3 3
Camille34

Comment approfondir sa propre transe ?

Recommended Posts

Hello,

 

Je fais pour le moment parti des gens qui restent en transe légère. La catalepsie et les mouvements ideomoteurs marchent sur moi. Les amnésies sont très timides. Enfin, les anesthésies/hallu/synesthésie... ne passent pas du tout.

J'ai l'impression que c'est déjà mieux que ce que je pouvais faire au début, mais je suis encore loin de l'état somnambulique.

 

Comment puis-je travailler cet état (seul ou à deux) pour l'approfondir jusqu'au somnambulisme ?

 

Merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu l'occasion de faire ces exercices (seul ou avec un hypnotiseur) à de nombreuses reprises (quelques dizaines de fois) et j'ai du mal à voir une évolution flagrant.

J'ai l'impression que les approfondissements marchent bien lorsque la personne a déjà eu un contact avec la transe (problèmes psy, acteurs, sportifs, danseurs, grande capacité de concentration...). 

Je pense faire parti des gens qui connaissent très mal cet état et qui ont tout à découvrir. Je suis pas convaincu que ce genre d'approfondissements soient vraiment efficaces dans ce cas.

 

Est-ce que certains d'entre vous avaient un accès difficile à la transe profonde et l'ont développé depuis ? si oui, comment ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est-ce que certains d'entre vous avaient un accès difficile à la transe profonde et l'ont développé depuis ? si oui, comment ?

 

Fractionnement :)

 

Moi la transe, je te l'approfondis pas de soucis. Mais le lâcher prise nécessaire pour les phénomènes hypnotiques, c'est une autre histoire !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut Camille34,

 

 

Est-ce que certains d'entre vous avaient un accès difficile à la transe profonde et l'ont développé depuis ? si oui, comment ?

 

Ma transe en auto-hypnose s'est largement approfondie quand j'ai accepté de la vivre comme je l'ai vivais.

Je me suis mis en AH sèche, en me disant que quoiqu'il se passe c'était ma façon de vivre ce moment. Peu importe la profondeur. Peu importe les idées qui me passent par la tête.

Et faire ça sa,s se mettre la pression, ça change tout.

Tu kiffes vraiment le moment et ça a tendance à approfondir ta transe.

Pendant ce moment tu peux par exemple prendre plaisir à observer tes associations d'idées. Ou tout simplement observer attentivement comment c'est une transe de l'intérieur (même si tu connais déjà). Prêter attention à tes réactions, tes sensations. Il se passe toujours des choses. Le fait de rester assis sans vraiment bouger pendant un moment n'est pas vraiment naturel. Et ça crée plein de réactions dans le corps.

 

 

Un truc pas mal efficace aussi, c'est de se concentrer sur ses phosphènes. Au bout d'un moment ça amène des visualisations autonomes (comme si tu visualisais une scène, souvent cohérente, sauf qu'elle vient seule et qu'elle évolue d'elle même).

 

 

 

Comment puis-je travailler cet état (seul ou à deux) pour l'approfondir jusqu'au somnambulisme ?

 

Je veux pas jouer les pessimistes mais si Erickson mettait des heures et des heures à entraîner des sujets à la transe somnambulique, c'est pas pour rien...

Entraîner un sujet pas spécialement bon à développer des phénomènes hypnotiques complexes et qualitatifs, c'est tout un art ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Approfondir la transe, pour moi, c'est le moyen de se "relaxer mentalement" en plus de la relaxation physique.

 

Pour les phénomènes hypnotiques (PH), rien à voir avec la profondeur de la transe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les phénomènes hypnotiques (PH), rien à voir avec la profondeur de la transe.

 

Vrai, c'est complètement idiot ce que j'ai écrit :wacko:

 

Il arrive parfois que les gens se barrent trop profondément et à ce moment, je ne peux plus rien faire de bon avec eux, alors je les remonte un peu voire pas mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ceci dit, je ne partage qu'à moitié ton concept de approfondir = relaxer +

 

Il y a des transes très profondes qui sont très tendues.  Donc pour moi, approfondir la transe c'est faire disparaitre plus et plus d'éléments dans le cadre du sujet et donc de le concentrer de plus en plus sur une seule chose.  Alors si cela arrive il vaut mieux que le sujet soit concnetré uniquement sur ce que dit ta voix et non sur sa relaxation autrement tu n'es plus qu'une petite voix qui ne dit pas grand chose et ça devient moins facile, d'où l'idée de les remonter vite fait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

Je fais pour le moment parti des gens qui restent en transe légère. La catalepsie et les mouvements ideomoteurs marchent sur moi. Les amnésies sont très timides. Enfin, les anesthésies/hallu/synesthésie... ne passent pas du tout.

J'ai l'impression que c'est déjà mieux que ce que je pouvais faire au début, mais je suis encore loin de l'état somnambulique.

 

Comment puis-je travailler cet état (seul ou à deux) pour l'approfondir jusqu'au somnambulisme ?

 

Merci !

 

Bon toi aussi Claranonyme t'a impressionné sur ses capacités d'apprentissage colossales sous hypnose ?

 

Les phénomènes à la limite je m'en moque pour l'instant... ce qui m'intéresse c'est décupler mes capacités...en même temps 10 fois rien, c'est toujours pas grand chose là maintenant !

 

L'hypnose pour handicapés du bulbe...tout un programme... et en plus on essaye de s'aider tout seul...pfff on n'a pas le Q sorti des ronces :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses !

Du coup, y-a-t-il moyen d'améliorer sa "réceptivité" aux effets hypnotiques ? Si oui comment ?

Peut-on devenir somnambulique ? ou l'est-on par nature ?

un bon lâcher prise, une bonne imagination et être moins dans l'analyse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne crois pas que l'on soit tous somnambuliques par nature, certains le sont (la chance !).

 

Pour laisser passer les suggestions moi je dis "ne rien vouloir, ne rien redouter, ne rien attendre, ne rien forcer, ne rien empêcher, ne rien provoquer" : pour résumer => ne plus penser  :P

 

Sinon moi pour approfondir mes transes je me laisse tomber :)

 

Comme ça :

 

https://www.youtube.com/watch?v=pHte24GGHD4

 

Et ça marche bien !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses !

Du coup, y-a-t-il moyen d'améliorer sa "réceptivité" aux effets hypnotiques ? Si oui comment ?

Peut-on devenir somnambulique ? ou l'est-on par nature ?

 

On est ou devient somnambulique par rapport à un phénomène hypnotique  en particulier. Rare sont ceux qui sont somnambuliques par nature pour TOUS les phénomènes (ce sont des perles rares que tous les hypnotiseurs de spectacle recherchent :D).

 

A mon avis, le signaling reste une des meilleures méthodes pour améliorer seul (auto-hypnose) l'intensité des phénomènes hypnotiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh, non. Somnambulique, on l'est peut-être pas dès la première séance, mais ça se travaille, j'en suis presque certain.

 

Basé sur mon expérience personnelle, j'ai vécu des transes somnambuliques durant des années avant de venir sur Street-hypnose et de commencer à apprendre et pratiquer moi-même. A ce moment là j'ai commencé à beaucoup plus conscientiser mes transes et voir comment elles fonctionnaient et comment je les vivais. Cet esprit d'analyse m'a ramené vers l'état de "dissociation" telle qu'il est compris et expliqué sur Street-hypnose (comme étant un intermédiaire entre distraction et somnambulisme).

 

C'est avec le temps que j'ai appris à revivre mes transes comme je les avais avant. Ca prend juste du temps et de l'entrainement, et un jour, pouf, ça vient tout seul.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 3