4 4
dup

hypnose sur enfants

Recommended Posts

Bonjour a tous ,

J ai cherché mais je n ai pas trouvé un post qui parle de l hyponse sur des enfants , ou je ne l ai pas vu et au quel cas je suis désolé, voila pour m entraîné je m exerce sur mon fils (11ans) sans résultats d ailleur:-$ donc je voulais savoir si il y a une limite d age ( même au point de vu éthique) et que le fais que ce sois mon fils cela ne fonctionne pas?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans la rue, question de responsabilité et d'éthique, on ne le fait pas en dessous de 16 ans par principe.

Il m'est toutefois arrivé de le faire sur des jeunes de 14 ou 15 ans à condition que leurs parents soient d'accord et surtout présents à côté de moi. En dessous de cet âge, je refuse de toutes manières.

Je considère, peut-être à tort, c'est juste instinctif, que les enfants plus jeunes n'ont pas assez la notion de conscience/inconscience, qu'ils n'ont pas les outils pour faire la part des choses et que du coup au mieux ça ne fonctionnait pas (ça semble être le cas avec ton fils), au pire en cas de succès l'enfant pourrait être traumatisé d'une manière ou d'une autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'hypnose ne traumatise pas les enfants. Mais ils sont très suggestible dans tous les sens, il faut y aller avec des pincettes.

 

Je te conseil de t’entraîner sur une personne plus mature (16+) avant, cela te permettra d'avoir ton premier ressenti et de voir si tu as bien tout compris sur les bases.

(même venir te tester sur le hangout que l'on ouvre tous les soirs ; c'est comme une visioconférence gratuite ) 

 

Après si tu te sens près, je n'y verrai pas plus d'objection , c'est ton fils après tout :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une bonne question. Dans au moins deux livres que j'ai compulsés sur le sujet, Hypnotherapy de Dave Elman et un autre dont l'auteur est Paul-Clément Jagot, il était question d'hypnose pratiquée avec succès sur des enfants et les auteurs donnaient même des techniques particulières pour les enfants, réputés plus aisément hypnotisables que des adultes. Dave Elman décrit ainsi une technique pour hypnotiser les enfants en vue des les anesthésier chez le dentiste. On pourrait se dire aussi que les enfants sont souvent hypnotisés par des adultes qui ne savent pas qu'ils sont en train de les mettre dans un état particulier. Quand j'étais en colonie, on nous faisait souvent nous allonger et nous concentrer sur les sensations de notre corps, imaginer un lieu paisible, etc. Enfin, Milton Erickson s'est lui-même auto-hypnotisé alors qu'il était enfant.

Cependant, il peut à mon sens y avoir quelque chose de malsain à hypnotiser un enfant si on lui laisse croire d'une manière ou d'une autre qu'on a un pouvoir sur lui, que c'est nous qui le contrôlons et j'aurais tendance à croire que les suggestions maladroites sont encore plus dangereuses pour un enfant que pour un adulte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de toutes vos réponses! Je pense donc arrêté avec mon fils de plus ce n est pas évident pour moi non plus et c est peux etre pour ca que j ai autant d échecs.il faudra bien que je me lance un jour avec d autres personnes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour être sûr de pas t'attirer de merde légale, tu es mieux de pas faire d'hypnose avec des jeunes qui sont encore dans l'âge de nécessiter l'accord parental.

En hypnothérapie on peut débuter des séances vers les 8ans, quand la notion d'introspection est ancrée. Avant ça, l'enfant est rarement apte d'exprimer sa problématique, donc pas trop trop de thérapie possible. Perso en clinique je les prend vers 10ans, et en spectacle ils doivent avoir 16ans et plus. Si les parents sont là, et qu'ils me disent que c'est ok, ça va peut être me faire changer d'idée mais généralement en bas de 16ans je ne les prend pas !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle chance ce topic... Je me posais justement la question hier...

Mon fils de 10 ans connait mon engouement pour l'hypnose, je lui ai montré quelques vidéos et il veut absolument que "j'essaie de l'endormir", chose que je me suis refusée de faire, ne connaissant pas les conséquences que ceci pourrait avoir sur lui.

Pour lui faire plaisir, et pour me faire plaisir, j'ai quand meme fait les tests de suggestibilité des mains aimantées et des ballons, et ça fonctionne super bien

Mais j'ai décidé de ne pas aller plus loin peut-être à tort, mais bon... Je préfère être sure de ne pas faire d'erreur...

