vas avoir pas mal de résistance.

Quand je lis ça, je me dis que dans le contexte d'une terrasse au moins un des trois points ci-dessus doit merder...

 

 

 

Dans d'autres contextes, comme je fais beaucoup d'animations de soirées, le taux est beaucoup beaucoup plus élevé, car les gens, cette fois-ci, ont très envie, et, la confiance est acquise, car je fais partie de leur groupe, et ils me connaissent. Il y a un phénomène d'émulation, car dés que quelqu'un est hypnotisé, beaucoup,veulent, ensuite, essayer, et, cela marche, alors , très facilement...

 

Tu sais donc ce qu'il te manque pour hypnotiser en terrasse.

 

 

Chercher de nouvelles techniques, c'est bien. C'est la preuve qu'on a envie de progresser.

Même parfois le problème n'est pas dans le manque de techniques adéquates mais dans la façon dont on utilise celles qu'on connaît dans un contexte donné...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Céos, merci pour ton aide.

 

Tu as apporté des éléments, à ma demande, et c'est, déjà, bien..

 

Mais, je recherchais autre chose que les discours et  réponses habituels basiques , faits à des débutants ,du style : ''travaille ton pre-talk, revois ta confiance en toi, ta bienveillance ou ta congruence...

 Toutes ces choses primordiales, nous les travaillons tous, beaucoup, beaucoup, constamment, depuis nos débuts.

Je ne suis pas un stagiaire en stage de formation .

 

Je m'intéresse à des échanges sur d'autres techniques, d'autres astuces, des découvertes, dont je trouverai des réponses ailleurs, ou, peut-être sur ce forum...

 

La seule chose qui m'a surpris un peu, pardonne moi, c'est ta citation suivante ,sur le livre de JE:

 

''Si tu te limites aux outils données, dans le livre de JE, c'est normal que cela ne marche pas sur tout le monde''

 

 Pour moi, même si je connais d'autres approches techniques, je trouve, à l'inverse de toi,  le livre de JE, absolument complet en soi, du pre-talk au réveil, sans aucun critère limité ou limitatif, pour la pratique quotidienne.....Une vraie de vraie réussite !

 

 

De plus, pour moi, et bien non, l'hypnose de rue, cela ''ne marche pas sur tout le monde'', pas seulement pour ma pratique, mais, aussi,  pour d'autres hypnotiseurs expérimentés, rencontrés physiquement, ou contactés, en MP .....

 

Si cela marche toujours à 100 % pour toi,  je serai ravi, nous serions ravis de pouvoir, si tu le veux, profiter de ton expérience, et de toutes les subtilités, sous modalités, signaling, et autres astuces techniques, que tu utilises......

 

A nouveau, merci pour l'attention, que tu as porté à mon post...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jean-Luc,

 

Si je t'ai vexé, je te prie de me pardonner. Mon intention n'était que de t'aider.

 

 

 

''Si tu te limites aux outils données, dans le livre de JE, c'est normal que cela ne marche pas sur tout le monde''

 

Ne te méprends pas. Je ne dis pas que le bouquin de JE n'est pas bien.
Juste que se cantonner aux techniques décrites dedans peut être limitatif pour la progression d'un hypnotiseur.

Tout comme il serait limitatif pour un "ericksonien" de se limiter aux techniques vues en formation.

 

 

 

De plus, pour moi, et bien non, l'hypnose de rue, cela ''ne marche pas sur tout le monde'', pas seulement pour ma pratique, mais, aussi,  pour d'autres hypnotiseurs expérimentés, rencontrés physiquement, ou contactés, en MP .....

 

 

Comme tu l'as bien compris, "ne marche pas sur tout le monde" était une expression.

Quant à savoir si j'ai 100% de réussite (au delà de la futilité du calcul), il faudrait qu'on se mette d'accord sur ce que signifie "marcher" pour nous deux. D'où ma question quelques posts plus haut.

Savoir ce que signifie pour toi "une séance qui fonctionne" (ou même un phénomène qui fonctionne) nous aurait grandement aidé à te répondre.

