Aller au contenu
Forum Street Hypnose

Mon premier essai ne fut pas chanceux


Recommended Posts

Non mais sérieusement, je suis désolée de te dire ça mais si après plusieurs semaines sur un forum tu continues à toujours te trouver des excuses pour écrire aussi mal, c'est vraiment pas bien parti pour ta pratique de l'hypnose.

Bien faire de l'hypnose, ça prend de la maturité, du professionnalisme, du sérieux et de la rigueur. C'est un art de communication. Si t'es pas capable d'avoir ces qualités, sérieux, arrête ça où trouve toi une façon sérieuse et durable de t'améliorer. Et si c'est pas pour l'hypnose que tu le fais, ça sera pour ta vie d'adulte !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a une chose qui me surpprend Alexandre, tu sais qu'il a de gros problèmes psychologiques et tu tentes quand même une séance d'hypnose sur ton ami? Admettons que tes inductions soient passées, que pensais tu pouvoir lui faire faire? Est-ce bien raisonnable, utile, prudent? Si tu veux l'aider ou le renseigner conseille lui plutôt de consulter un professionnel, c'est ce qu'il y a de plus raisonnable pour aider ton ami, je crois.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà si tu sais que ton ami a un passé difficile ou des soucis psychologiques, évites de le le prendre comme volontaire pour commencer.
Ensuite, les amis c'est souvent plus difficile à hypnotiser parce qu'ils ne te reconnaissent que rarement en tant qu'hypnotiseur.

Enfin, ton discourt, selon moi, reflète pas mal de pensée limitantes (ou alors ça manque de détails pour comprendre)

 

Mais aux tests de suggestibilités,c était un peu moin bien

Moins bien que quoi? T'es au début, tu peux pas faire moins bien que rien, donc même si les doigts courent pas l'un vers l'autre, l'important c'est que ça bouge, même un peu.

 

même si ses mains bougeaient bien plus consciemment qu'inconsciemment

Comment le sais-tu?

 

 

En fait j'étais parti pour reprendre point par point ton premier post mais y a beaucoup de trucs à revoir d'après moi:
1: Si tu sais que la personne a un soucis psychologique/psychiatrique --> c'est pas ton boulot.

2: En te lisant j'ai l'impression que tu pars perdant, ton discours est blindé de termes qui sonnent et résonnent défaitistes. Plus tu seras sûr de ce que tu fais, mieux ça marchera.
3: Et là ça va piquer: Achètes un foutu Bescherelle!!!! Jviens de me péter la rétine à te lire...


Pour finir, j'ai une question: ton compte rendu est très négatif dans l'ensemble, pas parce que la séance a été courte ou avec peu d'effets mais par les mots que tu a employé pour la décrire.

Du coup, la question est la suivante: Qu'en tires-tu de positif? L'idée n'est pas de te faire penser que ta séance est pourrie mais de te faire tirer un enseignement de chaque séance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ tous les streethypnotiseurs :

 

Quand une personne fait la démarche de venir nous voir dans la rue, nous ne connaissons rien de son passé.

Il se peut et comme tout le monde que le volontaire aient des casseroles au c.l et certaines de la taille du mont Fuji Yama. Mais on prend le risque.

exemple: Samedi soir un volontaire c'est présenté à moi lors de notre session à Toulouse. J'ai pas pu lui faire vivre de belles aventures faute de temps. Il est revenu le dimanche. Il était en convalescence suite à un accident de vélo à cause d'un bus de la ville de Paris, pour le moment plus de boulot et une rotule en moins... J'ai senti le volontaire un peu fragile je n'ai pas tenté d'induction, j'ai tout tenté les yeux ouvert ça a marché.

 

La chance qu'a notre ami Alexandre c'est qu'il connait son pote depuis longtemps. Il ne saura certainement pas gérer la situation délicate qui peut ou pas déclencher. Mais il sait qu'il y a un risque.

( /!\ Principe de précaution pour toi Alexandre quand il y a un risque surtout si tu en es conscient et que tu débutes n'y ne tente pas le diable).

 

 

@Alexandre :

 

La difficulté c'est que ton pote te connais, il a confiance en toi mais il ne te vois pas comme un hypnotiseur. Il te voit certainement comme un super pote pour déconner...

Prend confiance en toi en ne retenant que ce qui a marché.

Si pendant ce moment il a sourit, rigolé ou passé un bon moment c'est ce qui compte.

Par la suite tente des trucs plus complexe avec d'autres personnes, fait en sorte de bien expliquer à ton volontaire ce que tu veux de lui au mot dors. Et pourquoi pas laisse ton pote à côté de toi pour filmer ce que tu fais.

Peut-être alors un jour il sera 100% réceptif et tu vivras avec lui un grand moment de rigolade.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et puis penses positif. Tourne tout ce qui se passe dans ta vie ou lors de ta séance de façon positive.

Exemple: Je veux allé hypnotiser aujourd'hui , roh flute il pleut.

2 solutions :

 

Solution 1 : 

put...n fait ch..r cette pluie.

 

Solution 2 : 

Bah tant pis ! de toute façon ça sert à rien de râler contre ce que je ne peux pas changer, je l'accepte et je joue à la console, ou je relie le livre de J.E ou un autre, ou je regarde d'autres vidéos sur l'hypnose ou what else.

 

Dis toi que tout ce qui t'arrives, tout ce qui se passe, arrive parce qu'il le faut, parce que c'est pour ton bien, parce que c'est le moment, parce que tu y es prêt.

Ce qui importe c'est ta façon de voir, de vivre, ton éducation. Vive la PNL ça fait comprendre plein de choses.

 

Live strong and Positive. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfait,il voulait que je l hypnotise,mais il ne me l a pas dit pourquoi.Je croyais que c'était pour le fun mais a la fin j ai compris!Je pensais que ses problèmes psycologiques avaient "disparue"(ca revient comme même a l enfance tout ca).Je pense que je vais m'arreter avec lui,ce sera mieux:).Si il y a eut quelques choses de positive,c'est qu'il es réceptif,et j'en suis sur qu'un jour,il ira mieu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ tous les streethypnotiseurs :

 

Quand une personne fait la démarche de venir nous voir dans la rue, nous ne connaissons rien de son passé.

Il se peut et comme tout le monde que le volontaire aient des casseroles au c.l et certaines de la taille du mont Fuji Yama. Mais on prend le risque.

exemple: Samedi soir un volontaire c'est présenté à moi lors de notre session à Toulouse. J'ai pas pu lui faire vivre de belles aventures faute de temps. Il est revenu le dimanche. Il était en convalescence suite à un accident de vélo à cause d'un bus de la ville de Paris, pour le moment plus de boulot et une rotule en moins... J'ai senti le volontaire un peu fragile je n'ai pas tenté d'induction, j'ai tout tenté les yeux ouvert ça a marché.

 

Je suis d'accord avec toi, tout le monde ici a déjà hypnotisé des personnes atteintes de troubles, mais bon après quand le sait, on ne le fait pas.

 

 

Sinon pour en revenir au sujet d'Alexandre, j'ai retenu des choses intéressantes, comme par exemple le fait que ses mains s'écartaient et que c'était de façon inconsciente, ok elles faisaient l'inverse de ce que tu suggérais, mais j'ai retenu un verbe dans le livre de JE et qui revenait souvent sur le forum, c'est s'adapter !

 

Tu aurais pu adapter ta suggestion pour prononcer encore plus cet écartement des mains car tu as tout de même ouvert une porte dans son inconscient.

 

Bien évidemment ce genre de conseil tu le gardes pour un autre sujet hein !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...