Mais vos avis m'intéressent également...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah à moins que tu lui fasses des suggestions de lui planter des épées dans le ventre (riez pas je connais un gars qui fait ce genre de débilité avec des accessoires), il ne devrait pas être perturbé :P

Qui plus est, en lui montrant que tu es un guide et qu'il garde le contrôle, tu lui donnes une sacré chance de mieux gérer son stress pour toute sa vie !! ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai????? :)

Alors je ne dois pas le freiner? Car c'est un curieux de nature, il veut tout comprendre... ça l'intéresse..... et je ne savais pas si c'était recommandé....

J'aimerais beaucoup lui ouvrir cette porte.... Mais étant débutante j'ai vraiment besoin de m'assurer qu'il ne risque rien....

Mais je te fais confiance Diane.... Et ta réponse me fait plaisir ;)

Bonne nuit et bon courage à toi  :unsure:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi il risquerait de vivre un état qui est naturel ? Si tu as réussi à l'élever dans ce monde de fou sans qu'il soit perturbé, c'est pas 2-3 suggestions de fesses collés ou de fou rire qui vont le faire ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'hypnose et les enfants c'est une grande histoire d'amour. Evidemment qu'on peut en faire et non c'est pas risqué. L'approche est juste complètement différente. Je vais pas repasser sur le coté légal de la chose qui a deja été expliqué.

 

Pour ma part il m'est déjà arrivé de faire des séances avec des enfants allant jusqu'a 8 ans. Alors forcément, on va pas présenter la chose de la même maniere. Personnellement je parle d'un jeu, et le cadre est bien plus important qu'avec des adultes. Il faut un début et une fin bien distincts et bien clair pour l'enfant. On va eviter les inductions également, elles ne sont vraiment pas nécessaire.

En gros il faut vraiment y aller avec des pincettes et garder un esprit jeu plus que hypnose :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le risque avec les enfants, ce n'est pas l'hypnose, c'est la folie de leurs parents :D
Et clairement, je ne veux pas d'histoire avec des parents qui ne comprendraient pas ce qu'est l'hypnose réellement et qui n'en auraient que l'image qu'ils ont vu à la télé (ou pire).

 

Comme le dit si bien Diane, la télévision reste 100000000 fois plus dangereuse que toutes les suggestions hypnotiques réunies...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lol , dans tout les cas je ne voulais que m entraîné aux suggestions comme les doigts ou les mains aimantées, BEBA22 bravo si tu y arrive deja avec ton fils moi le mien me regarde et me dis 'ben non ca colle pas! !!'

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les enfants (à partir de 7-8 ans) sont des sujets extraordinaires, très faciles à hypnotiser, et allant facilement en somnambulisme (je dirais facilement 90% des moins de 15 ans).

 

Après, il faut évidemment garder du bon sens - comme toujours d'ailleurs -  notamment en étant encore plus vigilant au bien-être et à la compréhension de l'hypnose après la séance : bien démontrer au gamin que tu n'as pas de pouvoir sur lui, que c'est dans SA tête et qu'il peut le contrôler lui-même.

 

Le mieux est de lui apprendre l'auto-hypnose après la séance, d'autant plus si les phénomènes ont été "puissants". Il faut à tout prix éviter qu'il reparte en ayant la croyance d'un truc surnaturel, nous autres adultes avons un devoir éducatif envers les enfants et il faut s'assurer qu'on ne leur a pas mis des conneries dans la tête !

 

Evidemment, à ces âges-là, présence et accord des parents indispensables.

 

Mais sinon, je ne vois vraiment pas pourquoi il faudrait s'imposer des contre-indications en fonction de l'âge. Comme le dit Diane, ce n'est pas une main collée ou même une hallu de leur héros préféré qui vont leur faire plus de mal que toute la connerie ambiante...