 

 

 

Mais, je recherchais autre chose que les discours et  réponses habituels basiques , faits à des débutants ,du style : ''travaille ton pre-talk, revois ta confiance en toi, ta bienveillance ou ta congruence...

 Toutes ces choses primordiales, nous les travaillons tous, beaucoup, beaucoup, constamment, depuis nos débuts.

Je ne suis pas un stagiaire en stage de formation .

 

Des conseils pour débutant ?
Je pense que selon les contextes on pourrait y prendre nombre d'expérimentés, y compris moi.

Ces états mentaux varient beaucoup et il est bon de checker ou on en est régulièrement.

 

 

 

sous modalités, signaling, et autres astuces techniques, que tu utilises......

 

Apparemment tu les connais déjà.

 

 

Je dois t'avouer que je suis assez perplexe...

J'essaye de te poser des questions pour avoir plus d'informations sur ce que tu recherches, tu n'y réponds pas. J'essaye d'apporter des éléments de réponse en toute bonne foi, tu les ignores ou les dédaignes...

Ca me frustre vraiment :mellow:

 

 

PS:

 

 

Je ne suis pas un stagiaire en stage de formation .

 

Tu sais en formation on a régulièrement des hypnothérapeutes très compétents.

Et pourtant on leur refait les "discours basiques".

Parce que vraiment, quel que soit le niveau, il faut toujours le revoir...

 

 

PPS:

Je viens de lire le réponse de JE (au passage si, je l'ai lu plus ou moins entièrement :P  ).

Le passage sur son livre dans mondernier post n'était PAS une attaque à son encontre.

Comme vous avez un peu l'air de le penser (mais je me trompe peut être), je préfère le préciser :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rassure toi ,tu ne m'as pas vexé, du tout, et, je t'ai dit, d'ailleurs,  que j'étais sensible à ton attention à ma demande..

 

Pardonne moi d'être pas plus clair qu'une soupe épaisse, dans tout ce que je t'écris, une soupe épaisse, en plus,  qui manque de modestie.....

C'est difficile, sans avoir les personnes en face de soi de bien s'exprimer, par écrit.

Ce serait , tellement plus simple , devant une bière, un whisky...

En tout cas pour moi, l'écrit n'est pas simple,

Par exemple, quand je relis ce que j'ai écrit sur ma façon d'aborder les gens, de les ''déranger'', et leur refus sur les terrasses, cela me fait bondir, tellement je trouve que ce que j'ai écrit , est à côté de la réalité de ce que je vis...

Trop tard c'est écrit !

 

De plus, je viens de relire tes messages, et, effectivement, j'y redécouvre beaucoup plus, que ce que je viens de te formuler, d'une manière trop limitative.

Je vais donc masserer tout cela, et, en utiliser, dans la pratique, dès demain....

 

Juste pour la petite histoire pour comprendre ce que je recherchais , dans ce post:

 

 J'ai déjà vu, des hypnotiseurs de rue, qui s'aidaient entre eux. Certains avaient, parfois,  des techniques , complétement en dehors des sentiers battus, en dehors de nos tests et suggestions classiques habituels, aves des approches très créatrices.

Je me suis dit alors, qu'il y avait là, une connaissance que je n'avais pas ,et c'est , dans ce sens , que j'ai commencé ce post, sur ''les autres techniques possibles, pour faire face à la difficulté '', en hypnose...

 

Par difficulté, j'entends des personnes, qui ont du mal à s'abandonner totalement, d'une manière générale, malgré toutes les tentatives préliminaires de relaxation, l'Elmann, et, autres inductions douces...etc

 

En y réfléchissant, comme tu le suggères, Céos, effectivement, il y a beaucoup de choses , encore à apprendre, pour compléter notre pratique, par la connaissance d'Erickson à d'autres praticiens plus modernes.

C'est sans doute,cette connaissance, que certains mettent en pratique dans la rue, ainsi que le fruit de formations-stages multiples , et, de lectures, que je n'ai , pas encore, à mon actif.......