 

Enfin, concernant les "inductions" : vu que les "inductions" n'existent pas, la question ne se pose pas ;) (étant donné que toute suggestion acceptée avec succès approfondit l'état d'hypnose, "tout" est induction, et finalement rien ne l'est particulièrement - maintenant faut-il se restreindre dans les "types" de suggestions faites à des gamins ? je ne vois pas pourquoi, tant qu'on ne suggère rien de potentiellement néfaste ou inapproprié).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

les enfants entrent en "auto-hypnose" 10 fois plus souvent que les adultes, il suffit de les voir seuls, jouer avec des jouets et raconter des histoires..et dans chaque conte de Disney, il y a une histoire hypnotique et un message au final. Les enfants sont hyper-réceptifs et perso, n'étant pas de la profession médical, je refuse de les hypnotiser à des fins thérapeutiques, je les envoie vers une psychologue qui a, elle, toutes les assurances en cas de "soucis". Je ne vois pas l'intérêt de tests de suggestibilité sur un enfant, fusse t-il le sien, un gamin est souvent hypnotisé par son père (son héros) de façon innée. Et donc, sans induction,  tu peux lui donner l'ouverture d'esprit à la beauté du monde, à l'intérêt des études, au respect des valeurs,...etc.....et au final, il deviendra quelqu'un de bien. C'est simple, chaque jour, tu lui dis une phrase du genre : aujourd'hui, quoiqu'il arrive quoiqu'on te dise, tu vas sortir le côté positif de la situation,  et le soir, tu en parles avec lui. Le lendemain, tu lui dis : à l'école, tu vas chercher au moins un point positif dans la matière que tu vas voir au cours afin de l'apprécier, et ainsi de suite. ça permet au gamin de s'ouvrir au monde mais surtout de modeler son cerveau sur le positif et pas sur le négatif (ancrage social) qui habite trop souvent leur quotidien  et surtout, surtout comprendre qu'il est lui même responsable de ses propres ressentis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ou simplement pas d'hypnose directive style "hypnose de rue" avec des -13/14 ans. Aussi con que ça.

Et risque ou pas, principe de précaution car les croyances s'ancrent très fort à cet âge là, et une séance mal mise en scène et voilà.

Et la je ne parle que des croyances, pas de leur état interne très influençable, instable émotionnellement, crise d'ado, j'en passe.

Cf : risque pour l'estime de soi, faites pas les innocents que l' "expérience extraordinaire vécue" (hallu, rôle play) n'a pas un risque pour l'estime Perso du volontaire en hypnose directive "I fuckin control your fuckin stupid mind", et les paroles de pretalk "ce ne sont pas les gens stupides qui peuvent être hypnotiser, bien au contraire même", ce n'est pas du vent sortant de votre bouche d'inconnu qui va changer à coup sûr la croyance du volontaire (cf connerie qu'on nomme inconscient collectif) mais comptée plutôt sur la dissonance cognitive. Mais à pile ou face, avec un ratio bien supérieur du bon côté, mais pas assez, jamais assez, la pièce peut tomber du mauvais côté.

Les grands peuvent assumer.

Les gamins, foutez leur la paix. Les potes idiots qui créent l'inconscient collectifs sont bien plus con à cet âge, et ont plus d'influence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les parents font constamment de l'hypnose avec leurs enfants sans s'en rendre compte par exemple: le bisou magique quand l'enfant se fait mal, la petite histoire avant de dormir :"je vais te raconter une histoire et après tu trouvera le sommeil facilement. Fais de beau rêves." .......

Tout ça c'est ce que Dave Elman appelle des Waking suggestions, des suggestions faites sans inductions à l'état d'éveil. Et on s'en fait un paquet dans la journée ainsi qu'à nos enfant sans s'en rendre compte.

Pas besoin d'en rajouter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet, les enfants son facilement hypnotisables mais avec leurs propres images mentales et toujours en présence des parents qui doivent comprendre comme l'enfant qu'on ne fait que mettre en évidence ses propres pouvoirs dans une technique qu'il subit, comme tout le monde, plusieurs fois par jour sans en avoir conscience.. Donc un effet très naturel sur lequel on ne fait qu'attirer l'attention... J'ai ainsi, dernièrement épaté une dentiste qui m'avait envoyé une petite fille de 6ans qui faisait de grosses crises d'angoisses  à la simple idée d'entrer dans le cabiner dentaire et sur laquelle elle n'a jamais pu réaliser ne serait ce qu'une exploration dentaire, et qui , 15jours après notre séance, est fièrement entrée jusqu'au fauteuil dentaire en disant à la dentiste: Je vais te montrer mes pouvoirs".. et elle a supporté la roulette et autres instruments sans aucune appréhension.. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
4 4