Il y a , donc, hypnotiseurs de rue, et, Hypnotiseurs de rue....

 

Super, cela veut dire que j'ai du pain sur la planche, et, c'est très bien, tout cela..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce serait , tellement plus simple , devant une bière, un whisky…

 

Je veux bien que tu m'explique à moi aussi, plein de choses !  mais je te préviens, je comprends lentement alors ça va te coûter cher !

 

 

En tout cas pour moi, l'écrit n'est pas simple,

 

Par exemple, quand je relis ce que j'ai écrit sur ma façon d'aborder les gens, de les ''déranger'', et leur refus sur les terrasses, cela me fait bondir, tellement je trouve que ce que j'ai écrit , est à côté de la réalité de ce que je vis...

 

Trop tard c'est écrit !

 

 

Ça c'est comme les fautes d'orthographe, tu peux te relire dix fois sans rien trouver, il suffit de poster le message sur le forum pour voir tout de suite la faute !

 

 

J'ai déjà vu, des hypnotiseurs de rue, qui s'aidaient entre eux. Certains avaient, parfois, des techniques , complètement en dehors des sentiers battus, en dehors de nos tests et suggestions classiques habituels, aves des approches très créatrices.

 

Là tu m'intéresse, si tu as des infos stp je suis preneur. Merci d'avance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très curieux, tu es vraiment très curieux, et tu as raison.

 

Le whisky, c'est quand tu veux, car ,si je suis limité en hypnose, par contre,  en magie et mentalisme, j' ai 25 ans de pratique, derrière moi.....

 

En fait, tu as la même curiosité que celle qui m'avait amené à créer ce post.

 

Pour répondre à ta question, le souvenir de ce que j'ai vu, reste assez diffus pour moi, car bien sur, je n'avais pas pris de notes écrites.

 

C'était lors d'une soirée ou j'étais observateur. ( Pour info, je travaille seul, dans les lieux publics, et, je vais commencer à  intégrer un groupe de ''Street-hypnose'')

Lorsqu'un hypnotiseur avait des difficultés à réussir avec un volontaire, il proposait à un ''collègue'', de venir  essayer, avec d'autres techniques...

Et là, par rapport à ce que je connais dans ma petite tête, je voyais des choses nouvelles, comme des tests de suggestibilités, des manières de relaxer les gens , des sortes d'inductions, ala ''Elmann modifiée'', des pratiques plus orientées vers un sens ou un autre....

J'avais envie de dire: ''apprenez moi''.

 

En fait, je crois que cela est, tout simplement, lié au fait d'avoir plus ou moins d'expérience.

 

C'est un peu comme -ci, je faisais une séance devant un vrai ancien, style JE ( ce n'est pas du faillotage, mais une réalité ,car on ne peut pas comparer un an d'expérience , comme la mienne , à 5 ou 6 ans d'hypnose, voir 15,comme certains de ce forum), et qu'il me disait:  ''Jean-Luc, je vais te montrer, maintenant, ce que tu aurais pu rajouter ,et, innover, dans ta séance, pour qu'elle fonctionne , encore mieux...

 

On a tous besoin de cours particuliers( Lol !)

 

Personnellement, comme je vis du milieu du spectacle, j'aimerais bien en recevoir( des cours particuliers), dans le domaine de l'hypnose de scène.

Il faut que je me renseigne ( et vous avez , peut--être des ''tuyaux'', pour moi)

Je connais, théoriquement, ce qu'il faudrait faire, sur scène, car je me suis plongé, intellectuellement sur le sujet, avec des lectures, style ''Deeper and deeper''.

Mais, passer à la pratique, c'est autre chose:  je balise un peu beaucoup, quand je sais que je pourrais avoir 12 personnes induites , devant moi, voir , pire, allongées par terre, ala ''Mesmer'', pour faire du show...

 

Je suis très bavard , et j'arrête ici, sinon, une fois de plus, je vais vous écrire un roman...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...